Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Joies et déconvenues de l’argentique : La Sardina #3

La semaine dernière, je suis allée récupérer la pellicule #3 de mon appareil photo argentique, un La Sardina de chez Lomo.

J’étais (naïvement) plutôt confiante car ma pellicule précédente avait donné des résultats assez chouettes : il y avait des loupés mais aussi quatre ou cinq photos dont j’étais vraiment contente ce qui, pour moi, est très rare ! J’étais aussi toute excitée car ça faisait longtemps que la pellicule était en place, et je ne me souvenais plus de ce que j’allais trouver comme photos. C’est l’avantage de ne pas le sortir assez souvent ;)

photo la sardina double expositionDouble exposition au jardin d’Agronomie Tropicale : Gaëtan devant la porte asiatique / Arbres et ciel

La découverte des clichés a été comme toujours assez jouissive ! C’était génial de découvrir des photos que je ne me souvenais pas avoir prises. De revoir Crater Lake, le Club Med 2 ou la dune du Pyla, et de rigoler en voyant nos mines réjouies sur certains selfies.

Mais j’ai aussi eu pas mal de regrets quand je me suis rendue compte que la moitié des photos était sombre et floue. C’est de ma faute, j’ai fait un mauvais choix. Ou plutôt un non-choix : j’ai pris une pellicule qui trainait dans un tiroir sans me poser de question : grossière erreur ! Je me rends compte maintenant que c’était une 200 ISO : ce n’est pas suffisant avec la Sardina (ou alors il faut prendre toutes ses photos dehors, quand il y a un grand soleil). 

petite ceinture double expositionDouble exposition sur la Petite Ceinture : Gaëtan / Cailloux

Je m’interroge aussi sur La Sardina : tous ces effets, c’est rigolo mais un peu gadget quand même, je me questionne sur la nécessité d’investir dans un « vrai » appareil. Ça ne sera pas pour tout de suite, mais je garde l’idée dans un coin de ma tête.

photos la sardina trop sombrePique-nique entre amies – il ne faisait pas aussi sombre en vrai

Avec mon père sur la dune du Pyla – une de mes photos préférées, elle respire le bonheur d’être ensemble !

Mais c’est bien, j’apprends de mes erreurs à chaque développement ! C’était un bon test pour moi car j’ai très envie de réaliser un carnet de voyage papier pour notre prochain road-trip, et d’y glisser pour chaque étape des photos argentiques.

selfie la sardina lomoEntre amis sur la Petite Ceinture – Maud, Gaëtan, moi, Cyroul et Aurélien

J’ai donc mis à jour ma liste mentale des conseils à suivre pour faire de bonnes photos avec son Lomo, je vous la retranscris ici :

Photographier les gens : ce sont toujours ces clichés là qui me donnent le plus le sourire ! Ce sont les images qu’on oublie parfois de prendre maintenant qu’on a des appareils numériques de compétition. En rentrant de voyage, j’ai 1500 photos de paysages, et 3 de nous. Et ce sont ces 3 là que je préfère.

Continuer les double-expositions car ça donne des résultats parfois loupés, mais parfois aussi vraiment cool. Attention toutefois à ne pas faire n’importe quoi : il faut que j’apprenne à plus réfléchir mes double-expos pour éviter que les photos n’aient aucun sens.

Faire attention à la pellicule utilisée, c’est très important ! Que ce soit d’un point de vue technique (suffisamment d’ISO) mais aussi au niveau du rendu espéré. Chaque pellicule donne un résultat différent, un peu comme un filtre sur Instagram ;)

S’entraîner !

crater lake sardina lomoAu bord de Crater Lake : double exposition, côté lac / côté montagne

portrait lomo sardinaUn après-midi au Parc Floral

conseils la sardina lomoLa Suisse

crater lake la sardinaCrater Lake argentiqueCrater Lake

selfie la sardinaLa dune du Pyla – Même avec beaucoup de lumière, ça ne marche pas toujours…

la petite ceinture paris argentiqueCyroul le fantôme de la Petite Ceinture (elles sont très sombres mais elles retranscrivent bien l’atmosphère angoissante de l’endroit ^^)

début de pellicule sardina lomoPremière photo de la pellicule (d’où le bord blanc à gauche), sur le Club Med 2

portrait la sardina lomoPique-nique au jardin d’Agronomie Tropicale

oregon la sardinaGlace italienne au Bois de Vincennes – Loïc et Gaëtan

Pour le développement, je suis allée chez Processus Photo, rue de la Roquette à Paris. J’ai récupéré mes photos en 3 jours, et j’ai payé 16€80 pour les 25 photos (je les ai scannées moi-même pour économiser 5€ : je n’aurais pas dû, c’était galère et j’ai fait ça très mal).

