Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Nos premiers sushis maison approximatifs (recette)

Non, non, il ne nous a pas fallu une semaine pour les cuisiner : l’absence de billets sur mon blog s’explique simplement par des vacances délicieuses, avec mes parents et ma sœur, sur l’île de Ré. Je vous en parle bien vite ! Mais revenons à nos sushis. A force de voir du poisson frais et appétissant sur les étals du marché de la Flotte en Ré, et à force de constater que le prix pour 6 sushis, à Paris, était quelque peu déraisonnable (d’autant plus que je suis une maniaque de l’hygiène et que ça me fait un peu peur, le poisson cru livré à domicile), je me suis mise en tête d’en préparer moi-même. Le déclic a également eu lieu quand ma sœur m’a prêté son Marie-Claire, contenant une recette un peu compliquée de riz à sushis. Je l’ai simplifiée parce qu’il fallait laisser reposer le riz 1h45 et qu’il était déjà 20h30. On a donc sauté des étapes et ça a donné ça :

Bref, pour plein de sushis de forme pas catholique mais bons quand même, il faut d’abord préparer du riz rond bien collant. Le rincer une dizaine de fois, jusqu’à ce que l’eau devienne claire (au début, elle est blanche). L’égoutter bien comme il faut, puis le faire tremper pendant une demie-heure dans un peu d’eau (pour nous deux, j’ai fait un grand verre de riz, type verre de 25 cl, et j’ai mis 35 cl d’eau : ça recouvre le riz normalement). Ensuite, faire frémir à feu moyen et à couvert. Quand ça frémit, baisser le feu de moitié et laisser cuire pendant 10 minutes. Puis, mettre le feu au minimum et laisser cuire pendant 5 minutes encore. Là, chez moi, ça a un peu cramé, je pense qu’il n’y avait pas assez d’eau, mais ça n’a pas compromis la préparation. Ensuite, retirer du feu, mettre un torchon sur la casserole et mettre le couvercle au dessus. Laisser reposer 15 minutes. Pour refroidir le riz, vu qu’on était pressé, on l’a mis dans un saladier, puis on a mis le saladier dans l’eau froide. Ça a bien marché.

Ensuite, la partie poisson. On a acheté du saumon et du thon. On a bien demandé trois fois au vendeur si le poisson était assez frais pour le manger cru, et il avait l’air sûr de lui et sympa (Champion, Vincennes, je précise, d’où nos quelques inquiétudes)(j’ai travaillé un peu dans un supermarché et je suis devenue méfiante, depuis). On a coupé des fines tranchettes, qu’on est venu positionner sur le riz, préalablement façonné en « paquets » (ça colle pas mal).

Hop, à table, c’est déjà prêt ! Tremper selon son goût dans un peu de sauce soja, de wasabi (ça pique) et c’est prêt ! C’était délicieux, vraiment, tout simple à faire finalement, même si la cuisson du riz a été longue (on le saura pour la prochaine fois, on le préparera un peu plus tôt pour le laisser refroidir correctement).

Au niveau du prix, le poisson coûte un peu cher, mais ça reste plus raisonnable que les sushis à emporter : on a payé une dizaine d’euros pour le thon et le saumon (il nous reste du thon qu’on mangera ce midi), le riz rond était du premier prix car il n’y avait que ça (90 centimes). Tout ça pour une bonne vingtaine de sushis (on aurait pu en faire trente, mais il n’y avait pas assez de riz). Une solution un peu plus économique donc, une bonne façon de manger du poisson (c’est bon pour la santé) et surtout, ça change :)

Je pense qu’on refera ça bientôt. Bon appétit !

Nos premiers sushis maison approximatifs (recette)
8 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Aaaaah l’Ile de Ré… J’y suis allée l’année dernière avec ma mère et on avait passé de super vacances.

    Bravo pourles sushis ! Je rêve d’y goûter mais comme toi je suis trés méfiante par rapport au poisson alors je me suistoujours abstenu ^^
    Je testerai ta recette du coup. Je préfère les faire moi-même !
    Merci pour la recette.

    répondre

  • Moi je conseille de mettre un mélange vinaigre de riz (que tu peux trouver en épicerie asiatique), sucre et sel avec le riz rond cuit. Ca permet de donner un goût légèrement sucré et qui a le goût du riz dans les restaus japonais :)

    répondre

  • Marie : si tu testes, dis le moi :) Le poisson cru, ça fait peur, mais en fait, ça fond dans la bouche.

    Béné : oui c’était indiqué dans la recette mais je n’avais pas de vinaigre de riz, du coup j’ai abandonné l’idée. La prochaine fois j’irai en acheter !

    répondre

  • Devine qui va aller manger des sushis ce soir à cause de ce billet?

    Merci pour la recette en tout cas ! Je pense que je vais tenter un de ces jours !

    répondre

  • Je m’étais acheté un livre de recette pour faire les sushis et évidemment je n’en ai jamais fait ! Mais tu me donnes très envie là ! Va falloir que je fasse des courses !

    répondre

  • tu n’as pas mis de vinaigre dans le riz? ma mère s’amusait à nous faire des sashimis il y a quelques années, mais j’avais vraiment du mal à les manger à cause de l’algue et du riz vinaigré, brrr. du coup des sushis avec du bon poisson et du riz nature, ça doit très bien passer dans mon estomac!
    miam miam

    répondre

  • ça, il faut absolument que je m’y mette, un jour, parce que vu ce que je dépense en sushis livrés, ça pourra me changer les finances!
    (on m’a conseillé de congeler le poisson, même frais, pour être bien certaine qu’il ne reste aucun germe!)

    répondre

  • Pour l’hygiene du poisson assassiné: achète du surgelé ou congèle ton poisson acheté frais !
    le froid tue les microbes, et le gout n’est pas altéré

    répondre