Mamlynda : blog of the… #4

Je continue ma série de blogs préférés du moment. Même si celui de Seth et Lise retient toujours toute mon attention, ils postent moins souvent (ils ont quitté Sidney pour partir sur les routes) et j’ai donc eu un peu de temps pour lire d’autres choses. Ma dernière découverte, c’est à Gaëtan que je la dois : il y a quelques jours, il me dit qu’il a vu un dessin sympa sur Mon beau sapin. Je fouille, il me montre, et j’atterris sur le blog de Mamlynda, une maman pleine d’auto-dérision, qui a un fiston qui lui réserve de drôles de surprises (bonnes et moins bonnes).

Les blogs de maman, ce n’est pas toujours mon truc (sauf celui de Shalima) : je ne me sens pas vraiment concernée, il faut dire, tout cela me semblant assez lointain. Mais là, j’adore : c’est drôle, bien écrit, ça se lit facilement et ça fait sourire (voire rire aux éclats, mais je ne veux pas que vous m’imaginiez me marrer toute seule devant mon ordi, c’est un peu bizarre). Pour tout vous dire, j’ai lu tout son blog en une seule fois : j’ai remonté les pages, sans m’en rendre compte, jusqu’à ce que je tombe sur le premier billet (« tiens, il n’y a plus de « Messages plus anciens »… ah normal, je suis en 2007 là…).

Je me rends compte que ce n’est pas toujours facile de vous expliquer pourquoi on aime un blog. On accroche, on rigole, mais c’est vraiment un ressenti très personnel et difficile à partager. Alors un seul conseil, cliquez ici et lisez, vous allez vous régaler !

Commentaires { 7 }

Une bague (mais pas de fiançailles)

Je vous en ai parlé hier, j’ai donc craqué pour une bague Julie Sion, au Corner des Créateurs, rue de Lappe à Paris. C’est un peu difficile pour moi de vous montrer mes mains, je ne les aime pas vraiment : j’ai le bout du majeur tordu, la peau sèche et les ongles qui ont plus que souffert du rognage compulsif dont ils ont été victimes pendant les 14 premières années de ma vie.

C’est certainement pour ça que je mets peu de bijoux, encore moins aux mains : pas de bague, quasiment jamais de bracelet. Comme une envie de ne pas attirer l’attention sur elles. Mais je pense qu’il est temps d’assumer, et aussi d’être un peu plus féminine, jusqu’au bout des ongles.


Quitte à oser, autant y aller à fond, avec vernis rouge et tout le tralala. Et finalement, j’aime bien, ça change mais ça me ressemble aussi. Par contre, là, je vais être obligée d’enlever ma jolie bague : opération crêpes pour le goûter. Gourmande, moi ? C’est ça aussi être une femme…

Commentaires { 8 }

La cour des Shadoks, la rue de Lappe et le passage Lhomme

Ça y est : il a fallu me motiver et enlever mon pyjama en pilou, mais malgré les nuages et la pluie, nous sommes partis faire notre expédition dans Paris pour prendre quelques photos. Pas question de changer les bonnes habitudes, c’est à Bastille que nous nous sommes rendus, histoire de voir si quelques articles soldés trainaient dans mes boutiques favorites du moment, le Corner des Créateurs et French Trotters. Le butin a été bon (une bague et une broche)(ce n’est pas comme ça que je vais payer mon futur appartement mais tant pis), et j’ai repéré de jolies chaussures, que je retournerai peut-être chercher la semaine prochaine (s’il y a encore ma pointure, je laisse faire le destin sur ce coup là).

Un peu de déception au retour : beaucoup de photos ratées (trop de lumière, pas assez), des photos floues, des photos fades. Petite sélection de celles qui ont passé le test, mais sans grande conviction pour certaines.

On a commencé par visiter la cour des Shadoks, une petite cour située dans la rue du Faubourg Saint Antoine. Il y avait plein d’enfants qui jouaient, qui faisaient des bulles de savon, c’était très cliché mais très agréable aussi. A quelques pas seulement de la frénésie des boutiques et de l’animation du faubourg, un minuscule havre de paix au charme un peu désuet.

Ensuite, direction la rue de Lappe, pleine de bars et de petites boutiques, mais aussi d’immeubles laissés à l’abandon. C’est là que j’ai trouvé mes bijoux (et que j’ai vu un mini-sac mais n’exagérons pas non plus).

Et enfin, le passage Lhomme, qu’on connait bien (on s’y arrête à chaque fois qu’on vient à Bastille, parce que c’est calme et apaisant).

Une promenade qui nous a fait du bien, on a plein de jolies images dans la tête (notamment celle des chaussures, je l’avoue), et on est prêt à savourer une soirée Dr House sans culpabiliser de ne rien avoir fait de notre journée. C’est aussi ça, le week-end…

Commentaires { 7 }