Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Dimanche colère

J'avais commencé cet article du dimanche par le récit de ma sortie shopping d'hier avant de me rendre compte de la futilité de ce que je vous racontais alors que nous sommes le 8 mars, journée internationale des droits des femmes. Que des milliers de femmes marchent en ce moment même dans la rue pour faire entendre nos droits - merci à elles, infiniment.

Le féminisme est un sujet que j'aborde peu car je ne me sens pas légitime pour le faire - d'autres en parlent beaucoup mieux que moi. J'ai toujours peur d'être maladroite et j'estime que la problématique est trop importante pour être traitée à la légère, sans rigueur. C'est sans doute une erreur de ma part - plus on sera nombreuses (et nombreux) à s'emparer du sujet, plus vite les lignes bougeront.

À moins que la vraie crainte, de mon côté, soit d'ouvrir la porte à la colère qui est en moi et de ne plus jamais réussir à la refermer. C'est plus facile de fermer les yeux, et je ne suis sans doute pas prête à vivre avec cette rage. Mais je sens qu'elle est là, que ça bouillonne, qu'elle grandit à chaque nouvel affront, et il va bien falloir que ça sorte à un moment donné. En revanche, elle sortira peut-être en privé - j'ai une peur bleue du conflit et des reproches, et je n'ai pas envie de m'infliger ça sur les réseaux sociaux. J'admire les femmes autour du moi qui osent assumer leurs convictions, qui s'en prennent plein la gueule et qui continuent. J'admire les femmes "qui se lèvent et qui se barrent". C'est grâce à elles que les choses évoluent.

En attendant, n'hésitez pas à aller suivre mon amie Laëtitia sur Instagram qui donne en story aujourd'hui plein de ressources (livres, podcasts...) pour s'informer sur le sujet et pour déconstruire les schémas dans lesquels on s'inscrit sans même parfois en avoir conscience. En la lisant et en discutant avec elle, j'ai ouvert les yeux sur plein de choses et je l'en remercie (et sur une note plus personnelle, c'est mon amie, je l'aime ♡).

--

Passons maintenant aux choses plus futiles !

Mon article s'appelait donc "Dimanche shopping" au départ, et ça me faisait sourire parce que ça fait bien longtemps que le shopping n'est plus au coeur de mes préoccupations. Non pas qu'il l'ait vraiment été un jour (j'ai toujours été plus fourmi que cigale - à 8 ans, je mettais tout mon argent de poche sur mon livret A et le moindre achat de Pogs, de Babies ou de vignettes Panini était anticipé et étudié pendant des jours). Mais, depuis ma prise de conscience écologique, puis la naissance de Louison, ce désintérêt est encore plus marqué. Je ne prends plus de plaisir à acheter, à encombrer mes placards. Derrière chaque vêtement, je vois l'empreinte carbone, le manque d'éthique des grosses enseignes.

Sauf que bon, j'en étais arrivée à porter un pull de Gaëtan qui avait rétréci au lavage (et qui me faisait beaucoup transpirer - un bonheur). Il m'en fallait donc un et de façon plutôt urgente (je travaille demain et mardi). Gaëtan était parti chez ses parents avec Louison ; la pluie avait enfin cessé... J'ai pris, un peu à reculons, le RER direction Paris et me suis promenée autour de République. Et... ça m'a fait un bien fou !

J'ai trouvé un joli pull chez Make My Lemonade, j'ai découvert une sublime boutique de fleuriste (Parisette) et j'ai craqué pour un philodendron hastatum chez Leaf. Que des entreprises créées par des femmes.

Je me suis extasiée devant la façade d'un hôtel, ai regardé les gens manger en terrasse, suis rentrée dans un immeuble dont la porte était restée entrouverte (il y avait un sublime carrelage et une belle porte colorée dans le fond)... Je suis revenue chez moi pleine d'énergie.

leaf paris
monsanto
hôtel du nord
parisette fleuriste

Depuis le dernier article du dimanche, ça y est, j'ai terminé les travaux dans la cuisine. Et je suis tellement contente du résultat ! Bon, il ne faut pas regarder de trop près, on voit que ce n'est pas nickel, j'ai des progrès à faire avec les enduits et le plâtre, mais pour une première, je suis quand même plutôt fière de moi. Je regarde ma cuisine et je me dis que j'ai opéré ces changements quasiment toute seule.

