Arêches, quatrième matinée : le planté du bââton

(article écrit hier midi)

Ça y est, j’ai pris mon cours particulier ! Aïe aïe, c’était physique. Le Jean-Michel m’a emmenée sur des pistes rouges et m’a épuisée, entre le fléchissement des genoux, le planté de bâton, le dérapage, les virages et le tout schuss… Je n’en peux plus ! (parenthèse peu glamour : j’ai rarement autant transpiré de ma vie)

Mais ce cours était sacrément salutaire, j’ai commencé à me débarrasser de mes mauvais réflexes, j’ai réussi à avoir moins peur et je me suis vraiment bien dépensée. Ça vide la tête et c’est exactement ce que j’étais venue chercher pendant ces vacances. Le cours particulier coûte un peu plus cher que le cours collectif mais du coup, le moniteur est vraiment attentif aux erreurs qu’on commet et peut les rectifier plus efficacement, donc je ne regrette pas du tout. En plus, le Jean-Michmich était très sympathique !

En revanche, je ne suis pas certaine de retourner skier cet après-midi, j’ai déjà mal partout ! Ça sent l’écriture de cartes postales et la promenade en ville, voire le coca en terrasse avec le Super Picsou Géant.

Commentaires { 4 }

Arêches, troisième matinée : ça bosse dur

Suite à une « impressionnante » chute sur la tête hier, une bosse a pris place pile poil entre mes deux yeux. Quelle idée de porter ses lunettes sous son masque, en même temps… En conséquence, j’ai décidé de louer un casque et de prendre un cours particulier de ski, prévu demain matin. En attendant, je passe la matinée tranquillement : pendant que les autres skient sous la neige, je suis allée faire quelques courses, j’ai acheté un Super Picsou Géant que j’ai caché sous l’oreiller de Gaëtan pour lui faire la surprise, quelques cartes postales et j’ai déposé à la fromagerie l’appareil à raclette vintage qu’ils nous avaient prêté.

Je me suis approchée des chalets verts et roses qui m’intriguaient tant hier, et je les ai photographiés d’un peu plus près. Les vacances scolaires étant terminées, la station est vraiment calme, c’est agréable. Peu de monde sur les pistes, pas d’attente aux télésièges, des navettes de bus quasiment vides… Et avec toute cette neige, le dépaysement est total. Je croise les doigts pour que le soleil se montre enfin, pour aller skier un peu, histoire de rentabiliser mon forfait et de vaincre ma peur. Mais en skis ou à pieds, les vacances, qu’est-ce-que ça fait du bien !

Commentaires { 4 }

Arêches, deuxième jour : « elle dit qu’elle a plus de genoux »

Grand soleil ce matin ! La nuit a été moyenne : dur dur de s’habituer à un nouveau lit, je prends de l’âge on dirait. Mais quand on a ouvert les volets et qu’on a vu le temps qu’il faisait… quel bonheur ! Un petit déjeuner plus tard, on a enfilé nos tenues et on est parti skier. Et là… ô mon dieu ! La reprise, 10 ans après, a été plus que difficile. Mais Gaëtan a été super patient, et 4 ou 5 gamelles plus tard, j’ai pris un peu mes marques… Je pense quand même prendre un cours demain, pour avoir un peu plus confiance en moi, en espérant que mes jambes et genoux tiennent le coup.

Commentaires { 6 }