Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Escapade maltaise : de l’ocre et du bleu

Il y a quinze jours, je me suis envolée pour un long week-end à Malte. 25 degrés, un grand ciel bleu : on a ressorti la crème solaire et les shorts... et ça fait du bien, en plein mois de novembre ! Je vous emmène avec moi sur cet archipel de 8 îles, plus petit état membre de l'Union Européenne, situé au sud de la Sicile. 

--

3 novembre 2016 - 6 novembre 2016

✈ Paris - Malte
⎈ Malte - Gozo - Malte
✈ Malte - Paris

--

Jeudi matin - je rejoins mes compagnons de voyage à l'aéroport. Je retrouve avec plaisir Anne et Nath (avec qui j'étais déjà partie, en Australie et dans les Alpes) et je fais la connaissance d'Anne, Marc et Romain. C'est toujours amusant de partir avec des gens qu'on ne connait pas : un peu comme dans la Star Ac' (salut, je suis vieille), on crée des liens très vite lorsqu'on voyage.

Le vol est rapide (2h30 avec Air Malta) : on récupère nos valises et on file manger. Après un déjeuner plus que copieux, on se rend au bord des falaises de Dingli pour une promenade en Segway. Je ne pensais pas revoir la mer cette année, je suis super contente ! Le soleil se couchant aux alentours de 17h, on a droit à une bien jolie lumière.

--

Les falaises de Dingli

falaises de dingli malte
falaises de dingli malte
falaises de dingli malte
falaises de dingli malte

--

Le saviez-vous ? Le président de la république de Malte est... une présidente ! C'est la deuxième femme à occuper ce poste dans le pays.

--

On termine cette première après-midi par une rapide visite de Mdina - il fait nuit malheureusement, mais cette petite ville de 300 habitants, surnommée la cité silencieuse, semble pleine de charme. On y découvre notamment une cabine téléphonique très londonienne, qui nous rappelle que Malte a longtemps été une colonie anglaise. 

Le lendemain matin, le soleil brille toujours autant quand nous montons à bord de voiturettes électriques pour découvrir les Trois Cités : Birgu, Senglea et Cospicua. Je tombe sous le charme de l'architecture typique maltaise, avec ces charmants petits balcons colorés en bois, ces pierres ocres et la mer qui n'est jamais bien loin.

--

Les Trois Cités de Malte

three cities malte
three cities malte
vieux maltais
three cities malte
malte porte colorée

On goûte aux Pastizzi, un en-cas populaire à Malte : c'est un friand garni de ricotta que tout le monde grignote ici. J'ai, pour ma part, trouvé ça très... gras ;) 

malte pastizzi
three cities malte
maison jaune malte
cactus malte
chat à malte
balcon à malte
malte porte colorée
bateau typique maltais

 

 

Notre balade terminée, on emprunte un bateau traditionnel maltais (un dgħajsa) pour faire la traversée jusqu'à la Valette, la capitale du pays. La traversée coûte deux ou trois euros à peine ; pour huit euros, la balade est un peu plus longue.

On déjeune en terrasse (le bonheur - on est en t-shirt et on a CHAUD) avant de partir visiter la cocathédrale Saint-Jean. Construite entre 1573 et 1577, son intérieur est impressionnant (et chargé) ! 

cocathédrale saint jean la valette

Malte m'a semblé être très religieuse : près de 94% de la population est catholique et il y a partout des statuettes de la vierge. J'ai de mon côté préféré immortaliser une expression un peu plus moderne de cette dévotion...

street art jésus

On fait ensuite une promenade dans La Valette jusqu'au coucher du soleil. La capitale a un peu moins de charme que les Trois Cités : on sent l'effervescence de la ville, il y a pas mal de boutiques... On s'éloigne un peu du centre-ville pour déambuler dans les ruelles et on retrouve rapidement le charme des petits balcons colorés.

toy museum
la valette architecture

Troisième jour - après une courte nuit de sommeil, nous embarquons à bord d'un ferry en direction de Gozo. C'est l'île secondaire de Malte, elle compte 30 000 habitants et est un peu plus sauvage que sa grande soeur.

Pendant la traversée, qui dure 20 minutes, on aperçoit une tour ayant servi de lieu de tournage au Comte de Monte Cristo. Chouette, mais pas aussi excitant que ce que nous visitons aussitôt arrivés à terre : l'Azur Window, arche calcaire naturelle ayant servi de décor à... Game of Thrones ! 

azur window gozo
gozo port
grotte gozo
azur window malte
gozo eau
gozo
gozo mer

Autre particularité à Gozo : les salines. Situées sur la côte nord, elles dateraient de l'époque romaine. En novembre, la récolte est terminée, mais quelques vendeurs continuent de proposer leur production en bord de route.

salines de gozo
salines gozo
salines de gozo
salines de gozo
gozo ville

Puis, après un long repas (je ne vous l'ai pas encore dit mais le service est d'une lenteur incroyable à Malte - chaque déjeuner et diner nous prend au bas mot 2 heures), il est déjà l'heure de quitter Gozo.

On emprunte un petit bateau pour découvrir, sans y poser pied, l'île de Comino, 4 habitants au compteur. Malgré les remous et un début de mal de mer, on s'émerveille devant l'incroyable couleur de l'eau ! C'est tout un camaïeu de bleus qui s'offre à nous.

comino malte
comino malte
comino malte
comino malte
comino malte
comino malte

De retour sur l'île principale de Malte, nous faisons une très courte halte au village de Popeye. Ces habitations ont été construites pour le tournage de la comédie musicale Popeye, sortie en 1980, avec Robin Williams. On se croirait un peu à Disneyland ! Le film a rencontré un succès plutôt mitigé mais le village, lui, reste une attraction touristique relativement importante ici. 

popeye village malte

Notre séjour touche déjà à sa fin : notre dernière matinée est ponctuée de quelques visites (malheureusement, celle de la Grotte Bleue est annulée en raison du vent) avant de reprendre l'avion, direction Paris, où 20 degrés de moins nous attendent !

J'ai trouvé que Malte était un surprenant mélange entre la Corse, l'Afrique du Nord ou encore l'Angleterre pour les cabines téléphoniques. C'est une chouette destination pour quiconque cherche le soleil, la mer et des petites ruelles de charme à arpenter. Je vous laisse avec quelques conseils et bonnes adresses et espère vous avoir apporté un peu de chaleur en ce bien gris mois de novembre :)

blue grotto malte

--

Conseils aux voyageurs

- J'ai demandé à notre guide quel était le meilleur moment pour se rendre à Malte. Selon elle, avril-mai est un bon choix : il fait beau mais pas trop chaud, et il n'y a pas trop de monde. Sinon, octobre-novembre pour profiter de la douceur de la météo et de la végétation qui verdit suite aux premières pluies !

- Malte faisant partie de l'UE, une carte d'identité suffit pour vous y rendre.

- On m'a beaucoup demandé quelle était la langue parlée à Malte. Il s'agit du maltais, mais la deuxième langue officielle est l'anglais. Attention, l'accent des Maltais lorsqu'ils parlent anglais est particulièrement prononcé, j'ai parfois eu du mal à comprendre ce qu'ils me disaient (j'imagine que l'inverse est vrai aussi ^^). 

- Nous avons dormi au Corinthia Palace Hotel et Spa. Il est assez central et pratique pour rayonner, mais en revanche, il n'est pas en bord de mer. A noter : comme dans certains pays, mieux vaut prévoir une étoile de plus au compteur : un 4 étoiles à Malte correspond plutôt à un 2 ou 3 étoiles en France. Pour vous donner une idée des prix, une nuit au Corinthia Palace, hors saison et en semaine, coûte (à partir de) 70 euros. 

- Parmi les différents restos testés pendant notre séjour, j'ai beaucoup aimé Diar il- bniet : dans ce restaurant, on cuisine les produits issus de la ferme familiale. Anne et moi avons eu droit à des plats végétariens extrêmement copieux, avec de délicieux légumes frais, tandis que nos compagnons se sont régalés avec la spécialité locale, le lapin. Gros coup de coeur aussi pour les desserts : un nougat maison (le Helwa tat-Tork) ainsi qu'un pain maltais, sorte de mix entre le pain d'épice et le banana bread. 

- Autre bonne adresse, le Harbour Club Malta : une belle terrasse sur laquelle nous avons dégusté une excellente mozzarella, de très bonnes asperges et un petit sorbet en dessert ! Les prix sont toutefois assez élevés pour Malte.

- La visite en voiturette électrique est une chouette activité, on a beaucoup aimé. Un GPS vous guide et vous donne des explications historiques à chaque fois que vous passez devant un lieu intéressant. C'est une super idée - surtout pour Malte, où ça monte et ça descend beaucoup... Les infos sont sur le site du prestataire, ici.

- La traversée en ferry jusqu'à Gozo ne coûte pas très cher - 4€65 pour un piéton, 15€70 pour une voiture et son conducteur. Plus d'infos sur le site de Gozo Channel.

--

Merci à Visit Malta et We Like Travel pour cette parenthèse ensoleillée, ainsi qu'à mes compagnons de voyage : Adeline, Anne (j'étais ravie de la rencontrer - je lui ai parlé pendant 4 jours de sa recette de tarte ricotta-épinards que j'adore), AnneNath, Guillaume, Marc et Romain.

Escapade maltaise : de l’ocre et du bleu
22 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

  • Je garde un très joli souvenir d’une escapade à Malte en hiver, et une grande émotion en découvrant le Caravage dans la cocathédrale.

    La traversée vers Gozo m’avait aussi enchantée mais mon coup de coeur reste Mdina et sa cathédrale, où on marche littéralement sur les tombes des chevaliers; l’histoire de Malte est si fascinante.

