Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

L’ordonnance du médecin

Un article de Libération m’a fait peur, ces derniers jours. On y apprend notamment que « l’abus de Net nuit gravement à la santé », ce qui est un problème si on considère que mon job est d’être sur internet toute la journée. Il évoque aussi les risques de dépendance au web, estimant que « l’addiction aux SMS ainsi qu’aux mails est un signe flagrant de maladie mentale » (hein ?!).

J’ai eu peur parce que je crois que je suis complètement atteinte par ce mal. Sauf que ma dépendance se situe plus au niveau du blog. Résultat : une envie constante de consulter mes commentaires, de vérifier mes statistiques sur MyBlogLog, de me connecter à Technorati… Un besoin pressant de bloguer, encore et toujours. De twitter, un peu moins, mais ça commence.

Ce besoin se mue peu à peu en dépendance (je me surprends à actualiser ma page MyBlogLog toutes les minutes, pendant que je regarde la Nouvelle Star à la télé). Et quand je nous vois, le geek et moi, passant nos soirées chacun sur nos ordis, je me dis que la routine nous guette. Alors, avant qu’il ne soit trop tard, j’ai décidé de prendre les choses en main. Une semaine de désintoxication m’attend. Au programme :

1 accès à MyBlogLog le soir, après le repas. Ne pas dépasser la dose prescrite.

1 accès à Technorati le soir, après le repas. En cas d’ingestion accidentelle, contacter les urgences.

1 visite de Google Analytics, une fois par jour (de préférence le matin, avant le petit déjeuner). Temps de la prise : 5 minutes maximum.

Twitter uniquement le soir, mais ne pas excéder 15 minutes.

Comme les fruits et légumes : à consommer sans modération, matin, midi et soir. Surtout le week-end. Parce que si je peux essayer de me passer de tous ces outils périphériques, je ne peux décidément pas arrêter de bloguer.

Un petit bilan vous sera proposé d’ici une semaine : je suis complètement sérieuse quant il s’agit de ce sevrage :)


Vous aimerez aussi


L’ordonnance du médecin
9 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Ha la cyber-dépendance, je ne connais que trop bien.

    J’ai bien essayé de me soigner, mais non, impossible j’y arrive pas.

    Enfin si, depuis que je suis en stage et que je suis derrière l’ordi toute la journée, le soir je trainasse moins sur MSN jusqu’à minuit, et bizarrement je fais des vraies activités de gens pas cyber-addicts : boire un verre, manger dehors, manger dedans avec quelqu’un, ciné, Nouvelle Star…

    répondre

  • Ou alors tu pars une semaine en vacances sans Internet et tu verras le sevrage n’est pas difficile !

    C’est au quotidien que je ne peux m’en passer…

    répondre

  • Tu es sur la voie de la guérison, Marion : je t’envie :)

    J’aimerais bien partir une semaine en vacances… mais je n’ai pas de vacaaances ! Quoi que, normalement je pars en Bretagne en mai, et y’aura pas d’ordinateur. Dur dur, mais salutaire.

    répondre

  • J’ai de la marge alors parce qu’au moins Technorati et Mybloglog je ne les consulte que rarement! Par contre, Netvibes et mes mails c’est une autre histoire… Twitter je ne m’y suis pas encore mise mais ça me tente de plus en plus, c’est peut-être pas la meilleure chose à faire en fait!

    répondre

  • Juliette, en mai, passe chez moi, je te prêterai mon wifi ;-P
    Ah, la cyberdépendance, je connais depuis que je bosse, et avec le blog, c’est de pire en pire !!

    répondre

  • Alors je dois être fortement atteinte. Et il me semble qu’il y a sacrément de gens tout aussi atteints que moi, genre la moitié de la planète Terre, au bas mot.

    Ca va, je me sens moins seule du coup, j’aurais des amis dans ma cellule à l’asile…

    Bon, et puisque je suis déjà atteinte, autant continuer, non ? Guérir le mal par le mal…

    répondre

  • Si Delph, viens vite sur Twitter… (twitter, c’est le mal, hinhinhinhinhin)

    C’est vrai ça Shalima, je serai dans ta jolie région. Mais St Malo, c’est à combien de tps de chez toi ? (j’ai un peu de mal avec ma géographie)

    Héhé Angie, j’imagine bien un asile rempli de blogueurs, on s’amuserait bien en fait :)

    répondre

  • Un régime draconien que tu t’imposes … Comment tu t’en sors jusqu’à maintenant ?

    répondre

  • C’est dur dur :) Mais je parviens à me contrôler un peu. Le problème, c’est que Gaëtan ne suit pas du tout, et si on ne s’y met pas à deux… je fais quoi, pendant qu’il est sur twitter, moi ?!

    répondre