Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

L’incroyable histoire de John Schwaiger

Cette histoire, ça fait bien longtemps que j’aurais dû vous la raconter, mais Gaëtan n’en avait pas trop envie. Ce n’est qu’hier, alors qu’on en reparlait, qu’on s’est dit qu’il était important qu’on la partage avec vous. Il y a environ 1 an, en fin de journée, Gaëtan m’appelle. « Je viens de filer 30 euros à un mec, il était vraiment mal, c’est un touriste australien qui a raté son vol et perdu ses papiers, l’ambassade est fermée. Il m’a montré son passeport et je l’ai pris en photo. Il lui manquait 100 euros pour changer son billet d’avion. Il est venu à Fontenay pour voir un ami mais il n’est pas là et ne répond pas au téléphone. Il m’a promis qu’il me rembourserait une fois rentré chez lui ».

Le gentil John Schwaiger… (photo datant de 2004)

Ma première réaction est de lui dire : « mais… c’est une arnaque, tu t’es fait avoir ! ». Ça me semble tellement évident que je ne comprends pas comment il a pu se faire berner. Gaëtan m’avoue alors qu’il a un doute, depuis qu’il a quitté ce touriste, et qu’on vérifiera sur Internet à son retour, mais que pendant tout le temps où il lui parlait, à aucun moment il n’a eu l’ombre d’un soupçon : le touriste avait les larmes aux yeux. Il avait une quarantaine d’années, avait l’air sérieux, pas vraiment le profil d’un arnaqueur. Il avait noté tous les calculs indiquant la somme qu’il lui manquait sur un papier, qu’il montrait volontiers à Gaëtan. Et à aucun moment il ne lui a demandé de l’argent : c’est Gaëtan lui même qui a fini par lui en proposer. Je me dis alors que je suis parano : peut-être qu’en effet, la situation est possible, et que cet homme était vraiment mal. Que si ça nous arrivait, à l’étranger, on serait bien heureux que quelqu’un nous aide.

Quelques minutes plus tard, Gaëtan rentre à la maison. On en rediscute, il m’explique tout, et va sur le net. Et il découvre alors le vrai visage de John Schwaiger.

John Schwaiger est donc un touriste, en effet, mais pas vraiment comme les autres. Sur FlickR, on retrouve les témoignages de dizaines, de centaines de personnes qu’il a bernées. Toujours avec la même histoire. Toujours avec le même passeport, la même petite feuille sur laquelle il a gribouillé ses calculs. La plupart des gens avouent s’être fait avoir et lui avoir donné 10, 50, 100 euros, voire plus. Il a parfois passé 1 heure ou 1 heure 30 avec ses « victimes », leur promettant de les rembourser et les invitant à le contacter si elles venaient en Australie un jour, pour boire une bière ensemble. Toutes les victimes se demandent comment elles ont pu se faire avoir mais admettent que John est un artiste du mensonge (« i really consider him not just as the worst mythomaniac i’ve ever met, but also as a great artist ») et que son histoire semble tellement réelle qu’on n’a jamais le moindre doute sur la véracité de ses propos. Ce n’est qu’en le quittant que le doute s’installe…

Ce petit manège dure depuis des années puisqu’on peut lire dans les commentaires que quelqu’un s’est fait avoir en 2004. Apparemment, la police française ne peut rien faire car les gens lui donnent de l’argent sans pression de sa part… Il a quand même, semble-t-il, purgé quelques semaines de prison en Allemagne (ce qui ne semble pas l’avoir calmé).

Voici comment John Schwaiger se paye un petit tour du monde ! Vous pouvez suivre ses déplacements sur une carte créée par une victime, il était récemment en France, mais sévit aussi en Italie, en Allemagne…

Il me semblait important de vous partager cette histoire : certes, vous me direz que vous ne vous feriez pas avoir si facilement, mais croyez-moi, Gaëtan est loin d’être naïf, tout comme, je pense, les centaines de personnes qui disent s’être faites avoir. Et si vous le croisez dans la rue, apportez votre contribution au site (ou mettez lui votre poing dans la figure) ;)


Vous aimerez aussi


L’incroyable histoire de John Schwaiger
186 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Je passe un peu pour un crétin, mais il faut le savoir : ce mec est malin. C’est souvent qu’on m’aborde pour me demander un truc (des sous), me vendre quelque chose, et je suis plus que méfiant (limite parano). Ce mec n’est pas comme les autres, on sent directement qu’il est crédible. Il n’empêche que son visage est bien gravé dans ma mémoire à présent, et que si jamais je le croise à nouveau, il embrassera sans vergogne mon genou.

    répondre

  • Vacances gratos .. ca me donne une idée .. :P

    répondre

  • par principe, même si l’histoire est convaincante je ne donne pas d’argent. à la limite je lui indique le bureau de police le plus proche parce que si j’étais touriste et que je me retrouvais sans rien c’est là que j’irais.

    répondre

    • Gaëtan non plus ne donne jamais d’argent, j’étais vraiment surprise quand il m’a raconté ça, je n’y croyais pas ! Comme il le dit dans le commentaire plus haut, ce mec a vraiment quelque chose de différent, il arrive à te convaincre, c’est un vrai acteur…

      répondre

  • T’aurais pas 10 euros stoplé ? Yé soui yougoslave

    répondre

  • Il t’a dit ce qu’il faisait en France ? On voyage rarement seul ou alors on voyage en affaire donc avec un contact sur place ou alors on voyage en touriste chez des amis… Rares sont ceux qui voyagent seuls dans un pays inconnu comme ca …

    répondre

    • Je vais laisser Gaëtan répondre puisque c’est lui qui a eu affaire à « John », mais je ne pense pas que ça soit si choquant, il y a pas mal de gens qui voyagent seuls, des gens qui font le tour du monde par exemple (on en a rencontré un super sympa à Tahiti et il ne nous a pas demandé d’argent, lui, héhé).

      répondre

  • Je pense que n’importe qui peut se faire avoir dans ce genre de situation.
    ça me fout les boules qu’un mec abuse des bons sentiments des gens. ça fait mal une trahison comme celle là. et ça fausse les autres relations à venir.
    comment le mec t’a abordé? il est venu vers toi? dans un lieu public? dans la rue?
    ça m’intèresse assez de savoir comment il s’y est pris..

    à+
    C.

    répondre

  • Oui là c’est la version courte. D’ordinaire je ne donne rien, je me casse direct. Le mec racontait qu’il était en vacances, que la police pouvait rien pour lui, je lui ai même indiqué l’adresse de l’ambassade après avoir cherché sur Gmaps, il voulait pas lâcher. Mon argu était que s’il lui manquait des sous, qu’il se pointe à l’aéroport pour voir aves des gens de son vol. Là il se met à chialer. Difficile de croire qu’il nous entube à ce moment là. C’est au moment où il est parti, juste après m’avoir montré son passeport que j’ai photographié histoire de pas oublier son nom et ses coordonnées, que j’ai senti que j’ai été bien con.

    répondre

  • C’est un Autrichien, Osterreich! :)

    répondre

    • Apparemment il explique qu’il est Autrichien mais qu’il vit en Australie / Nouvelle-Zélande (selon les versions), dans une ferme, blablabla… (son histoire est bien rodée…)

      répondre

  • C’est marrant mais je trouve ça presque « mignon » comme histoire. Le type est un arnaqueur et un menteur, soit, mais s’il gagne sa vie comme ça et qu’en plus il ne force personne, que lui reprocher ? Au final on a aidé ce type à vivre, ce qu’on n’aurait sûrement pas fait pour un SDF dans le métro qui en aurait tout autant besoin…
    Bref, je comprends que ça énerve de s’être fait avoir mais au fond rien de bien méchant, l’histoire m’a plutôt fait sourire :)

    répondre

  • c’est fou, fou, fou ça !
    il doit être très bon pour avoir réussi à berner autant de gens, ET gaetan ! :)

    répondre

  • Et pour avoir regardé un peu sur le site et sur Flickr les témoignages, sa méthode semble assez bien rodée et identique : il cible plutôt des jeunes (normal, ce sont ceux qui peuvent plus facilement gober son histoire) en demandant « Do you speak english » d’un air affolé. Le mec est fringué comme un touriste (chemise un peu ouverte, sac banane de touriste, toute la panoplie). Il a un papier en main avec des calculs et comment à raconter une histoire. Un vrai storyteller : en gros, il est en vacances, il est en galère et venait voir un ami dans le coin qui malheureusement n’est pas là. Mais le mec ne demande jamais rien ! Et comme il parle vite, te prend le bras car tu apparais comme son ‘sauveur’ (il dit que personne ne parle anglais, qu’il est à bout, qu’il va craquer), pas évident de juste le lâcher et partir. A ce moment là, on ne sait pas ce qu’il veut. Et il explique sa galère, qu’il peut pas payer la taxe d’aéroport. On était dimanche, je lui dis de demander un virement à sa famille. Il a toujours des contre-arguments. Idem pour la police. Idem pour l’ambassade. Idem pour la compagnie de vol.

    répondre

  • (et désolée si mon comm est mal pris je voulais pas « critiquer » le fait que Gaëtan se sente trahit je comprends tout à fait ce sentiment !)

    répondre

    • Même si ce n’est pas grave en soi, en fait ce qui est triste, c’est que c’est ce genre d’histoires qui rend les gens méfiants :/

      répondre

  • @Lane non pas de soucis, je reconnais qu’on peut avoir une forme d’admiration. Moi j’ai pas filé grand chose, mais certains ont donné plus de 100€ et là, ça commence à faire mal :s

    répondre

  • je RIS parce que j’imagine la déconfiture de Gaetan !

    répondre

    • Bah je peux te dire qu’on n’a pas trop rigolé, nous. Gaëtan était vraiment très déçu et il a culpabilisé assez longtemps de s’être fait avoir.

      répondre

  • Croisé il y a 3 mois dans le 8ème arrondissement. Tout pareil en ce qui concerne l’approche… il m’a tenu la tchatch pendant un bon quart d’heure.
    A ta décharge Gaetan, pas une fois j’ai pensé qu’il mentait. Mais bon, je l’ai pas dépanné pour autant ! (sans doute la fin du mois.. :) )

    répondre

  • Je suis naïve autant que je peux être parano. Cet homme m’aurait facilement convaincu surtout avec sa tête de chien battu et les yeux mouillés. L’histoire est hallucinante. Limite je l’admire…

    répondre

  • Y’a un suisse qui fait la même chose sur les aires d’autoroute en France… et ça marche depuis bien longtemps… les gens ne portent pas plainte vu qu’ils donnent d’eux même l’argent !

    répondre

  • Je pense que le moustachu m’aurait eu pour 5, 10 euros… Ton article m’a scotché, c’est con les Français ne donnent déjà pas beaucoup mais alors là un peu plus de place à la paranoïa.

    répondre

  • Tu ne me croiras jamais si je te dis que je l’ai rencontré il y a un an (vers Clichy je crois).
    Même approche, même discours australien (avec un anglofrançais étrange), et on a terminé à discuter pendant 30 minutes d’expatriation et de voyages ratés.

    Je crois me souvenir que je lui ai donné une bière oui (ne me demandez pas ce que je faisais avec une bière).

    Il m’était complètement sorti de la tête. Incroyable quand même.

    répondre

  • J’aurais sûrement pu me faire avoir également, et je soutiens vraiment ce que tu dis Juliette, c’est dommage car c’est ce genre de personnes qui rend méfiant et qui peut faire hésiter à aider quelqu’un qui en aurait vraiment besoin…

    répondre

  • Ca fait même beaucoup plus longtemps que ça qu’il sévit ! Ou bien alors c’est un « copycat ». Mais il y a 15/20 ans de ça, je me souviens de mon père me racontant la même histoire à propos d’un mec qu’on croisait de temps en temps dans le 13ème vers Place d’Italie.

    Remarque maintenant que j’y pense, c’était peut être un anglais et pas un australien. A vérifier !

    répondre

  • ah oui j’oubliais, dans les argus choc : je lui ai quand même répété plusieurs fois que j’étais pas sûr de lui faire confiance. Quand je lui disais ça, il semblait s’effondrer et demandait « pourquoi les french people sont si méfiants, vous êtes un peuple qui a mauvaise réputation » etc. Suivi de trucs comme « si vous étiez à l’étranger dans la même situation que moi, que diriez-vous si la personne ne vous croit pas ? ». Vraiment fort le mec.

    répondre

  • J’ai eu une histoire semblable avec un suédois sur une aire d autoroute il y a peu. Je m’étais arrêtée pour manger un bout, et il m’a accostée pour me demander de laccompagner jusqu’à son camping car soit disant en panne a qques km de la. Il puait,l’alcool et avait l’air fou, je ne l’ai pas aidé.

    Après réflexion je ne sais toujours si c’était du vice ou peut être la vérité… C’est jamais évident de savoir, on se dit que peut être la personne est vraiment en galère…

    répondre

    • Ah oui, là s’il sentait l’alcool et avait l’air bizarre, tu as moyen d’avoir des doutes et tu as des raisons de refuser de l’aider. Là, il avait l’air normal et sincère, c’est le piège !

      répondre

  • C’est l’effet grosse moustache… Ca peut que être gentil un mec avec une grosse moustache.

    répondre

  • tiens, j’ai lu un témoignage avec cette même personne. Sauf qu’eux l’avaient invités chez eux et que le lendemain, plus d’ordinateur. Bon certes c’est pas très malin, et heureusement qu’ils ont pu récupérer l ordi après avoir retrouvés le mec ( enfin, d’après ce qu’ils racontent)

    Toujours bon à savoir, merci.

    répondre

  • Je connais l’histoire d’une femme qui arnaque aussi les touristes depuis des années, en Thaïlande, toujours la même histoire, et ça marche depuis, pareil, 15/20 ans…
    C’est étrange cette faculté d’inspirer la confiance si facilement… Pourquoi ne devient-il pas représentant, je pense qu’il ferait un carton !

    répondre

  • J’ai beau être méfiante et parano, je pense que tout le monde peut se faire avoir. Une fois dans le RER j’ai vu un touriste anglais se faire tirer son sac avec ses papiers dedans et je me suis justement demandé comment il allait faire pour rentrer tout ça… Donc forcément si j’avais croisé ce john juste après j’aurai pas été difficile à convaincre… mais maintenant je vais etre 2 fois plus méfiante ! Et c’est les personnes sincères qui vont en faire les frais malheureusement.

    répondre

  • Ce qui m’aurait le plus attristée ce ne sont même pas les 30 euros perdus mais le fait de se faire avoir alors que ce type joue sur l’affect. On doit se sentir encore plus nul et honteux :/ Bravo quand même à Gaëtan pour sa générosité :)

    Au début de ton article j’ai cru qu’il y aurait une happy end, ben je suis toute déçue du coup !

    répondre

  • Dans le doute tu as préféré aider et c’est tout à ton honneur! Le monde marche (aussi) avec les gentils comme toi et (malgré tout) avec des salauds comme lui!

    répondre

  • En fait Gaëtan n’a pas à se sentir nul ou honteux.
    Au contraire, ça lui fera une histoire intéressante à raconter à ses nombreux petits-enfants et très nombreux chats.

    car finalement John est très intéressant. Et il vaudrait le coup de faire un portrait poussé de lui. (voir une carte en temps réel de ses déplacements).

    Une histoire, ça n’a pas de prix.

    répondre

  • Aha, je m’étais fait alpagué par ce type un jour à Toulouse, même histoire, ambassade fermée, plus de papiers, plus de sous, la merde totale… Après 3/4 d’heures, j’avais finalement refusé de luis filer autre chose, que mon tel si il ne trouvait pas de solution. Le mec m’avait carrément engueulé et je me souviens que j’étais hyper mal à l’aise de l »abandonner » comme ça… Bon, il n’a jamais rappelé, mais je suis d’accord il devrait faire du cinéma, excellent comédien :)

    répondre

    • Apparemment il sévit pas mal à Toulouse aussi, en effet, j’ai lu plusieurs témoignages sur FlickR ! Tu as bien fait de ne rien lui donner et tu n’as plus à te sentir mal à l’aise ;)

      répondre

  • le coup des french people méfiants :D

    répondre

  • Pour m’être récemment fait arnaquer, je sais que parfois on se laisse embobiner alors que tout nous dit qu’il faut se méfier !

    répondre

  • hé hé , ton papa aussi !
    pour moi c ‘etait en decembre 1978 au Kenya .
    un étudiant Ougandais ayant fuit les massacres d’Idi Amin Dada et la guerre avec la Tanzanie ( 3 pays limitrophes en Afrique de l’est) .
    il etait tout seul sans argent ,etc…
    je ne lui ai pas donné de shillings (il voulait même m’ acompagner à la banque…) , mais lui ait payé un repas chaud .

    répondre

  • Je comprends totalement votre colère mais ne peux m’empêcher d’être très admirative de ce mec ! :-)

    C’est une vraie bonne histoire cette histoire !

    répondre

  • Juste « AUTRICHIEN » pas « AUSTRALIEN » ;)

    répondre

  • @adtimes oui mais non; dans la discussion il semait la confusion, jusqu’à donner son adresse en *Australie* (cf cette photo : http://1.bp.blogspot.com/_1D-kF3IsY4U/S4GcrbG4gbI/AAAAAAAAAcc/ofTd1bdH-ZY/s1600-h/Screen+shot+2010-02-21+at+9.47.34+PM.png)

    répondre

  • Autant pour moi dans ce cas :)

    répondre

    • Tout le monde nous dit qu’on a confondu Australie et Autriche, j’aurais dû le préciser dans l’article ;) Il a un passeport autrichien mais explique qu’il vit en Australie ou en Nouvelle Zélande (selon les gens) :)

      répondre

  • Soit il est copié par d’autres soit il a aussi arnaqué mon ex : exactement la même histoire il y a quelques années, mon mec de l’époque lui avait donné de quoi acheter son billet de train !

    répondre

  • sofy from sxb

    oh mais j’ai l’impression que tu parles de l’individu qui a raconté sa petite histoire à mon ex. je crois que leur « rencontre » avait eu lieu à Paris. mais lui ne lui a pas donné de sous et pour cause, il est toujours fauché…!

    répondre

  • C’est vrai qu’il a une tête qui fait pitié !

    répondre

  • J’ai souvent rencontré des mecs avec le même type d’histoires à Montréal, donc aussitôt que quelqu’un de louche m’approche je m’éloigne et je ne leur parle pas. C’est pas très poli mais bon j’assure mes arrières.

    Au moins, le positif dans cette histoire est que Juliette peut se féliciter d’avoir un homme avec la main sur le coeur :)

    répondre

  • Dire qu’on s’est fait avoir pour cause d’excès d’empathie, en soit, ça n’est pas si grave (même si c’est quand même 30€) et surtout parce que la bonne action qu’on croit faire est valorisante en soit.
    C’est sans doute se rendre compte qu’on a profité de sa bienveillance naturelle (c’est mon côté rousseauiste) qui fait difficilement passer la pilule.
    En soit, je dirais que c’est pas si grave, ce qui est dommage c’est que peut être un jour on rencontrera qqn qui sera dans la merde pour de bon, et on se rappellera cette histoire et on ne lui filera rien.
    Et puis se faire pigeonner (dans la limite du raisonnable), ça n’est pas si négatif que ça, c’est la preuve que Gaëtan est un mec généreux (moi aussi ça m’est déjà arrivé, j’ai tendance à dire qu’il a bien joué et que j’ai perdu, y’a pas de ressentiment dans l’histoire)…
    Mais quand même, ce mec est super balèze quand même !

    répondre

  • Personne passe pour un crétin.
    vous avez raison le mec est trés malin.
    sympa de faire passer l’info car ca peut arriver à tout le monde!

    répondre

  • Incroybale cette histoire!

    Franchement, j’en ai rigolé!

    Parceque evidement ca peut arriver à tout le monde! Même ceux qui ne donnent jamais. Je ne sais pas comment j’aurais réagi perso.
    Mais un touriste avec son passeport….

    En fait j’ai rigolé en lisant que les internautes avaient fait son itineraire sur internet.

    Je trouve ça fou comme histoire!

    Mais merci de l’avoir fait partager!

    répondre

  • Je l’ai croisé l’autre jour, il m’a interpellé !!!
    C’était samedi 18 juin à 13h30 rue Brancion dans le 15e à côté de chez moi… heureusement que j’étais pressé, ça m’a aidé à m’en dépêtrer, mais de toute façon je ne voulais pas lui donner d’argent.

    Il a commencé à me flatter, me dire que c’était rare de trouver des gens qui parlent Anglais dans la rue à Paris, qu’il commençait à être déçu et énervé, mais le fait de me rencontrer déjà lui redonne un peu d’optimisme et d’amour pour ce pays, il m’a parlé de mon look, m’a dit qu’il pensait que j’étais artiste. Je pensais qu’il cherchait une rue.

    Il a parlé ensuite de son vol de retour qu’il a manqué pour l’Australie, et m’a finalement dit qu’il lui manquait 14 euros (je crois.. ou 4 ?), là j’ai dit tout de suite que je n’avais rien (et je pensais à mon tramway que je ne voulais pas rater), et là il a tout de suite tourné les talons en râlant et levant la main en l’air du genre « pfff, laisse tomber »…

    Bref, ne vous faites pas avoir, surtout pas par les flatteries.

    répondre

    • Apparemment, il a aussi râlé quand Gaëtan ne lui a donné « que » 30 euros ! C’est ce qui lui a mis la puce à l’oreille mais c’était trop tard… Il a l’air d’être encore à Paris donc, grrr…

      répondre

  • Pas d’âme motivée pour en faire un webdoc ? L’incroyable voyage de John Schwaiger ?

    répondre

  • Je corrige ma date, même si ça n’a pas d’importance: c’était le 25 juin.

    répondre

  • Un homme inspirant la sympathie, stressé, parlant bien anglais et allemand, croisé Rue Pelée dans le 11e aux alentours du 16 juin.

    Un petit bout de papier griffoné avec des comptes, il lui manquait un peu plus de 100€, je lui en ai filé 35, je lui ai envoyé mon IBAN par la poste pour qu’il me rembourse… je suis officiellement naïf !

    John Schwaiger / 8, Hobart Way / MOREE NSW / Australia

    répondre

  • J’ai cru que ça allait finir bien cette histoire! Il a vraiment une tête qui inspire confiance.
    Une fois j’ai rencontré un famille sur le bord de la route qui m’ont sorti une histoire disant qu’ils n’avaient pas d’euros sur eux et qu’ils n’avaient plus d’essence etc. flairant l’arnaque je leur indique la banque la plus prof pour changer leur argent et je m’en vais. Je raconte l’histoire à mon copain et ça en reste là. Une semaine plus tard mon copain les a rencontré aussi et il leur a donné de l’argent! Et c’est seulement après qu’il a réalisé que je les avais rencontré aussi et que je le lui avais raconté! Pour le coup il s’en est voulu!

    répondre

  • C’est rigolo comme histoire, c’est farfelu. Dommage que des gens se fassent avoir, surtout que ce sont ceux qui acceptent de donner leur argent spontanément et qui ne le feront peut être plus si une personne en a vraiment besoin. Gaetan est quand même fort gentil! L’autre jour, un jeune homme a accepté de me donner 3 € pour me dépanner (la machine à billets n’acceptait plus que le liquide et je n’en avais pas) et je n’en revenais pas! C’est pas dans la habitudes ici, même pour 3€. Il a proposé spontanément aussi, mais je n’ai pas eu besoin d’avoir les larmes aux yeux … enfin, donc mon cas, ça a l’effet inverse, ça m’a tellement rendu service que je me suis dit que je ferais pareil si je vois quelqu’un dans ma situation. :)

    répondre

  • c’est un truc de oufff! merci pour le temoignage.

    répondre

  • Ha ben tiens ! C’est pas le seul à utiliser cette méthode apparemment…
    Quand j’étais à la fac à Strasbourg, il est arrivé la même histoire à un ami, sauf que c’était un couple, d’une quarantaine d’années, très chics et bien habillés, américains je crois, avec le même genre d’histoire de vol manqué, argent volé, etc… Tout pareil, mon pote leur a filé une somme assez importante (par rapport à ce qu’on pourrait donner à un sdf par ex), sans soupçonner un instant qu’il était en train de se faire escroquer. Évidemment, il n’a jamais eu de nouvelles de ce couple, et vu qu’à l’époque il n’y avait pas trop internet, pas moyen de recouper avec d’autres histoires du même genre…

    répondre

  • Bah, encore un bobo vert de rage de ne pas avoir pu aider son prochain sans se faire en**ler au passage ! ;) Eh oui, le monde est comme ça aussi, le rêve s’évanouit. Cela dit, 100 euros pour le découvrir, même à un age avancé, ça fait une bonne leçon pour pas si cher. En tout cas, pour moins cher qu’avec du socialisme.

    Par contre, un jour que je m’énervais en Espagne devant un fonctionnaire qui sans explication ne voulait pas prendre mon gros billet pesetas, une jf m’a dit que ça ne servait à rien, qu’ils étaient comme ça, et elle m’a offert le billet d’entrée. Depuis, elle est devenue ma femme. Comme quoi, un bien pour un mal ^^ C’est la vie. La promesse du coup de genou était donc inappropriée, et flagorneuse. Vous devriez au contraire remercier ce monsieur, il vous a offert une belle leçon, leçon que vous ne devriez pas « dilapider » en faisant une fixette sur internet. Ciao.

    répondre

  • jesusrevientavecmoncheque

    il a quand meme la tete de l’emploi ! faut etre catho integriste pour pas le voir…

    répondre

  • Grave il a une tête chelou quand même. En même temps, si ça fonctionne…

    répondre

  • bonjour! si ça peut vous rassurer (enfin sûrement pas!) il m’est arrivé le même genre d’histoire le mois dernier (http://jellybaby.over-blog.com/article-ma-descente-au-commissariat-77524491.html). C’est une autre bloggueuse qui m’a parlé de ton article que je viens de découvrir, et je vous comprends tellement… on se sent super con après coup, on se dit « comment j’ai pu me faire avoir?! » alors que d’habitdue on est pas non plus naif, et en même temps on a pas non plus envie de devenir cette personne cynique qui ne croit personne et ne ferait jamais un geste pour qui que ce soit. Moi j’ai décidé de mettre ça sur le coup de la malchance, de rencontrer un personne comme ça, d’apprendre à être vigilante sans pour autant changer ma perception des gens…

    répondre

    • J’ai lu ton histoire, c’est moche :/ On accueille quelqu’un et en retour, voila ce qu’on récolte :/ Tu as raison en tous cas, il ne faut pas devenir cynique :)

      répondre

  • Moi aussi, je me suis déjà fait avoir de la meme façon. J’avais des doutes sur le coup, mais le gars avait l’air honnete et je me suis dis que je ne risquais pas grand chose à lui filer 30€… C’était un peu un test sur l’honneteté humaine en général : loupé, c’était bien une arnaque. Le pire c’est que j’ai recroisé le mec en question une fois dans le métro et qu’au lieu d’alerter les flics pour le prendre en flagrant délit, je suis allée le voir pour l’engueuler et qu’il a filé…

    répondre

  • Y a quand même qq chose qui m’échappe dans cette histoire, c’est que Gaëtan ait vu + pris en photo le passeport du bougre, d’abord (qui fait ce genre de truc, je ne comprends pas bien?)
    Et qu’en plus il n’ait pas remarqué que celui-ci n’était en rien Australien, mais … Autrichien (c’est marqué en toute lettre sur le dit passeport : Osterreich, mm si on ne sait pas ce que c’est en All. on sait au moins que ça ne ressemble pas à « Australia »).
    Je ne jette pas la pierre aux victimes, mais tout de même…

    répondre

    • Alors, j’ai demandé à Gaëtan ;)

      Il a pris une photo pour avoir une espèce de « preuve », pour vérifier son identité (je précise qu’il n’est pas le seul à l’avoir fait puisque les photos qui illustrent ce billet viennent de FlickR) et il s’est dit que s’il acceptait que son passeport soit pris en photo, c’est que c’était bon signe et pas une arnaque…

      Et quand il a vu le passeport, il s’est dit sur le coup qu’il avait peut être mal compris (Australia, Austria, en anglais, ça se ressemble).

      Je pense qu’à ce moment là, il était déjà « piégé » et qu’il lui était difficile de revenir en arrière (une sorte d’escalade d’engagement, tu as passé 20 mn avec le mec, tu t’es dit que tu allais l’aider… c’est presque trop tard pour faire machine arrière)

      répondre

  • Pardon, je n’ai pas vu la suite des commentaires ; on vous a déjà fait la réflexion : au temps pour moi.
    En tout cas,je ne suis pas admirative du scénario d’arnaque de ce type, ni surprise finalement que les gens se fassent avoir. Derrière la méfiance de nos sociétés, se cache une grande ignorance et une grande naïveté. C’est valable pour tout un chacun. Le tout c’est de ne pas pas devenir complètement arano après une expérience pareille, mais de rester raisonnablement prudent. C’est une question de juste mesure. Le prochain « Pierre et le loup » aura peut-être vraiment besoin de ton aide, Gaëtan.

    répondre

  • Han c’est fou cette histoire! Le mec finance ses voyages comme ça (et sa vie de tous les jours aussi peut-être?) depuis des années? Ca serait fort de tomber sur lui après avoir eu connaissance de cette histoire et de lui demander pourquoi il fait ça et comment ça lui ai venu… Même si il risque de pas vouloir répondre.
    Mais bon je comprends Gaëtan. Ca m’a rappelé un truc que j’avais plus ou moins oublié. Il y 4-5 ans dans le 17ème un monsieur d’environ 50 ans est venu me demander de l’aide, il venait de Grenoble ou je ne sais où, il aurait perdu sa carte bleue, pas de liquide, sa voiture est en panne d’essence (il a même voulu me la montrer, mais faut pas déconner quand même), c’est l’anniversaire de sa fille (qui a mon age comme de par hasard) le lendemain. Il avait l’air vraiment désespéré et sincère. Il allait me rembourser, m’a montré ses papiers blablabla… Je me suis un peu méfiée mais pas plus que ça, il est arrivé à me convaincre. Bref j’avais pas de tunes à l’époque, je lui ai quand même proposé les 5€ que j’avais sur moi, il voulait m’accompagner au distributeur pour que je lui file 50€. J’ai refusé et là il m’a envoyé baladé genre « pfff vous êtes tous pareil les parisiens! ».
    Je me suis sentie un peu mal sur le coup de pas pouvoir l’aider plus… mais quand je lis ton histoire je peux pas m’empêcher de penser aux similitudes! C’est dingue tous ces arnaqueurs… je dois être trop naive.

    répondre

  • JE T’AIME JULIETTE.

    répondre

  • En voyant le début du post, je m’attendais à une belle histoire humaine, une belle rencontre …j’ai été bien surprise de la suite ! Je comprends Gaëtan et toutes les autres personnes qui se sont faites avoir, que ça soit par ce type ou pas. On vit tellement en se méfiant des autres que paradoxalement, on se dit qu’aider de temps en temps, ça ne peut pas faire de mal.
    Je ne peux pas m’empêcher de me dire que je me serais probablement faite avoir aussi. J’ai beau savoir que les arnaques sont courantes, je pense que sur le coup, je n’aurais jamais osé imaginé que ce type ait monté un énorme coup monté qui dure depuis des années …ou alors j’aurais relégué cette idée bien vite au fond de ma tête en m’intimant d’arrêter d’être trop parano !
    Le stratagème en soi m’intrigue et me fascine à la fois. Je ne suis pas du tout admirative, mais savoir que des centaines (peut être beaucoup plus) d’êtres humains ont fondé une vie sur le mensonge, le vol, la fuite et le profit d’autrui est un phénomène très étrange.

    C’est une bonne chose que vous racontiez cette histoire, il faut être prévenu, et garder en tête que tout ça existe.

    répondre

  • Wow, c’est bon à savoir!

    ..mais putain quel plaie de devoir tout le temps se méfier de tout et de tout le monde!

    répondre

  • C’est dingue cette histoire ! Je suis sur le cul…

    répondre

  • Pareil avec une fille bien habillée traînant une valise, dans le quartier de l’opéra, il y a quelques années. Je ne me suis pas faite avoir… Comme un doute… Pas de regret pour ce que tu as fait, quant on donne, on donne, peu importe ce que l’autre en fait.

    répondre

  • Arf… Faute d’orthographe: quand, avec un D (comme donner ^^)!!

    répondre

  • J’dois être la dernière victime…jeudi dernier à argenteuil…70 euros pour ma gueule…et toujours exactement la même histoire !!

    répondre

  • Perso j’adore ce genre d’histoires, même si pour le coup, vous deviez être verts… surtout Gaëtan ! Je pense que je me serais faite avoir exactement pareil… Et même si c’est moche, le type est quand même admirablement malin et l’histoire de la John Schwaiger map, ça me plaît beaucoup aussi (ça pourrait être une oeuvre d’art contemporain, s’il n’y avait pas un vol à la clé…!)

    répondre

  • Ma mère a eu le même genre d’aventure avec un gars qui disait être Suisse et qui était en panne de voiture (ou volée je ne sais plus). Ma mère l’a pris en stop, l’a déposé plus loin et lui a filé 10 ou 20 euros. Il a promis d’envoyer des chocolats en retour.

    Quand elle m’a raconté cette histoire on a cherché sur le net, et on a trouvé qu’elle n’est pas la seule à s’être fait avoir : http://forum.lesarnaques.com/divers-coups-gueule/suisse-fait-chocolat-t48825.html et http://voyageforum.com/forum/arnaque_un_auto_stoppeur_dans_sud_france_D3046742/

    répondre

  • Briand Ludwig

    Moi aussi je me suis fait avoir aujourd’hui à Enghien les Bains..
    c’est la loose..
    Je lui ai passé 150 euros..
    J’aurai dû vérifier sur le net avant..
    je sais que je ne reverrai mon argent..

    répondre

  • Briand Ludwig

    Je dois dire qu’il est tombé sur le bon jour, car j’ai une amie qui c’est fait voler son sac avant de partir à l’étranger et son histoire m’a touché…
    C’est vraiment chaud..

    répondre

  • Briand Ludwig

    « On vit tellement en se méfiant des autres que paradoxalement, on se dit qu’aider de temps en temps, ça ne peut pas faire de mal.
    Je ne peux pas m’empêcher de me dire que je me serais probablement faite avoir aussi. J’ai beau savoir que les arnaques sont courantes, je pense que sur le coup, je n’aurais jamais osé imaginé que ce type ait monté un énorme coup monté qui dure depuis des années …ou alors j’aurais relégué cette idée bien vite au fond de ma tête en m’intimant d’arrêter d’être trop parano ! »
    Je me suis fais avoir pour la même raison..
    ça m’attriste pour l’humanité..

    répondre

  • Alors bien malin ceux qui disent qu’ils ne se laisseront jamais avoir par un arnaqueur ! Si la personne est douée, tu ne peux pas lutter. C’est comme les pervers narcissiques, ils connaissent si bien le fonctionnement psychique qu’ils peuvent te faire aller très loin sans que tes alarmes instinctives ne sonnent.
    Et encore heureux que Gaetan ait donné ! L’essentiel c’est de savoir qu’on est capable de s’arrêter et d’aider quelqu’un en galère. Tant pis si l’autre s’avère malhonnête, c’est le jeu j’ai envie de dire on n’est pas responsable si les gens sont malhonnêtes. Ce serait dommage de devenir méfiant et égoïste juste parce qu’il y a quelques personnes qui profitent de la générosité des gens !

    répondre

  • A mon tour… aujourd’hui à Boulogne Billancourt, 70 euros pour ma poche.

    Dire que j’ai cherché son adresse son mon iPhone si seulement j’avais pensé à Googler son nom !

    répondre

  • En effet, cette personne a du charme. Je lui ai donné 170€ samedi 17 septembre à Rueil Malmaison !!!!
    La soirée précédente avait été pas mal arrosée, et sur le chemin de la gare RER, je tombe sur John (ou Johann). Il m’aborde avec un anglais compréhensible mais avec beaucoup de débit !! Je ne vous raconte pas son histoire car elle est désormais connue, et comme j’ai un peu mal au crâne, je me laisse embourbé et je ne souhaite qu’une chose, c’est qu’il me lâche….
    Mais après une bonne demi-heure, il commence à me plaire, et son histoire tient la route. Je lui pose pas mal de questions, et ses réponses sont cohérentes à mes yeux. De plus, il faut bien comprendre qu’il n’est pas oppressant ou menaçant. Je me dirige alors vers un distributeur et je lui donne un joli pactole.
    Etant alors pressé par le temps, je file chercher mon RER, et c’est lui qui insiste pour qu’on voyage encore un petit moment ensemble !!! On se donne une dernière poignée de main, en se promettant de boire une bière ensemble en Australie….
    Je comprends maintenant que je ne reverrai jamais cet homme et encore moins mon argent, mais bizarrement je ne lui en veux pas. Il a joué son coup de poker avec moi, j’ai fait tapis, et j’ai perdu. C’est le jeu. C’est quand même beaucoup moins bouleversant de se faire sous-tirer de l’argent dans ces conditions que lors d’un vol à l’arrchée par exemple….
    J’ai également pris une photo de ce « farmer », comment faire pour la poster sur le site ?

    répondre

    • Ce qui est fou, c’est que même une fois qu’il a l’argent, il continue son histoire ! Il n’a peur de rien…

      répondre

  • @ratm88
    Je pense que tu peux déjà témoigner et poster ta photo sur la « page Flickr » de ce cher John
    http://www.flickr.com/photos/ibcbulk/89641274/page3/

    Il existe même une carte de son voyage en Europe :
    http://maps.google.com/maps/ms?ie=UTF8&hl=en&msa=0&msid=105720965715341469048.000438988e52d171bbcff&om=0&ll=29.075375,33.046875&spn=91.846612,151.523438&z=3

    Et un compte facebook ! Ce mec est une star

    répondre

  • Enormisssime !!

    je retrouve ce papier dans mon porte feuille avec ce nom et je tape sur Google …. et je tombe sur ce Blog !!!

    Et oui je l’ai rencontré cet « ennergumène » et j’y ai laissé quelques euros.

    je le savais bien mais je me suis dis que …

    bwarf ca me fait plaisir de m’être fait avoir par une « celebrité » !

    répondre

  • Je me demande si je ne viens pas de me faire délester de 30 euros par une femme aux techniques similaires :
    je marchais tard dans la rue quand une femme paniquée, tenant un chien dans ses bras, me fait signe. D’abord j’allais continuer mon chemin puis .. le trop gentil qui sommeille en moi .. s’est retourné.

    Elle est « perdue », de Londres (avec un vrai putain d’accent), tient son chien dans ses bras, ne pas pouvoir manger de gluten et avoir besoin d’insuline.. un discours qui part dans tous les sens mais qu’elle explique par le stress.

    Ses amis l’ont plus ou moins abandonnée pour aller en boite, ils sont selon elle bien « bourrés ». Bien sur elle n’a rien pour les joindre et rien pour rentrer chez ses amis .. évidemment pas d’argent.

    Bien sûr ses amis habitent loin. Ils sont à porte de versailles quand je suis à Avenue Parmentier. Une course en taxi d’au moins 20/30 euros de « ce qu’on lui a dit ».

    Elle m’a proposé de regarder son passeport , ce que j’aurais du faire par curiosité .. et me dit qu’elle a une galerie d’art à Londres. Je n’ai pas eu la bonne idée de noter le nom.

    Bref ça semble tenir debout. Je lui propose d’attendre le premier métro à la maison elle ne préfère pas, de lui payer un McDo , elle ne peut pas à cause de ses allergies ..

    J’ai fini par retirer 30 euros et lui filer.

    Dans les jours à venir soit j’apprendrai que ma foi et mon éducation m’ont allégé de 30 euros.. soit qu’il existe des gens honnêtes :D

    répondre

  • Gonzague: Le coup de l’insuline on me l’a fait y’a quelques années ! Moi c’était en pleine journée donc je m’en suis en plus voulu après de n’avaoir pas été à la pharmacie avec le mec tout simplement…
    Bref, je te donne m^me pas 1 chance sur 1000 de revoir ton argent !

    répondre

  • « John » m’a raconté la même histoire aujourd’hui (30/11/11) à Suresnes et je lui ai donné 40€ : il prétendait être australien, né en Autriche, il avait besoin de 70€ pour payer un supplément pour son billet pour Singapour.
    Je ne suis pas fier de moi et la chose dont je suis le moins fier est que je lui ai donné de l’argent sans être vraiment convaincu par son histoire (voyager aux antipodes et ne pas avoir de carte de crédit …).

    répondre

  • Salut,
    je viens de me faire avoir ce mardi 6 décembre, à Saint-Denis (93).
    Il traîne donc en région parisienne ces temps-ci.
    Vraiment convaincant, même si j’ai douté jusqu’au bout.
    Je me sens con en voyant ce site facilement trouvé en rentrant chez moi, et que j’aurais pu checker de mon mobile avant de lui donner de l’argent !!

    Vous êtes certains qu’on ne peut pas porter plainte, à nous tous?
    Pour ma part il a vraiment insisté lourdement…

    Ce qui m’énerve c’est que c’est à cause de gens comme lui que les gens ne donnent plus et se méfient tous les uns des autres !!
    Il a bien du se marrer après que je lui ai donné après lui avoir dit que c’était difficile de le croire vu le nombre de gens qui inventent des histoires pour avoir de l’argent… lol

    On apprend de ses erreurs.
    Mais ce serait super de pouvoir faire quelque chose pour le stopper.

    répondre

  • euh… c’est un taff comme un autre?

    répondre

    • Je pars du principe que quand on travaille, c’est pour être utile à quelque chose : créer, produire, rendre service… Là, ça ne remplit aucun de ces objectifs.

      répondre

  • Ah je le connais ce gars, il m’a bien eu ! Il est trop fort, il m’a embrouillé grave (à la cité des sciences début déc 2011) . J’étais super mal après… J’ai tellement honte que je ne peux toujours pas dire combien je lui ai donné… J’étais tellement furax contre moi-même que j’ai arrêté de fumer le jour même, depuis je ne fume plus. Quand je me serai remboursé en clop économisé alors je pourrai dire merci John, j’ai arrêté de fumer grâce à toi !

    répondre

    • Il n’y a pas à avoir honte, on est très nombreux à s’être fait avoir, comme tu peux le voir ici ;) En tous cas, c’est un mal pour un bien !!

      répondre

  • Bon, je suis le pigeon du jour. :( Il parle beaucoup, prétextant qu’il devrait arreter le café… Comment j’ai été assez bête pour pas me poser de questions….
    ça s’est passé devant une poste près de la porte de Champerret, Paris 17eme…. Il disait avoir ses bagages à Montparnasse.
    Le plus énervant, c’est qu’il utilise la même technique

    répondre

  • depuis longtemps; Et ça continue de marcher.
    Il m’a proposé un moment de me payer le double de ce que je lui avancer, m^me ça ne m’as pas alerter…. En plus comme tout bon citadin, j’étais pressée, je me suis mis la pression tout seul… Et j’ai fini par lui donner beaucoup…
    Il disait avoir été à Levallois-perret, à la recherche d’un contact canadien (donc anglophone) pour l’aider, Et qu’il n’était plus là (soit disant)… Peut être qu’il traine à Levallois, mais ses infos ne sont pas de source sûre, n’est ce pas…..
    Il disait ne pas avoir d’email, ne sachant pas se servir d’ordinateur. J’aurai pu qd meme trouver bizarre qu’il ne me donne pas un numéro de telephone ( un Farmer australien doit qd même avoir un numéro) Vu qu’il m’avait egalement « invité » à venir boire une bière en Australie…

    Que faire? Porter plainte? je suis pas sur que ça mène à quelque chose…. rrrr :/
    En tout cas, merci pour ton blog…

    répondre

  • Et bien moi aussi, en juillet 2010, a la Defense. J’ai bien roulé ma bosse, en Europe, en Amerique du Sud, en Afrique, et je suis plus parano que credule.

    Après avoir noté son num de passeport etc j’ai prêté 50 euros a ce gars (il en « avait besoin » de 100). Je lui ai dit que s’il ne me remboursait pas, c était la dernière fois que je donnait a un gars en besoin (faux). Je n’aurais jamais pense que c était une arnaque aussi bien rodée.

    J’avais un Tshirt suedois et il m’a parlé suedois, donc facile de m’aborder. Il a trouve le compromis parfait entre montrer qu’il est en galère, tout en te rappelant la liberté que tu as de ne pas lui donner, tu ne te sens pas forcé (raison pour laquelle il est difficile de porter plainte). Il avait déjà 250 euros sur lui, donc tu ne le prends pas pour un arnaqueur, mais comme un voyageur en galère.

    En final il se fait probablement plus qu un salaire d acteur moyen.

    répondre

  • Y’a 5 ans je lui ai filé 100€.
    Il avait du me suivre en sortant de l’ambassade de nouvelle zelande. C’est un Neo Zelandais pas un australien. Il m’a bien raconté son histoire, très crédible et touchante, j’ai pas l’habitude de donner de l’argent mais ca a marché.

    Bref, plus tard j’ai aussi vu son nom sur internet et l’année derniere je l’ai croisé devant chez moi, j’ai été lui parlé (et sauvé sa victime a qui il etait en train de baratiner).

    Jui ai pas cassé la gueule car c’est le jeu et je me suis fait avoir, ce n’est pas du vol au regard de la justice.

    Faites juste attention. Et mettez lui une tarte de ma part (je ne suis pas assez violent pour ca :p )

    répondre

  • y’a encore mon commentaire de l’époque sur flickr :p
    C’était donc en septembre 2006 pour moi, près de l’arc de triomphe (ambassade NZ)

    répondre

  • J’ai croisé John hier, à deux pas de Gare de Lyon. Je ne lui ai pas donné d’argent. Pourquoi ? Parce que nous avons un ami en commun : Gaêtan. Ce dernier m’avait raconté sa mésaventure il y a quelques temps déjà, le genre d’histoire que l’on oublie pas et que l’on diffuse autour de soi. J’y ajoute aujoud’hui un nouveau chapitre, beaucoup plus personnel cette fois-ci.
    Croisé en plein après-midi, rue de Bercy, il avait l’air triste et désemparé, il s’est approché de moi, je l’ai immédiatement reconnu. Pressé, je l’ai vite interrompu dans son laïus de touriste malchanceux, je lui ai dit que sa réputation le précédait et qu’il avait déjà berné un ami (entre autres). Il a eu l’air très surpris, je lui ai lancé un « have a nice trip » avant de tourner les talons, il a continué à joué la comédie et a accentuer les trémolos dans sa voix.
    Sans connaître son histoire, je lui aurai sans doute donner de l’argent. Je ne dirai pas qu’il est fort car escroquer des gens n’est pas une force mais il met du coeur à l’ouvrage. Aucune agressivité, pas d’exagération, juste ce qu’il faut pour piquer au vif et au porte feuille.
    Si vous passez près de Gare de Lyon dans les prochains jours n’hésitez pas à aller le voir, à lui dire que vous êtes perdu et que vous avez besoin d’aide…

    répondre

  • +1, aujourd’hui près de la gare Issy val de seine, je rentre après le boulot la tête dans les tracas et Johann m’aborde dans la rue, il m’explique son problème … il parle beaucoup il est pas très direct … (beaucoup de mise en contexte) ça commence à me gonfler, j’ai envie de rentrer mais j’écoute, il dit qu’il est en galère, qu’il doit prendre un avion le lendemain, qu’il lui manque de l’argent, c’est un fermier qui en australie, il n’aime pas la ville surtout le bruit, il fait un voyage en europe mais il en marre, il veut rentrer chez lui mais il doit payer un supplément par rapport à ce qu’il avait réservé, il n’a pas de tel portable, pas de carte de crédit … depuis le début de la mâtiné il cherche la somme pour compléter son billet de retour, les gens le prenne pour un clochard qui veut un peu de monnaie ou de quoi boire une bière tout ça parce qu’il est mal sapé .. mais lui c’est un fermier .. blalba trop de bruit …, il a quand même un accent chelou pour un mec qui vient d’australie il roule beaucoup les r comme les allemands de Bavière .. ensuite tentative de creuser un peu sur son histoire genre il aurait pu appeler l’assistance de son assurance, sa banque mais c’est rodé,il sort quelques arguments et ensuite dit que de toute façon il ne manque pas d’argent, c’est pas un clochard, c’est juste qu’il a besoin qu’on lui fasse un pret, qu’il remboursera, qu’au pire même si’il loupe son vol, il ne va pas en mourir mais devra payer beaucoup plus cher pour revenir chez lui car il sera plus dans les clou de sa réservation. Il dit que c’est un gars qui est optimiste il pense qu’il réussira à trouver un bonne âme pour l’aider … d’ailleurs un gars la déjà un peu aidé mais pas assez puis payer le complément de son billet. Puis tu creuses un peu plus et il commence à s’énerver, il dit qu’il n’est pas con, il sait très bien bien ce qu’il demande c’est pas simple à croire, qu’il n’est pas un clochard, qu’il ne veut pas 5 ou 10 euros mais de quoi l’aider à payer son supplément qui est 10 % du prix du billet qu’il est très déçu que les gens en ville sont très durrr … il comprend pas …

    bref au bout d’un moment tu commences à douter malgré la loucherie de son histoire puis il est plutôt sympa dans le fonds pas méchant, tu dis que si c’est vrai, c’est un peu con … de laisser galérer alors là tu vois le montant dont il a besoin 57 € … bon ça va même si ils sont perdus ce n’est pas la mort et puis ça fait une belle histoire à raconter.

    Bon je colle mon adresse sur le même papier que le gars qu’il lui avait filé les 30 € puis je passe au distributeur … le choix entre 20 et 70 … ba va pour 70 € … il aura de quoi se payer une bière ou deux …

    Et voilà, en partant je me dis qu’il y’a de bonne chance de m’être fait entuber surtout qu’a la fin lorsque l’on retourne du distributeur à un moment un bref « c’est ça » bien français lui échappe de la bouffe avant de retourner illico à son anglais… (en faite à ce moment là j’ai l’impression qu’il était en transe et surement heureux d’avoir plumé un autre gars)
    Mais bon dans le cas contraire j’aurais fait une bonne chose !

    Et là je découvre sur le net (ha oui j’ai récupéré son nom et son adresse) qu’il est connu =)

    Bref cette aventure finalement me fait sourire maintenant je me demande comment ce gars vie … apparemment il oeuvre depuis de nombreuses années … va de ville en ville … vraiment très curieux, j’aimerai bien le recroiser un de ces quatre.

    répondre

  • et un pigeon de plus ! à gare de lyon.
    par contre, moi ce n’est pas john, mais garry wilson. le principe est le même, mais l’histoire change un peu : c’est un écossais (effectivement : cheveux et barbe roux, et j’ai bien reconnu son accent à couper au couteau, 40aine d’années) qui vit en norvège (pas loin du cap nord). il était en vacances en suisse pour faire de l’alpinisme et en prenant le train pour rentrer, il s’est endormi, on lui a volé sa sacoche avec tous ses papiers (il a toujours son énorme sac à dos). la suite on la connait: il a déja contacté ambassade et commissariat de police et veut rentrer à la maison !!
    je lui ai filé 100euros. clairement il joue sur la corde sensible, et est bien tombé avec moi, il se trouve qu’une copine s’est retrouvé réellement sans ses papiers à londres et a du quémander de l’argent pour rentrer.. de plus je voyage souvent en routard, donc je sais pertinemment que cette situation peut me tomber dessus sur un coup de mal chance…
    j’ai évidemment jamais été sûr de ce qu’il me racontait (comment vérifier ?…) mais je lui ai qd même donné. c’est ça qui est fou dans cette histoire, comment qqun d’inconnu réussi à vous emballer ni une ni deux ?? (je suis resté avec lui tout au plus 20 min). je connais toute sa vie rêvée : il est marié à Eni, travaille sur une plate-forme pétrolière, et sa belle-sœur s’appelle Tøna mais n’allez pas la traitez de thon !!
    … etc etc….
    si vous voulez lui laisser un message, n’hésitez pas :
    Garry Wilson
    9820 Varangerbøtn – Nesseby
    Norge

    00 – 47 – 91821763
    perso, j’ai jamais réussi à le contacter…

    répondre

  • et maintenant je tombe là dessus, un documentaire fait il y a 2 ans, sur mon arnaqueur (qui jure en passant qu’on ne l’y reprendra plus). c’est complètement surréaliste !!!
    http://www.youtube.com/watch?v=ZvufDgQUI80&feature=BFa&list=PLD93498C27389B661&lf=g-playlist

    répondre

  • ça y est moi aussi je me suis fait avoir… mercredi 1 juin 2012 à Nanterre pref. Apparement il tourne en région parisienne. Exactement la même histoire, le stress de la ville et du bruit, de ne pas avoir son avion le lendemain, il t’explique qu’il pourrait peut-être avoir le vol moins cher pour singapour et se rapprocher d’Australie ça serait déjà un grand pas. Les gens qui pensent qu’il est clochard et qu’il va dépenser cet argent pour boire (il ajoute que oui il aime bien la bière ) tout ça le rend extrêmement sympathique et touchant. Ayant été dans une situation un peu similaire à Delhi sans argent etc. Je me dis que je vais l’aider et je lui file …70 euros tout en ayant certains doutes. Je n’ai pas eu envie de vérifier tout ce qu’il me disait en le questionnant à mort mais tout semblait quand même tenir la route, le mec a réponse à tout. A force d’entuber les gens il gagne en assurance et les plus gros mensonges passent mieux finalement. J’ai pas été très fier de moi au moment où je suis tombé sur sa trogne sur ce blog…. Bon en même temps je l’ai fait en me disant j’ avais 50% de chance de me faire avoir. Tant pis pour moi, je crois trop en l’être humain parfois.
    C’est un peu le poker tu joues et puis tu perds. C’est comme ça. Tant pis.
    Bon en même temps ce n’est pas la fin du monde, si je n’avais vraiment pas eu l’argent je ne l’aurais pas fait. C’est juste que ça pique un peu de se faire entuber royalement comme ça !!!

    répondre

  • He bien moi aussi, j’ai été pris.
    Roulé par exactement le même gars que Marc: Garry Wilson.
    Le vendredi 27 juillet 2012, vers 19h, dans le hall de la gare TGV de Roissy Charles de Gaulle.
    La même histoire mot pour mot… Et même tarif : 100 euros.
    Le gars a besoin de 88 euros, tu les as pas sur toi, donc distributeur, qui bien sur ne délivre que du 50 et du 20, donc, une fois que t’es embobiné, tu donnes 100 euros.
    Tellement persuadé que de tt façons il va rembourser…

    Moi aussi, il a, sans le savoir, touché la corde sensible, avec son histoire de ferry partant de Kiel (GER) pour la Norvège. J’ai pris le même il y a 7 ans, quand j’habitais au Danemark. Tout est basé sur des vraies infos dans son speech :(

    Ils sont très forts, si tu compares aux gars qui mendient des heures pour 1 ou 2 euros, ici les Garry, John,… se mettent au même niveau que toi (« It’s the first time of my life i need to ask for money… »), et arrivent à récupérer des sommes que tu donnerais jamais à un gars qui fait la manche.

    Quelques liens sur le garry qui fait ça depuis qques années:
    http://forums.digitalspy.co.uk/showthread.php?t=363390
    http://whereisgary.net/?lang=fr
    http://www.youtube.com/watch?v=ZvufDgQUI80

    Le problème c’est qu’on lit tous ces pages APRES s’être fait prendre :)

    Bonnes vacances
    Eric.

    répondre

    • La même hier soir, 90 euros. Ce n’est pas la somme, elle me manquera mais je survivrais. Ce n’est pas l’égo, je suis rester fidèle à moi même en aidant quelqu’un ou en pensant l’aider. C’est pour la démarche de l’homme à l’homme.

      répondre

      • la même pour moi, il y a à peine 2 jours. Ce connard de Garry, l’âge de mon père soi disant écossais habitant la norvège, blond .. 70 euros. quand t’es étudiant en dèche de tunes c’est vraiment dégueulasse. ma tune je la gagne au lance-pierre et ce genre de pourriture t’arnaque avec tellement de facilité. Ils ont aucune morale, et sérieusement je lui souhaite qu’un camion l’écrase.

        je suis vraiment dégouté par ce genre de personnes. Je trouve ça pire que le vol. Ptet que la police ne peut rien faire vu que j’ai donné l’argent avec mon consentement, mais mon poing dans sa tête ça devrait remettre certaines choses en place.

        Même si ça me prend des années je vais le retrouver ce type. Et il me remboursera, avec ptet quelques dents en plus.

        répondre

  • Même arnaque avec le John, Lundi soir au Raincy ( 93 ).J’ai déboursé 70 Euros…Il est vraiment fort pour vous faire croire que c’est vous qui decidez de l’aider, consciemment, alors qu’il vous embobine bel et bien.Je me sens bien bête de mettre laissé avoir.J’en suis encore amer. En tout cas, merci pour site, ça permet de se rendre compte des dégats qu’il cause.

    répondre

  • Vu aujourd’hui (23/10/12) vers le RER de RUEIL-MALMAISON à 18h.

    Le gars est talentueux dans son escroquerie. J’ai posé des questions pendant une heure auxquelles il a su répondre correctement. Il m’a même confié son passeport et un numéro de compte bancaire pour que j’aille les photocopier chez moi (il prenait un risque là si je découvrais ce site).

    Au final, j’ai perdu 70€ (je suis stagiaire, c’est donc une somme assez significative pour moi). Je lui souhaite de ne pas recroiser mon chemin.

    Première et très certainement dernière fois que j’aide quelqu’un que je ne connais pas. Dans ce monde, quand tu veux aider les autres, tu te fais toujours niquer au final. Tout ça, c’est fini maintenant, les gens peuvent aller crever, je ne lèverai plus le petit pouce.

    Merci John !

    répondre

  • +1 aujourd’hui, 70€ que j’aurais pu donner au telethon :(
    C’est horrible, ce Johann Schwaiger est trop fort. Le pire c’est que maintenant je ne croirais plus jamais en l’humanité, je vais devenir un misanthrope exécrable, monde de merde!

    répondre

    • Mais non, c’est juste douloureux les premières 24h ensuite il s’agit de ne surtout pas tomber là-dedans. Tu as voulu aider quelqu’un, tu t’es fait avoir, tant pis. C’était une part de risque, tu l’as prise tout comme je l’ai fait moi aussi lorsque je me suis fait avoir par ce gars.. maintenant il faut se dire que ce type est un pro et qu’il fait ça régulièrement pour vivre aux dépends des gens trop honnêtes… ou trop bêtes.. Mais c’est une rencontre, un type, et je crois que s’il y a une leçon à tirer de cette arnaque ce n’est pas forcement de ne plus aider les gens mais tout à fait l’inverse. Chaque rencontre peut t’apporter son lots de mauvaises surprises, mais aussi de bonnes. Chaque rencontre est unique et peut te permettre de garder un peu d’espoir en l’espèce humaine… ne desespère pas sinon la moustache aura gagné…!

      répondre

  • Entubé aujourd’hui aussi plus de 60€
    Bravo l’artiste! Purée je suis dégouté :'(

    répondre

  • J’ai croisé le même style d’homme sur une aire d’autoroute entre la France et l’Espagne. Un homme qui nous aborde en nous racontant une histoire … « ma femme m’a quitté sur l’autoroute, je ne peux plus rentrer chez moi, elle est partie, je ne sais plus quoi faire … bla bla  » … heureusement que j’étais accompagnée, car naïve comme je suis j’aurais bien été capable de l’embarquer dans ma voiture, et qui sait ce qui aurait pu se passer …
    Ces gens là sont très forts, ils savent comment tourner une situation à leur avantage, faire culpabiliser les gens sans rien faire, sans rien demander … de très bons manipulateurs. A la place de Gaëtan, je me serais moi aussi fait avoir, je comprends que l’on puisse facilement se laisser attendrir.
    Quelle histoire …

    répondre

  • VU aujourd’hui à Boulogne ! Et reconnu car il avait déjà arnaqué un pote…
    jlai pris en photo, on s’est insultés, il a tracé. j’aurais du lui peter la tronche.

    #regrets

    photo souvenir ici : https://picasaweb.google.com/105586543426067866577/31Janvier2013?authkey=Gv1sRgCOTRy5qnv7bQTA

    répondre

  • Aargghh. Tout comme vous je me suis fait arnaqué par ce gars à Issy-les-Moulineaux aujourd’hui. Incroyable comme son show est rôdé. Etant prudent de nature, j’avais par défaut quelques doutes mais le mec avait l’ai tellement désemparé que je me suis dit que je pouvais pas le laisser comme ça. Si j’étais en galère à l’étranger j’aimerais aussi qu’on m’aide. J’ai joué j’ai perdu. Ce gars aurait mieux réussi sa vie si il avait fait du théâtre. Pas de colère mais du mépris pour ce type qui exploite une des qualités les plus honorables de l’homme : l’empathie.

    répondre

  • Emilie Batard

    Salut Juliette. Je suis une bonne amie de Gaétan aux Philippines. C’est assez impressionnant ce que tu viens de poster. On a eu la même expérience à Bangkok en janvier dernier. Un homme, environ 50ans, est venu discuter avec nous à l’auberge, nous disant que ses papiers ont été volés alors qu’il était en transit à l’aéroport. Et pareil, il ne nous a jamais demandé de l’argent, on lui a gentiment proposé puis donné. Apres, on a eu des doutes, et effectivement, d’autres personnes s’étaient fait avoir en 2009. On a contacté la police locale, l’ambassade d’Allemagne (l’escroc était allemand), mais ils n’ont rien fait. Tu as bien fait de le partager.

    répondre

    • Pour compléter l’histoire d’Emilie, notre « arnaqueur » dans la ville de Bangkok s’appellerait Peter Voss, mais ce n’est pas le même personnage.

      Un grand, chauve, de grosse corpulence, homme d’affaires, sa femme est morte d’un cancer, depuis il a décidé de voyager, car il a compris que la vie ne tenait pas à grand chose… Il est un sorte d’ingénieur, il avait une mini austin rouge durant sa jeunesse..etc etc…. quelqu’un de confiance à premier abord, business man, cultivé, intelligent, réponse à tout. Tu creuses, il résiste, il est captivant, il est fort.
      Il reste avec nous 2 heures, forcément, il ne nous lâche pas (coriace, dis donc). On lui a donné 100 euros (une grosse part de notre budget).

      Puis après un long moment de doute, on a vérifié sur internet. Et on s’est rendu compte qu’il avait pris la vie d’un personnage d’un téléfilm qui s’appelle « Peter Voss, le voleur de millions ». C’est l’histoire d’un mec qui fait le tour du monde et qui arnaque les gens (on n’a pas encore vu le téléfilm)… Tous les lieux indiqués par notre arnaqueur font partis des lieux de tournages…..

      On en a parlé aux routards rencontrés sur notre route qui disaient « ca va c’est pas grave, ce n’est que 100 euros ». Mais 100+100+100 sur des années…jcrois qu’il se fait de belles chambres pendant qu’on dort dans des auberges de jeunesse. bravo l’artiste, mais c’est blasant. On a tenté de porter plainte…. rien, personne, tout le monde s’en fou…. Pourquoi s’en priver !

      Peter Voss, je m’en souviendrais toute ma vie, tiens….

      répondre

  • Je l’ai rencontré, il m’a arnaqué. Je l’ai revu ensuite et j’ai appelé la police pour qu’elle fasse arrêter ses agissements. Il etait là, les flics l’ont interrogé, il a reconnu les faits. Je leur ai montré le blog http://www.flickr.com/photos/ibcbulk/89641274/ et c’est à peine si ils m’ont pas ri au nez…. Il se traine du côté de montereau/nemours/melun (moi je l’ai rencontré sur melun).

    répondre

  • Bha comme vous tous il m’a bien eu ! Comme Pat je suis méfiant, mais j’ai cru qu’il allait me pleurer dans les bras ce type !!!

    Bref le 28 Avril 2013 à Avon – Fontainebleau, même chemise, même blouson, même coupe de cheveux, même moustache …. Dégouté …

    répondre

  • Haha ce mec est hallucinant ! Je suis de nature très méfiante, je travaille dans une banque et ce John Schwaiger comme il se fait appeler m’a gentiment abordé dans la rue près de la gare de Bar-le-Duc, en Meuse.
    « Do you speak English ? »
    « a little bit »…
    Plus jamais on ne m’y reprendra ! ce type est simplement bluffant. J’ai discuté avec lui pendant une demi-heure et j’ai finalement accepté de me rendre au distributeur le plus proche (a 20 mètres…). 120€ qui auraient pu faire un beau cadeau a mon frère…
    Mais voilà, il est tellement crédible qu’on ne peut pas imaginer un coup pareil. D’abord il m’aborde avec une mine de chien battu, et me fait part de son stress dans cette ville où les gens ne veulent pas l’écouter, lui, alors qu’il est dans une situation très embarrassante. Il prétend se rendre à Francfort. Descendu a la gare Meuse TGV, il a fait une erreur et doit reprendre un train vers Metz, puis trouver une correspondance pour l’aéroport de Francfort. Et pour rendre plus crédible son histoire, il me montre son billet de train, les horaires. Il m’explique qu’il n’a pas de carte de crédit, c’est un fermier Australien. Sa mère est suédoise. Il a passé son enfance en Scandinavie et ne parle pas un mot de français sauf « bonjour », « merci » et « putain » comme le prononcent les jeunes français. Très vite il s’intéresse à moi.
    « You should be a student or a Young worker ? » et me rappelle a quel point je suis cool et que c’est plutôt rare de parler a des gens si ouvert dans cette ville. Il enchérit sur les banquiers, évoque son désamour pour les cravates et les hommes d’affaires trop sérieux. Il me demande pourquoi je ne suis pas habillé en costume puis nous discutons vacances. Il m’informe que le temps aujourd’hui est similaire a celui en Australie. Je m’étonne et il me rappelle que c’est l’hiver.
    Puis vient naturellement la question d’argent. Au moins de quoi retourner a l’aéroport. Là il pourra s’arranger avec d’autres personnes. Je le questionne. Pourquoi n’a t-il pas de carte de crédit pour son voyage en Europe ? Il n’aime pas les nouvelles technologies, ce type n’a pas internet. A t-il pensé a Western Union ? Et là encore une pirouette, il me montre le bordereau vierge de la poste dont il n’a aucune utilité, à cause du décalage horaire de 10h avec l’Australie…
    Ma méfiance commence a s’estomper. Je me dis que ce type est un peu nigaud, mais très touchant avec sa moustache foisonnante et ses yeux remplis de larme de joie.
    J’ai 2 amis qui m’attendent au coin de la rue pour déjeuner. Ne voulant pas les faire attendre trop longtemps (j’ai déjà 5 min de retard sur notre rdv), je me dirige vers le cash dispenser. A lui d’en remettre subtilement une couche avec les taxes d’aéroport qu’il n’avait pas prévu. Au total, il y en a pour 88€ + 50€ de train jusque Francfort. Le type a tout griffonné sur des petits papiers qu’il range dans sa besace. Lorsque je lui demande combien il veut que je lui prête, il me fait même rire => 1 million. Je lui donne mon adresse et mon numéro de portable, il m’écrit la sienne sur un bout de papier : 8, houbart way, Moree nsw, Australia.
    je cherche un rib avec swift et iban dans les poches de mon portefeuille, il me dit que ce n’est pas la peine, que de toute façon il me rappelle dès qu’il sera rentré.
    Il me propose ensuite d’aller prendre un verre qq part. Mes amis m’attendent, je lui propose de se retrouver au même endroit dans 2h. Il me répond qu’il sera déjà parti. Mais qu’il m’accueillera avec plaisir chez lui.
    « I Will put some beers in the fridge »
    voilà ses derniers mots. C’est surréaliste. Cet homme est un acteur. Il a une telle maitrise qu’a aucun moment je n’ai pu réellement douter de sa sincérité. A la limite son anglais est bcp trop compréhensible venant de la bouche d’un prétendu Australien. Mais sur le coup je n’ai vraiment vu que du feu.
    c’est finalement en tapant son adresse que je suis arrivé sur ce site et que j’ai réalisé l’arnaque. Je ne suis pas vraiment en colère mais plutôt fasciné. C’est un parasite, mais le type a la classe !
    A l’avenir, on ne me reprendra plus à faire confiance de façon aveugle à un inconnu, quelque soit son baratin.

    répondre

  • Garry Wilson est toujours dans les parages à Paris Gare de l’est cette fois !! même speech, même histoire, toujours aussi bien rodée ! Je n’ai donné que 30 euros car j’avais des doutes malgré tout. Sacré bonhomme, je ne lui en veux pas ! Il a joué, il a gagné.

    répondre

  • Je me suis fait avoir par John SCHWAIGER pas plus tard que hier!!! A Saverne dans le 67, quel idiot.
    Je le reconnait parfaitement d’après la photo! Hallucinant! Fait chier.

    répondre

  • Moi itou. Me suis fait eu le 28/08, Paris 13e. Le billet d’avion, la ferme en Australie, et tout ça…

    répondre

  • bon et bien voila, une victime de plus, il est du cote du havre le 10/09. quel crétin. c’est malheureux, il ne faut vraiment plus faire confiance en fait.

    répondre

  • Il m’a eu hier, à Brest. 50€ que j’ai donné à cet enfoiré… C’est hallucinant. J’ai mot pour mot la même histoire que Romain.

    répondre

  • Bonjour à tous !

    Dingue que cet escroc coure toujours, et depuis si longtemps !

    Cela fait maintenant quelques mois que ce zigoto m’a arnaqué, et à vrai dire il m’était un peu sorti de la tête … jusqu’à ce que je décide, en y repensant, de faire une recherche Google avec son nom !

    Alors voilà, ça s’est passé l’après-midi du dimanche 16 juin près de la gare de Montargis, dans le Loiret (ce qui au passage, corrobore un témoignage précédent le situant vers Montereau fin avril 2013)

    Je venais de passer le week-end avec des amis près d’Étampes et, mon train ne partant que dans trois heures, en profitai pour me balader en ville. C’est alors que cet olibrius m’a accosté, cheveux mi-longs en bataille, sourcils broussailleux et grosse moustache, l’air complètement paniqué et paumé.

    Il parlait vite et balbutiait, mais m’a sorti ce qui est apparemment son baratin habituel : il était agriculteur en Australie mais originaire d’Autriche, faisait du tourisme en France, s’était retrouvé à court d’argent pour des tas de raisons qu’il s’est mis en tête de m’expliquer, et devait impérativement prendre l’avion pour Singapour le lendemain.
    Il m’a dit que je ressemblais à un voyageur, que j’avais l’air sympathique et qu’il avait tout de suite senti que je serai prêt à l’écouter, ou encore qu’il était très content de tomber sur un jeune homme parlant anglais couramment, ce qui était très rare en France.

    Il a ensuite sorti sa fameuse petite feuille de calcul et a commencé à se lancer dans des explications confuses sur le prix de ses billets de train, d’avion, de sa soi-disant chambre d’hôtel à Montereau … Baragouin d’autant plus décousu qu’il répétait inlassablement que le bruit du trafic urbain l’insupportait, lui le fermier, que les Français étaient des gens trop méfiants et incapables de faire confiance à quiconque, et que tout ça se rajoutait à son angoisse … J’ai été obligé de lui demander plusieurs fois clairement et fermement ce qu’il attendait de moi pour qu’il se décide enfin à me dire que je serais un mec super cool si je pouvais lui prêter l’argent qu’il lui manquait (de mémoire, environ 140 euros). Contre remboursement, bien sûr.

    Je n’étais pas pressé. Bien que le trouvant sympathique et le pensant sincère, je décidai de le cuisiner un peu. Nous avons parlé pendant près d’une heure. Connaissant un peu l’Océanie pour avoir passé six mois en Nouvelle-Zélande il y a deux ans, je lui ai posé des questions assez précises sur l’endroit où il habitait, ce qu’il cultivait dans sa ferme, etc. Ses réponses étaient à chaque fois précises et plausibles. Je lui ai dit qu’il était hors de question pour moi de lui prêter la somme d’argent qu’il espérait, que c’était quelque-chose de risqué et que pour cette raison une trentaine d’euros, c’est-à-dire pas grand-chose, était un maximum. Il me ressortait inlassablement ses simagrées, avec une voix chevrotante et des yeux de chien battu …

    C’en était trop pour mon petit cœur de chrétien, et j’ai fini par lui lâcher deux billets de 20 euros. Il m’a fait noter mon adresse sur un bout de papier, puis m’a donné la sienne :

    Johann ‘John’ Schwaiger
    8 Hobart Way
    MOREE NSW
    AUSTRALIA

    Il m’a juré que je serais remboursé dans moins d’une semaine, et qu’il se ferait une joie de me recevoir chez lui si je retournais en Océanie un jour.
    Je l’ai regardé repartir vers la gare puis ai tourné les talons, tout content d’avoir fait une bonne action …
    Bien sûr je n’ai jamais revu mon argent, et ai compris quelques semaines plus tard que je m’étais fait berner comme un lapereau de trois semaines.

    À l’heure où j’écris ce message, je n’ai jamais parlé de cette histoire à personne. Je témoigne ici en soutien à tous ceux qui se sont faits avoir par ce tartuffe : vous n’êtes pas les seuls, et c’est facile de se faire prendre, croyez moi. Ce type est un acteur formidable. Il mime à la perfection l’angoisse, la panique et le désespoir. C’est probablement un mythomane au sens clinique du terme, tant sa rhétorique est soignée ; et tant il se sort avec brio de tous les « tests » auxquels on le soumet.
    Ses mensonges sonnent plus vrais que nature, et son « coup de maître » est sans doute d’avoir l’air aussi perdu et inquiet en récitant un discours à l’évidence très travaillé.

    Ce genre de comportement est déplorable en ce qu’il nous rend encore plus méfiants vis-à-vis de quiconque, y compris d’honnêtes gens qui auraient vraiment besoin d’un service …
    En attendant, il est fort probable que les logorrhées de ce pignouf convainquent encore de nombreuses personnes charitables … néanmoins, pour toutes celles et ceux qui liront ce blog, vous êtes prévenus ! …

    Amicalement,
    Pierre

    répondre

  • Bonjour à tous!

    Je viens moi aussi apporter mon (malheureux) témoignage à la longue liste.
    Je l’ai rencontré aujourd’hui même (lundi 2 décembre à Aubagne 13) et ai vérifié sur internet son identité en rentrant chez moi, mais il était trop tard ^^
    C’est mon copain qui l’a rencontré en fait. Après un long retard je l’appelle pour savoir où il était: il venait de rencontrer un australien totalement perdu qui ne trouver personne parlant anglais. Il l’accompagne à la gare et me rejoint.

    Une demi-heure plus tard toujours pas de nouvelle, je décide d’aller à la gare car il ne réponds plus au téléphone (normal vu la chat du type). Ils étaient là. Ce cher John lui tenait la grappe depuis plus d’heure et lui a sortie tout le baratin et mon copain contre argumentait mais rien n’y fait, je confirme. Les même calculs, même parpier avec l’adresse (John Johann Schwaiger, 8 Hobart Way, Moree NSW, Australia) et même réponses (les français parlent pas anglais, sont top méfiants, j’arrête là mon voyage je repars direct en Australie; si vous venez on boira une bière, vous êtes génial etc).

    Au final mon copain lui a payé un billet de train pour Nice (20€) et 60€ en liquide (oui ça fait 80€), et financièrement c’est pas la joie pour nous en ce moment…

    Le pire c’est qu’en rentrant je lui ai dit « c’est bien ce que t’as fait, aider une personne bla bla bla ».
    Je ne critique pas son mode de vie en soi mais le fait d’utiliser la crédulité des gens, leur sympathie c’est décevant… Moi qui suis parano je vais être encore plus méfiante maintenant :(

    Puisse aider les futures victimes.

    Amicalement
    Fanny

    répondre

  • Même connerie, mais avec un autre!
    Un type plus jeune, la trentaine, qui prétendait être Néo-zélandais et s’être fait voler ses affaires. Il avait pu grâce à son assurance obtenir un billet retour en liste d’attente mais il avait des frais à payer pour la modification du billet.
    En écrivant cette histoire je me demande même comment on peut avaler une connerie aussi énorme, et pourtant je l’ai fait et je lui ai filé 200€. Son « père » m’a envoyé une confirmation toute pourrie du virement pour me rembourser, avec un logo d’une banque qui n’existe pas, le vol qu’il devait prendre le soir-même n’existait pas, l’adresse qu’il m’a spontanément laissée n’existe pas, et mieux : quand je lui ai demandé de me montrer son passeport pour en faire une photo il m’a dit qu’il n’en avait pas et qu’il avait juste besoin de son numéro de déclaration à l’ambassade! Mais après 1/2h de discussion cordiale avec lui il a réussi à me faire gober cette histoire à dormir debout et pleine d’incohérences…
    Peter Cornwall, un Néo-zélandais qui n’a pas le moindre accent de ce pays et qui a un vol qui part ce soir. Si vous le croisez, merci de récupérer mes 200€ et quelques-unes de ses dents.

    répondre

  • Salut la compagnie.

    Eh bien moi aussi je viens de perdre en faveur de ce fameux John, a Nice cet après midi.
    Il est vraiment doué. J’ai eu le droit a la même histoire du gars a qui il manque de l’argent pour rentrer a la maison.
    Étant voyageur moi même je l’ai pourtant assommé de questions tout a long de son laïus sur ces derniers déplacement pour vérifier son histoire.
    Il a répondu juste a tout.
    En plus je l’aurait dépanné sans lui demander de me rendre quoi que ce soit, mais je me suis aussi fait berner par le bordereau de la western union plié dans ses papiers, comme les horaires de bus locaux et les brochures de compagnies aériennes dont il parlait, tout ce qu’il faut pour mettre en confiance !
    Bref un très bon acteur, quitte a donner, autant que cela aille a un gars qui voyage, plutôt que de s’imbiber.

    Mais malheureusement je serait peut-être plus frileux la prochaine fois, au dépend de quelqu’un qui sera vraiment dans le pétrain…

    répondre

  • Il y a à peu près un an, à Paris, près de la station Denfert Rochereau, j’ai, moi aussi, croisé le chemin de Johann Schwaiger.
    C’est en rangeant mes papiers ce soir, que je retrouve la photocopie de son passeport avec son adresse en Australie qu’il m’avait laissé. Et c’est en faisant une recherche internet avec son nom que je tombe sur ce blog et ces nombreux témoignages.
    Mon histoire est en tout point similaires au précédents témoignages, je croise un australien perdu qui n’a pas assez d’argent pour rejoindre Roissy et son avion qui doit le ramener en Australie. Après discussion, je suis quasiment convaincu de sa sincérité et lui propose mon aide en lui donnant 100 euros.
    En témoignage de son honnêteté, il me laisse une photocopie de son passeport autrichien avec son adresse australienne en m’affirmant qu’il me remboursera à son arrivée en Australie… j’attends toujours !

    répondre

  • Wahou
    Je n’en reviens pas d’etre tombe sur ce site
    Je peux maintenant me compter parmi les victimes de ce moustachu
    J’ai rencontre ce type en septembre 2013 au Havre (France) et il m’a tenu la jambe pendant un sacre bout de temps
    Le hasard faisant que j’etais sur le point de partir en Australie, ce personnage qui ce dit australien a fini par me séduire et j’ai céder, je lui ai donner de l’argent
    J’ai attendu naïvement quelques mois en Australie puisque j’y suis parti pour un an, puis lui ai envoyé une lettre a l’adresse qu’il m’a donne
    Bien entendu cette lettre m’est revenu car l’adresse n’existe pas
    Et viens tout juste de me rappeler de cette histoire qui m’était un peu sorti de la tete et j’ai tape son nom sur google (ce que j’aurais du faire depuis longtemps…)
    En tout merci pour l’info, j’etais deja persuade de ne jamais revoir mon argent mais maintenant je sais au moins ou il est!

    répondre

  • Je l’ai aperçu à marseille pas trés loin de la station bougainville (je déménage mais il me suit le salaud)

    répondre

  • Il était au Mans hier après midi et moi aussi, je me suis fait avoir…

    répondre

  • Je viens de me faire arnaquer par cette ordure à Daumesnil.
    Je viens d’appeler la police et je vais porter plainte demain.
    Si on est plusieurs à le faire ou à l’avoir fait, par recoupement ils peuvent nous aider, l’interpeler et on sera remboursé.
    J’engage tous ceux qui se sont fait avoir à déposer plainte, il n’y a pas de limite de temps.
    Trop bon mais pas trop con quand même!

    répondre

    • Salut à tous,
      Et un de plus !
      Je me suis fait avoir vendredi dernier en fin de journée vers 18h00 au Parc de la Villette. Je n’ai vraiment pas l’habitude de me faire avoir comme ça car j’ai voyagé en solo dans des pays comme le Burkina et l’Inde et je sais comment reconnaitre un charlatan. Mais là, chapeau « myster » John !
      Très fin psychologue il m’a eu en toute beauté en réussissant à me faire culpabiliser sur mon potentiel de confiance.
      Il me réclamait 80 euros pour pouvoir rentrer sur Los Angeles avant de prendre une correspondance pour Melbourne. Je lui est dit que je peux l’aider avec 40 euros. Et là il m’a dit que de donner 40 euros ça sert à rien car c’est comme donner la moitié de sa confiance à quelqu’un et que c’est pas possible ! Soit je lui donne ou soit je lui donne pas! J’aurai dû voir qu’il me tenait la jambe… Je lui est filé 80 boules ggrrr.
      C’était osé et audacieux de la part de cet en****.
      Raph je veux bien essayer de récupérer mes sous en déposant plainte aussi. Peux tu me répondre et me tenir au courant de ton côté.
      Merci

      répondre

    • Tu peux tenter mais tu ne lui as rien donné sous la contrainte, donc ils ne peuvent pas faire grand chose. Si jamais ca avance quand même dans le bon sens, préviens- moi !

      répondre

  • Salut.
    il était à Chartres il y a 8 jours. Un ami s’est fait arnaquer pres de la gare avec exactement le même discours. Sur un papier mon ami a laisser son adresse pour se faire rembourser et il y avait deja une autre personne qui avait laisser la sienne et s’était aussi fait arnaquer surement. John pretendait habiter à Moree en Australie.

    répondre

  • Il est à Bordeaux aujourd’hui : je lui ai « prêté » 20€. Bah ! J’ai déjà fait mon deuil de cet argent escroqué (non pas que je roule sur l’or, hein)… mais c’est fait c’est fait. D’ailleurs, j’ai relativisé en pensant à tous ces autres imposteurs, qui occupent des places bien plus prestigieuses, et je me dis que John est sans doute moins pire que les autres.

    Enfin, il a bien voyagé à nos dépends : il m’a dit être allé à Barcelone, à Périgueux (il avait un ticket de train venant de là), à Brive-la-Gaillarde etc. Je crois qu’il a effectivement fait quelques larcins par là-bas !

    Bon, bon : je suis donc un pigeon. John, John, John, sacré menteur ! Fin manipulateur !

    répondre

  • Je me suis fait avoir exactement de la même façon hier à Toulouse (le 29/01/14) le mec est très très fort !
    Et dire que ça me faisait plaisir d’aider quelqu’un, quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai tapé son nom dans google…

    répondre

  • NON MAIS C’EST DINGUE!!!

    J’ai rencontré ce gars là l’an dernier, et je lui ai bien filé quelques billets!! C’est fou, je n’avais jamais osé en parler à personne, me trouvant honteux de m’être fait avoir au bout d’une grosse demie heure à parler avec ce « pauvre australien perdu à l’entrée du métro ». Je l’ai rencontré en entrant dans le métro, à Toulouse, alors que je rentrais du travail. La description que vous donnez de lui est très juste. Il semblait à la fois triste de constater que personne ne lui vienne en aide, lui le fermier australien, bon vivant et sociable, et très nostalgique de son pays. Il semblait au bout du rouleau, je sentais vraiment que la ville lui pesait sur les épaules et qu’il voulait prendre son avion pour rentrer. Avec son accent de l’autre bout du monde, j’ai eu un peu de mal à communiquer avec lui, mais on a fini par prendre le métro ensemble, je l’ai emmené dans le centre ville, pour qu’il puisse se rendre facilement à l’aéroport. De la même manière que vous le dites, il m’a montré tous ces papiers, sa liste de choses lui manquant, son sac de voyage… Je lui ai proposé de l’aider, je pensais le présenter à mes amis que je rejoignais à ce moment là, pour parler un peu plus avec lui (je galérais vraiment avec son accent sous sa moustache). Finalement, je me suis arrêté à une banque, ai tiré un peu d’argent et lui ai filé.Il semblait profondément reconnaissant. M’ayant expliqué que là où il habitait en Australie, il n’avait pas internet. Alors on s’est échangé nos adresse. Il m’a promis de me contacter rapidement, et qu’il me rembourserait en rentrant, par chèque postal. On s’est quitté, moi avec le sentiment profond d’être venu en aide à quelqu’un totalement dépaysé, et lui avec ses rides et son éternelle moustache.
    Et puis j’ai eu honte de moi, bien sûr je n’ai jamais reçu de chèque, et je n’ai jamais osé envoyé une lettre à ce type à l’autre bout du monde pour lui demander mon argent.
    Aujourd’hui je suis retombé sur le carnet où il a écrit son adresse, qui existe vraiment! Johann « John » Schwaiger, 8, Hobart Way, Moree NSW.

    L’histoire que vous avez raconté m’a convaincu que je n’en veux absolument pas à ce bougre de vagabond qui décidément sait s’y prendre pour voyager et rencontrer du monde! J’adorerais le revoir pour boire enfin cette bière avec lui (oui il me l’a promit à moi aussi!) et qu’il me parle de ses innombrables combines!

    répondre

  • « Excuse me, do you speak english ?
    – Well, yes, a bit…
    – Ah great, so if speak slowly, like this, you will be able to understand me… Hey man, you have some pretty long hair, are you a musician or something ?
    – Not really…
    – Oh well, anyway, I don’t want to bother you, but I have a money problem…  »

    Voilà plus ou moins l’introduction qui amorçait ma perte ;)

    Bon, je n’ai pas grand chose à apporter aux commentaires précédents qui m’ont bien fait rire ! Je me suis fait avoir à Toulouse, une ville qu’il affectionne beaucoup, apparemment ;)
    J’ai eu droit à la version « fermier australien qui devait absolument prendre le dernier train pour Marseille afin de pouvoir prendre son vol pour rentrer chez lui ». En vrac, j’ai moi aussi eu droit aux calculs griffonnés sur un bout de papier, à la feuille sur laquelle écrire mon adresse (quelqu’un s’était apparemment déjà fait avoir dans la journée), à la bière qu’il a proposé de boire si un jour j’allais en Australie, à la réflexion selon laquelle il était difficile de se faire entendre par les gens, etc.

    Malgré un certain nombre de signaux qui me suggéraient que tout cela était faux, il y avait aussi tout un tas de petits détails qui rendaient l’histoire crédible: ce John avait l’air un peu stressé, et même sincère quand il disait « I didn’t think it would be so difficult to communicate with people ! », « Ohh, I shouldn’t have drunk this French coffee, I’m shivering », « Oh, this noise…I can understand you come from a big city, I am not used to such noises in my farm ! », « I don’t look like a terrorist ! Maybe next time I should shave my moustache ! » (la dernière phrase peut-être inspirée des récents événements ?)
    Plutôt doué :D
    Une de mes fautes est de ne pas lui avoir posé suffisamment de questions, mais j’avoue que j’avais quelques difficultés à le comprendre, son accent était assez fort (mais ce n’était pas un accent allemand du tout !)… Et puis comment croire qu’un moustachu puisse mentir ?

    Un autre élément est que toutes ses phrases te font globalement sentir que tu es un des rares à t’être arrêté, à le croire, etc. Il nous place dans une position privilégiée…
    Et puis je me suis dit que dans les films, les livres, il y a toujours quelqu’un pour secourir une personne, mais que dans la v raie vie, on fuit davantage… Je me suis dit que si tout ça était vrai, ce serait chouet si j’avais aidé quelqu’un ! Je voulais y croire…
    Eh bien non, malheureusement…

    Mais je ne lui en veux pas…J’étais tellement content en arrivant chez moi ! Et puis l’histoire a fait rire beaucoup de monde autour de moi…

    Bref, pour 40€, j’estime que ce fut un excellent divertissement ;)

    répondre

    • Ah, je rajoute la date du « méfait »: le vendredi 16 janvier 2015 !
      J’aimerais bien une interview de ce type ! Je me demande à quoi ressemble une journée type de John Schwaiger…
      Ca me fait penser au film « Arrête-moi si tu peux »…

      Une dernière petite citation (approximative sans doute) de notre ami:
      « I don’t have a credit card, I’m a bloody farmer ! »

      répondre

      • Bonjour à toutes et à tous,

        Je viens tristement rallonger la liste des personnes victimes de ces agissements.
        Il m’a fallut du temps pour que je choisisse d’en parler, presque un mois.
        Aujourd’hui, je me lâche, et je ne vais pas faire dans la dentelle.
        En même temps, je me sens honteux de m’être fait tellement avoir. Moi qui suis d’habitude si prudent face à l’argent. Moi qui contrôle en permanence mes finances et qui ne dépense pas à tout va, me permettant même de faire des remarques à ma compagne sur l’importance de la bonne utilisation de l’argent. Sur ce coup là, il faut bien l’avouer j’ai eu tout faux, j’ai relâché la garde parce que j’ai voulu encore croire que l’homme était naturellement bon, comme le disait Rousseau. Quoi de plus terrible agissement que celui d’utiliser l’empathie des personnes pour mieux les détrousser ! J’enrage de m’être ainsi fait avoir. J’enrage d’avoir lâché une telle somme d’argent (dont je tairai le montant tant j’ai honte de mon comportement) à cette ordure.
        Pour autant, je ne regrette pas, je me dis que j’ai agis ainsi à un moment donné et le plus terrible c’est que je me dis que si je ne l’avais pas fait, je m’en serais probablement voulu. Et c’est précisément là-dessus que jouent nos pitoyables escrocs, qu’il ne faut pas appeler autrement car ce sont des délinquants et rien d’autre (ils ne méritent sûrement pas que nous valorisions leurs méfaits par quelques superlatifs que se soit).

        C’était au Havre le vendredi 9 janvier 2015…

        Je me revois encore au distributeur de billet après des heures à l’entendre me jacasser son sempiternel discours appris par cœur et adapté méticuleusement à sa victime.
        Les billets sortent, encore et encore. Je me dis : « Putain, j’ai jamais sorti autant de billet de ma vie pour mes proches ou moi-même et là, je vais les filer à un parfait étranger que pourtant je veux aider. ». J’ai chaud, je me sens mal à l’aise mais pourtant je veux croire que ce type est de bonne foi, qu’il est en difficulté et qu’il me rendra mon argent gagné à la sueur de mon front. Après tout, si j’étais dans sa situation j’aimerai vraiment que l’on m’aide (phrase que beaucoup d’entre vous ont dû se dire intérieurement !).

        Quelques heures auparavant, je partais dans la rue en direction de ma voiture pour aller à mon rendez-vous de coiffeur. Comme bon nombre d’entre vous me voilà interpellé en anglais : « Hi, do you speak english ? ». Et là, le cauchemar commence. Le jeune homme, trentenaire au look d’étudiant intellectuel plus proche de l’aristocrate anglais que de l’étudiant gauchiste aux cheveux longs, bien propre sur lui, petites lunettes, coupe cheveux courts de fils à papa, écharpe correctement mise autour du cou et sac sur le dos. Il ne s’agit donc pas de John Schwaiger ni même de Matteo Schaub (le fameux Max le Suisse). Peut-être était-ce le voleur de Guillaume ? En tout cas, la suite recoupe quasiment mot pour mot ses propos précédents.
        De prime abord, à la vue de son paquetage, je m’attends à un touriste égaré en quête de repères mais très vite l’individu souhaite davantage. Malgré son sourire rassurant, il cherche à me témoigner d’une grande urgence. Tout d’abord il se présente comme un étudiant australien en droit, victime d’un vol dans la gare du Havre. Bien-sûr on lui a volé son second sac pendant qu’il était aux toilettes. Sac contenant carte bleu, passeport, billet d’avion et tous les autres papiers nécessaires à son retour. Il parle assez vite, je ne comprends pas tout alors je lui demande de ralentir son débit de paroles.
        Pour m’étourdir encore un peu plus il me montre qu’il maîtrise plusieurs langues et tente d’embrayer la discussion en espagnol, langue avec laquelle je suis plus à l’aise. Il me raconte ainsi qu’il y avait également son ordinateur portable avec à l’intérieur l’intégralité de sa thèse qu’il doit absolument présenter à l’université de Sydney dès son retour. Connaissant bien le milieu universitaire, et l’importance d’une soutenance, son témoignage me touche directement. Il m’assène ensuite le même discours que celui tenu à Guillaume :
        Grace à son assurance, le type a pu obtenir un billet retour en liste d’attente mais celui-ci lui occasionne des frais pour payer la modification du billet. A la manière d’un John Schwaiger en herbe, il me sort une feuille griffonnée avec la somme qu’il lui manque. M’attendant à ce qu’il me demande une inéluctable aide financière, je lui explique que j’ai mon rendez-vous et que je dois absolument partir. Au départ souriant, son visage se montre plus inquiet, plus angoissé vis-à vis de la situation qui se dessine. Je continue mon chemin vers ma voiture mais l’homme continue de me suivre m’expliquant qu’il a simplement besoin d’un numéro Iban pour effectuer un virement bancaire. Utilisant souvent ce mode de paiement sécurisé, je me dis que l’aide est finalement probablement envisageable. Après tout, je vérifie si le transfert est fait et ensuite j’envoie le cash. Et si la confirmation de virement est bidon je le saurais vite fait ! (ayant l’habitude des mails de phishing bourrés de fautes d’orthographe postés depuis l’Afrique)
        Nombre de questionnements me passent alors par la tête et le pire c’est que je flaire quand même l’escroquerie sans vouloir vraiment y croire. Je l’oriente dans un premier temps vers la mairie mais estime que les autorités sont indifférentes à son sort. Je lui demande ensuite d’aller voir la police pour porter plainte et lui donner une assistance, c’est déjà fait mais les flics ici ne sont que des « stupids cops ! ». Le gars semble agacé par ma manière de faire semblant de ne pas tout comprendre. Il lève les yeux au ciel, et semble presque à la limite de pleurnicher devant moi comme submergé par l’angoisse, désemparé à l’idée de rester coincer dans ce foutu pays dans lequel tout le monde l’ignore et le méprise (à raison pour le coup !) comme il me le répète depuis qu’il m’a croisé. Et c’est là que tout bascule. Mon empathie prend alors le dessus sur la méfiance et je tombe vraiment dans le panneau à ce moment précis. J’arrive à ma voiture, avec mon boulet et je lui dit de monter à bord (si, si…) pour que l’on revienne chez moi pour envoyer (via mon PC) le numéro Iban à son père qui est un riche avocat d’affaire de Sydney angoissé de savoir son fils dans pareille situation. Pour couronner le tout, j’annule même mon rendez-vous de coiffeur ! Pas grave, je pourrais m’arracher les cheveux moi-même par la suite !
        Trouvant ma voiture de sport jolie, il en profite pour sympathiser avec moi m’expliquant que son père gagne très bien sa vie et qu’il roule à bord de Ferrari et de Porsche. Connaissant un peu les autos, je lui demande alors quel est le modèle de Ferrari possédé par son père et pour la première fois, il est incapable de me répondre…lui qui, pour le moment, avait réponse à tout. Peut-être aurai-je dû me réveiller à cet instant ou reprendre ma méfiance mais rien n’y fait le bougre est habile et continue de sympathiser avec moi. Il dit s’appeler Ian Russell et est juriste pour le compte de la société Microsoft. Après sa thèse, il souhaite devenir avocat d’affaire comme son père. Et le baratin continue ainsi jusqu’à mon appartement. Il m’explique qu’il parle, outre l’anglais, l’espagnol, l’italien et l’allemand, démonstration à l’appuie avec des accents plus que corrects. Parlant un peu l’italien je dialogue même dans la langue de Dante avec l’énergumène !
        Par contre, bizarrement, pas une phrase en français à part quelques bases le tout avec un accent merdique.
        L’embrouille se poursuit, l’homme, tout en me parlant, m’explique garder contact par téléphone, avec ses proches en Australie qui ne souhaitent qu’un dénouement positif à son affaire.
        Arrivé chez-moi (oui putain de bordel, il est bien rentré chez moi…) je lui présente ma compagne (plus méfiante que moi, elle ne me reconnaissait pas tant je n’étais pas naturel) et nous allons sur le PC. Il me donne l’adresse de son père (), j’envoie mon numéro Iban et nous attendons la confirmation de virement. En attendant, nous continuons à discuter. Il s’empresse de me montrer le site de son université de droit à Sydney, m’explique son fonctionnement et qui sont les profs qu’il aime et ceux qui sont cons. Nous parlons surtout voyages et il m’explique comment voyager en Europe à moindre frais et très facilement (tu m’étonnes !). Ce type a même de l’humour…j’aimerai pouvoir rigoler. Il me montre aussi, là-encore avec un aplomb terrible, les sites des trois maisons de son père dans la banlieue de Sydney. A chaque fois il est en mesure de me donner les adresses précises sur google earth et de me décrire les lieux. Pas une seule fois je ne l’ai senti hésitant. Tout est précis, millimétré au verbe. Après quelques instants de discussion, son père me répond :

        « Dear Mr …,
        as you can see in the attachment, I did a transfer from my account to your bank.
        The amount transferred to you is fix … EUR. I know it is a bit more than you can lend to my son but the rest of money my son does not need you can use for a nice lunch with a friend.
        Thank you very much for helping to my son and I hope we can stay in contact even in the future.
        Best regards
        Alan Russell »

        Après coup, et en relisant cela, je me dis : « Ben voyons… ».
        En pièce jointe je me précipite sur la confirmation de transfert de la somme et je constate un document avec effectivement mon numéro Iban international, mon nom, la somme versée, sans oublier les frais de virement à l’étranger (justifiant de demander un peu plus…tant qu’affaire !) avec, cerise sur le gâteau, une copie conforme du logo de la NAB (National Australia Bank) ! Bref, le document est très bien fait et n’oublie aucun détail. Je me sens d’autant plus rassuré.
        Nous continuons à discuter d’anecdotes de voyage puis nous décidons d’aller à la banque pour récupérer les fameux biftons. Avant d’arriver à la voiture, je le regarde dans les yeux et je lui dis : « Qu’est ce qui me prouve que vous m’avez réellement remboursé ? ». Et là, tout en fumant sa clope, il m’explique que son père n’aurait pas pris le risque de payer des frais de transfert internationaux si élevés pour rien et ensuite, en bon juriste financier il se lance dans des explications sur les systèmes bancaires dont je ne comprends pas toutes les informations, l’escroc prenant en compte ce paramètre pour m’embobiner un maximum. Et bla, bla, bla, bla, je le regarde et ne sais plus quoi penser. Qui se cache derrière cet individu qui n’a pas Facebook (évidemment me direz-vous, mais moi aussi, donc cela ne veut rien dire) ? Un homme honnête ou bien la personne la plus fourbe qu’il m’est été donné de rencontrer ? La frontière est mince mais je m’accroche encore à mes préceptes Rousseauiste en me disant qu’une escroquerie comme celle-là serait véritablement inconcevable de par sa complexité et son élaboration proche de la maladie mentale. J’ai probablement largement sous estimé les capacités du cerveau humain…
        « Plus c’est gros et mieux ça passe » comme le disait pourtant si justement Jacques Chirac, qui ne disait pas que des conneries.
        Dans la voiture, je continue tout de même mon interrogatoire, un peu gêné même :
        « Could you show me the equivalence of your passport please, necessary for the airport ?”. Peut-être arriverai-je enfin à trouver la faille dans son argumentaire ?
        Mais le bougre parvient encore à retomber sur ses pattes en me montrant un ticket de l’ambassade australienne avec un numéro suivi d’un code barre qu’il devra présenter à l’aéroport.
        Que dire face à cela ? Je continue de sombrer.
        Sur le trajet, le dénommé « Ian », me parle de sa soi-disant fiancée, une japonaise (dont le nom m’échappe…c’était peut-être le but !), qui est une étudiante brillante en art et qui a exposé au Etats-Unis. Les deux « tourtereaux » doivent se marier à l’automne prochain mais notre brave « Ian » craint cet évènement qui va lui coûter une blinde puisqu’il va falloir investir dans des costumes traditionnels qui coûtent, parait-il (évidemment je n’ai pas pu vérifier !), particulièrement chers. Et là, j’ai encore envie de rire nerveusement ! Pauvre « Ian »…
        Après mon passage au distributeur, je le retrouve dans la voiture et lui distribue les billets, recomptant pour vérifier que le compte y est. J’avale ma salive en voyant le pactole entrer dans un autre portefeuille que le mien. Apogée de la manipulation, le personnage se permet de me rendre 10 euros (quand je vous dis qu’il a de l’humour…) car la somme sera suffisante. Aurait-il eu pitié de sa pauvre victime ?
        Ne faisant jamais les choses à moitié, je me propose même (ne désespérez pas derrière vos claviers car moi-même je ne comprends pas mon attitude après coup) de l’emmener à la gare en voiture. Oui, oui, vous avez bien lu. Ce fumier m’aura eu jusqu’au bout.
        En route, il me demande la puissance de ma voiture, m’explique qu’elle est belle, etc. Je lui demande qu’elle est sa voiture en Australie. Il m’explique qu’il a une Volvo (qui coûte chère !) et sa meuf une Honda (bah oui, c’est une japonaise !).
        Arrivé à destination, il me sert chaleureusement la main (il peut bien faire ça !!), m’explique qu’il m’invitera au restaurant lorsqu’il repassera en France et bien-sûr (quand même !) je serais le bienvenu chez lui si je passe un jour à Sydney (mais pour ça il faut du blé !). Pour finir il me dit qu’il m’enverra un mail arrivé à l’aéroport pour me confirmer qu’il est bien arrivé et un autre lorsqu’il sera à Sydney.
        Inutile de vous dire que je n’ai rien reçu de tout ça, et il y a longtemps que j’ai fais une croix sur mon argent.
        Sur le chemin du retour je me sentais fébrile, très mal à l’aise je me disais : « Et si… »
        De retour à la maison, je me précipite sur le PC pour vérifier l’existence de ce « Alan Russell », avocat d’affaire renommé et normalement présent sur Linkedin ou sur un site internet dédié à son cabinet. Ne voyant rien de pertinent apparaître mon inquiétude s’est progressivement transformée en angoisse ne voyant rien arriver sur mon compte (un virement en Océanie peut prendre plusieurs jours, eh oui, j’essayais encore de me rassurer) les jours suivants, j’ai bien dû finir par me résigner : je me suis fait escroquer, berner, plumer, pigeonner, niquer…etc.

        Je sais que je vais paraître vraiment con pour beaucoup de personne et peut-être aurai-je eu le même ressenti en lisant pareille aventure mais j’insiste sur le fait que ce type à user d’un processus d’abus de confiance particulièrement efficace qui a fait tomber toutes mes barrières.
        La morale, je le reconnais très convenue, de cette histoire serait qu’en dehors de nos proches, il ne faut finalement faire confiance en personne même si l’on sent de l’empathie pour son prochain. Mon résonnement est terrible car il y a davantage de personnes honnêtes que de personnes néfastes mais cet individu d’une fourberie sans nom, à l’apparence et au verbe rassurant avait tout pour être quelqu’un de fiable. J’ai fait ce que je n’ai même jamais fait avec l’un de mes proches, donner une aussi forte somme d’argent sans me méfier suffisamment, presque les yeux fermés. C’est incroyable, délirant, tout ce que l’on veut, mais pourtant je l’ai fait, bien malgré moi. Ce qui m’a même fait dire que je n’étais probablement pas suffisamment armé pour affronter pareille situation et que je ne suis probablement pas si méfiant que je le prétendais. Cela me servira de leçon.
        Cette raclure de l’humanité contribue à détruire un peu plus l’image de l’Homme, de sa nature pourtant déjà suffisamment sombre. Quelle image désastreuse de l’espèce humaine que celle renvoyée par ce type d’énergumène à l’origine de futures victimes collatérales fruits de ma nouvelle méfiance accrue !
        Alors quelle suite donner à tout cela ?
        Probablement aucune tant le processus d’arnaque est élaboré.
        Porter plainte ? Oublions, car c’est terrible à écrire mais nous avons « donné » cet argent sans contrainte (faut-il le rappeler). Et puis, rien que d’en parler, on se sent con et naïf d’avoir fait une pareille connerie.
        Autre élément qui m’afflige, c’est qu’un type comme Matteo Schaub (alias Max le Suisse), l’arnaqueur auto-stoppeur, dont nos amis John et « Ian » doivent être des disciples, a été relaxé parce que le tribunal n’avait rien contre lui.
        Contacter la police chargée des affaires d’escroquerie ?
        Là encore, peur de passer pour un con même devant des pros qui en ont vu d’autres.
        Se faire justice tout seul ? Risqué et contre-productif si cela se retourne contre nous.
        Continuer à relayer nos témoignages me semble être la meilleure des actions (pour le moment), afin de prévenir les gens que ce type d’escroquerie n’est absolument pas rare et qu’elle peut toucher n’importe quel individu doté d’un minimum d’empathie et comprenant un peu l’anglais.
        Peut-être faudrait-il également contacter les médias pour sensibiliser à ce type de méfait comme cela a été fait pour Matteo Schaub (même si l’individu est toujours en train de sévir sur les routes de France) ?
        Des cartes localisant sa présence en Europe et un blog ont été crée pour relayer les témoignages des victimes de Matteo Schaub, des photos ont été diffusée, ce qui a permis d’alerter l’opinion publique.
        Il faut continuer à faire cela pour que ces pourritures se sentent de plus en plus isolées.
        Je ne saurais donc qu’appeler à la méfiance dans ma ville du Havre où j’ai remarqué que John et même Max avaient leurs habitudes.
        Nous pouvons également nous poser les questions suivantes : qui sont ces types ? Des paumés ? Des marginaux ? Sont-ils organisés en réseau ? Communiquent-ils entre eux ? S’inspirent-ils les uns les autres de leurs méfaits ? Depuis quand existe-t-il ce type d’escroquerie bien rodée (qui ont de troublantes similitudes entre elles faut-il le rappeler et qui se multiplient depuis la médiatisation de l’affaire Matteo Schaub) ?
        Bref, il ne faut pas hésiter à collecter le maximum d’informations pour que, le cas échéant, nous puissions, un jour, stopper ces individus et pourquoi pas les appréhender.

        Voilà pour mon témoignage en espérant qu’il sera lu par un maximum de personne malgré sa longueur (une longueur indispensable pour comprendre ce qu’il est parfois difficile de comprendre). Et même si je l’ai écrit sur un ton un brin humoristique pour dédramatiser (après tout il n’y a pas eu mort d’homme, comme dirait l’autre, et nos agresseurs n’ont pas usé de violence physique), au fond de moi j’enrage.

        Merci aux courageux internautes qui m’auront lu jusqu’au bout et merci aux victimes qui apportent leurs nombreux témoignages !

        répondre

        • J’ai été victime de la même arnaque Cooper… Je lui ai laissé 320 euros et j’en suis malade .. Au delà de l’argent c’est tout ce que tu décris parfaitement dans ton message…
          Mon inquiétude vient maintenant d’avoir envoyé mon rib par mail…. Mes amis m’inquiètent en me disant qu’il peut souscrire diverses choses avec le RIB le falsifier… as tu eu des soucis depuis. ..!?

          Merci d’avance
          Je compatis à 100%avec toi…
          Il va me falloir du temps pour digérer ça. ..

          répondre

          • Merci pour ton message !
            Je t’ai répondu un peu plus bas avec plus de détail Camg.

  • Bonjour,
    je me suis fais arnaqué il y a quelques mois aussi par lui.
    J’avais vue votre blog peut après et compris…
    Je n’avais pas le temps jusqu’à présent mais j’aurais souhaité écrire sur votre carte quand il m’a arnaqué (mais j’y arrive pas)
    C’était le 24 novembre 2014 à Clermont-Ferrand en centre ville.
    Comme je bouge beaucoup en France (travail) j’espère le recroiser un jour et je pense que votre site peut être utile pour le coincer (même si je trouve que c’est un arnaqueur talentueux).
    Cordialement,
    Julien

    répondre

  • Bonjour , il est à nice .je viens de le croiser . Je lui ai filé 50 eu que je viens de récuperer ,merci a vous les gars après êtres rentré j ai cash regarder internet ,c vrai qu il est super convaincant sinon il en serai pas la.C juste quelques un qui profite de personnes honnête et serviable C PAS BEAU A VOIR.bref je lui ai pas cassé les dents il m’a rendu gentiment mon du et la prochaîne fois qu un mec est vraiment dans la mer de et qu il veut de l aide et bien bonne chance lol et à tout ceux qui disent oui mais moi je moi je et bien c que vous n avez pas de coeur car ça reste un pauvre type qui faisait pas le malin quand je l ai retrouvé , il s est chié dessus j avais l impression d’être un raquetteur mais La ça m a pas gêné au milieu de la gare sans personne pour rien dire…. ah elle est belle, le l HuManité .

    répondre

  • Bonsoir,

    Je viens de croiser cette uluberlu, toujours aussi convaincant! Surtout qu’ayant vécu en Australie pendant quelques mois j’ai été plus sensible.
    Bref je viens de voir ce site, j’aurais eu 1h30 d’entrainement en anglais et un peu d’allemand pour 30€ ^^

    En tout cas il a fait un choix de vie original, mais qui a pour défaut de faire perdre tous crédits à la confiance en son prochain…

    Checker internet avant les amis est utile!

    Peut-être qu’on peut considérer cet homme comme un artiste de rue

    répondre

    • Bonjour,

      J’ai été également accosté dans la rue par ce personnage mi-juin sur Toulon.
      J’ai parlé avec lui une bonne heure et demie et je me suis tout simplement fait avoir. C’est fou comme il paraissait tellement crédible..
      Je suis quelqu’un de serviable par nature
      J’ai donc moi aussi payé un cours d’anglais 40 euros l’heure et demie.
      Bref maintenant que je vois tout vos commentaires je ne suis pas fier de mettre fait berner à ce point
      Je lui souhaite une chose.
      Ne jamais me recroiser.

      répondre

      • Bonjour,
        en rangeant mes papiers ce jour, classeur « souvenirs », je retrouve la photocopie de la carte d’identité de cet arnaquer avec une lettre de reconnaissance de dette datant du 18 Septembre 1998 (400 Frs , soit env. 60€), il devait me les renvoyer, dès retour dans son Pays, l’Australie… et sous 10 jours.
        Nous sommes le 18 Juillet 2015, et j’attends toujours.
        Moi aussi, je ne comprends pas comment je me suis laissé avoir, OK j’étais jeune, la main sur le coeur et on avait gagné la Coupe du Monde.
        Si je le recroise un jour, je pense qu’il s’en rappellera également.

        répondre

  • Allez une victime de plus. ..
    Je me suis faite avoir aujourd’hui boulevard richard lenoir à paris par cet étudiant bon chic bon genre comme le raconte si bien Cooper…
    Exactement la même histoire …
    Sauf que là il s’appelle Michael Simons; son père Paul Simons…

    J’en suis complètement malade… Je lui ai lâché 320 euros!!…
    Je me sens mal. Au delà de la somme non négligeable c’est ce sentiment de honte ultime d’avoir été tellement conne et naïve. ..
    Il a joué sur des choses qui me faisaient échos. .. La galère que tu peux rencontrer quand tu es en voyage, le côté inhospitalier des français… Bref ! Il est vraiment très fort . Quand tu le racontes à tes proches il leur semble évident que c’est une arnaque mais quand tu le vis le mec est tellement crédible ! !

    C’est survenu pas loin du bataclan cette arnaque .. Je me suis dit merde… On a eu des témoignages de solidarité de tous les pays durant les attentats …Est ce que pour une fois je ne pourrai pas servir l’image de la France des français et aider qqn qui semblait dans la merde…
    Ma bonté me perdra …

    répondre

  • Bonjour,
    Je me suis fait avoir par ce « Ian Russell » il y a déjà deux ans à Paris du côté de Danube sur la ligne 7 bis. Je n’avais rien trouvé sur internet alors. Il m’a pris 300€. Les détails de Cooper y sont à 90%. J’ai mis du temps pour m’en remettre. Mais il y a une chose que je ne vois pas dans vos témoignages, mais que j’ai vécue: j’étais une jeune femme seule et j’ai eu peur de lui dès qu’il s’est mis à me suivre partout, donc au bout de 2 minutes… Il m’a attendue devant l’école le temps que je prenne un cours de guitare quand même… c’est assez flippant! C’est ma peur de lui qui m’a poussée à lui donner ce qu’il voulait. Je précise bien qu’il semblait très aimable comme vous le décrivez, mais que ce qui m’a effrayée était son insistance que j’ai ressentie comme un harcèlement. Je me suis sentie terriblement mal quand même quand il a été parti, car il m’avait fait me persuader que je faisais ça parce que je le voulais… Je lui ai même dit que j’avais peur de lui.
    Lire vos témoignages me fait du bien et en même temps ça me rend malade de voir qu’il continue, surtout avec des grosses sommes – d’ailleurs, ceux qui ont perdu de grosses sommes devraient témoigner plus et avouer les sommes qu’ils ont données: arrêtons de nous sentir naïfs et coupables et nuls, la manipulation ça existe et nous en sommes victimes; nous au moins, nous n’avons rien fait de mal. Témoigner et/ou porter plainte fait du bien pour s’en remettre.
    Merci à tous
    PS: avec la copie de la carte d’identité, de Stéphane, on a peut-être des chances de le choper non?

    répondre

  • Bonjour Nadège, et bonjour à tous

    Ca fait bien longtemps que j’avais oublié cet événement de mon passé.
    J’ai été confronté à cette personne en 2011 (voir mon post du 18/09/2011).
    Je constate malheureusement que « John » continue ses méfaits, mais qui sont difficilement condamnables, car c’est bien nous qui décidons de lui donner de l’argent.
    Nadège, si tu t’es sentie en danger, là, c’est différent, et je pense qu’il faudrait porter plainte.

    répondre

    • C’est vrai, c’est difficilement condamnable, comme beaucoup d’arnaques. Il faudrait de nombreuses plaintes avec de plus grosses sommes d’argent. Je reprécise qu’il n’était absolument pas violent physiquement, mais que son harcèlement continu m’a fait peur.
      Comme dit Romain, c’est un pauvre gars; mais s’il devait payer pour ses arnaques et s’il était soigné (car il devrait l’être, et ces cas ne sont pas soignés tant que la personne peut vivre avec – dixit mon amie psychiatre), ce serait vraiment mieux pour lui. Ce n’est que mon avis…
      Tu n’as pas réussi à poster sa photo?

      répondre

      • http://www.francetvinfo.fr/societe/justice/larnaqueur-du-metro-demasque-par-une-enquete-sur-internet_314663.html
        Voici un lien vers un article de 2013, sur un homme que j’avais croisé à Paris il y a 12 ans, qui avait aussi tenté de m’extorquer de l’argent, de la même façon. À l’époque ça n’avait pas marché car j’étais jeune et le peu d’argent que j’avais était celui de mes parents. Il m’avait demandé 80€. Mais la pression était très forte de sa part, je m’étais mise à pleurer et il est devenu agressif (d’où ma peur lors de ma rencontre avec « Ian Russell » il y a 2 ans).
        Bref, je vous envoie ce lien pour vous montrer qu’on peut mener ces manipulateurs chez le médecin et devant la justice. C’est le nombre de plaintes qui compte visiblement…

        répondre

  • J’ai été victime il y a quelques jours d’un de ces maîtres chanteurs à Paris dans le 12ème.
    Il ne se prétendait pas étranger comme certains de ceux mentionnés ici, mais français, habitant de Dax avec un nom des plus français et des plus banals bien sûr: Julien Dupuis! Félicitations pour l’originalité! Sa technique s’approche plus de l’arnaqueur du métro avec le lien que Nadège a mis au-dessus. Ce prétendu Julien, donc, a besoin de retourner chez lui, il était à Paris pour une formation, mais OH MALHEUR! On a volé ses affaires dans sa voiture! Plus de téléphone, plus de portefeuille et plus d’essence! Au début il m’aborde pour passer un coup de fil à son patron qui est parti un peu avant lui et qui peut venir le chercher mais il tombe toujours sur messagerie. En plus, il est père de famille célibataire et il faut qu’il aille chercher son petit à l’école en rentrant, donc il est pressé. Dans ma tête je me dis « Le pauvre homme, il faut que je l’aide, mais je lui donnerai pas d’argent car… eh ben… je suis pauvre! », je me retrouve peu après à lui « avancer » 180€. L’adresse qu’il m’a donné, son mail et le numéro de tel de son patron, tout est faux!

    Je suis allée portée plainte dès le lendemain et je suis triste de voir que certains ne le font pas. En effet on a tous donné l’argent de notre plein gré. Ha oui, mais non, on n’a pas « donné », on a « prêté », c’est à dire qu’on s’attendait à ce que ça revienne, donc déjà ça change la donne. Et même si on n’a pas été forcé, ça reste une arnaque et une escroquerie n’a rien de légal.
    Je ne m’attends pas à ce que porter plainte me rapporte beaucoup, mais je vous avoue que psychologiquement ça m’a fait du bien déjà de pouvoir me placer comme victime d’un arnaqueur et j’ai eu de la chance de tomber sur une policière qui ne s’est pas permis de me juger en prenant ma plainte.
    Si on ne porte pas plainte, on les laisse agir de la sorte et ils pensent que rien ne peut les arrêter, pire, comme le témoignage de Gary, il pense qu’il ne fait rien de mal. Et ben je suis une artiste au chômage, me faire retirer 180€ que je m’épuise à obtenir en trouvant des petits boulots de merde (comme distribuer des flyers dans le métro et me faire insulter par des passants) c’est quelque chose de très dur pour moi. Je suis heureuse pour ceux qui dise « tant pis! c’est pas trop grave » car je n’ai pas ressenti les choses de la même manière. Honnêtement je me sens très mal d’avoir été trompée et en plus d’être manipulée à ce point, j’ai parlé de ma vie à ce mec, je ressens ça comme un viol de l’intimité.
    et pour ceux qui disent: « c’est le jeu, j’ai perdu, il a gagné » C’est pareil, ce n’est pas un jeu à partir du moment que l’une des partie ne joue pas. Devant une machine à sous, on connait les risques, là le mec fait tout pour nous persuader qu’il va nous rembourser. Le manipulateur joue à un jeu, mais nous on le sait pas, c’est donc de la tromperie.
    Vraiment il faut en parler le plus possible et PORTER PLAINTE pour que ces gens se sentent un minimum en danger parce que à ce que je vois, il y a PLEIN et ça se trouve ils trainent dans des sites comme celui-ci pour nourrir leur créativités quand on voit que même si leurs histoires sont différentes, il y a toujours des détails qui reviennent, (Le Julien Dupuis avait les clefs de sa voiture comme l’arnaqueur du métro), s’ils voient que les gens ne portent pas plainte, ils ne vont pas se sentir inquiétés et ils vont même se bercer d’illusions en se disant qu’il faut rien de mal (dixit The Gary). ça peut prendre peut-être des années avant que la justice décide de reconnaitre ce mal, mais autant essayer de faire bouger les choses et amoindrir ces personnes parce que sinon le jour où un étranger sera vraiment dans la galère ou autre, on ne le croira pas et on n’osera même plus l’aider et franchement, ça m’attriste beaucoup.
    (Pour le coup, j’ai écris l’histoire qui m’est arrivé en détail et dans les prochains jours je l’a publierai quelque part sur internet. Et qui sait! Peut-être que comme pour ce site, j’apprendrais que Julien Dupuis est aussi célèbre que Gary ou John/Johann notre Australien/Néo Zélandais/Autrichien et j’en passe.)

    répondre

  • Ma copine et moi avons croisé la route de ce « Ian Steller » Samedi 26 Octobre 2016 rue Saint-Maur à Paris entre les stations Goncourt et Parmentier.
    Nous avons perdu 300€…

    Avec nous il s’appelait Stanley Davis et son « père » Michael Davis.
    Cooper a tellement bien décrit le personnage et son histoire qu’en le lisant j’ai éprouvé une terrible sensation de déjà vu.
    34 ans, parle 5 langues dont l’espagnol et l’allemand mais pas un mot de français. Très propre sur lui, petites lunettes, petite écharpe, sac sur le dos. Etudiant en droit à l’université Notre-Dame à Sydney, en France depuis 8 mois pour finaliser son PhD.
    Nous avons vécu 1 an en Australie et il a tout de suite su sur quoi nous accrocher.
    Il s’est tout fait voler ou presque, l’ambassade lui a trouvé un nouveau vol mais il a des frais a payer. Il a de l’argent dans son portefeuille mais pas assez. Il nous montre tous ses calculs sur son téléphone. Son vol part le soir-même, il est désespéré il n’a jamais demandé de l’argent de sa vie. Son seul espoir c’est qu’on lui prête de l’argent liquide en échange d’un virement express de son « papa ». Ses parents sont morts de trouille, ils ont peur qu’il s’adresse à la mauvaise personne et qu’on l’arnaque en ne lui donnant jamais l’argent liquide (quelle ironie!)
    On accepte d’envoyer un rib au père qu’il contacte au téléphone devant nous (quel acteur! il insiste pour que son père ne réveille pas sa mère pour ne pas l’inquiéter et passe plusieurs minutes à nous présenter et a rassurer son père sur le fait que nous ayons l’air digne de confiance).
    Une fois la confirmation de virement bidon reçue, même si nos réserves se font de plus en plus fortes nous nous sentons redevable car jusqu’à preuve du contraire nous avons l’argent de son père.
    Sur le chemin du distributeur il nous raconte des anecdotes sur sa vie, ses voyages, ses rencontres, sa fiancée japonaise et son mariage à venir. Il insiste pour nous revoir puisque nous planifions de retourner en Australie dans les mois qui viennent.
    Une fois l’argent donné, il place fièrement les billets dans son portefeuille puis nous serre la main chaleureusement avec un sourire que je n’oublierais jamais.
    Il assure vouloir nous tenir au courant de chacune de ses étapes par mail mais semble assez pressé de s’enfuir finalement. Nous lui indiquons l’itinéraire pour rejoindre l’aéroport et nos chemins se séparent.
    Personnellement je ne suis pas connu pour mon empathie et je ne voulais pas l’aider mais à l’inverse, ma copine a le cœur sur la main et elle a tenu à l’aider en lui avançant tout ce qui lui restait sur son compte. Il faut bien distinguer les « con artists » d’envergures de ces petites merdes exécrables qui exploitent la gentillesse et la bonté de ce qui se fait de mieux dans l’humanité.

    Félicitations à tous ceux qui ont fait preuve d’empathie et qui se sont fait plumer vous n’avez pas à vous sentir honteux mais fier d’avoir fait un choix tout à votre honneur.
    Pour ma part j’espère recroiser ce « Ian »/ »Stanley »/ »Michael » un jour. Je sais que c’est peu probable mais à la lecture de vos témoignages c’est possible j’ai déjà pu récolter beaucoup d’informations, lieux et dates. Aussi je vous encourage à continuer à vous manifester à la suite de ces malheureuses rencontres. Bien évidemment si je fais la rencontre de John ou Garry je me ferais une joie de les saluer également :)

    Bien à vous

    répondre

    • Salut à toutes et à tous, victimes innocentes de cet enfoiré.

      Certains se souviennent certainement de mon long (très long) témoignage de janvier 2015.
      Cooper, le gars qui s’est fait avoir en beauté il y a deux ans ! C’est moi !
      Comme quoi, deux ans après, c’est encore vif et je n’ai rien oublié…si ça ce n’est pas un traumatisme. Bref si vous me lisez, vous savez de quoi je parle !
      Sans réponse de personne je m’étais éloigné de ce blog…pour oublier. A tout hasard, je me suis décidé à revenir vers ces commentaires et qu’ai-je découvert avec stupéfaction ? De nombreux témoignages de victimes relatant le mode opératoire toujours aussi effroyable de ce salopard.
      J’ai eu l’impression de revivre le même cauchemar.
      Et quand baz a envoyé le lien je me suis dit après l’avoir ouvert : « C’est ça ! C’est lui ! »
      Avec sa tête de premier de la classe parfaitement crédible en étudiant bcbg au look de jeune aristocrate britannique (surtout quand il a sa petite écharpe !) auquel on donnerait le bon dieu sans confession.
      Je le reconnais PARFAITEMENT, je suis FORMEL c’est le fumier qui m’a « emprunté » 300 boules ! (c’est bon cette fois c’est dit !)
      Ma compagne l’a reconnu également formellement (je rappelle, pour ceux qui n’ont pas eu le courage de lire mon message de 2015, que j’ai amené, par empathie, ce connard chez moi, oui oui vous avez bien lu !)
      Du coup cela signifie que nous avons un portrait de cet énergumène.
      Je remets le lien (ça me fait plaisir !) : http://dbzer0.com/blog/the-greenland-bank-transfer-scam-or-stranded-student-scam-still-at-large-in-europe/
      Merci baz pour cette information et ton témoignage en tout point similaire au mien : je serais curieux de savoir comment tu as obtenu ce lien ?
      N’hésites pas à nous en dire plus car ce lien nous donne beaucoup d’explications, à savoir que le loustic se déplace vraiment dans de nombreux pays d’Europe (Espagne, Allemagne, Belgique, Hongrie, République Tchèque) et semble sévir depuis 2009. A ce niveau là nous pouvons parler d’escroc international, d’arnaqueur itinérant.
      Nous savons désormais qu’outre Ian Russell, il utilise les noms suivants : Michael Simmons, Stanley Davis, Erik Nelson, Peter Janson, Den Larson et Dennis Janson.
      Parfois australien, parfois norvégien ou autre, il peut être accompagné d’un complice.
      Ce qui est clair c’est qu’il n’est jamais seul dans ses agissements (le complice s’il n’est pas toujours présent, agit dans l’ombre lors des appels téléphoniques pour plus de crédibilité ou répond aux mails, notamment pour jouer le père fictif mais aussi pour envoyer le fameux virement en carton…n’est-ce-pas ?!!)
      Il utilise souvent le père comme lien virtuel pour rassurer sa victime. Lorsque notre escroc se nomme Ian Russell, son père se nomme Alan Russell.
      Camg nous relate un autre père lorsque notre homme se nomme Michael Simmons, il utilise le nom de Paul Simmons. (d’ailleurs Camg, rassure-toi, aucun soucis avec le RIB ce n’était que du bidon, et merci pour ton sympathique message ! désolé je réponds un peu tard, en vertu de ce que j’ai écrit plus haut).
      Baz nous évoque un Stanley Davis dont le père est Michael Davis.
      Autre élément à relever, il s’en prend indifféremment aux hommes qu’aux femmes (comme en témoignent les récits de Camg et de Nadège) exploitant même leurs craintes voire leurs peurs pour inciter la victime à cracher son argent pour se dépêtrer de cette situation inconfortable. Moins que la peur, j’avais davantage eu un sentiment d’agacement face à ce type qui me collait littéralement aux basques ! Très difficile de s’en débarrasser car il est sur le point de pleurnicher comme un gamin (ce détail m’avait interpellé et il est capital pour comprendre à quel point ce type n’hésite pas à utiliser l’empathie de son prochain pour sévir). Je m’en souviens comme si c’était hier.
      D’autre part, le lien que nous a transmis baz nous montre les faux documents de virements falsifiant en toute impunité des documents de banque des Spitzberg, du Groënland et pour ma part d’Australie (j’ai gardé le document au cas où).
      Hypothèse de profil psychologique de l’individu : probablement quelqu’un qui jouit de son acte au moment où il réussit à plumer sa victime (quand il a récupéré l’argent et que la victime se casse), démontrant une absence totale de scrupule et usant de l’empathie comme arme fatale. C’est un acteur hors pair passant comme il le souhaite du registre de la tristesse à la joie, du rire aux larmes, sachant devenir complice et rassurant quand il le faut. Manipulateur de génie il sait emmener sa victime là où il le souhaite par son formidable pouvoir de persuasion. C’est quelqu’un de très intelligent car la démarche est recherchée, méticuleusement élaborée. Tout d’abord, il est doué dans de nombreuses langues étrangères, don qu’il use sans modération ! Cela lui donne un crédit supplémentaire face à ses victimes, lui conférant le statut du parfait voyageur perdu. Il connait bien les comportements humains, les réactions des gens. Il est très observateur, sait s’adapter à sa victime et c’est la raison pour laquelle il la cible très vite et ne se trompe jamais. J’avais la tête du gars sympathique (je l’ai toujours !) et vous aussi j’imagine. Comme pour un acteur, il faut de la mémoire pour concevoir, retenir et retranscrire son scénario sans faille. Peut-être un acteur qui n’a pas percé ? Un vagabond souhaitant se faire financer ses voyages par ses victimes ? Un étudiant en psychologie en quête de voyages faciles ? Difficile à dire. La manœuvre qui ne semble pas nouvelle (voir les cas similaires à celui de notre « ami » Ian qui n’a donc rien inventé) est désormais bien rodé, il s’évertue maintenant à peaufiner son style pour perfectionner son escroquerie. C’est également quelqu’un de parfaitement organisé qui sait s’entourer de complices (il nous faudrait des indices sur eux, lorsque celui-ci est accompagné). Et enfin, nous pouvons dire que nous avons à faire à un type parfaitement culotté qui n’hésite pas à falsifier (ou faire falsifier) des documents officiels ou créer des faux profils sur internet pour mieux duper son interlocuteur. Et ça marche !
      Tout cela est parfaitement réfléchi et travaillé. A ce niveau, sans parler d’art (ne lui faisons pas cet honneur) c’est presque un métier.
      N’hésitez pas à diffuser ce lien et ce portrait partout où vous le pouvez afin que son champ d’action se rétrécisse et qu’il soit, un jour (ayons un peu d’espoir), appréhendé.
      La preuve que ces témoignages ont servi, Romain a réussi, après lecture de nos témoignages, à récupérer facilement son argent (autre information intéressante : l’homme ne semble pas résister, ce qui démontre une faiblesse manifeste de sa part lorsqu’il constate qu’il a été pris la main dans le pot de confiture). D’ailleurs Romain, si tu nous lis, n’hésites pas à nous expliquer avec plus de détails comment tu as réussi à le retrouver aussi facilement. Cela nous renseignera sur ses mouvements dans les heures qui suivent l’escroquerie (les victimes pourront ainsi revenir sur le lieu de leur agression et peut-être retrouver leur bourreau s’il ne s’est pas enfui dans la foulée).
      Si vous avez d’autres informations, n’hésitez pas à témoigner sur ce blog et cette page qui semble progressivement devenir une sorte de mur des lamentations (mais aussi un outil de collecte d’indices !).
      L’idéal serait de prolonger le très bon travail de ce blog (http://dbzer0.com) en continuant à collecter des éléments sur l’individu et de constituer un portrait parfait à diffuser sur les réseaux sociaux et autres supports médiatiques. Si certains veulent agir faites le moi savoir dans ce blog (et je donnerai mon adresse mail).
      WANTED Ian Russell (ou autres noms et complices qu’on n’oublie pas !) Dead or Alive !

      Je vous souhaite une bonne soirée !
      Solidarité avec vous.

      Cooper.

      répondre

  • Le mien s’appelait Guillermo, venait de Majorque, avait 60 ans passés et je lui ai donné 40 euro, et de bon coeur en plus !

    répondre

  • Je n’en reviens pas et je suis estomaquée! Mais en même temps c’est la confirmation que je ne suis pas la seule à m’être faite avoir et bien arnaquée, et c’est presque un soulagement, car j’avais vraiment honte d’avoir filé de l’argent à ce type…

    Pour ma part, j’ai rencontré ce fameux « Stanley Davis » le 1er juin 2017, à Lausanne en Suisse et j’y ai perdu CHF 550.-!!!

    Exactement la même histoire que baz, les mêmes détails, le même côté bcbg, la même confirmation de virement qui a pour but de vous assurer…bref le même scénario qui fonctionne parfaitement.

    Je pensais naïvement faire une bonne action, en réalité je me suis faite avoir comme une pigeonne.

    Enfin, ce n’est que de l’argent!

    répondre

    • Merci pour ton témoignage.
      Ce n’est peut-être que de l’argent mais le préjudice moral est considérable ! La preuve je suis encore sur ce blog pour témoigner.
      Vraiment désolé pour toi.
      Ceci est encore la preuve que ce sa..pard sévit toujours.
      As-tu porté plainte ?

      répondre

  • Merci Cooper pour tes messages, comme toi je reviens voir ce qu’il en est, toujours traumatisée!! Comment penses-tu agir exactement? En mettant sa photo et ses noms sur les réseaux sociaux? D’une autre façon? Bon courage à vous tous.

    répondre

  • De rien Nadège !
    L’idée serait de relayer notre chaîne de messages ou bien le lien que je mentionne dans mon message :
    http://dbzer0.com/blog/the-greenland-bank-transfer-scam-or-stranded-student-scam-still-at-large-in-europe/
    Si vous avez de nouvelles infos, n’hésitez pas à partager et surtout à diffuser pour éviter que d’autres se retrouvent dans nos situations !
    3 ans après, je suis toujours marqué par cet évènement…

    Cooper

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.