Par le passé, j’étais allée chez Négatif + mais c’est un peu loin de chez moi ; sinon j’en étais contente mais j’ai lu qu’il pouvait y avoir des soucis de poussières et de rayures sur les négatifs (et il me semble que c’était un peu plus cher). J’ai déjà testé la Fnac également mais je ne le recommande pas du tout, les délais sont très longs et il y a parfois des retards inexpliqués.

Un petit récap de mes précédents développements :

Pellicule Sardina #1 : je n’avais récupéré que 10 photos sur 24, mais je les aime bien !

Pellicule Sardina #2 : le meilleur cru, peu de gros loupé et quelques photos que j’aime vraiment beaucoup.

Action Sampler : 4 photos en 1, je ne m’en suis jamais resservi car c’est très spécifique quand même mais de temps en temps, je devrais l’emporter avec moi, c’est rigolo.

Diana : les débuts, ça donne envie de le reprendre en voyage !


Vous aimerez aussi


Joies et déconvenues de l’argentique : La Sardina #3
43 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

  • Elles sont bien cools quand même ces photos, j’aime beaucoup les doubles expositions, et oui, celles où il y a « des gens ». Ça fait des lustres que je dis que j’ai envie de me remettre à l’argentique, à chaque billet sur le sujet ça me fait une petite piqûre de rappel, mais je n’ai toujours pas refranchi le cap, c’est nuuul !

    répondre

    • C’est pas nuuuul, tu fais déjà tellement de choses ! :) Mais si ça te motive, fonce, trouve toi un petit challenge (moi par exemple, il m’arrive de ne sortir qu’avec mon Lomo, je ne prends pas mon hybride, ça m’oblige à prendre des photos argentiques) !

      répondre

  • J’adore la photo double expo de Crater Lake, elle est superbe !

    répondre

  • Coeur de Plumette

    Tes photos sont très chouettes je trouve =). J’adore cet effet avec un peu de bruit sur les photos argentique, pas lisse comme avec le numérique, ça donne quelque chose en plus, un petit supplément d’âme.
    Je fais de la photo aussi, j’ai un appareil reflex argentique que j’adore utiliser même si il a quelques fuites de lumière, un LC-A que je viens d’acquérir, je fais ma première pellicule dedans en ce moment et un numérique mais je l’utilise rarement depuis que je fais de l’argentique.
    Pour le développement tu as la boutique Lomo dans le marais, ils sont très sympa je trouve mais je ne connais pas leur tarifs, moi je vais à Kodak express, rue des Lombards à Châtelet, ils sont très sympa aussi, je ne fais pas de tirage papier pour mes pellicules du coup je connais pas ce tarif mais tu peux demander seulement un développement CD qui est à 9.90, et tu as le négatif dans la pochette si ensuite tu veux certaines photos en papier.

    répondre

    • Oh bin les fuites de lumière ça ajoute des petits effets rigolos j’imagine ? Pas mal le tarif de Kodak avec le CD, ce n’est pas très cher en effet !

      J’aime bien avoir les tirages quand même mais j’y réfléchirai la prochaine fois, quitte à effectivement ne faire que certains tirages ! (mais j’avoue, j’adore avoir mes 25 photos entre les mains et les découvrir une à une, comme quand j’étais petite)

      répondre

      • Coeur de Plumette

        Oui sur certaines ça fait des effets très sympa sur d’autres ça fait des photos ratées =/.
        Je comprends totalement, j’adore voir les photos sur papier, je fais seulement CD par rapport au budget. Après tu peux demander les différents tarifs, CD + tirages ou peut-être juste tirage.

        répondre

  • C’est vrai que Les doubles expo sont chouettes. Et celles où il y a des personnages, bien sûr.

    répondre

  • Elles sont toutes chouettes ces photos !!
    Bises
    Coline

    répondre

  • Rhoo c’est vrai, t’as raison, il faut prendre des photos des gens… Je me rends compte que je n’en fais quasiment plus, alors que ce sont toujours les plus chouettes!
    J’ai des photos de murs, de sols, de livres, de paysages, de rues, d’arbres. Mais pas de photos de lui, de moi, d’eux. C’est un peu triste quand j’y pense.
    Merci pour cette piqûre de rappel bien utile! ^^
    Comme toujours, tes photos sont super chouettes et respirent la vie!

    Célestine

    répondre

    • Oui c’est ce que je me dis aussi, du coup j’essaie d’y remédier avec l’argentique, ça m’oblige à y penser :) Allez allez, au boulot, on prend en photo les gens qu’on aime !

      répondre

  • Hello !
    Je que j’aime dans cette technique c’est quel nous offres toujours des surprises ! Et surtout elle laisse place à l’aléatoire.
    J’ai utilisé l’argantique à deux reprises dans ma vie. Lorsque j’étais en classe de 3ème au collège. Ca date ! Mais j’avais beaucoup aimé, surtout le moment de faire apparaître les images sur la pellicule dans le noir.
    Puis quand je suis arrivée en études supérieures, toujours l’argentique noir et blanc. Quel plaisir de pouvoir développer ses photos et les retravailler à force de pratique !
    Je ne me suis jamais essayée à la couleur. Mais de voir tes photos, ça me donne déjà envie de me remettre à utiliser cette technique !
    C’est vrai que les portraits rendent très bien. Ils ont beaucoup de charmes ! Une vraie identité !

    répondre

  • Cet article me rappelle que je suis un peu fâchée avec mon Lomo La Sardina. Je n’arrive pas à dompter le mode double exposition depuis que j’en ai fait l’acquisition. Ce n’est pas faute d’avoir consulté quelques tutoriels, mais rien y fait, j’ai gâché deux pellicules à croire que je faisais des double expositions alors que je prenais deux photos distinctes (dont une sans aucun intérêt à chaque fois, celle qui n’était là que pour être censée se superposer à la première). Non pas que je ne sois pas du genre obstinée, mais mon Lomo et moi on faisait une pause, depuis quelques mois. En regardant ces photos, bien sûr que j’ai envie de reprendre le dressage de la bête. As-tu tâtonné toi aussi la première fois, pour comprendre la double exposition ? Je pense qu’un truc tout bête m’échappe !

    répondre

    • Ah zut alors… Tu utilises bien le petit bouton qui permet de faire la double exposition ? Il faut faire glisser le petit truc vers MX, le relâcher, et ensuite, ne surtout pas avancer la pellicule pour faire la deuxième photo ! D’après ce que tu me dis, j’ai l’impression que tu avances la pellicule, peut-être ?

      répondre

      • Je vais réessayer en suivant à la lettre tes conseils. J’ai l’impression d’avoir tout testé, mais peut-être pas, après tout, il est possible qu’en m’acharnant, je me sois surtout acharnée sur mon erreur. J’ai en tout cas très envie de retenter l’expérience, après avoir vu quelques très beaux articles sur l’argentique, ces derniers temps, l’envie est revenue…, et la brouille est passée, entre mon Lomo et moi ! Il faut sceller cela avec une pellicule réussie, maintenant. ;)

        répondre

        • Essaie, et si ça ne marche toujours pas, envoie un mail à Lomo directement : si ça se trouve, ton appareil est défectueux, ça peut arriver… Bon courage ^^

          répondre

  • Bonsoir Juliette !
    Oh que de chouettes photos :) c’est vrai que je devrais prendre plus de photos de gens aussi…
    Sinon j’aurais une petite question qui peut paraître un peu bête mais si tu pouvais m’éclairer ce serait SUPER gentil :D :
    Quand les gens parlent de la partie « développement » de leurs photos argentiques, j’entends toujours parler de « développement » et de « tirage ». Si j’ai bien compris le développement c’est pour produire le négatif, et le tirage c’est la partie suivante, chaque cliché sur une photo papier c’est ça ? Car je suis un peu perdue…
    Et quand tu dis que tu as scanné toi-même au lieu de le faire faire par le studio photo, ça consiste à numériser la version papier en fichier numérique, pour pouvoir les mettre sur le blog ici par exemple ? (je sais ma question paraît bête, je sais ce que c’est que scanner ^^ mais je voudrais juste être sûre de ce que ça représente exactement en ce qui concerne l’argentique héhé !) Du coup si le studio l’avait fait il t’aurait fourni ça sur clé usb par exemple ?
    Car je m’y perds un peu et j’ai récemment craqué dans une brocante sur un Canon AE1, pas encore pu m’en servir, je dois d’abord acheter des pellicules :) mais j’aimerais être sûre de ce que je voudrais demander au studio photo quand je devrai faire développer !
    Merci d’avance si tu peux me répondre :) et bonne soirée !
    En tout cas j’aime toujours autant tes articles, toujours très agréables à lire :)

    répondre

    • Bonsoir Melvinia !

      Non ce n’est pas bête du tout, j’ai moi-même un peu de mal avec tous ces termes :) Oui le développement c’est les négatifs, et les tirages ce sont les photos papier. Tu peux par exemple demander un développement et une planche contact : tu auras une vision en tout petit de toutes tes photos, et tu peux ensuite demander des tirages pour celles qui te plaisent.

      Généralement, on te demande aussi ce que tu souhaites comme format de tirage (j’ai pris du 10×15), si tu veux un rendu brillant ou mat, des bords blancs ou pas de bords…

      Pour le scan, c’est bien ça : Négatif + et la Fnac te fournissent ça sur un CD gravé. Pour Processus Photo, je ne l’ai pas fait mais j’imagine que c’est pareil. Ils scannent tes photos avec un scanner de bonne qualité mais ça reste des scans basse définition (tu peux payer un supplément pour de la haute déf). Du coup, j’ai scanné ça moi-même pour le blog avec un petit scanner dans les bureaux de Gaëtan.

      Voila, amuse-toi bien avec ton acquisition !!

      répondre

  • J’aime tellement tes photos ! Elles sont naturelles et pleines de vie.

    répondre

  • Rhoooo mais c’est génial. Ton principe de double exposition me donne pleins d’idées pour mes images de mon futur site energeticienne ;) tu es ma muse jolie fée

    répondre

  • C’est génial ! J’avais oublié, en tant qu’utilisatrice de numérique depuis plus de 11 ans, à quel point l’argentique donnait une tout autre dimension aux photos. Ca donne à réfléchir sur la société d’aujourd’hui : plus de photo mais moins d’instant savourés pleinement : les gens sont constamment en train de mitrailler avec leur appareil numérique (à l’infini) alors qu’avant c’était 25 photos sur la pellicule point barre.

    répondre

  • Tu ne vas pas au Kodak Nation? Pas loin de chez toi, et pas trop cher dans mes souvenirs…
    Sinon pareil, j’ai une pellicule dans ma Sardina depuis trèèèès longtemps (mise au pif sans vérifier l’ISO…) et je suis curieuse de découvrir les photos qu’elle renferme!

    répondre

    • J’ai hésité mais quelqu’un m’a dit que c’était cher, et les commentaires sur le net ne sont pas très positifs :/ Allez hop hop, finis ta pellicule et va vite la faire développer :D

      répondre

  • Pas mal du tout les resultats de cette pellicule! J’ai hate de faire developper les miennes :)

    répondre

  • Elles sont chouettes tes photos, c’est rigolo ce qu’on peut obtenir avec les doubles expositions! Je n’ai pas d’argentique mais un polaroid, je m’en suis servie pour illustrer notre carnet de voyage au Japon mais j’ai eu pas mal de loupés aussi! Pas toujours facile de gérer la lumière etc… avec ces appareils! Mais quand les photos sont réussies, je trouve qu’elles ont un charme particulier qu’on ne peut pas avoir avec un numérique… Peut-être parce qu’avec les argentiques et les polaroids on n’est jamais surs du résultat, on le découvre une fois la photo développée.

    répondre

    • On voulait prendre notre Polaroïd pour notre prochain voyage, c’est vrai que le résultat est aléatoire mais c’est tellement magique !!

      répondre

  • Oh je les trouve vraiment chouettes tes photos, même les « ratées » :)

    Et tu as raison pour les photos de gens (et autres être animés d’ailleurs) – de notre court séjour à Amsterdam avec Laëtitia, pas une seule photo de moi (ou de selfies à deux!) pour prouver que j’ai effectivement été là… C’est dommage! Du coup, j’essaie d’y penser le plus souvent possible quand je suis avec des gens/quelque part (ou les deux).

    Bon, j’ai bientôt fini ma pellicule de Diana baby, je fais un peu n’importe quoi aussi, mais on verra. Le souci des lomo (peut être de l’argentique tout court?) c’est qu’à force d’en faire peu, on « oublie » un peu les spécificités de l’appareil, ou de la pellicule choisie… Je suis en train de me dire qu’il serait bon de se le noter (dans son téléphone par exemple!) quelque part, pour ne pas oublier un détail d’utilisation de l’appareil ou autre…

    Mais bon, les « ratés » ça fait le charme de ces appareils aussi je suppose :)

    répondre

    • Oui tu as raison, on oublie la pellicule et on oublie aussi comment l’appareil fonctionne, c’est un peu une redécouverte à chaque fois ^^ Là j’ai complètement séché quand il a fallu rembobiner la pellicule, j’ai dû chercher un tuto sur le net :) Hâte de découvrir les photos de ton Diana baby !

      répondre

  • J’avais un action sampler mais je m’en suis vite lassée en fait, j’avais l’impression d’avoir fait le tour en 2/3 pellicules. Je fais un peu d’argentique à la maison en ce moment avec un petit compact mais je ne sais pas si il fonctionne toujours, on a trouvé un développement à $6 pour 1h de délai donc on va voir ce que ça donne quand j’aurai fini :-)

    En tout cas, je trouve que tes photos sont vraiment tops moi :D

    répondre

    • Oui c’est très gadget, je pense mettre une pellicule de 12 dedans, et ne le sortir que quand ça se justifie (dans un manège à Disney ça rend pas mal par exemple) ! 6$ en 1h, c’est imbattable, fonce ^^

      répondre

  • elles sont superbes ces photos, ma préférée est celle de la dune du Pyla et ses petits personnages qui descendent… comme quoi, même une photo floue peut avoir un certain charme !

    répondre

  • Ah oui, avec les Toy Cameras on ne maîtrise pas du tout l’exposition, mis à part l’ISO… Sans acheter un Nikon F à 400 euros, on peut d’ores et déjà mieux comprendre l’exposition et le fonctionnement de l’argentique avec un Yashica Electro 35. Perso, c’est celui que j’offre à tous ceux qui ont envie d’essayer l’argentique. Déjà c’est une brique incassable. On le trouve pour 50 euros sur le bon coin ou ebay. C’est un télémétrique, ce qui permet de travailler un peu sa mise au point. On sélectionne l’ISO de la pellicule, et l’appareil fait presque tout le reste : on n’a plus qu’à choisir l’ouverture du diaphragme à l’aide de la petite led qui indique lorsque l’exposition est correcte. Comme certains ouvrent jusqu’à 1.7, cela permet de prendre plus de photos en intérieur. Bravo en tout cas d’acheter du film et pas des mégapixels !!

    répondre

    • Merci pour les tuyaux :) J’achète aussi des mégapixels comme tu dis ^^ Je trouve les deux complémentaires !

      répondre

  • Alors personnellement, je suis complètement fan des photos Juliette :)
    Je suis justement en train de m’essayer à de nouveaux carnets graphiques « façon superposition » via photoshop. Moins artisanal, certes, mais je trouve l’effet hyper poétique. Ça rend de belles compositions :)

    répondre

  • nous on a un vieux Lomo de l’union soviétique commandé sur ebay et reçu 6 moi après (on n’y croyait plus!). C’est un peu le même principe que ces petits diana, y’a toujours des surprises au développement parce qu’en plus il est veux et donc nous fait des blagues, mais c’est marrant (sauf quand tu dois balancer presque tout, mais ça fait partie des aléas) ^^

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE