Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

La petite machine à écrire

C’est ce que je suis en ce moment, une vraie petite machine à écrire ! C’est amusant, j’alterne des périodes où j’ai envie de tout laisser tomber, d’abandonner ce blog, puis tout naturellement, l’envie revient, et je suis heureuse de retrouver cet espace grâce auquel j’ai déjà vécu tant de choses. L’inspiration n’est pas toujours là, et je ne sais pas si mes lecteurs du début trouvent encore ici ce qu’ils étaient venus chercher à l’origine. C’est que ça a bien changé, en quelques mois : j’ai peu à peu glissé vers un blog mi-photos, mi-perso, abandonnant certaines rubriques traitant de la pub ou de l’édition. Ce blog évolue avec moi, il suit mes envies, reflète mes états d’âme, et si je suis contente de voir venir de nouveaux lecteurs, et un peu triste de devoir en laisser partir d’autres, après tout, c’est un peu comme dans la vie.

Mais ne nous laissons pas gagner par la nostalgie, la nouvelle du jour, c’est que je suis retournée chez Monoprix et que j’ai acheté des collants turquoises, bleus foncés et roses (trois paires, pas une paire multicolore, je vous rassure) ! Un peu dépitée hier, je me suis décidée à prendre des tailles trop grandes, et finalement, ça passe nickel. Je suis un peu comme ça : quand j’ai envie de quelque chose, il me le faut tout de suite. C’est un vilain défaut et ça me fait parfois prendre des choses qui sont trop petites / trop grandes, juste parce que je ne veux pas attendre un réassort. Capricieuse, on dit, je pense.

Vincennes

Sinon, j’ai enfin croisé Laëtitia à Vincennes, pour essayer les chaussures que j’avais repérées sur son vide-dressing. Elles sont super. Je n’avais pas vraiment peur, vu que Laëtitia a toujours des goûts extras, mais je suis ravie ravie quand même. Une vraie fille en ce moment, j’ai même du vernis sur les ongles de pieds. Du coup j’ai envie de faire des « photos de look », comme les blogueuses mode, mais j’ai peur que ça fasse un peu too much, ça ne me ressemble pas, et si ça se trouve, les collants flashy, c’est totalement has been.

Une chaleur accablante m’empêche de vous écrire plus longuement, je pense que je vais éteindre tout appareil électrique et m’allonger un étoile sur le parquet ! A très vite !


Vous aimerez aussi


La petite machine à écrire
5 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.