Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Oradour-sur-Glane

Je reviens de 5 jours passés à Limoges, à l’occasion d’une petite cousinade, tradition annuelle que nous essayons d’instaurer avec mes quelques cousins. En cherchant des choses à visiter dans le coin, nous sommes tombés sur Oradour-sur-Glane, un village fantôme datant de la Seconde Guerre Mondiale. Le temps était maussade, cela se ressent sur les photos, mais j’espère que la visite vous intéressera.

Remember Oradour

Oradour-sur-Glane est situé à une vingtaine de kilomètres de Limoges, et est tristement célèbre pour le massacre de sa population qui a eu lieu le 10 juin 1944, quatre jours après le débarquement en Normandie.

Oradour-sur-Glane

Des SS ont encerclé le village et rassemblé la population. Ils ont ensuite enfermé les 350 femmes et enfants dans l’Église et tenté de la faire s’effondrer avec de la dynamite. Cette tentative échouant en partie, ils achevèrent les survivants à la mitraillette ou avec des grenades avant de mettre le feu à l’Église. Les 180 hommes, quant à eux, ont été répartis dans plusieurs lieux, avant d’être exécutés et brûlés. Les SS ont également tué ceux qui tentaient de s’enfuir, et au total, ce sont 642 personnes qui ont trouvé la mort ce jour-là, ce qui en fait le plus grand massacre de civils commis en France par les Allemands. Le village a été en grande partie brûlé lui aussi. Seule une trentaine d’habitants a survécu, en se cachant ou en s’enfuyant.

Voiture brulée à Oradour
Apparemment, les villageois ont mis du temps avant de comprendre le danger, ils pensaient qu’il s’agissait d’un simple contrôle de routine.

Aujourd’hui, le village a été reconstruit à un autre endroit, et l’ancien Oradour-sur-Glane a été conservé en l’état. On y découvre les habitations et les commerces, la Poste ou l’Eglise, partiellement détruits, ainsi que des objets ayant appartenu aux habitants : machines à coudre, vélos, voitures…

Café-coiffeurPoste d'OradourGaragiste d'Oradour

Il faut compter environ 1 heure pour arpenter l’intégralité du village (hors musée, que nous n’avons pas eu le temps de visiter). C’est marquant et intéressant, même si on peut regretter la muséification un peu trop importante du lieu : des plaques modernes sont posées sur les bâtiments pour indiquer le nom et le métier de l’habitant, et les objets sont disposés de manière parfois peu naturelles.

Pour avoir plus d’informations sur Oradour, la fiche Wikipedia est assez complète. La visite du village est gratuite, mais attention, il y a des horaires et des dates d’ouverture (disponibles ici).

Gare de tramway

Oradour

Oradour sur Glane

Oradour sur Glane

Oradour-sur-Glane
33 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

  • Cette visite m’avait glacée. On a l’impression que rien n’a bougé depuis cinquante ans, malgré les quelques éléments de scéno. L’entrée dans l’Eglise est terrifiante, avec tous les impacts de balles aux murs…
    Je me souviens aussi que quelques personnes du coin assuraient les visites guidées, c’était bien fait.

    répondre

    • Ah oui j’aurais bien aimé visiter avec une personne du coin, ça doit être hyper intéressant ! Là j’ai dû me contenter des explications Wikipedia, n’ayant pas le temps d’aller au musée (ça fermait un peu tôt, dommage).

      répondre

  • J’avais visitée Oradour au Collège (habitant à 1h et des patates de Limoges) et je suis d’accord avec toi quand à la notion de mis en scène trop présente, mais malgré tout j’en garde un souvenir touchant et le musée et quand à lui très très intéressant. Cela remonte à quelque temps mais je me souviens qu’il y avait une vidéo et une expo photos.

    La visite qui m’aura le plus touchée et qui concerne la seconde guerre mondial c’est la visite au camp de STRUTHOF à Verdun. C’était prenant, très intéressant mais j’avais une boule bien plus grosse que pour Oradour en sortant de se camp, en partant nous étions tomber sur un réscaper du camp de STRUTHOF qui été là pour une cérémonie et pour recevoir une médaille. Je crois que j’aurai toujours sont visage et cette scène graver dans ma tête : ils nous à tous regarder, a montrer du doigts la potence et a dit : « Mon meilleur ami c’est fait pendre sous mes yeux juste ici, 2 jours avant qu’ont nous libère de cette enfer, croyez moi ce que nous avons vu, aucun être humain ne pourrait l’oublier » Autant dire que nous étions beaucoup à repartir en pleurant…
    Quand j’ai lu le cercle littéraire des éplucheurs de pomme de terre (Après beaucoup d’hésitation à le lire c’est ta critique sur lui qui m’a ENFIN décidée à l’acheter) j’ai repensée à ces 2 visites notamment pendant les passages sur Rémy et Elisabeth.

    répondre

    • Dommage pour le musée, on a hésité mais c’était trop juste niveau horaires. C’est vrai que les camps, c’est encore autre chose : j’ai visité Auschwitz quand j’étais au lycée, c’était vraiment très marquant, j’aimerais y retourner maintenant que je suis un peu plus âgée. J’espère que tu as aimé le livre ? :)

      répondre

      • Oui, j’ai énormément aimée le livre !!! Je l’ai dévorée et m’en suis presque voulu de ne pas l’avoir lu plus tôt pour le coup ^^ Apparemment Auschwitz c’est un des camps de concentration les plus dure (psychologiquement parlant) à visiter, je ne sais pas si j’aurai le cran de le visiter si un jours l’occasion se présenterai, tu en avais pensée quoi de cette visite toi ?

        répondre

  • Ca change de tes visites habituelles mais c’est très intéressant. Merci de nous le faire partager !

    répondre

    • Merci pour ton commentaire, c’est vrai que ça change un peu, mais la Seconde Guerre Mondiale est une période qui m’intéresse beaucoup :)

      répondre

  • J’avais visité le village avec mes parents un peu par hasard parce que l’on s’arrêtait dans le coin pour aller en Dordogne (il me semble). Ça m’avait mise vraiment mal à l’aise. D’une manière générale, j’ai plutôt du mal avec la visite de lieux où il s’est passé des événements meurtriers. Comme tu le dis, c’est intéressant mais je ne sais pas… Je n’y arrive pas.

    A New York, ma mère a tenu à aller voir Ground Zero et j’ai pour ma part refusé. Ce n’est pas tellement que je veuille faire l’autruche mais ça me ramène à mon statut de visiteur tranquille et ça me met très mal à l’aise. Je ne sais pas pourquoi. Ça m’avait fait ça aussi quand au collège, nous avions été voir les tranchées de la première guerre mondiale à Peronne ou sur les plages du débarquement.

    Cela dit, ça reste important que ce genre de lieux (même si je suis très septique pour Ground Zero) reste ouvert, pour l’Histoire, pour se rendre compte parce qu’une photo dans un manuel scolaire ou sur le web, ça n’a pas le même effet ; mais ce n’est définitivement pas pour moi.

    Des bisous à toi et Vegas-chou <3

    répondre

    • C’est vrai qu’il y a un côté un peu voyeur peut-être ? Il y a un panneau, à Lille, avec une citation de Churchill qui dit « Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre », ça m’a toujours marquée et je me dis que ces lieux sont faits pour ça… Même si au final, quand on voit encore toutes les horreurs qui se produisent dans certains pays, on se dit que finalement, ça ne sert peut-être à rien… Bises à toi et tes p’tits chats ^^

      répondre

  • comme la visite doit être poignante!
    j’aime la vie et le mouvement de la dernière photo comme fin de visite.

    J’avais visité le cimetière juif de Pragues, un énorme moment d’émotion dont je me souviendrai toujours

    répondre

  • J’ai grandi dans le Puy de Dôme et j’ai visité à plusieurs reprises Oradour sur Glane, c’est un lieu chargé d’histoire, d’émotions… j’en garde de très bons souvenirs, je confirme qu’avéc un guide (ou ma super grand-mère) c’est mieux.

    répondre

    • C’est vrai qu’avec un guide, ça doit être très intéressant ! Et avec ta grand-mère encore plus, j’imagine : elle a connu la guerre ? Nous logions dans un gite, et le propriétaire nous a raconté qu’il avait vu brûler Oradour quand il était tout petit, et que ce sont des images qu’il n’oubliera jamais. Ça m’a fait quelque chose…

      répondre

  • Je ne reviendrai pas sur Oradour (que je connais) dont vous avez toutes parlé fort bien .
    Un clin d’oeil : j’adore la dernière photo avec Juliette, hé! hé !
    bisous papou.

    répondre

  • Merci pour cette visite, je n’ai pas visité Oradour mais comme toi, passionnée d’histoire, j’ai vu un reportage et le témoignage de rares survivants, c’est terrible !

    Pour ma part, mon souvenir le plus poignant est effectivement à Prague, le cimetière juif mais surtout une synagogue où les murs sont littéralement recouverts des noms des victimes juives, avec dans des présentoirs, les dessins d’enfants juifs enfermés dans les ghettos avant leur transport vers les camps d’extermination. Autant te dire, que frissons et larmes étaient très présents.

    répondre

    • J’ai vu aussi un témoignage de survivant, toute sa famille a été tuée pendant qu’il se cachait, c’était vraiment terrible et très très émouvant :/

      répondre

  • J’avais fait cette visite étant petite, un dimanche après-midi pluvieux…Très marquant…

    répondre

    • Je ne le dis pas dans l’article, mais on y est allé deux fois : la première, il pleuvait énormément, on n’a pas pu bien en profiter, mais comme le disait le mari de ma cousine, c’était raccord avec l’histoire du lieu finalement, tellement sombre ! On y est retourné deux jours plus tard pour prendre un peu plus le temps.

      répondre

  • En lisant ton titre je me disais bien que ça me disait quelque chose et après ton explication, effectivement ça m’est revenu. C’est étonnant qu’ils aient gardé le village intact… mais en même temps compréhensible qu’il ait été reconstruit ailleurs plutôt que sur ces « mauvais souvenirs ».
    Merci pour cette petite visite virtuelle ;)

    répondre

  • J’y suis allée toute petite avec l’école, j’en ai été marquée à vie.
    Bises

    répondre

  • On l’a visité avec mes parents, j’avais 4 ou 5 ans, j’avais ressenti une atmosphère horriblement pesante. Je ne voudrais pas y retourner maintenant que je suis adulte, j’en garde un souvenir très lourd.

    répondre

    • C’est fou qu’à cet âge là ça t’ait autant marquée ! Nous étions avec une petite fille de 4 ans, mais je n’ai pas l’impression qu’elle ait tellement compris de quoi il s’agissait et on ne lui a pas expliqué pour ne pas la traumatiser ;)

      répondre

  • J’ai découvert l’existence de ce massacre l’été dernier à la lecture d’un livre « Au bord des cendres ». J’en ai été profondément bouleversée. Je crois que je n’aimerais pas y aller, de peur de ce sentiment lourd ou de la distance que tu décris entre le trop de modernisme sur les débris pour informer les visiteurs et nous…

    répondre

  • Oradour sur Glane reste le site touristique le plus visité du Limousin. En tant qu’habitante de Limoges et ayant fait ma scolarité près de Saint-Junien, je n’y ai pas échappé.

    C’est vrai que ce lieu permet de rendre beaucoup plus concrète cette période de l’histoire en particulier pour des collégiens ou lycéens.

    Le musée est plutôt bien fait, c’est dommage que vous n’ayez pas eu le temps de le visiter.

    Mon père a la chance de bien connaitre l’un des survivants qui reste très engagé envers le devoir de mémoire.

    Je ne laisse pas souvent de commentaire donc j’en profite pour te remercier de nous faire partager tes découvertes.

    Elise.

    répondre

  • j’en avais déjà entendu parlé. C’est bien d’avoir laissé le village pour se souvenir. On oublie trop vite la folie et la méchanceté des gens… surtout en temps de guerre

    répondre

  • Des annees que je veux y aller ! Alors je m excuse d avance, je ne regarderais tes photos qu après avoir decouvert par moi meme!
    Mais j imagine un moment assez emouvant quand meme.

    répondre

  • […] n’a pas visité grand chose à part Oradour-sur-Glane : vu le temps, on a préféré jouer au Uno et faire des siestes. Je n’ai donc pas grand […]

    répondre

  • Bonjour, Je découvre ta page facebook et en même temps ton blog… Je suis en Corrèze, donc non loin de la Haute Vienne et je connais bien l’histoire dOradour sur Glane car nous sommes une région où il y avait beaucoup de maquisards, nous avons été marqué par la térrible tragédie des pendus de Tulle….. etc etc…. Mes arrières grands parents et grands parents m’ont beaucoup parlé de cette période triste, mais qu’il faut garder en mémoire et transmettre (c’est mon avis). Je suis contente de voir que certaines personnes s’intéressent encore à cela….. Je vais suivre tes aventures via facebook….. Agréable journée à toi….

    répondre

    • Merci pour ton commentaire :) Je suis d’accord, c’est important de se souvenir, même si ça n’empêche pas les hommes de continuer à commettre des atrocités, malheureusement :s

      répondre

  • La visite est payante (7.80€ pour 1 adulte) maintenant ! On voulait se recueillir sur ce lieu mais nous avons été absolument outrés de devoir payer comme si on allait visiter un zoo. J’estime qu’il y a des lieux qui devraient être exclus de l’appât du gain. Bientôt on devra payer pour entrer dans une église. Oui au don volontaire mais non au arnaques et au non respect des âmes qui ont souffert.

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE