Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

J’ai testé pour vous le Who’s Next

Le Who’s Next est un gigantesque salon de prêt à porter, qui se déroule du 4 au 7 septembre, Porte de Versailles à Paris. J’en avais entendu parler sur plusieurs blogs, lors de l’édition précédente, en janvier 2010, et j’avais donc envie de découvrir par moi-même de quoi il s’agissait. Je m’y suis rendue samedi après-midi avec Gaëtan, et pour être tout à fait honnête, on a été un peu déçu.

salon who's next

L’entrée :

L’entrée n’étant pas donnée si on souhaite simplement y faire un tour (30 euros le pass valable les 4 jours, 22 euros si vous l’achetez sur Internet), j’ai misé sur les concours, proposés par plusieurs blogs, pour gagner des places. Et j’ai gagné ! Sauf que… je n’ai pas reçu les pass. Idem pour ma sœur, qui avait gagné également et comptait vraiment dessus. Finalement, la veille du jour J, on nous a indiqué qu’il y avait eu un mic-mac dans l’organisation, que le salon n’avait pas envoyé les places comme c’était prévu, mais que nos noms seraient sur des listes à l’entrée. Ma sœur a quand même mis plus d’une heure pour rentrer : une longue file d’attente, puis les noms qui ne sont sur aucune liste. De mon côté, j’avais reçu entre temps une accréditation presse pour mon blog, mais j’ai fait la queue pour Gaëtan : on est arrivé plus tard dans l’après-midi, ça a été moins long (30 minutes quand même).

Je ne vais pas me plaindre, on a eu la chance de ne pas avoir à payer nos places, mais on ne s’attendait pas à devoir passer autant de temps à l’accueil.

salon who's next

Les stands :

Une fois entrés, on est frappé par la taille du salon : c’est gigantesque, avec des centaines d’exposants. On ne sait pas où donner de la tête, il y a des vêtements, des chaussures, des bijoux, des accessoires, et même des stands de ceintres ! On y retrouve de grandes marques, mais aussi des petits créateurs. L’occasion de découvrir en avant-première les futures collections, de piocher plein d’idées…

En revanche, ce que je ne savais pas, c’est que c’est un salon dédié aux professionnels (tout s’explique). Impossible donc pour un visiteur lambda d’acheter quoi que ce soit. C’est assez frustrant de craquer sur des vêtements ou accessoires et de ne pas pouvoir céder à la tentation (en même temps, c’est mieux pour mon porte-monnaie).

Gaëtan et moi nous sommes donc promenés dans les allées, sans trop savoir quoi faire : à part regarder les vêtements et les accessoires, on se rend compte qu’on n’a pas tellement notre place ici. Pour les acheteurs, en revanche, c’est l’occasion de rencontrer leurs partenaires et de passer commande.

Quelques stands jouent vraiment le jeu et sont super jolis, bien décorés. C’est sur ceux là qu’on s’attarde plus longuement.

who's next stand joe retroStand Joe Retro (?)

who's next stand skullcandyStand Skullcandy

Stand Kanabeach

stand the cassetteStand The Cassette

les cakes de bertrandStand Les cakes de Bertrand

L’accueil sur les stands :

Je pense que c’est le point le plus surprenant du salon, en fait. Sur de nombreux stands, on ne nous dit pas bonjour. C’est peut-être normal, et comme ça que ça se passe. Et je n’ai pas fait énormément d’efforts non plus, j’étais un peu perdue dans l’immensité du salon, je ne savais pas forcément comment aborder les gens. Mais j’imaginais qu’on nous accueillerait avec un peu plus d’entrain.

Mention spéciale toutefois à Royalties Paris, qui lance une collection de chaussettes : super accueil, j’ai pu discuter quelques minutes avec le fondateur et son associée. Le site est encore en construction, et à mon avis, les chaussettes ne seront pas dans mon budget, mais ça m’a fait plaisir d’échanger avec quelqu’un qui lançait son projet. En plus, le stand était sympa et coloré, et les chaussettes, inspirées des équipes de sport des collèges américains, très chouettes.

royalties parisStand Royalties Paris

royalties parisStand Royalties Paris

Mention pas spéciale à Sessun : c’est une marque que j’adore mais je suis restée quelques minutes sur le stand sans qu’on ne m’adresse la parole. J’ai essayé d’engager la conversation (maladroitement, certes) en demandant s’il était possible de prendre quelques photos, et on m’a simplement répondu « non ». Pas un bonjour, aucune question, pas un renseignement. La collection était très belle mais ça m’a refroidie. Je ne sais pas pour vous, mais quand j’aime une marque, j’aime aussi imaginer que les gens derrière elle sont sympa. J’ai l’impression que j’aurai moins de plaisir à acheter chez eux, désormais (oui bon ok, je suis un peu rancunière).

Le bilan :

Bilan mitigé donc : le salon est sans doute très intéressant pour des professionnels. Pour le grand public en revanche, son intérêt est selon moi assez limité, à moins qu’on ne soit vraiment passionné par la mode. Je ne regrette pourtant pas d’y être allée, c’était intéressant de voir comment ça se passe. En revanche, dommage qu’il n’y ait pas de pass une journée, moins chers, pour les curieux comme moi.

Je ne pense donc pas y retourner pour la prochaine édition, ou alors il faudrait sans doute que je m’y prenne autrement : cibler peut-être les plus petites marques, plus accessibles, et essayer d’échanger avec les créateurs… J’ai encore des progrès à faire !

Bon, on fait quoi maintenant ? On s’en va ?


Vous aimerez aussi


J’ai testé pour vous le Who’s Next
23 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Pour y avoir participé plusieurs fois en tant qu’exposante, je peux juste t’expliquer qu’on repère grâce à la couleur des badges qui est acheteur et qui est visiteur, et on économise son énergie pour les acheteurs, malheureusement.
    Et puis un salon c’est vraiment fatiguant! On compte ses commandes. Un stand, ça coûte très cher, il faut le rentabiliser. C’est un peu stressant, et surtout lassant.
    Cela expliquera peut-être l’accueil « froid » des exposants… Même si on aimerait que sa marque préférée soit la plus sympa, on n’est pas là pour rigoler.

    répondre

  • Merci pour ton commentaire, c’est vrai que je plaignais les exposants, il faisait très chaud. J’ai bossé aussi sur le salon du livre, je sais que les journées sont longues. Pour l’histoire des badges, Gaëtan avait un badge acheteur, mais il le cachait un peu, car il n’était pas vraiment acheteur ;). Quant à moi, avec mon badge presse, je ne devais pas intéresser grand monde :) En fait, je pense que j’ai été surprise, car je ne m’attendais pas à ce que ce soit un salon professionnel, ça n’était pas indiqué sur le site et je n’y connais pas grand chose. Quand j’ai su ça, j’ai un peu mieux compris l’esprit du truc.

    répondre

  • Ah, je voulais y aller, j’y suis jamais allée, et j’avais un pass pr cette année, c’est dommage que je BOSSE et que je ne puisse pas me libérer demain…
    Pour avoir fait des salons de design, ouais, l’accueil est pas toujours top, et c’est vraiment dommage, je trouve aussi.

    On espère toujours pouvoir mieux saisir l’esprit d’une marque qu’on aime bien en parlant avec les créateurs, je crois, donc je peux comprendre la douche froide… Sessun, j’adore moi aussi!

    (ah et sinon, je kiffe sa race la 1ère photo de Gaetan)

    répondre

  • Je partage évidemment la désorganisation totale pour entrer !! 1 heure d’attente c’est vraiment long quand on sait le nombre de choses à voir à l’intérieur…
    Par contre, j’ai eu un peu plus de chances avec l’accueil sur les stands… Quelques personnes qui se désintéressent quand on leur explique le projet de création mais d’autres très sympa et encourageantes… (le besoin de vendre dans un contexte de légère crise doit jouer).
    Bref, j’ai vu plein de jolies choses et j’en ai ratées aussi au vu de tes photos (tu me donneras les noms des stands des photos 5-6-8 en off !)

    répondre

  • C’est marrant, je crois que tu dois être la première qui ose dire que ce salon est décevant. J’arrête pas de lire des éloges à droite à gauche, mais peut-être que les gens sont davantage concernés par la mode (de façon professionnelle je veux dire). Effectivement ça doit être frustrant de ne pas pouvoir acheter.

    répondre

  • Tiens j’y étais aussi! Je partage ton constat, je ne me suis pas tellement sentie à ma place… J’étais curieuse de découvrir le Who’s Next, je suis contente d’avoir vu mais je ne pense pas que j’y retournerai : je préfère les petits salons de créateurs (même si c’est bcp plus risqué pour le porte monnaie!)

    répondre

  • @Camille : c’est exactement ça oui ! J’aime bien sentir qu’il y a des gens derrière une marque, un projet, ça me tient à coeur, j’ai l’impression de consommer moins bêtement quand c’est le cas. Dommage que tu travailles demain, oui, c’est tjrs intéressant de pouvoir y faire un tour, mais en même temps, tu étais à Barcelone ce WE, et ça, ça vaut tous les salons du monde :D

    @Stéphanie : oui j’ai failli le mettre dans mon article, que l’accueil a été plus positif pour vous, qui étiez d’éventuels futurs acheteurs. Et puis pour le coup, vous aviez vraiment des choses à voir, à faire sur ce salon, comparé à nous qui étions venus en dilettantes :)

    @Annouchka : oui j’ai lu des commentaires très positifs aussi, de gens qui sont vraiment fans de mode et qui, du coup, ont dû y trouver plus d’intérêt que moi :) Mais j’ai aussi lu des articles en demi-teinte, apparemment je ne suis pas la seule à avoir été déçue par l’accueil, et c’est quand même vraiment dommage, je trouve.

    @Toute Petite : rassurée de voir que je ne suis pas la seule, j’avais peur d’être une rabat-joie :) Si tu as des petits salons à me conseiller, je prends !

    répondre

  • Je suis allée au Who’s Next il y a de cela 3 ans … Autant être franche, je suis restée montre en main 40 minutes.
    J’ai vite eu fait le tour, je n’avais pas spécialement envie de discuter sur les stands et de toute façon les 3/4 m’ont royalement ignoré. Les seuls avec qui j’ai parlé c’est Jérôme Dreyfuss et les créatrices de la marque Koka Maska …

    Pour le pékin de base que nous sommes, ce salon n’a aucun intérêt.

    répondre

  • Je n’ai lu que ton billet sur ce salon si « famous » et je dois dire que je m’attendais un peu à ce ressenti.
    So je continuerais à sourire poliment qd on m’en parle mais je ne pense pas y mettre les pieds!
    C’est pas ma came quoi ;)

    répondre

  • @Une greluche bordelaise : je t’avoue qu’au bout de 40 mn, on voulait partir, mais on avait fait 1h de trajet pour venir + 30 minutes de queue, on voulait rentabiliser quand même :) Je le saurai pour la prochaine fois en tous cas, ça m’apprendra à ne pas me renseigner :)

    @KRiSS : hihi j’adore le « sourire poliment » :D

    répondre

  • j’étais invitée, et je n’ai pas tenté… je suis d’abord allée au salon du prêt à porter HALL7, et c’était à l’image de ce que tu décris : impersonnel, difficile d’abord, déstabilisant, et en plus les photos n’étaient pas les bienvenues ! alors ça m’a suffi ! Et en même temps, je regrette un peu de ne pas avoir tenté… la prochaine fois !

    répondre

  • Bonjour, je fais partie des gens qui vont pour des raisons pro sur les salons comme le who’s next et autres, car tu as dû le voir ce n’est pas le seul à ces dates. C’est vrai que l’accueil est « réservé » autant par sa froideur (très grand salon, beaucoup de marques installées, pas là pour bavarder) que par sa vocation (pour les pro, pas un lieu public de vente ou de découverte). Et c’est le cas à quelques nuances près de tout salon pro car le temps y est de l’argent, la méfiance face à la copie est une réalité (photos interdites sans accréditation presse) et la fatigue est monnaie courante. Certains exposants (souvent ceux qui démarrent) sont plus chaleureux car en demande de contacts (presse) pour se développer, d’autres adorent parler de leur travail mais dans l’ensemble ce sont les boutiques et grands magasins qui retiennent leur attention.si on a la chance de pouvoir entrer sur ces lieux réservés, mieux vaut juste se balader, voir un défilé et aller sur les points tendances ou expo. As tu vu celui sur les chapeaux fabuleux ?

    répondre

  • Je ne connaissais pas du tout avant que toi et Toute Petite en parliez sur vos blogs, mais vu vos impressions, ça ne me donne pas trop envie… Et puis, voir toutes ces jolies choses exposées, mais ne pas pouvoir s’acheter un petit truc, c’est frustrant je trouve ! Ce week-end, il y avait aussi le salon maison et objet, qui me branche déjà plus. Même si je crois que c’est pareil, on peut rien acheter T_T Enfin, tes photos sont très belles en tout cas :)

    répondre

  • @the parisienne : nous n’avons pas fait le salon du prêt à porter mais d’après ce que tu en dis, ça ressemblait au who’s next, je ne regrette pas du coup ! Tu penses y retourner, toi ? (vu que tu dis « la prochaine fois »)

    @louvero : malheureusement non, j’étais tellement perdue devant l’immensité du salon que je n’ai pas vu les chapeaux dont tu parles :/ C’est sûr que si j’avais su dès le départ que c’était un salon pro, je l’aurais abordé différemment, je regrette le manque d’information à ce sujet (j’ai cherché sur le site, je n’ai pas trouvé l’info)

    @L’œuf qui chante : très frustrant, je confirme !! Pour le salon maison et objet, je ne le connais que de nom mais au moins, c’est écrit tout de suite quand on arrive sur le site : « salons internationaux réservés aux professionnels », on sait à quoi s’attendre :D Par contre c’est à Villepinte, c’est loin :/

    répondre

  • Très intéressant de vous lire, je réalise que vous cherchez si bien des infos et combines mode que vous accédez à ces salon pro qui pourtant ne communiquent pas au grand public leurs dates :-)) !!! Mais comment arrivez vous à rentrer ? Normalement il faut carte presse, invit pro ou payer l’entrée qui n’est pas pour petit budget je crois. A Porte de Versailles, les salons du secteur mode sont toujours réservés au pro. Maison&Objet, idem et c’est loin, cher et immense les filles ! Workshop, Tranoï, Atmosphère et Première Classe aux Tuileries, idem… et j’en oublie ! Les seuls salons à ouvrir au public en matière de fringues, à ma connaissance, sont les salons du Mariage ;-))). Mais c’est bien d’y avoir été quand on s’intéresse au secteur, faut juste observer et ne rien attendre en retour, je faisais pareil autrefois :-))

    répondre

  • C’est vrai que ça avait l’air un peu hautaine comme ambiance…

    >> Concours sur le blog pour fêter les 1 an de Luxe and Vintage, venez nombreux, de très beaux cadeaux à la clé !

    répondre

  • sympa ce compte rendu!!! j’ai aussi craqué pour royalties!!

    répondre

  • […] et bilan mitigé pour la blogueuse de Je ne sais pas choisir… Et déception pour nous, aussi, dans une autre mesure. Oui, on doit présenter ici nos […]

    répondre

  • Mention spéciale pour cet article :D
    Non allez plus sérieusement, je suis contente de lire un second résumé de la découverte de ce salon :D Une amie ayant pu y assister à ressenti la même chose (comme elle l’explique dans son article sur le blog Badinerie Moderne). C’est assez marrant de voir des propos se rejoindre autant :D

    Des bisous!

    M.

    répondre

  • ah je ne connaissais pas cet évènement. Je n’irai pas pour raison budgétaire (le prix d’entrée? Aaarg), mais j’imagine que, même sans pouvoir acheter et avec un accueil bidon, ça doit être un véritable musée!

    répondre

  • Ton article est très intéressant! Je devais m’y rendre mais d’après ce que tu as dit j’ai bien fait de ne pas y être allé. Peut-être que l’année prochaine, les gens seront plus sympas :)
    En tout cas, merci pour ces jolies photos!

    répondre

  • @louvero : pour y entrer, c’est ce que je dis dans l’article, j’avais une accréditation presse obtenue grâce à mon blog, mais il y avait aussi pas mal de places à gagner sur d’autres blogs ou sites :)

    @paristempslibre : tu as une idée des prix de ces chaussettes, toi, du coup ?

    @Marion : je suis allée voir son blog du coup :)

    @lilith : le prix s’explique, je pense, par le fait que ça soit un salon dédié aux pros :) Pour le musée, plus ou moins oui, mais un musée sans clim où il faut très très chaud (du coup, pas envie de rester des heures)

    @Elodie : merci :) Pour l’année prochaine, tu me diras si les gens sont plus sympas car pour ma part, je ne pense pas y retourner de sitôt ;)

    répondre

  • Y a aussi Bijorhca / Eclat de mode, plutôt typé bijoux et jeunes créateurs, on le refait donc si tu veux des places faudra nous le faire savoir..

    Hornica

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.