    J’avais déjà envie d’y retourner avec mes garçons, ces îles me paraissent idéales pour une courte escapade quand le temps se fait gris ici.

    répondre

    • Il est sublime ce tableau, en effet ! Je sens qu’il va falloir que je retourne visiter Mdina de jour alors ;) Et je suis bien d’accord, c’est une chouette destination pour chercher le soleil quand on en manque par ici !

      répondre

  • Waouh c ‘est sublime. Ca donne du baume au coeur en ce mois de novembre bien maussade

    répondre

    • Merci Cyrielle ! Heureusement, le soleil a fait une apparition aujourd’hui, sinon j’aurais eu envie de re-sauter dans un avion immédiatement ^^

      répondre

  • Nous sommes allées à Malte en avril dernier. Nous avons fait 10 jours entre Gozo et Malte. Nous avons préféré Gozo pour son côté plus sauvage et naturel. Nous avons fait de si belles randonnées et nous avons dormi dans un super endroit. Si nous devions y retourner ça sera là bas sans hésiter .
    La grotte bleue c’était vraiment superbe mais nous n’avons même pas pensé à visite le village de Popeye !

    répondre

    • Il va falloir y retourner pour Popye ;) Bon, en réalité, c’est rigolo à voir mais ça fait un peu carton pâte quand même ^^ Tu me donnes envie avec les randonnées… il doit y avoir des petits coins isolés sublimes… !

      répondre

  • J’y suis allée en plein été (stage d’anglais, alibi linguistique…): canicule, désertique.. mais aussi ferveur incroyable lors des sorties des reliques et des processions du 15 aout. Ce caillou au milieu de la Méditerranée, pour un week end, c’est vraiment chouette (15 jours, c’était un peu long…).

    répondre

    • Ah oui j’ai vu que c’était une destination connue pour les stages d’anglais : c’est plutôt chouette ! (même si je me demande si ce n’est pas un alibi parfait, en effet ^^) J’imagine que 15 jours ça doit être longuet, ça reste assez petit…

      répondre

  • merci pour la balade
    25 degré en novembre tout ce que j aime
    tu vois j aurais pas cru qu’il faisait aussi chaud en cette période

    répondre

    • Je t’avoue que moi non plus : j’ai ajouté un short en dernière minute et même sur place, je n’ai pas osé le mettre tout de suite, je me disais « c’est pas possible, il peut pas faire 25… ». Après une journée et demi en pantalon, à avoir super chaud, j’ai craqué ;)

      répondre

  • Moi aussi Juliette, cela m’a fait trop plaisir :) On a formé une chouette équipe je trouve, pleine de bonne humeur ! Les voyages, ce sont avant tout les rencontres avec tes compagnons de voyages, les gens sur place etc. J’ai adoré et j’espère que nous nous re croiserons bientôt :)

    Quand à la destination, je suis tout comme toi :) de bien jolis souvenirs

    répondre

    • Je l’espère aussi ! (et d’ici là, j’aurai testé d’autres recettes que la tarte ricotta-épinards, je vais pouvoir varier un peu mes compliments, ahah ^^)

      répondre

  • Marie des Marais

    Malte et son laché prise.Il est impossible de ne pas se détendre à Malte. Tous les habitants prennent le temps de vivre. S’énerver ne sert à rien. De mon côté, je conseille de prendre les bus. Ils valent vraiment leur pesant de cacahuète entre ceux bondés de signes religieux, ceux sortis des années 50, ceux où il faut trouvé comment demander l’arrêt. Ceci dit, ils ont tous 3 points en commun : ils roulent tous la porte ouverte, comme des tarés, et sont systématiquement très en retard :D

    répondre

    • C’est vrai que c’est comme ça sur beaucoup d’îles : on prend le temps :) Ça fait bizarre, il faut un temps d’adaptation je pense : on avait ressenti pareil à Tahiti, on ne comprenait pas pourquoi le service prenait tant de temps au restaurant… puis on s’y fait et ça fait du bien ! :D Je note pour les bus, si j’y retourne je tenterai l’aventure, ça a l’air épique !

      répondre

      • Marie des marais

        Très :) Mon voyage là-bas remonte à 2005. En 10 ans ça a peut être évolué, mais ça vaut le coup d’essayer ;)

        répondre

  • Le bleu de l’eau sous est arche est à tomber ! La méditerranée peut être paradisiaque elle aussi :) Je retrouve totalement ton sentiment de proximité avec l’Afrique du nord, les photos montent vraiment cela, et je n’aurais pas du tout cru ça de Malte

    répondre

    • C’est un beau mélange : géographiquement Malte est proche de l’Italie mais aussi de la Tunisie, de la Lybie, de la Grèce, si on regarde sur une carte. Du coup, ça a pas mal influencé son histoire, son architecture, sa langue… :)

      répondre

  • J’aime toujours autant tes présentations, et que tes photos sont belles. bref, oui, cet article égaye notre grisaille. Destination proche pour un long week end, je l’inscrit dans mon carnet spécial escapades déjà bien rempli!

    répondre

  • Fiou, ce bleu de la mer! En tout cas, je n’avais jamais vraiment pensé à Malte, mais c’est dorénavant noté dans un coin de ma tête, pour une escapade dépaysante, pas trop loin tout de même et.. plutôt pas chère si j’ai bien compris?

    Merci pour cette parenthèse d’été :)

    répondre

  • Ça me rappelle de très très bons souvenirs ! J’avais adoré Gozo, et tous ces bleus de l’eau tellement dingues… contente que cela t’ait plu 😊

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE