Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Dimanche d’automne

J'ai hésité avant de prendre la plume aujourd'hui - est-ce bien à-propos, en ce si triste anniversaire ? Et puis je me suis dit que si, comme moi, vous aviez un peu le cafard, peut-être que ça nous ferait du bien de nous retrouver ici autour d'un article du dimanche ?

On va donc faire comme d'habitude : je vous raconte ma semaine, comme si de rien n'était. Et puis on terminera par une liste des petits bonheurs qui font du bien, si ça vous va ? 

Je suis rentrée de Malte avec un gros rhume, qui s'éternise encore un peu d'ailleurs. Résultat, j'ai passé mon lundi à travailler depuis mon lit. Bizarrement, j'ai été assez efficace (à moins que ça ne soit une illusion causée par la fièvre - j'ai peut-être envoyé tout un tas de mails qui n'avaient de sens que pour moi ^^).

Malte

Mardi, j'ai pris mon courage (et des paquets de mouchoirs) à deux mains et je suis allée à mon rendez-vous mensuel entre entrepreneuses. Je ne sais pas si je vous en ai déjà parlé : on est une petite dizaine et on se réunit une fois par mois pour échanger sur nos projets, nos difficultés, s'échanger des conseils, le tout dans la bienveillance... C'est hyper constructif et ça rebooste à fond : j'en ressors généralement avec plein de nouvelles idée et d'envies ! Et puis c'est important de rompre la solitude quand on travaille de chez soi.

Mercredi, après la stupéfaction au réveil en découvrant les résultats des élections américaines (je pense que je ne réalise toujours pas), je me suis mise en route pour repérer les lieux de mon shooting du lendemain, et faire quelques achats de dernière minute, dont une bonbonne d'helium géante que j'ai trimballée dans tout Paris (j'avais oublié comme c'est encombrant). Jeudi donc, j'étais photographe sur un shooting pour André. C'est vraiment une grande fierté pour moi de travailler pour eux et qu'ils m'accordent leur confiance pour des projets de cette envergure :) Si on m'avait dit ça il y a quelques années, je n'y aurais pas cru, et c'est une belle leçon : tout est possible dans la vie !

Et puis, et puis... le long week-end ! Avec Gaëtan, on est allé jusqu'à Noisy visiter les espaces d'Abraxas, un ensemble architectural vraiment surprenant, qui a servi de décor à plusieurs films. Je lui emprunte ses photos, je n'ai pas eu le courage de sortir mon appareil ce jour-là. 

espaces abraxas
espaces abraxas

On a glandé, aussi, et ça fait du bien... On a enfin terminé la saison 2 de Black Mirror, qu'on avait commencé il y a de nombreux mois. Quelle claque à chaque épisode ! On va pouvoir entamer la saison 3 qui est, semble-t-il, encore plus troublante.

Je ne lis pas du tout en ce moment, j'ai abandonné plusieurs livres qui ne me passionnaient pas. Il faut que je m'y remette, j'ai très envie de me plonger dans un roman hyper prenant.

Je poursuis mes efforts de déconnexion - nouvelle étape, j'ai supprimé plein de jeux de mon téléphone. Je ne sais pas encore quelles seront les répercussions sur mon quotidien : bien évidemment, je rêve de découvrir que j'ai, d'un coup d'un seul, beaucoup plus de temps libre, et que je mets ce dernier à profit pour cuisiner, lire, me promener, créer, me mettre au tricot et au sport... En réalité, je ne suis pas sûre que ça fonctionne comme ça : l'avenir nous le dira ;) 

Quant à mon régime sans sucre, hum, comment dire...^^ Épuisée par mon virus, je me suis un peu rattrapée sur la nourriture pour reprendre des forces. Je pense que j'ai quand même diminué ma consommation de sucres au global, sans pour autant voir de réels effets sur la balance (j'avais perdu un kilo mais j'en ai repris la moitié). 

Je réfléchis beaucoup à tout ça en ce moment : au bon dosage entre les efforts pour vivre mieux et/ou plus en adéquation avec nos valeurs (passer moins de temps sur internet, arrêter ou limiter la viande (et les produits laitiers, et le gluten, et le sucre, et...) consommer moins et mieux, méditer, se lever plus tôt, vider son appartement de tout ce qui l'encombre, faire du sport...) et la place du plaisir dans nos vies. Je trouve l'équilibre assez difficile à trouver. Même si globalement, j'ai l'impression d'avancer et de me sentir plus en phase avec moi-même, je crois que je suis fatiguée de culpabiliser dès que je fais un écart. Et je me dis que cette course au bien-être ne doit pas devenir une série d'injonctions et de contraintes. Je vous rassure, je suis consciente que ce sont des "problèmes" assez mineurs et surtout, très propres à mon milieu, à ma "bulle" (ce qu'explique très bien cet article de Konbini, aussi intéressant que perturbant). Mais je trouve important d'y réfléchir, pour trouver son propre dosage, celui dans lequel on se sent bien :) 

Je termine comme prévu par mes petits bonheurs du moment : faire des projets de voyage à deux pour 2017 ; regarder Sherlock chasser sa queue et s'arrêter brutalement parce que ça lui gratte derrière l'oreille ; se régaler avec le cheesecake de chez Amami ; penser à l'anniversaire de nos 10 ans qui arrive à grands pas ; profiter de la grisaille pour rester sous un plaid sans se sentir coupable. 

Et je vous invite à partager vos petits (et grands) bonheurs en commentaires ♡


Vous aimerez aussi


Dimanche d’automne
36 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

  • Ah mince pour le rhume c était pas sérieux ce 25degré à Malte voilà quoi :-P :-P
    😊 pour toi pour la campagne André 👏 et félicitations

    Pour mes pts plaisirs: apprécier mes escapades fin 2016: Porto, Espagne, Sicile
    Commencer à réfléchir sérieusement à ceux de 2017 tjrs pleins idées en tête
    Me concentrer sur les choses que j aime le plus
    Apprécier les belles rencontres faites grâce au blog
    Ça tourne bcp autour du voyage mais c est ma passion :-P

    répondre

    • Je pense que je n’ai pas supporté le choc thermique du retour en effet ;) Tu as raison, le voyage c’est tellement enrichissant, c’est la plus chouette des passions. Je t’en souhaite plein de beaux pour 2017 !

      répondre

  • Attention à ne pas tomber un peu ou beaucoup dans l’orthorexie.. quand on fait tout pour que nos vies soient les plus saines possibles. Pour travailler avec des jeunes en psy’ ca n’apporte rien de bon et beaucoup de frustrations au final. Un ecart c’est bien.. car c’est la vie ! D’ailleurs on devrait appeler ca un plaisir ! :)
    Bonne semaine !

    répondre

    • Tu as raison, c’est un vrai danger… C’est dur de trouver le juste milieu en fait, entre le trop sain et le pas assez. Quand je parlais d’écart dans mon article, je ne parlais pas vraiment de nourriture en fait, je pensais surtout à ce gilet que j’ai acheté chez Zara alors que leurs valeurs ne sont pas les miennes, ou au bain que j’ai pris à l’hôtel à Malte l’autre jour alors que je sais que l’eau est une denrée rare… :/ Je sais que personne n’est parfait, et qu’on a tous un impact sur la planète, mais je ne peux pas m’empêcher de m’en vouloir un peu quand même… Merci en tous cas, et bonne semaine à toi aussi :)

      répondre

  • C’est une journée très bizarre pour moi, entre du cocooning automnal et un poids en pensant à ce qui s’est passé il y a un an à Paris, à cette menace toujours présente, et puis aussi un peu peur de l’avenir politique du monde et de la France face aux résultats aux USA.

    Je me pose les mêmes questions que toi vis-à-vis de mes valeurs, comme toi je culpabilise très facilement et je me remets en question tout le temps, alors que je devrais plutôt être fière de l’évolution dans ma consommation depuis ces dernières années. Loin de moi l’idée d’abandonner mes efforts, mais je pense aussi que c’est pas mal de savoir un peu lâcher prise et voir les choses d’un œil positif: on fait de notre mieux, c’est déjà bien, et c’est pas grave de ne pas être parfait! Je comprends tout à fait ce que tu as voulu dire!

    Mes petits bonheurs: boire un bon thé au goûter, regarder plein de séries, la vue sur les montagnes fraîchement enneigées depuis mon appartement, avoir vu un de mes groupes préférés en concert mardi dernier et avoir mangé au resto indien, tout simplement, pour les 7 ans avec mon copain dimanche dernier, commencer à penser aux cadeaux de Noël, parler de voyages avec des gens et rêver des prochains.

    répondre

    • Ton premier paragraphe résume bien la situation… L’avenir semble bien sombre, j’appréhende énormément les élections de 2017 :/

      Merci de partager tes petits bonheurs, ils font du bien au moral ! Quelle joie de voir les montagnes depuis chez soi…

      répondre

  • J’ai hâte de voir tes photos pour André, c’est génial comme projet, félicitations!

    Mes petits bonheurs du moment : rentrer fatiguer de mon cours de yoga le lundi soir, faire mes premiers sablés de Noël de l’année, prendre le temps d’aller au restaurant avec mon ami (et essayer de ne pas parler du quotidien), voir la mine réjouie de mon chien quand je rentre chez mes parents et ne pas culpabiliser de prendre du temps pour moi.

    Bonne semaine, bon rétablissement!

    répondre

  • Tu as très bien fait de maintenir ton article du dimanche aujourd’hui. Tu as instauré ce rendez-vous pour nous faire du bien et c’est exactement ce dont on a besoin en ce moment!

    L’article Konbini est très intéressant. La bulle est bien jolie et confortable mais il ne faut pas perdre de vue la réalité. Encore un équilibre à trouver. Un de plus. Constance et cohérence sont deux valeurs ô combien importantes mais auxquelles il n’est pas aisé de se tenir. Consommation, santé, alimentation, rapport aux autres…Ne t’auto-flagelle pas trop Juliette, tu es déjà une bien belle personne et tes « manquements » sont là pour nous montrer le chemin imparfait de la vie;)

    Bravo pour la campagne André clapclapclap!! Ca fait tellement de bien de voir le talent récompensé :))

    Mes petits bonheurs du moment : le yoga, se remémorer les derniers voyages et penser aux prochains, faire de belles rencontres, mettre un pied devant l’autre et faire avancer mes projets, savourer les moments passés avec ceux que j’aime, sourire et me souvenir à quel point je suis chanceuse.
    J’ai dit cela instinctivement et je réalise que mes bonheurs sont en très grande cohérence avec les tiens et ceux des commentaires précédents… #alchimie ou #algorithme? Disons alchimie et restons vigilants et les pieds bien ancrés dans la réalité, avec un peu de douceur pour la supporter

    répondre

    • Merci pour tes petits bonheurs Mila :) On va dire alchimie aussi, même si je pense qu’on est un peu dans notre bulle, soyons honnête ;)

      répondre

  • Mes petits bonheurs en cette période de froid qui s’installe : Faire une compote de pomme et sentir l’odeur de la cannelle durant des heures dans l’appartement, prendre un bain chaud en écoutant de la musique classique, regarder mon chat dormir lové dans un édredon, me mettre tôt au lit le soir avec un bon roman, 3 oreillers dans le dos et le chat sur les jambes……..

    répondre

  • Cette semaine est une semaine particulière, particulière car elle contient le 13 novembre… jour de notre anniversaire avec mon amoureux. Et oui, heureusement ce jour-là, il y a eu aussi de l’amour sur notre chère planète. Alors bien sûr comme il s’agissait un week-end de 3 jours on en a profité pour le fêter tout le long du week-end. Et puis sinon, petit bonheur personnel Hellocoton a pour la première fois choisi un de mes articles en sélection donc très heureuse aussi à ce niveau !

    répondre

  • J’ai eu un pincement au cœur en me levant ce matin, et j’ai culpabilisé de ne pas y avoir beaucoup pensé le reste de la journée… D’ailleurs, en parlant de culpabilité, même si j’ai appris à moins culpabiliser qu’avant, je me retrouve dans ce que tu dis. Notamment ces derniers temps où je passe des week-ends que j’adore mais où je ne fiche ab-so-lu-ment rien alors que j’ai un retard monstre dans ma todo pour le blog par exemple.

    Un peu les fesses entre deux chaises, à me dire « OSEF, profite et c’est marre ! » et « Tu vas le regretter quand tu auras deux fois plus de choses à faire en deux fois moins de temps » : fichu recherche de productivité à tout prix où il faut qu’après chaque journée qui s’écoule avoir coché la petite case done. Est-ce que l’on ne pourrait pas avoir une case : Passer du temps avec les gens qu’on aime ? Check. Reprendre une part de ce gâteau trop bon ? Check. Se coucher tard et se lever tard ? Check. Rester toute la journée dans un pantalon moelleux avec une paire de vieilles chaussettes ? Check. Regarder Netflix 4 heures d’affilée ? Check.

    Bref, je m’égaaaare ! Mes petits bonheurs en ce moment, ce sont :

    – Préparer des soupes maison au potimarron
    – M’effondrer de sommeil à 3h du matin sur son épaule et voir ses grands yeux bleus au réveil quelques heures plus tard <3 (pardon, c'est ultra cheesy mais je réponds à la question moi :P)
    – Regarder Coppélia patouner sur la couette alors qu'elle ne le faisait pas avant
    – Ecouter The Oh Hellos en regardant le paysage défilé par la fenêtre du train
    – La perspective de Noël qui arrive à grands pas et qui aura pour moi un goût bien différent des autres

    Mille bisous et à mercredi :*

    répondre

    • Ton commentaire est tellement juste : cette recherche de la productivité, ce culte de la to-do list, c’est épuisant ! (et vive le cheesy ^^)

      Pour Coppélia, c’est trop chou ! Sherlock a commencé à patouner assez tard aussi, ça m’avait fait tellement plaisir <3 (on est grave)

      répondre

  • Coucou Juliette,

    C’est vrai, ça fait du bien de partager des petits bonheurs, entre ce froid et cette grisaille, cet anniversaire si triste, ces élections aberrantes, il faut se souvenir des belles choses.

    Alors j’ajoute mes petites joies de ces derniers jours: manger du potimarron rôti (au sirop d’érable et à l’ail) à tous les repas, écrire à mon grand-père, me plonger avec délice dans des classiques de la littérature anglaise suite à mon petit voyage dans les cotswolds (Jane Austen, Thomas Hardy, les soeurs Brontë, Wilkie Collins,…), ressortir ma bouillotte en graines de lin et me glisser dans un lit tout chaud, m’enfiler toute la saison de The Crown en 2 jours sans aucune culpabilité.

    Bécots!

    répondre

  • Tu as bien fait de ne pas t’abstenir de poster un article en ce triste dimanche. Moi il m’a fait du bien, ton article, c’est déjà beaucoup, non ?

    répondre

  • Mes petits bonheurs du moment, de la semaine en tout cas:
    -étrangement, marcher sous la pluie dans Paris tant qu’il ne fait pas encore trop froid
    -savoir que j’ai des séries à regarder le soir quand je suis seule
    – et des livres à lire
    – découvrir à chaque fois que je prends le volant que j’ai bel et bien appris à conduire et que j’aime bien ça

    répondre

    • J’adore que tu fasses d’un truc a priori chiant (marcher sous la pluie) un petit bonheur ! Comme quoi, tout dépend de la façon dont on regarde la vie :)

      répondre

  • Je suis assez d’accord avec toi, avec tous ces mantras de comment être mieux dans sa vie on en oublie l’essentiel se faire confiance pour savoir ce qui nous fait du bien. Sans faire d’éloge à la paresse quelques fois, ca fait juste du bien de ne rien faire, de se plonger dans ses pensées et ses rêves.
    Quant à la culpabilité je connais tellement !! quand on a déménagé je me suis dit que c’était le moment d’appliquer les préceptes de Marie Kondo, j’ai essayé de me débarrasser de quelques livres, de fringues (ca c’est plus facile!) de faire de la place, surtout qu’avec l’arrivée imminente du petit il en fallait de la place et puis plus je voyais les cartons s’entassaient et plus je culpabilisais d’être incapable de me débarrasser de certains objets, alors que ca semble si facile à d’autres et notamment à mon homme. Mais aujourd’hui, quand je vois ma bibliothèque, certes qui déborde de livres et de souvenirs de voyage, c’est mon plaisir, ca me fait me sentir bien dans mon nouveau chez moi alors je me dis que finalement, j’ai bien fait de garder ce qui me rends heureuse même si ce n’est pas utile. Je ne serais sans doute jamais minimaliste, tant pis!!

    répondre

    • C’est intéressant ce que tu dis ! Le minimalisme, ce n’est pas fait pour tout le monde, on a tendance à l’oublier… Avant de foncer tête baissée dans tout ce qui est à la mode, il faudrait qu’on se demande ce dont on a vraiment envie, et pourquoi on fait les choses :)

      répondre

  • Je comprends tout à fait ta réflexion sur la course au bien-être… Pour peu qu’on veuille suivre à la lettres toutes les injonctions du moment (devenir veggie, no sugar, no gluten, faire du sport, le minimalisme etc etc) le moindre écart devient culpabilisant. C’est impossible d’être tout le temps au top, la perfection n’existe pas même si la tendance tend à nous faire croire le contraire…
    Pour ma part, la grossesse me permet de lâcher un peu la bride et ce n’est pas plus mal… Je ne peux absolument rien contrôler de mon corps qui grossit à vue d’oeil, de mes envies et de mon état de fatigue qui varie d’un jour à l’autre. Et finalement, je me dis que ce n’est pas plus mal car mon petit monde ne s’est pas écroulé pour autant et je suis bien moins exigeante avec moi-même ;)

    Ne te prend pas trop la tête Juliette, tu en fais déjà bien plus que la plupart des gens !

    répondre

    • C’est drôle, je me disais justement que le jour où je serai enceinte, ça serait surement l’occasion de lâcher prise un peu : ton commentaire me le confirme ;) En revanche, ton corps a beau « grossir à vue d’oeil », sur les quelques photos que j’ai vues, tu es sublime ! La grossesse te va à ravir :)

      répondre

  • – Regarder notre andouille de chat jouer avec sa queue comme un bienheureux et venir ensuite nous faire des calins
    – Voir ma femme réussir dans ce qu’elle entreprend avec des projets réussis qui lui conviennent parfaitement
    – Imaginer la destination de notre prochain voyage <3

    répondre

  • J’ai aussi prévu d’aller à Noisy bientôt et je vais commencer la saison 2 de Black Mirror.
    A bientot
    Bises
    Coline

    répondre

  • Je commente rarement (même si je lis chaque poste) mais aujourd’hui je suis particulièrement interpellée par le dernier paragraphe sur l’équilibre du moins / mieux VS plaisir… Et j’ai encore beaucoup de mal à trouver des réponses concrètes. Heureusement, je ne culpabilise jamais quand je fais un écart, et pourtant d’un côté je me demande POURQUOI est-ce que je ne culpabilise pas ? Parce que je ne suis pas assez engagée ? Ou trop hédoniste ? Et est-ce si mal… bref ! C’était juste pour partager tout cela et de te remercier pour ces quelques lignes, ça fait du bien de savoir qu’on est pas tout seul avec nos interrogations :)

    répondre

  • Hello Juliette !

    Je viens de lire l’article de Konbini qui est en effet très intéressant, je me suis tout à fait dis ça après les résultats US, on est dans une bulle qui ne permets pas de se rendre compte d’avis si divergents… C’est à la fois normal mais aussi perturbant et très certainement augmenté avec les réseaux sociaux et cet effet « bulle ». Cela donne à réfléchir en tout cas !

    Par ailleurs, je vois tout à fait ce que tu veux dire sur le côté « équilibre » entre plaisir et envie de maitriser son mode de vie. J’ai l’impression que plus le temps passe plus je me donne des objectifs précis (nourriture, sport…) et même si ce sont de bonnes intentions parfois cela peut peser et faire culpabiliser. Ce qui du coup est plutôt contre-productif ! L’équilibre est définitivement compliqué à trouver !

    Sinon dans mes petits plaisirs/bonheurs, je dirai de lire un bon livre sous mon plaid sur le canapé alors qu’il fait froid dehors, sentir la bonne odeur des cheminées dans la rue, commencer à préparer Noël…

    Je clos ici ce loooong commentaire, je suis désolée mais je me retrouve beaucoup dans pas mal de tes interrogations, ce qui me donne toujours envie de réagir :)
    Bonne semaine à toi !

    répondre

  • agirlontheroad

    J’ai beaucoup aimé cet article qui une fois de plus résonne beaucoup en moi et je suis contente que tu l’ai posté car ça me fait beaucoup de bien de lire de jolis mots (d’ailleurs tes articles du dimanche font partie de mes petits bonheurs ^^). Je voulais juste te dire que je comprend tout à fait la quête du bien être (je plaide coupable) je pense que c’est un bon fil conducteur pour mener sa vie (veggie, yoga, minimalisme etc…) mais dans bien être il y’a ‘être bien’ alors des fois il faut lâcher un peu du leste, faire des entorses et être bienveillant avec soi même (et puis aussi il faut adapter certains mode de vie à sa propre vie, par exemple j’étais à fond tendance minimalisme j’avais très peu de vêtements, sauf qu’il fallait que je fasse des lessives tout le temps et qu’un jour mes sept t-shirt était à laver en même temps, je n’avais rien à me mettre et la je me suis dit le minimalisme est censé te simplifier la vie pas la compliquer (du coup j’ai racheté des t-shirts ;), je suis toujours très inspiré par le minimalisme mais adapté à ma façon de vivre bref désolée pour le pavé je voulais illustrer mon propos. Très intéressant l’article sur la bulle. Belle semaine à toi (et trop mignon le commentaire de Gaëtan). Biz.

