Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

La femme de hasard, Jonathan Coe

Je reprends vraiment du plaisir à lire, et j’en suis heureuse. Calée dans mon canapé, sous une petite couverture, un verre de Coca dans une main, un bouquin dans l’autre… pendant que Gaëtan s’occupe de préparer nos prochaines vacances :) Du coup, à peine Malavita terminé, j’ai sauté sur La femme de hasard, de Jonathan Coe. La quatrième de couverture n’était pas très alléchante mais je n’avais jamais rien lu de cet auteur et j’avais envie d’essayer.

La femme de hasard, Jonathan Coe

La femme de hasard, c’est Maria, notre héroïne. Héroïne est un bien grand mot car elle subit sa vie, de bout en bout du roman. Indifférente à tout, elle attend que la vie passe, fuyant l’amitié, l’amour ou tout autre sentiment, qu’elle ne comprend d’ailleurs pas. Le bonheur est pour elle bien difficile à atteindre, tant elle se pose de questions sur son existence même. Désabusée, imperméable aux autres, elle traverse les années avec la solitude comme seule compagne.

Difficile de décrire la cruauté de ce récit : il ne s’y passe pas grand chose, mais on se retrouve malgré soi spectateur impuissant d’une vie qu’on ne souhaite à personne. Occupant une maison de misère pendant ses études, mariée quelques années plus tard à un homme violent et qui la quittera pour une autre femme, détestée par son propre fils, incapable de lier des amitiés sincères et durables… elle finira sa vie seule, à s’occuper de femmes battues, non par vocation mais, encore une fois, par hasard.

Je n’ai pas adoré ce livre mais je l’ai lu très rapidement, et ça m’a bien donné envie d’en lire d’autres du même auteur. Je vais quand même essayer de lire un truc un peu plus joyeux, entre temps, sinon ça va mal finir :)

La femme de hasard, Jonathan Coe
12 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Pour ma part j’ai lu 4 romans de J. Coe et je les ai tous a-d-o-r-é-s!
    J’ai commencé par « testament à l’anglaise », suivi de « bienvenue au club, puis « le cercle fermé » et enfin « la maison du sommeil ».
    On ne peut pas dire que ce soit un auteur très drôle mais il donne à ses histoires, somme toute, banales, une petite touche d’humour anglais que j’apprécie particulièrement.

    répondre

  • dis donc, ça a l’air bien noir, tout ça…
    va lire du georgia nicolson pour te détendre!

    répondre

  • Et ben, tu lis bien vite, j’ai l’impression que tu les enchaînes à une vitesse! Une soirée en fait c’est suffisamment long, mais avec les ordis on perd la notion du temps (dit la fille qui est encore sur l’ordi à 22h passé et qui n’arrive pas à décrocher)

    répondre

  • Alors moi, j’ai adoré « La maison du sommeil », le dyptique « Bienvenue au club »-« Le cercle fermé » est pas mal non plus et je pense que je vais bientôt craquer pour son dernier « La pluie avant qu’elle ne tombe », mais je n’ai pas lu le tien. J’aime beaucoup cet auteur.

    répondre

  • Ce n’est en effet pas son meilleur.
    Coe est avant tout un génie de la construction du récit. C’est ce qui en fait un de mes auteurs favoris.
    Comme @vertcerise et @moaa, je ne peux que te recommander « la maison du sommeil » qui alterne les chapitres avec (si ma mémoire est bonne) 12 (ou 20, je sais plus) ans d’écart entre chacun d’entre eux et construit son histoire sur ces subtils allers-retours dans le temps. C’est un roman absolument fabuleux avec une ambiance qui te plaira à coup sûr.
    De la même façon, ce qui est passionnant dans « Testament à l’anglaise » est que l’histoire est écrite selon des livres relatant chacun l’histoire d’un protagoniste pour dépeindre une saga familiale incroyable. Ce sont de très loin les livres où Coe exerce le plus son talent et sont vraiment des ouvrages selon moi incontournables.
    En revanche, je te déconseille le mièvre et plat « une touche d’amour ». Les deux cités ci-dessus devraient vraiment te combler et j’espère rejoindre dans les rayons de tes étagères les livres les plus précieux que tu aies.
    Enfin, comme dit Lætitia, Bienvenue au club et le cercle fermé sont en effet « pas mal » mais loin d’atteindre le talent exercé dans les 2 autres.
    Bref, n’abandonne pas Coe qui restera je pense toujours dans le top 5 de mes auteurs préférés avec Yourcenar, Murakami, Hornby et Lodge ^^

    répondre

  • Moi là je suis dans « Mauvaise fille » de Justine Levy et c’est franchement pas mal ! Si je peux te le conseiller ;)

    répondre

  • Marie Bruxelles

    Mon préféré de Jonathan Coe, c’est Testament à l’anglaise, déjà lu 2 fois, pourtant je relis très peu mes livres.

    répondre

  • Je n’ai jamais rien lu de cet auteur non plus. ^^
    En tout cas, c’est chouette que tu retrouves le plaisir de la lecture. =)

    répondre

  • (hihi normal qu’elle lise si vite, avec son défi « une semaine sans ordi le soir » elle a le temps pour :)

    répondre

  • @gaetan : c’est impossible à tenir un pareil défi… En plus même sans ordi avec le retour d’#adp, le rythme de lecture devrait se réduire non ?
    Oui je suis jaloux parce que je stagne de mon côté…

    répondre

  • De lui, il y a, entre autres, Testament à l’anglaise!!!!

    répondre

  • Ton post est assez ancien et j’espère donc que tu as eu l’occasion de lire d’autres livres de Jonathan Coe. Car la femme de hasard est le seul de ses livres que je n’ai pas aimé. Les autres cités dans les commentaires sont des pépites. Donc n’hésite plus, si tu cherches un livre à lire choisis l’un des siens.

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.