C'est bête mais ça m'a donné un gros sentiment de puissance ! (c'est d'ailleurs le mantra que je me répète au yoga chaque semaine : on devait choisir une phrase qui symbolise le but qu'on souhaite atteindre et qu'on se répète intérieurement en début et en fin de séance ; jusque là je choisissais toujours des choses un peu molles ("je suis détendue") et j'ai décidé que merde, dorénavant, ça serait "je suis puissante")(et que je dirais merde si je veux)

On a gagné en luminosité, et on a l'impression que le plafond est plus haut. Ce qui, pour une cuisine qui doit faire 4 mètres carrés, change tout ! Les photos avant / après sont un peu trompeuses car l'angle n'est pas exactement le même mais ça donne une idée du changement opéré :)

éclaircir cuisine
cuisine repeinte
cuisine repeinte

J'ai continué sur ma lancée en installant un rideau pour cacher l'énorme placard de la chambre d'amis / buanderie. C'est là qu'on stocke les couettes et pas mal de bazar, c'est pratique (je rêve secrètement d'en faire une cabane pour Louison plus tard mais je ne suis pas sûre que ça soit assez solide) mais moche. Je cherchais une solution simple et peu coûteuse pour le fermer, j'ai opté pour un rideau. Je ne sais pas si c'était la meilleure option mais ça fait déjà beaucoup plus "rangé". Et ça m'a permis d'apprendre à me servir d'une perceuse (c'est hyper facile mais je ne l'avais jamais fait).

cacher placard chambre
chambre rideau

Le prochain chantier sera peut-être le mur bleu du salon, que j'hésite à repeindre dans une couleur plus claire. On aime vraiment beaucoup ce bleu mais la pièce est sombre et ça a tendance à me déprimer un peu. Je ne sais pas trop dans quelle mesure un mur plus clair changerait les choses mais j'ai envie d'essayer - mes parents ont repeint une partie de ma chambre d'enfant en blanc, dans leur maison, et je trouve la différence assez flagrante en terme de lumière. On est donc en pleine réflexion sur le choix de la couleur... même si je sens que Gaëtan préfèrerait qu'on ne touche à rien :)

mur bleu salon
mur bleu salon

Notre petite vie suit son cours avec ses routines et habitudes rassurantes. Louison continue d'admirer les poules aux vergers près de chez nous et la personne qui s'en occupe nous a gentiment donné de magnifiques œufs ! On a pas mal papoté avec lui, on a ainsi appris que l'oie avait pondu et aussi que les poules étaient en train de couver une douzaine d'œufs. Louison devrait donc bientôt pouvoir s'extasier devant des poussins... Je suis heureuse qu'il puisse avoir accès à un petit morceau de campagne - j'ai grandi avec une nounou et un grand-oncle qui avaient un mouton, des lapins, des poules, un cochon et un immense potager. On écossait les petits pois pour les blanchir et les congeler, on ramassait le maïs. Ça m'émeut de voir Louison découvrir un peu de ça même si on habite en ville.

Sherlock dort beaucoup, je crois qu'il est impatient que les beaux jours reviennent pour sortir à nouveau jouer avec ses copains (il s'entend super bien avec un chat qui vit tout près, c'est trop mignon de les voir ensemble). Mes plantes aussi attendent le printemps : je lutte contre une attaque d'araignées rouges, j'ai hâte de pouvoir toutes les sortir pour les doucher dehors, ça sera plus pratique que dans ma baignoire ;)

oeufs blancs
chat qui dort dans le canapéa
mur bleu salon
vergers de l'ilot fontenay
calathea white star douche
ombre chat

Toujours pas de lecture de mon côté, j'ai rendu tous mes emprunts à la médiathèque car je n'arrivais pas à m'y mettre. Mona Chollet et le livre sur la fatigue des mères attendront donc encore un peu. En revanche, on avance tranquillement dans Sex Education et c'est vraiment une chouette série.

Je vous avais dit il y a quelques temps que je laissais pousser mes cheveux. J'ai le regret de vous annoncer que j'ai craqué et que j'ai tout recoupé. Les cheveux longs ne seront donc pas pour tout de suite.

Et puis demain, je démarre un nouveau projet très excitant - je n'en dis pas plus par superstition et aussi parce que je ne sais pas si j'ai le droit d'en parler ^^ Je vérifie avec l'équipe demain matin et si je peux, je ferai des stories sur Instagram ;) Souhaitez-moi bonne chance, je suis hyper stressée mais aussi extrêmement enthousiaste.

Je vous souhaite une très chouette semaine et vous remercie d'être toujours au rendez-vous pour ces articles du dimanche, depuis tant d'années. Ils m'aident à grandir, vous m'aidez à grandir, et c'est un bien joli cadeau ! A très vite !

Dimanche colère
20 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Moi aussi, j’admire les femmes qui se lèvent et qui se barrent. Tout comme toi, Juliette, je suis en colère et je préfère me taire par peur du conflit.
    Lors du mariage pour tous, j’avais pris position en faveur du mariage pour les homosexuels et je m’étais retrouvée à perdre mon calme lors de discussions animées avec une collègue. Je n’avais pas réussi à défendre calmement mon point de vue face à cette collègue plus à l’aise que moi avec les mots et avec l’humour cinglant.
    La conclusion de mon interlocutrice était qu’avec cette loi, je faisais partie des féministes qui encourageaient le vice !! Ce fut très douloureux pour moi.
    Depuis, je fais attention à qui je m’adresse et je ne donne mon point de vue qu’à des personnes avec qui une discussion calme et sans animosités me semble possible.
    Et je suis heureuse lorsque je lis des avis semblables au mien. Je me sens moins seule.
    Alors, merci Juliette

    répondre

    • C’est “drôle” parce que moi aussi je m’étais beaucoup engagée en faveur du mariage pour tous, j’étais allée manifester deux fois. Je crois que comme je me battais pour d’autres que moi, quelque part ça me semblait plus facile, c’est assez bizarre.

      Et oui c’est dur quand on se retrouve face à quelqu’un qui a de la répartie… :/ Je suis assez nulle aussi pour ça, je me dis toujours 1 heure après “Raaah, j’aurais dû dire ça !”. En tous cas, si elle manie bien les mots, elle a l’air d’avoir l’esprit étroit, ta collègue… !

      répondre

  • Quel (à nouveau !) joli Et fondamental article oui oui.
    Bonne chance pour les nouveaux projets

    répondre

  • Votre déco est agréable mais en effet votre mur bleu est en effet un bleu “triste” de toute façon le bleu est une couleur froide. Votre bébé grandit et s’intéresse à plein de choses c’est merveilleux de voir l’éveil de son enfant. Belle semaine. Linette

    répondre

  • 💚

    💚

    💚 un coeur emprunté au Claude…..

    répondre

  • (moi aussi je t’aime <3)

    Il fait plaisir à lire ton article du dimanche, et les photos sont très jolies ! Ça me donne envie d'aller racheter des plantes alors que l'on en a déjà trop pour notre petit appart – d'ailleurs, comme on sait que l'on va le quitter dans l'année, je n'ai plus du tout envie de le décorer et c'est un peu frustrant.

    Alors que c'est un chouette appartement, il commence à me sortir par les trous de nez. J'espère vraiment que dans notre prochain chez nous, il y aura plein de rangements. J'en ai marre de voir la table à repasser calée tant bien que mal à côté de l'armoire, le sèche-linge à peine caché derrière la porte de la chambre et le pire : le chariot pour les courses aussi piteusement caché derrière la porte de la chambre aussi parce que c'est plus pratique de l'avoir sous la main que de le ranger à la cave (en vrai, à l'écrire je me dis que c'est ridicule, on pourrait le foutre à la cave).

    BREF, apparemment j'avais envie de me plaindre des petits appartements sans rangements ^^ Bonne semaine :*

    répondre

    • On n’a jamais trop de plantes ! (bon ok, à un moment si, mais on trouve toujours une petite place quand même au final, non ? ^^)

      Je comprends : quand on sait qu’on quitte un endroit, on n’a plus trop envie de l’investir. Même dans notre appartement à Vincennes, on avait beau être propriétaires, je savais que ça n’était pas pour toute la vie, j’avais rapidement laissé tomber. Là dans la maison, je me sens tellement chez moi, c’est la première fois depuis longtemps, ça fait du bien et ça me donne envie de prendre soin de mon intérieur <3 (un peu trop parfois, il ne faut pas que j'oublie qu'il y a une vie dehors aussi, ahah)

      Et je comprends aussi pour le bazar ! Je pense aussi, attention, analyse psy à vingt-cinq centimes d'euros, qu'on a le cerveau tellement "rempli" avec les réseaux sociaux, le stress, le coronavirus et compagnie, qu'on a envie parfois que notre maison soit "rangée" pour équilibrer un peu tout ça. En tous cas je le ressens comme ça, j'ai envie de faire le vide dans ma déco pour me reposer la tête...

      répondre

  • Bonne chance Juliette pour ton nouveau projet! Toujours un plaisir de lire ces articles du dimanche, je te rejoins sur la question du féminisme, j’ai aussi du mal à m’exprimer sur le sujet même si je me sens concernée (peur d’être maladroite, d’en rajouter…). C’est super ces quelques jours que tu t’es accordée à toi-même, ça permet de recharger les batteries et tu as dû retrouver ton loulou avec beaucoup de plaisir! Très belle semaine à toi!

    répondre

    • Merci beaucoup Charlotte ! Je suis rassurée de ne pas être la seule à ressentir ça :)

      Oui j’ai retrouvé Louison en étant reposée et ça change tout : j’avais + de patience, j’ai pris plaisir à jouer longuement avec lui… il faudrait qu’on fasse ça plus souvent, chacun notre tour, pour recharger nos batteries !

      répondre

  • coeur !

    répondre

  • C’est toujours un plaisir de te lire Juliette!
    J’espère que tout va bien pour vous en ces temps si particuliers…
    Prends soin de toi
    Amitiés

    répondre

  • J’aime beaucoup cette peinture bleue ! Nous sommes en réflexion pour notre future maison (qui va peut-être finir par commencer un jour… après le confinement peut-être ? On prend du retard avant même le 1er parpaing, ça promet….) parce qu’on aimerait mettre de belles couleurs comme ce beau bleu. Mais on n’est pas des pro, on ne sait pas si on fera ça bien et on a surtout très peur de se lasser, très peur de se tromper… C’est angoissant la déco ! Ici, on ne fait plus d’efforts! On sait qu’on va partir alors on ne réinvestit plus les lieux, on pense à l’APRES, à comment on imagine notre future maison. On garde les sous pour plus tard. Bref, voilà ! Tout ça pour dire que le bleu est quand même beau ^^

    répondre

    • Bonjour Betty ! J’espère que les travaux ont pu reprendre ! Pour la peinture, au pire, ce n’est “que” de la peinture, c’est un peu pénible à faire mais vous pouvez toujours tester et si ça ne vous plait pas, repeindre. Pour ce bleu foncé, je le conseillerais toutefois uniquement dans une pièce lumineuse, ou alors sur un pan de mur pas trop grand :)

      répondre

  • Coucou Juliette,
    Je commente par rapport à la couleur du mur dans votre salon. Je crois que les couleurs chez nous agissent sur notre moral, surtout pendant cette période de confinement. Nos murs ici sont blancs/gris très pâles et ça donne tellement d’espace et de lumière (bon on a 6m de hauteur sous plafond, ça aide). Du coup si je peux donner un conseil, c’est de repeindre en blanc cassé et de voir comment vous vous sentez avec ça, puis de prendre le temps de la réflexion si vous préférez une couleur…
    La photo de la plante dans la baignoire, en la regardant j’ai l’impression que la plante “vole” au milieu de rien!
    Des poutoux, à bien vite sur instagram!
    Marie

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.