    répondre

  • C’est super tout ça (à part ton rhume) et je me retrouve quand même pas mal dans tout ce que tu dis…
    Je viens de finir la saison 2 de Outlander, une tuerie, hâte que la saison 3 arrive…pas avant avril 2017 apparemment…patience patience, pour celles qui ne l’ont pas vu, je vous la conseille vivement! Du coup ça m’a donné envie d’aller visiter l’Ecosse et ses magnifiques paysages.
    Ca fait au moins 15 jours que je n’ai pas écrit pour mon blog donc va falloir sérieusement que je m’y mette.
    Je lis en ce moment la biographie d’Edith Piaf et en parallèle « Le livre des coïncidences » du dr Deepak Chopra mais ni l’un ni l’autre m’emballent alors ça traîne…
    Je fais un régime aussi, mais plutôt avec Weight watchers, depuis quelques semaines et je suis plutôt contente, -4kg et ça se voit. Plus que deux et j’aurai atteint mon objectif.
    J’ai entendu une phrase il y a quelques jours qui disait « tu as le droit d’être imparfaite », ça me console car comme toi, du moins c’est l’impression que j’ai en te lisant, j’essai d’améliorer mon quotidien dans tous les sens et me sens coupable quand je fais un écart. Je ne mange plus de viande rouge depuis deux ans, je n’achète quasiment que du bio, je limite les déchets, je tente de me nourrir le mieux possible et dans le respect de l’environnement, je lis plus, j’ai monté ma boîte, mon blog, j’ai commencé à faire un peu de sport ( chose improbable quand on me connaît) etc…
    Donc merci pour ton billet, je me sens moins seule!

    répondre

  • Une semaine bien chargée, malgré ton gros rhume (qui a totalement disparu j’espère !). Moi, je t’avoue que j’ai passé ce dimanche loin de notre 11ème, dans ma famille, pour un anniversaire important, et ça nous a fait un bien fou, même si bien sûr, on était un peu ici quand même…

    Les petits bonheurs pour moi (quelle bonne idée de les citer, je devrais le faire plus souvent !) :
    – me réveiller en entendant la voix de mon fils qui dit « Maman, maman » depuis peu ^^
    – entendre les petits pas de Mako sur le parquet quand je remplis sa gamelle !
    – boire un café tout en dégustant un petit carré de chocolat, avant de me remettre au travail.
    – lire quelques pages (ou plus) avant de me coucher (en ce moment, Modern Romance d’Aziz Ansari, ça fait du bien au moral).

    PS : Très bonne idée ce rdv entre entrepreneuses, c’est parfois bien difficile de bosser isolée…

    répondre

  • Ah oui, les projets de voyages font partie de mes plus grands bonheurs, puis les voyages eux-m^mes, et au retour, la réalisation de l’album et des articles sur mon blog. (En ce moment c’est l’île Maurice).
    Et puis il y a tous les petits bonheurs : mon préféré est sans doute mon bain chaud à la bougie avec un bon livre.
    Je suis un peu comme toi en ce moment, je voudrai vivre mieux, je sais ce que je dois faire pour cela et pourtant je manque de temps! Avant je me disais que je ne le prenais pas ce temps, mais maintenant j’ai l’impression que je fais tout au ralenti! allez, courage, on va y arriver, et puis avoir des projets, des rêves, des objectifs est peut-être le plus important après tout!
    Bonne fin de semaine.

    répondre

  • C’est marrant, je me retrouve beaucoup dans tes propos! J’essaie de manger moins de sucre, plus équilibré, de garder le rythme du sport, boulot, études… Mais au final, je craque et me sens encore moins bien car rongée par la culpabilité et le manque de temps (et mon cerveau qui me fait croire qu’en fait je ne sais pas m’organiser….). Donc comme toi, je pense avoir réduit le sucre mais comme toi, j’ai des moments de fatigue et le sucre arrive en sauveur.
    En tout cas, je pense que c’est bien d’essayer de déconnecter un peu, car je pense que toutes les images parfaites des réseaux sociaux (« filter bubble » en force) nous font encore plus culpabiliser. Bah oui, moi je vais manger un gros fondant au chocolat en regardant une nana poster son plat de graines parfait sur instagram (attention, j’adoooore les graines!).
    Bref, tout ça pour te remercier de cet article qui me fait me sentir moins seule :)
    Bonne continuation :)

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE