La sauvageonne

Je trouve assez amusant de se confronter à ce que les autres pensent de soi. Parce que ça permet parfois de rire intérieurement, ou au contraire d’y voir un peu plus clair sur l’image qu’on renvoie et sur ce qu’on est vraiment. Récemment, on m’a donc qualifiée d’empathique (tout à fait vrai) et de rêveuse (aussi). On m’a déjà traitée de chiante, de rigolote, de naine, de folle, de jolie et de moche, de morue, de vieille peau et de gamine. De plein d’autres choses aussi. Mais le plus beau compliment qu’on m’ait fait, c’est quand on m’a dit que j’étais « sauvage ».


Sauvage, ça veut dire timide mais en bien. Ça veut dire difficile à saisir et indépendante. Ça veut dire Manon des Sources. Le contraire de moi mais ce à quoi j’aimerais ressembler. Alors j’essaie d’être forte, de moins dépendre de lui.

Ce soir par exemple, il n’est pas là, mais je m’occupe (je me ronge les ongles). Hier soir, il allait à une soirée Playboy et ça ne m’a pas ennuyée (j’ai juste eu du mal à m’endormir). En mars, il part une semaine au ski, probablement sans moi. Et ça me plait de m’imaginer seule, m’occupant, me débrouillant, menant ma vie librement, sans contraintes. Je n’aurai plus d’ongles, je ne dormirai pas, mais je pourrai le dire haut et fort : je suis indépendante ! Sinon, je peux aussi me dire que je m’en fous, et partir au ski avec lui. Indépendante, peut-être pas, mais en vacances, ça oui. Il ne me reste plus qu’à choisir. Ça promet…

Commentaires { 12 }

Listes #1


… de tâches :

Refaire très rapidement une expédition photo  ; En profiter pour aller chercher les chaussures qui me hantent depuis samedi dernier ; Utiliser mes moules à cannelés ; Renouveler nos passeports et nous inscrire à un site d’échange d’appartements pour New York ; Me pacser avec lui

… de courses :

De quoi préparer un bon plat d’hiver, mijoté, avec des légumes (carbonnade flamande ? couscous ?) ; Du pain, du pain, du pain !

… de gens à voir :

Ma P. ; Ma morue ; Mon couz ; Les trois glaudes

… de choses à ne plus faire :

Regarder trop vite les DVD de Dr House ; Me coucher trop tard ; Oublier d’aérer mon appartement

Commentaires { 8 }

Mamlynda : blog of the… #4

Je continue ma série de blogs préférés du moment. Même si celui de Seth et Lise retient toujours toute mon attention, ils postent moins souvent (ils ont quitté Sidney pour partir sur les routes) et j’ai donc eu un peu de temps pour lire d’autres choses. Ma dernière découverte, c’est à Gaëtan que je la dois : il y a quelques jours, il me dit qu’il a vu un dessin sympa sur Mon beau sapin. Je fouille, il me montre, et j’atterris sur le blog de Mamlynda, une maman pleine d’auto-dérision, qui a un fiston qui lui réserve de drôles de surprises (bonnes et moins bonnes).

Les blogs de maman, ce n’est pas toujours mon truc (sauf celui de Shalima) : je ne me sens pas vraiment concernée, il faut dire, tout cela me semblant assez lointain. Mais là, j’adore : c’est drôle, bien écrit, ça se lit facilement et ça fait sourire (voire rire aux éclats, mais je ne veux pas que vous m’imaginiez me marrer toute seule devant mon ordi, c’est un peu bizarre). Pour tout vous dire, j’ai lu tout son blog en une seule fois : j’ai remonté les pages, sans m’en rendre compte, jusqu’à ce que je tombe sur le premier billet (« tiens, il n’y a plus de « Messages plus anciens »… ah normal, je suis en 2007 là…).

Je me rends compte que ce n’est pas toujours facile de vous expliquer pourquoi on aime un blog. On accroche, on rigole, mais c’est vraiment un ressenti très personnel et difficile à partager. Alors un seul conseil, cliquez ici et lisez, vous allez vous régaler !

Commentaires { 7 }