Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Dimanche Cake

Avec le soleil qui est revenu, on s’était fixé pour objectif de se promener sur les bords de Marne. Et puis la flemme a pris le dessus, on a fait un cake au citron à la place.

La semaine est passée à vitesse grand V. Lundi, en sortant de mon rendez-vous à l’hôpital Saint-Antoine (c’est là que je fais ma thérapie pour lutter contre ma phobie), j’ai fait une longue marche jusqu’au Retour à la Terre pour faire le plein de bonnes choses : pâte à tartiner bio et granola, lentilles corail et haricots noirs. Une fois mes petites emplettes accomplies, j’ai flâné un peu dans le cimetière du Père Lachaise, un lieu que j’aime particulièrement à Paris, c’est paisible et pas triste du tout !

hôpital saint antoine

Jeudi, je m’étais inscrite à une visite de la bibliothèque Richelieu et j’y suis allée avec Laëtitia. C’était très intéressant : grâce au guide, on a pu pénétrer dans des petites salles de lecture réservées normalement à quelques chercheurs très spécialisés. L’ambiance y était particulière, feutrée et studieuse, c’est fascinant de regarder des gens scruter de vieilles cartes et prendre des mesures, c’est un monde tellement éloigné du mien.

La salle principale, quant à elle, est sublime, très « Harry Potterienne » (et elle aussi réservée à certains étudiants et chercheurs). Les photos sont interdites (grosse frustration) donc si vous voulez la découvrir, sachez que les visites ont lieu tous les jeudis à 14h30, durent un peu plus d’une heure et coûtent 3€.

On s’est ensuite promené Galerie Vivienne, un endroit hors-du-temps, juste en face de la bibliothèque. Un joli passage construit en 1823, dans lequel on trouve des boutiques de déco, de jouets, et même un libraire installé là depuis 1826.

galerie vivienne paris

Vendredi, je vous ai parlé de mon matériel photo et vidéo. L’occasion pour moi de réfléchir un peu à ma pratique, et j’ai une idée qui est en train de germer, j’essaie de vous en parler bientôt !

Hier, on avait des petits trucs à faire dans le 11ème, on en a profité pour faire un peu de lèche-vitrines (mais on est resté raisonnable, on est reparti les mains vides). J’achète globalement très peu de vêtements, mais ça commence à se ressentir : je porte les deux mêmes chemises en flanelle Uniqlo depuis le début de l’hiver (avec les deux mêmes jeans Uniqlo) et je commence à ne plus pouvoir les voir en peinture ^^

En tous cas, j’aime beaucoup cet arrondissement, il y a toujours de jolies surprises. Comme cette caisse remplie de bouteilles de vin devant le restaurant Septime. On a également assisté à une scène assez surréaliste, de deux jeunes en train de peindre une fresque de street art pendant qu’un homme de petite taille avec un chapeau melon faisait des claquettes, on se serait cru dans Twin Peaks :)

restaurant septime vin

Quelques nouvelles du fauve : Sherlock a été A-DO-RABLE toute la semaine. On a eu droit à du patounage tous les jours, des câlins et du calme – je ne crie pas victoire trop vite mais je crois qu’il s’assagit un peu. Et il adore nos nouveaux meubles : après la commode, il a investi notre table en formica.

table en formica vintage

Ça ne l’empêche pas de continuer à nous faire rire…

chat fausse moustache

On a commencé Better Call Saul : j’étais un peu réticente car jamais très fan des spin-off, et finalement je ne regrette pas de m’être laissée tenter, c’est assez sympa. J’ai hâte de voir ce que ça va donner sur la durée !

Je n’ai pas avancé dans mes lectures – j’ai en revanche découvert avec plaisir la version française du magazine Flow , qui change de ce qu’on lit habituellement. Il y a notamment un très bel article sur les regrets – sur ceux que les gens expriment sur leur lit de mort, et sur comment il ne tient qu’à nous de les éviter le plus possible. Une bonne lecture doudou et inspirante, qui me réconcilie avec la presse dite féminine.

Et puis j’ai plein d’envies, plein de projets : il faut maintenant que j’arrive à les concrétiser. C’est bien souvent mon problème, je me dégonfle très vite en pensant à toutes les éventuelles difficultés que je pourrais rencontrer. Ou en me disant que le résultat ne sera pas à la hauteur de ce que j’espère. Seule, j’ai un peu de mal alors j’essaie de discuter avec d’autres indépendants pour qu’on s’auto-motive. Mais je sens que ça ne suffit pas : il va falloir que j’apprenne à avoir plus confiance en moi et à suivre mon instinct. On y croit ? On y croit !

Je vous souhaite une belle semaine, et puis une bonne fin de dimanche aussi – le week-end n’est pas tout à fait terminé après tout. A très vite !


Vous aimerez aussi


Dimanche Cake
35 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

  • Je me suis laissée convaincre par tous les instagrams que j’ai vu passé ces derniers jours : moi aussi j’ai mon Flow ! Je me le garde pour mes moments détente, espérons que je tombe sous le charme :)

    répondre

  • Je ne suis pas encore tombée sur le magazine Flow, curieuse de voir. Par contre, je suis complètement dingue d’amour du magazine Frankie!
    Moi aussi ça fait plusieurs années que je n’achète quasiment plus de vêtements et là, je commence vraiment à me dire qu’il va falloir que j’investisse. A force de porter le même jean et la même robe en alternance, il y a vraiment de l’usure dans l’air ^^

    Bécot!

    répondre

  • Super, trop bon le cake au citron.
    Je t’ai laissé un petit mot sur Twitter, je me demandais si tu avais déjà parler de ton travail sur les phobies dans un article… Je suis peut-être passée sans le voir.
    Je suis hyper intéressée ! J’ai plein de phobies qui ont pris le pas sur ma vie depuis que j’ai de la sophro et j’ai l’impression que je n’arriverai jamais à m’en sortir…

    Sherlock est superbe <3

    Belle soirée !

    répondre

    • Comme je te le disais sur Twitter du coup, je n’ai jamais fait d’article dédié car je suis encore très très loin d’être guérie. En gros, je suis émétophobe depuis quasiment toujours (mon plus vieux souvenir de peur date du CP). J’ai vu quelques psys qui ne m’ont pas beaucoup aidée. A ce jour, ce qui m’a le plus aidée, c’est terrible à dire, mais ce sont les médicaments (anti-dépresseurs à faible dose). La phobie était quasiment oubliée ! Sauf que ce n’est pas une solution à long terme, donc j’ai arrêté mon traitement l’été dernier, et la phobie est revenue… Donc, là je fais une TCC (thérapie comportementale cognitive), qui consiste à se confronter peu à peu à ce qui nous fait peur (j’en suis au stade où je dois regarder une photo de vomi tous les jours, elle est sur ma table de chevet – c’est glauque mais bon…), tout en faisant de la relaxation / méditation tous les jours aussi. Je pense que je vais essayer de faire de l’hypnose pour mettre toutes les chances de mon côté et m’en débarrasser une bonne fois pour toutes. Si j’y arrive, je ferai un article ;) Quelles sont tes phobies, si ça n’est pas indiscret ?

      répondre

      • Je viens seulement de voir que tu m’avais répondu ^^

        J’ai très peur d’être malade, et d’aller à l’hôpital… C’est bête, mais j’en suis à un point où je n’ai plus de médecin traitant déclaré et où j’attends que ça passe quand quelque chose ne va pas (bon, je prends quand même des médocs mais je ne suis pas à l’aise non plus). Et du coup, je suis hypocondriaque, persuadée que j’ai toujours un problème, peut-être grave. Le pire, c’est que, j’ai, par extension, peur de plein d’autres choses : me couper, me brûler, tomber, et je prends 10000 précautions avant de faire un truc (sortir un plat du four ou couper un bout de pain, j’en pleurerai parfois).

        Je me sens tellement bête de raconter ce genre de choses…

        Après, c’est vrai que la sophro m’a fait beaucoup plus de mal que bien, j’ai l’impression. Il y a cette phobie qui est devenue très présente alors que je vivais très bien avec avant. Et puis ma peur des insectes est aussi beaucoup plus forte. Au point que je suis incapable d’acheter un billet d’avion pour aller en Australie, par exemple, tellement je suis persuadée que je vais croiser des insectes trop moches.

        Je n’ai plus le temps de m’occuper de ça avant de partir (dans 15 jours)… Mais si jamais tu en parles un jour, je serai ravie de te lire, ça pourrai me donner des pistes pour m’en sortir…

        Belle journée !
        (et désolée pour le pavé)

        répondre

        • Il ne faut pas te sentir bête, on a tous nos angoisses, c’est un sentiment humain :) Pour la sophrologie, c’est étonnant, normalement c’est quand même censé te détendre. En même temps, c’est une discipline très liée au corps, et quand on a tes angoisses, j’imagine qu’on essaie souvent de se déconnecter un peu de tout ça, des sensations physiques. Ça a simplement dû réveiller des choses qui étaient là et qui seraient ressorties à un moment ou à un autre. Ou alors, c’est une coïncidence : les phobies s’expriment beaucoup plus quand on est stressé, peut-être que la perspective de ton départ prochain t’angoisse un peu ? (bon je fais ma psy de comptoir là, désolée)

          répondre

  • J’ai acheté Flow ce matin. Je n’ai pas encore tout lu mais je l’aime déjà énormément ! J’ai hâte de me glisser sous ma couette tout à l’heure pour le dévorer <3

    répondre

  • Miam le cake au citron, très envie de découvrir cette bibliothèque…
    Accroche-toi, et lance toi ☺ Nous avons confiance en toi alors ne doute pas et fonce

    répondre

  • Comme toujours ton article du dimanche est très agréable à lire ! La visite de la bibliothèque me fait envie.. Je me retrouve sinon sur deux choses : les envies et projets que l’on a peur de concrétiser (et le temps qui passe en attendant) et la difficile lutte contre les phobies… Je ne sais pas combien de temps environ dure une TCC mais je préfère aussi ce type d’option aux médicaments. Je te souhaite que cela marche en tout cas !

    répondre

    • Une TCC dure de « quelques semaines à quelques mois », mais tout dépend de l’ancienneté des troubles et aussi de leur nature : c’est une thérapie qui est basée sur la confrontation, on te place graduellement face à ce qui te fait peur (ma psy se promène régulièrement avec des araignées dans son sac par exemple pour les arachnophobes). Pour l’émétophobie (la peur du vomi), c’est un peu plus complexe parce qu’elle ne peut pas demander à quelqu’un d’être malade devant moi, sur commande. Elle me dit souvent qu’on devrait aller faire les sorties de boîtes de nuit ensemble ;) Merci pour tes encouragements en tous cas ! Et bon courage à toi dans tes luttes :)

      répondre

      • Merci ! Ta psy a l’air marrante ! Ce n’est pas facile d’en trouver qui sont spécialistes en TCC je trouve mais peut être qu’en passant par un hôpital c’est plus simple. La démarche est intéressante en tout cas, rien de mieux en effet de que se confronter à ses peurs pour finir par les vaincre. Pour ma part, il ne s’agit pas d’une phobie précise mais plutôt de Tocs (de vérification, de propreté) dont l’intensité varie en fonction des périodes. C’est gérable mais parfois pénible et difficilement compréhensible par les gens qui n’en souffrent pas :)

        répondre

        • Oui elle est spécialisée dans les phobies. J’avais mis plusieurs mois à l’époque pour obtenir un rendez-vous par contre, il faut être patient :) Je comprends pour les TOC, j’imagine qu’ils sont accentués en période de stress, j’espère que tu trouveras une solution pour t’en débarrasser ou mieux vivre avec (un des enseignements de la méditation est justement d’accepter ces choses : + on vit en paix avec, – ça nous fait souffrir).

          répondre

  • tu m’as donné envie de faire un cake au citron :)
    Bonne semaine.

    répondre

  • Je te comprends, j’ai du mal à avoir confiance en moi aussi et je me dégonfle très vite avant même que les problèmes arrivent. Il faut qu’on persiste, qu’on croit en nos rêves. :) Sherlock est trop chou :)

    répondre

  • je trouve ça dommage l’interdiction de photos, maintenant dans plein de musées on peut en prendre ..ça montre la mentalité vieillotte d’une partie de cette profession (et c’est une ex bibliothécaire qui le redeviendra peut-être un jour qui le dit ! )
    je raisonne tout à fait comme toi : je me dégonfle si je me dis que le résultat ne va pas être à la hauteur de mes exigences et en tant que freelance bossant chez moi, je manque de personne pour me booster, je trouve qu’on se sent parfois assez seule ) (et la confiance et moi ça fait deux, ce qui est quand même très embêtant pour toute la partie commerciale d’une freelance ))

    répondre

    • Oui c’est frustrant – après je comprends que dans une salle de lecture, le silence est précieux, mais même dans les salles qui étaient vides, on ne pouvait pas… C’est dommage car ces bibliothèques font partie du patrimoine et valent vraiment le détour, et elles restent méconnues :/

      répondre

  • Bah finalement, il est très bien ton dimanche « changement de plan » puis le cake au citron c’est tout aussi bon ;)
    En tout cas, j’espère que tu arrivera à te re-gonfler vite pour tes jolis projets.

    Une bise à vous deux, et au loubard, en espérant qu’il reste encore un peu calme <3

    répondre

    • Le loubard vient de chaparder un haricot rouge, le tient bien fermement entre ses dents et court comme un fou dans tout l’appart ^^ Mais sinon ça va, ahah ! Bisous à Woody (et à toi héhé) <3

      répondre

  • Je te rejoins tellement sur ta dernière partie « confiance en moi » – je pensais être plus ou moins confiante, mais en fait, pas tant que ça. Depuis la fin de mes études et mes « galères » professionnelles, je sais que mes hauts et bas (humeur parlant) sont dû en grande partie à ça. (Et puis faut que j’arrête absolument de me comparer aux autres.)

    Bref, Sherlock est tellement chou <3 et je ne savais pas pour la visite de la bibliothèque, ça me tente bien en fait :)

    A très vite <3

    répondre

    • La comparaison aux autres, c’est terrible et avec les blogs, c’est super exacerbé je trouve. Il faut que tu aies confiance, t’es une fille super chouette <3

      répondre

  • La bibliothèque de mon cœur est l’INHA… Où j’ai eu la chance de passer des heures à étudier. Un vrai bain « Harry potterien » !
    Le temps n’existe plus, ce sont des lieux intemporels…
    Quant à ta phobie, je te souhaite bon courage, j’espère que tu en viendras à bout ! (2 de mes amies sont émétophobes et se bataillent aussi)
    Merci Juliette pour cet article du dimanche :-)

    répondre

    • Raaah c’est frustrant ces bibliothèques réservées aux chercheurs ou étudiants en certaines disciplines ^^ Si ça continue, je vais me réinscrire à la fac, juste pour pouvoir aller voir ces lieux magiques !

      répondre

  • Pas facile d’avoir confiance en soi…, mais honnêtement Juliette quand je vois tous les trucs géniaux que tu fais sur ton blog (les photos, les vidéos, les articles du dimanche (mes préférés ;D, article du dimanche de Juliette = petit bonheur du lundi pour moi), les articles livres et tout le reste, je me dis que tu as énormément de talent et beaucoup de potentiel pour tous plein de projets futurs. C’est dur de se lancer mais moi j’y crois à 200%, courage ^^.
    PS: il est super Flow, je sais pas si tu connais Simple Things comme magazine, c’est très sympa aussi.

    répondre

  • @lucie_gougeon

    Enfin je remets les pieds par ici ! Je suivais de loin sur Facebook du boulot… Mais ça fait plaisir de me poser et te lire ! Il a l’air super ce quartier, c’est pour ce genre d’endroit que Paris me serais peut être pas si imbuvable.
    Je te comprends tellement pour les projets. J’en suis arrivé à faire des listes de projets pour les concrétiser avec le « on verra plus tard » qui va avec… Alors que ça me botte vraiment ! Bref… si tu veux qu’on se motive pas de soucis !
    Sur ce je continue mon tour.

    répondre

  • Je découvre ton blog et je suis ultra fan ! Ton écriture est agréable à lire, tes photos sont magnifiques, ton blog ultra joli, tout est PARFAIT !

    À très vite

    Marie-Juliette

    répondre

  • J’ai vraiment bien aimé le magazine Flow moi aussi, je me suis d’ailleurs abonnée, et cet article sur les regrets et bien fait, et pousse à faire plus de choses avec le cœur avant de regretter! :-)
    Et les pages détachables sont juste super mignonnes!

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE