Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Arêches, quatrième matinée : le planté du bââton

(article écrit hier midi)

Ça y est, j’ai pris mon cours particulier ! Aïe aïe, c’était physique. Le Jean-Michel m’a emmenée sur des pistes rouges et m’a épuisée, entre le fléchissement des genoux, le planté de bâton, le dérapage, les virages et le tout schuss… Je n’en peux plus ! (parenthèse peu glamour : j’ai rarement autant transpiré de ma vie)

Mais ce cours était sacrément salutaire, j’ai commencé à me débarrasser de mes mauvais réflexes, j’ai réussi à avoir moins peur et je me suis vraiment bien dépensée. Ça vide la tête et c’est exactement ce que j’étais venue chercher pendant ces vacances. Le cours particulier coûte un peu plus cher que le cours collectif mais du coup, le moniteur est vraiment attentif aux erreurs qu’on commet et peut les rectifier plus efficacement, donc je ne regrette pas du tout. En plus, le Jean-Michmich était très sympathique !

En revanche, je ne suis pas certaine de retourner skier cet après-midi, j’ai déjà mal partout ! Ça sent l’écriture de cartes postales et la promenade en ville, voire le coca en terrasse avec le Super Picsou Géant.


Vous aimerez aussi


Arêches, quatrième matinée : le planté du bââton
4 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.