Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

On vous appelle lundi !

Billet rédigé il y a quelques jours… et publié seulement maintenant, le temps de digérer.

Ça y est : Gaëtan et moi avons fait les foufous. Mal nous en a pris.

Sans même savoir si nous pouvions emprunter de l’argent à la banque, mais un peu lassés de payer chaque mois un loyer « pour rien » pour un appartement qui nous plait certes, mais sans plus, nous avons visité un petit loft (à vendre). Au départ, ça n’était pas prévu du tout : je regardais tranquillement les petites annonces, juste pour me faire une idée des prix et de ce que nous pouvions éventuellement trouver. Et là, le piège s’est refermé sur nous : un énorme coup de cœur pour un appartement / loft situé à Nogent-sur-Marne. Une pure merveille, le genre d’appartement dont on rêve tout en se disant que ça n’existe pas vraiment.

(photo non contractuelle)

Pour nous rassurer, nous nous sommes dits que les photos étaient trompeuses, et qu’en vrai, il était certainement moins beau. Pour s’en assurer, nous avons demandé à le visiter. Les photos n’étaient pas trompeuses… Nous avions, sous nos yeux, l’appartement idéal à nos yeux. Il avait tout : la bonne surface, un prix correct, du charme (énormément de charme). Situé dans un quartier pratique et sympa, au fond d’une petite cour. Lumineux, magnifique.

En partant, on l’a promis à l’agent immobilier : « on vous appelle lundi ! ». Alors, on a pris rendez-vous à la banque. Au cas où… Juste pour voir, pour savoir… Et le couperet est tombé : étant en CDD, je n’ai pas le droit de contracter un prêt immobilier. Enfin, j’en ai le droit, mais aucune banque ne m’accordera le moindre crédit (je peux les comprendre). Même si j’ai un plutôt bon diplôme, même si j’ai de bonnes chances de voir mon CDD se transformer en CDI (je n’en sais rien mais on croise les doigts !) ou, au pire, de retrouver assez rapidement un emploi, même si je n’ai jamais été à découvert de ma vie. Et si j’avais été en CDI ? Nos revenus n’auraient pas été suffisamment importants : nous n’aurions pas pu emprunter plus de 170 000 euros. Autant dire qu’à Paris ou en proche banlieue, pour une surface acceptable (on ne sait jamais qu’un ou deux mini-gadu pointent le bout de leur nez, d’ici quelques années) mais atypique (on est aussi un peu exigeant, c’est vrai, mais quand on achète, autant acheter à son goût), ça s’annonce difficile.

Nous revoici donc revenus au point de départ, un peu déçus de voir s’envoler l’appartement de nos rêves, et cherchant par tous les moyens à nous rassurer quant à notre situation actuelle (« Oh, un pressing vient d’ouvrir dans le quartier : on est quand même bien installés… »). Quant à moi, je continue, en cachette, à regarder les annonces, juste pour me faire rêver, tout en me disant que décidément, la « Province », c’est bien moins cher, tu trouves pas, Gaëtan ?

En tous cas, plus j’y pense et plus je me le dis : c’est pas toujours facile, de devenir adulte…


Vous aimerez aussi


On vous appelle lundi !
16 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

  • on peut facilement comprendre ta déception… Allez dis toi que tes voisins auraient été super bruyants, que tu aurais eu des problèmes de fuite d’eau et que tu aurais regretté ton appart actuel (ça aide ? :-))

    répondre

  • Et puis des apparts sympa, mine de rien, il en existe d’autres. Faut prendre le temps de chercher.
    Y a plus qu’à prier pour que la baisse de l’immobilier dont tout le monde parle, elle arrive enfin vraiment sur Paris (ouai, moi aussi je suis une douce rêveuse).

    répondre

  • Je crois que le cap des 20 ans me sera très difficile à vivre psychologiquement, à cause du travail à trouver, de l’appartement à louer/acheter, les gamins, les impôts et tout et tout… J’espère pour vous que vous trouverez quelque chose qui vous plaira autant bientôt et que vous pourrez vous offrir de surcroît (conasse de banque hinhin)!

    répondre

  • En ce moment les banques font très très attention alors quand elles prêtent leurs sous, c’est vraiment quand on a toutes les conditions requises!
    Enfin quand on voit les pris et ce qu’on peut emprunter, on se demande qui achète!

    répondre

  • Bienvenue au club des non-propriétaires potentielles…! Allez, l’avantage de la location, c’est que tu peux te faire plaisir et changer quand tu veux (enfin presque!)!

    répondre

  • Je pense que ça te passera avec le temps et que tu trouvera mieux j’en suis convaincu.

    répondre

  • Gaëtan je crois que Juliette essaie de te faire passer un message :D

    En tout cas tu as raison de continuer à regarder les annonces, au moins quand tu commenceras vraiment à chercher pour de vrai tu auras une super bonne connaissance du marché !

    répondre

  • Sinon Juliette, tu attends un peu, le temps d’avoir un peu plus d’argent, un CDI etc… Et là, quand tout sera réunit, tu pourras l’avoir le logement de tes rêves ! Il suffit peut-être de patienter 1 an ou 2 seulement, non ?

    répondre

  • En tant que futur propriétaire en province, je ne comprends que trop bien ta déception. C’est en te lisant que je réalise que j’ai eu de la chance de voir mon crédit validé juste avant que la crise ne s’annonce.
    D’un autre côté j’ai 29 ans ;-) et je crois que tu es bien plus jeune que moi. Tu as le temps.

    répondre

  • Tu te serais toujours demandé si vous ne vous étiez pas précipités… Acheter un appartement sur un coup de tête, ça peut être dangereux ! Dans l’espoir m’amoindrir un peu tes regrets…

    répondre

  • C’est pour ça que je ne veux pas mettre le pied dans une banque, au moins je peux encore rêver que je peux m’offrir l’appartement de mes rêves! Cela dit, je comprends votre déception, c’est pas facile de passer à côté d’un coup de coeur et de se dire qu’il va encore falloir attendre X mois ou année avant de pouvoir enfin « être grand »…

    répondre

  • Merci pour vos messages, et effectivement, Zara, on va attendre le CDI, et de voir aussi si on reste à Paris ou si on part en province, on ne sait jamais :p

    On était très déçus sur le moment, mais peu à peu, on s’est fait à l’idée, on essaie de se trouver d’autres projets d’achat utiles sur du plus court terme (la mobylette !) et on verra en temps voulu pour l’appartement.

    Mais quand même, qu’est-ce qu’il était beau, ce mini-loft !

    répondre

  • (l province ça peut être BXL ou Montreal hin :p)

    répondre

  • Montréal, c’est où ça ??

    répondre

  • Han…. comment ça doit etre frustrant!
    j avoue que je suis dans la même situtation et que je fuis les petites annonces exprès

    répondre

  • Au moins à Montréal pas de problème d’appart ou de loyer comparé à Paris!! Viendez vous ne serez pas déçus!

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE