Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Couches lavables : comment ça marche, conseils et réponses à vos questions

Ça fait maintenant quelques mois que nous utilisons des couches lavables pour Louison et lorsque j’en ai parlé ici ou sur Instagram, j’ai vu que ça suscitait pas mal de curiosité ! Je vous raconte donc notre expérience et réponds aux questions que vous m’avez posées.

Disclaimer : je ne suis pas une experte donc n’hésitez pas à me corriger dans les commentaires ou à compléter mes réponses. L’objectif étant de s’entraider sur le sujet :)

couches lavables

Pourquoi les couches lavables ?
On commençait à déprimer pas mal en voyant la quantité de déchets qu’on produisait ! Chaque soir, la poubelle de la salle de bains débordait de couches jetables et on se disait que ça serait comme ça tous les jours pendant trois ans… J’ai donc commencé à me renseigner tout doucement.

Et puis, l’étude 60 millions de consommateurs sur les couches est sortie. On utilisait la marque Love & Green, réputée “propre”, et elle se retrouvait tout en bas du classement, avec des traces de glyphosate.

Ça a achevé de me convaincre. J’en ai alors parlé avec une de mes voisines, qui avait utilisé des couches lavables pour ses deux enfants. Et qui a très gentiment proposé de m’offrir les siennes !

Comment ça fonctionne ? Il y a plusieurs éléments à combiner ?
Il existe différents modèles de couches lavables. Pour faire court, il y a :

– les tout-en-un, où tout est d’un seul tenant (comme une couche jetable finalement), et où on lave tout à chaque fois.

– les tout-en-un à poches. Même chose qu’au-dessus, sauf qu’une poche permet de “booster” les couches : on peut y ajouter facilement ce qu’on appelle des inserts, pour augmenter l’absorption. Ce sont, par exemple, les Bambino Mio Miosolo.

couche lavable tout-en-un à poche

– les tout-en-deux, où on a une culotte dans laquelle on peut venir accrocher des inserts. On peut réutiliser la culotte deux ou trois fois en suivant, si elle est propre, en retirant les inserts sales et en y remettant des inserts propres. Ce sont les best-bottoms par exemple (qui fonctionnent avec des boutons pressions), ou les Bambino Miosoft.

couche lavable deux-en-un best bottoms

couche lavable bambino miosoft

– les tout-en-trois, qui sont en trois parties : une culotte, une poche qu’on accroche et qui sert à accueillir les inserts, et les inserts. Ce sont les T-Mac de chez Hamac par exemple.

Il y a d’autres systèmes (comme les langes) mais je vous parle uniquement de ce que je connais et ai pu tester.

Comment est-ce que tu les laves ?
Je les lave en machine, à 60 degrés, avec un cycle long et un bon essorage.

J’utilise une lessive dite “compatible” (en ce moment, la Le Chat Sensitive liquide) car les lessives écologiques ne sont malheureusement pas assez efficaces ou risquent d’encrasser les couches.

Pas d’adoucissant !

Les puristes des couches lavables ont une routine un peu plus complexe, avec un premier lavage à 30 degrés, puis un lavage à 60 degrés. Il semblerait que ça évite aux couches de s’encrasser sur le long terme. Je l’ai fait quelques temps mais je trouvais que réduire ses déchets pour, de l’autre côté, utiliser autant d’eau, c’était dommage. Donc je reste sur mon lavage unique et pour le moment, tout va bien. Si mes couches finissent par sentir l’urine, je serais bonne pour un bon décrassage dans la baignoire…

Pour trouver les lessives compatibles, je me suis inscrite sur un groupe Facebook dédié aux couches lavables. En voici quelques-unes : Le Chat l’Expert, Skip Active Clean, Omo Active, X-tra poudre active. Parmi les lessives “green”, la Rainette liquide à l’aloe vera est compatible (mais jugée moyennement efficace).

Pour le séchage, je les fais sécher à l’air libre car nous n’avons pas de sèche-linge. Les inserts peuvent aller au sèche-linge (et il semblerait que ça leur réussisse, ils sont moins “cartonnés”), mais ce n’est pas le cas de toutes les couches, car la partie imperméable peut souffrir de la chaleur apparemment.

Combien ça coute ?

C’est un investissement au départ, c’est certain.

Il est possible de s’équiper pour pas trop cher en commandant sur des sites chinois type Aliexpress mais je me méfie un peu : j’utilise les couches lavables pour limiter les produits chimiques en contact avec les fesses de mon bébé donc j’ai envie d’un minimum de traçabilité.

En commandant des marques plus “connues”, c’est un gros budget mais qui sera rentabilisé à moyen terme (n’oublions pas qu’un enfant met des couches pendant environ 3 ans…). Encore plus si vous avez un deuxième enfant.

Il existe également un marché de l’occasion – vous pouvez donc y acheter ou y revendre des couches. Il faudra simplement bien les décrasser / les désinfecter avant utilisation. A savoir : les couches lavables ne perdent pas énormément de valeur à l’usage si elles sont bien entretenues, vous pourrez les revendre.

Quelle est leur durée de vie ?

Si on en prend soin, elles peuvent être utilisées pour plusieurs enfants sans problème. Ma voisine les a utilisées pour ses deux enfants, elles servent maintenant à Louison et seront encore en bon état si on fait un deuxième ;)

Le voile jetable te semble-t-il utile pour un bébé allaité ?

Nous n’en avons jamais utilisé car ça annule l’effet “au sec” de nos voiles polaires. Ça veut dire que oui, il faut mettre un peu les mains dedans pour rincer la couche avant de la passer en machine… ^^ Maintenant que Louison mange des solides, c’est beaucoup plus simple, on jette juste le caca dans le toilette !

Combien de couches faut-il ?

Tout dépend du rythme de lessives et de l’âge de votre bébé. Il faut calculer le nombre de couches par jour, et prévoir le temps de lavage/séchage.

Avec environ 24 couches, pour un bébé de neuf mois, on fait une lessive tous les trois-quatre jours.

Est-ce que tu en utilises la nuit ?

Oui ! Pour la nuit, j’ai fait plusieurs tests et ce qui fonctionne le mieux pour nous, ce sont les Bambino Mio Miosoft : une culotte que je remplis d’inserts bien absorbants (bambou / chanvre).

Est-ce que tu n'utilises que ça ?

Malheureusement, non !

Il m’arrive de prendre du retard dans mes lessives, auquel cas j’utilise des couches jetables. 

On utilise aussi des couches jetables quand on part en vacances : je ne me vois pas vraiment prendre 25 couches lavables dans la valise (ça prend de la place), ni revenir avec des couches sales ;)

Pour le moment, chez la nounou, nous utilisons des jetables. Elle est ok pour les lavables mais on attend de trouver notre rythme, c’est déjà un chamboulement d’organisation donc on ne veut pas s’ajouter de contrainte supplémentaire.

Enfin, il m’arrive de mettre une couche jetable quand je pars en longue balade ou quand je vais au restaurant : j’ai toujours un peu peur qu’il fasse caca juste après qu’on soit partis, et d’être obligée de me promener avec une couche qui sent mauvais pendant des heures… ^^

Au début j’étais un peu obsédée par les lavables et je culpabilisais dès que je lui remettais une jetable, mais j’ai décidé de lâcher un peu prise – c’est déjà assez difficile d’être maman, je ne vais pas me flageller pour ça.

Quelle marque préfères-tu ?

Je pense que chaque bébé est différent, mais la marque qui nous convient le mieux est Bambino Mio. Je les trouve très jolies, elles sont pratiques, et on n’a pas de fuite avec. Je mettrais les Hamac en deuxième position – elles ont l’avantage d’être très fines donc confortables pour le bébé, mais je les trouve un peu fragile (sachant que ma voisine m’a donné de vieux modèles, peut-être qu’ils se sont améliorés depuis).

Que fais-tu des couches sales en attendant de les laver ?

J’ai un seau en plastique à côté de la machine à laver, je les stocke là. Je laisse le seau ouvert : ça permet aux couches de respirer, et ça ne sent vraiment pas mauvais, surtout depuis qu’il mange des solides (quand il était allaité à 100%, c’était autre chose).

L’idéal est même d’avoir un grand panier à linge en plastique avec plein de trous et d’ouvertures : plus ça respire, moins ça sent.

Tous les combien de temps changes-tu Louison ?

La journée, environ toutes les 2 à 3 heures. La nuit, il garde sa couche environ 10-12 heures.

Comment ça se passe quand bébé grandit ? Il faut en racheter ?

Ça dépend des modèles de couches : certaines sont évolutives, d’autres non. Sur certaines couches, comme les Best Bottoms, il y a tout un tas de boutons qui permettent d’ajuster la couche au mieux.

Est-ce que la nounou les accepte ?

C’est à négocier avec votre assistante maternelle ou avec la crèche. Le plus simple, dans ce cas-là, c’est sans doute des “tout-en-un” : il n’y a aucune différence avec une couche jetable ! Il faut juste les stocker dans un sac ou un seau et les récupérer le soir.

Comment tester sans se ruiner ?

Il existe des services de location. Ça peut être un bon moyen d’essayer différentes marques, et aussi de voir si ça vous convient. Je n’ai pas essayé mais je suis tombée sur Locacouche par exemple, ou le site Les P’tits Natures.

A partir de quel âge peut-on en utiliser ?

Dès la naissance : Hamac fait de toutes petites tailles. De mon côté, je ne le conseillerais pas forcément : au début, avec un bébé, on est vraiment épuisés et je trouve que gérer ça en + de tout le reste, ça n’est pas forcément évident. En plus, les bébés grandissent super vite à cet âge là et les couches ne sont pas forcément rentabilisées. On a démarré vers les 3 ou 4 mois de Louison et c’était bien !

Est-ce que bébé a moins de rougeurs avec ce genre de couches ?

De notre côté, Louison n’a quasiment jamais de rougeurs, que ce soit avec des couches lavables ou jetables, donc je ne peux pas comparer. Mais ma voisine a été obligée d’utiliser des lavables car sa fille était tout simplement allergique à TOUTES les couches jetables. Dès qu’elle est passée aux lavables, elle n’a plus eu aucun problème.

Est-ce vraiment plus écologique ?

La question est légitime car les couches lavables nécessitent de faire pas mal de machines (et donc de consommer eau et électricité), d’utiliser de la lessive… Une étude de l’ADEME concluait qu’il n’y avait pas d’intérêt écologique à utiliser des couches lavables par rapport aux jetables… mais a publié un guide pour parler des déchets que représentent les couches et comment passer aux lavables !

Voici quelques conseils pour que l’impact des couches lavables soit moindre : pas de sèche-linge (ça consomme de l’énergie), ne pas faire tourner sa machine à moitié vide, donner plusieurs vies aux couches, soit en les utilisant pour plusieurs enfants, soit en les revendant ou donnant…

Quels types d'inserts conseilles-tu ?

J’utilise des inserts en bambou que j’ai achetés ici. Et j’ajoute, selon les couches, des voiles en polaire, qui donnent un effet “au sec” (j’avais acheté des Hamac). J’ai aussi pas mal d’inserts offerts par ma voisine, en chanvre et en bambou (ça absorbe super bien), et des inserts en micro-fibre : ils sèchent vite après lavage mais n’absorbent pas beaucoup je trouve. Ci-dessous, ce sont les inserts Best Bottom.

inserts best bottoms

J’espère avoir répondu à un maximum de questions – n’hésitez pas à m’en poser d’autres dans les commentaires !

Couches lavables : comment ça marche, conseils et réponses à vos questions
22 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Merci pour ton article qui tombe à pic. Nous attendons bébé n°1 et la question des couches lavables n’en n’est pas vraiment une sauf dans la pratique. Je ne sais pas encore vers quel modèle m’orienter mais ton article va bien m’y aider.
    Au plaisir de te relire

    répondre

  • Merci pour cette article! Toujours autant un plaisir de te lire!

    répondre

  • Article très intéressant et très complet ! Pour ma part j’utilise des couches lavables Hamac pour mon bébé de 14 mois depuis plusieurs mois et j’en suis très satisfaite ! J’ai les modèles en plusieurs parties, du coup je tourne avec une dizaine d’absorbants, 7 nacelles et 4 culottes, je lave surtout les absorbants à la machine (le reste se lave très bien avec du savon de marseille par exemple) et je fais une machine tous les 3 jours environ. Ma nounou est ok aussi pour les utiliser par contre je continue de lui mettre une jetable la nuit car c’est un gros dormeur (12-13h/nuit !). C’est sûr que c’est un investissement de base (300 euros de mon côté) mais c’est assez vite rentabilisé et comme tu dis, ça évite aussi tous ces déchets… Comme toi je conseillerais de commencer vers 4-6 mois quand le bébé commence à avoir un rythme niveau change sinon ça peut vite être l’enfer ! Ah et je trouve les couches hamac de très bonne qualité, malgré les nombreux lavages, les absorbants restent en très bon état et autre avantage, ils sortent quasiment secs de la machine ! Pour terminer ce commentaire fleuve je dirais qu’il faut se lancer mais qu’on ne le regrette pas après !

    répondre

    • Merci beaucoup pour ton témoignage ! Oui tu as raison de préciser que ce sont surtout les absorbants qui n’aiment pas le savon de Marseille ! Pour les Hamac, celles que j’ai doivent avoir au bas mot 5 ou 6 ans donc j’imagine qu’elles ont évolué depuis, et tant mieux :) J’avais failli en acheter car ils ont de très belles couleurs et de jolis imprimés mais j’ai suffisamment de couches pour tenir jusqu’à la propreté de Louison donc je me suis raisonnée ^^

      répondre

      • Merci à toi pour cet échange, j’espère que ton article et mon témoignage décideront d’autres parents à rejoindre le club des couches lavables, car dans un récent article sur l’étude parue sur les substances présentes dans les couches jetables, le journaliste indiquait que nous n’étions pour le moment que 5% de parents à les avoir adoptées! C’est vrai qu’au départ ça peut un peu effrayer et c’est donc précieux d’avoir des infos et des témoignages avant de se lancer car malgré tout, c’est vraiment un beau geste pour la nature! (et pour les fesses de nos bébés :p)

        répondre

  • Merci pour ce chouette article ! Et bravo pour les petits montages des couches. C’est accrocheur et très clair. Ici on est des adeptes des couches lavables. On a commencé aux 1mois et demi de notre fille, et ça nous saoulait de passer notre temps à acheter des couches jetables. Pour notre fils, ça a été couches lavables dès la maternité. Plus simple pour nous. Comme quoi, on peut se faire une montagne du truc, mais finalement par rapport à notre expérience, on a trouvé ça plus simple d’avoir tout notre stock de lavable sans devoir se soucier du réassort. Par rapport à l’aspect écologique, il y a un très bon guide des éditions “grandir autrement” qui traite du sujet. Et on aura beau retourner le problème dans tous les sens, y a pas photo, les couches lavables sont plus écolo (sachant qu’il faut plus d’eau pour produire une couche jetable que pour produire ET laver une couche lavable. Et l’eau de la jetable sera polluée au passage). Et je ne parle même pas de la santé de nos bébés ! Avec l’expérience, on sort à l’extérieur en couches lavables sans stress. Et on tient jusqu’à 3 jours lorsqu’on se fait des petits séjours à droite à gauche et du coup, oui on y consacre un sac entier pour transporter les couches (mais bon, c’est l’histoire de 2-3 ans, c’est pas grand chose comme effort). Encore bravo pour ce chouette article. J’en ai lu beaucoup et le tien je le trouve efficace !

    répondre

    • Merci beaucoup Cyrielle ! Je voulais essayer de rendre les choses claires car je sais qu’au démarrage, on n’y comprend pas forcément grand chose ^^ Je suis donc ravie si ça te semble réussi :)

      C’est top d’avoir commencé dès la naissance ! Pour un deuxième, j’imagine que c’est un peu moins la panique. On verra ici comment on fera, si deuxième il y a :)

      Je suis assez d’accord pour la pollution, j’étais vraiment surprise de lire l’article de l’ADEME. Je reste aussi persuadée que c’est moins polluant, ça me semble logique…

      Pour les petits séjours, j’avoue, on a la flemme, comme on n’a pas de voiture et qu’on voyage uniquement en train, on optimise le plus possible nos valises. C’est dur de voyager léger avec un enfant !

      répondre

  • Wah ! Super ! Merci pour l’article ultra complet !

    répondre

  • Bonjour

    Utilisant les couches lavables depuis 3 mois. Et j’ai fini par trouvé une lessive écologique et efficace pour les couches lavables: la lessive soapix.
    Je m’en sers pour le linge de toute la famille. Mais on la trouve que sur internet enfin je l’ai jamais trouvé

    Super article en tout cas.

    répondre

  • Une petite précision : dans toute la liste des lessives compatibles, il y en a UNE écologique et compatible. C’est la poudre à laver écodoo formule concentrée et écriture blanche : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10156706586892383&set=oa.266554160555935&type=3&theater
    Ici il est impossible pour nous d’utiliser une lessive conventionnelle avec les soucis de peaux du deuxième donc c’est la seule que j’ai trouvé dans le groupe qui est compatible, OUF il y en avait au moins une ! Je la trouve dans un magasin l’Eau Vive.

    répondre

  • Amélie Sapristi

    Super article merci! J’utilise les hamac classiques et les bambino mio en 2 parties pour ma part. Avec les inserts de hamac. J’ai abandonné les langes bambino, trop gros. Les couches hamac sont plus fines mais je trouve les bambino mio plus fiables niveau fuite. Sinon je fais pareil pour les sorties/vacances = couches jetables et la nuit aussi car je dois changer beaucoup plus souvent les lavables. Du coup je me pose la question de l’insert… je suis allée voir les modèles en bambou mais sur le gif animé il y a un autre insert plus petit et un troisième triangulaire… ça m’intéresse d’en savoir plus 😅! Merci!

    répondre

  • Hello
    merci pour ton article ! Du coup, j’ai cru comprendre que tu utilisais la marque miosoft. Quel modèle utilises-tu ?
    Et du coup, si on a envie de commencer avec les miosoft couches tout-en-deux pour un bébé qui a 5 à 6 couches par jour, si j’ai bien compris : on change la culotte tous les jours, et les couches lavables et booster à chaque change ? C’est bien ça ?

    Merci pour ton retour :)

    répondre

  • Bonsoir,

    On utilise aussi des couches lavables pour ma fille. Son assistante maternelle l’accepte et l’organis n’est pas compliquée a mettre en place (elle nous a meme cousi un sac de transport pour les couches sales en toile enduite! Cadeau de Noël pour ma puce!). Et pr la lessive on utilise la ecodoo deja citée avant, et elle est vraiment bien!

    répondre

  • Bonjour ! Petite question sur vos ressentis. Est-ce que lorsque vous changee votre bébé, la couche elle même est bien sèche ? Je ne parle pas de l’absorbant, mais de l’enveloppe.
    Car moi j’ai voulu tester il y a quelques temps avec une Hamac achetée en magasin bio, et j’ai vite arrêté car dès le premier change d’insert, je réalisais que les bords de la culotte le long de l’aine restaient humides alors qu’elle on n’est pas censé la remplacer à chaque change. Est-ce une expérience que vous avez pu avoir aussi? Dans ce cas j’hésite à choisir un modèle ou la totalité de la couche se remplace à chaque change mais j’ai peur que l’investissement ne soit plus élevé. Des avis sur la question ? Merci d’avance

    répondre

  • J’ai du récemment réinvestir un peu car Loni grandi et certaines n’allaient plus! Et là j’ai découvert Vinted pour les couches! C’est top j’ai trouvé exactement les modèles et inserts que je voulais pour des sommes défiant toute concurrence…
    Donc à ceux qui trouvent que c’est cher… plus aucune excuse! ;)

    répondre

  • Merci Juliette pour ton article. Avec mon conjoint on est partie sur un abonnement de couche Hamac via le site ma petite couche mais nous avons arrêté au 1 mois et demi de notre fille. Beaucoup trop de fuite, elle a fait ses nuits très vite et même avec des absorbants supplémentaires ce n’était pas suffisant, de plus les voiles polaires étaient constamment encrassé pourtant la lessive que nous utilisons est recommandée.
    Nous avons arrêtés à grand regret parce que ce n’était pas gérable elle se réveillait trempée… Mais nous allons y revenir au moment de la diversification, en espérant que ça sera concluant 🤞.

    répondre

  • Mon Titou a commencé à utiliser des couches lavables vers ses 2 ans, si je me souviens bien (c’était en 2004-2005, la préhistoire des couches lavables ! à l’époque on les trouvait sur des forums et la plupart était cousu maison !), du coup son petit frère Miniloup en a beaucoup porté. J’étais comme toi, je faisais un mix lavables / jetables quand c’était plus pratique, et si je passais un peu pour une illuminée à l’époque, qu’est-ce que j’ai trouvé ça chouette ! Je suis super contente de voir que ça c’est quand même bien démocratisé :)

    répondre

  • je n’ai pas d’enfant alors j’avoue qu’en lisant le titre je me suis dit “bof, voilà un post qui ne m’intéresse pas”. et puis je me suis prise à lire ta réponse à la première question, puis à la 2è, etc et finalement j’ai tout lu, y compris les commentaires ! et le moins qu’on puisse dire c’est que j’ai appris plein de choses intéressantes ! bravo à toi d’avoir su rendre ce sujet intéressant pour moi aussi !

    répondre

  • Je voulais te raconter un peu ma vie ; ça fait des mois (des années presque) que je m’intéresse aux couches lavables, que je lis des tonnes et des tonnes de trucs dessus sans jamais oser me lancer. Je suis une quiche de l’organisation, doublée d’une sacrée flemmarde, bref malgré mon envie, je m’étais dit que ce n’était pas pour moi.
    Mon deuxième enfant a quelques semaines de moins que le tien, et quand j’ai su que tu utilisais des couches lavables, j’ai respiré un grand coup et je me suis lancée. Tu en parlais si simplement “ah tiens, ma voisine m’en donne, j’essaye” que je me suis trouvée bête de tergiverser autant !
    Voilà, ça fait 6 mois, je suis ravie, et c’est grâce à toi ! Je voulais te le dire :)

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.