Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Dimanche (dé)confinement

J'avais écrit un article le 13 mars, quelques jours avant le confinement, et ne l'ai finalement jamais publié. En relisant le brouillon aujourd'hui, je souris un peu devant ma naïveté. Je disais notamment : "Je fais officiellement partie du clan des gens stressés qui aimeraient qu'on reste tous enfermés chez nous pendant 3 semaines, histoire d'enrayer une bonne fois pour toute la propagation (ou d'au moins la ralentir pour laisser aux hôpitaux le temps de s'organiser)"

Trois semaines : AHAHAH !

Bref, me voici de retour par ici et ce n'est pas évident après une si longue absence... Par quoi commencer ? Vous raconter nos 8 semaines de confinement ? Faire un bilan de ce que j'en ai appris (ou pas) ? Parler du fameux "monde d'après", dont on ne sait pas bien s'il sera vraiment différent ? Prrrt...

autoportrait

Sans vous raconter dans le détail ces deux mois de confinement (je l'ai déjà pas mal fait sur Instagram au jour le jour - j'y ai tenu une sorte de journal), ce que j'en retiens, c'est surtout la chance de voir Louison grandir. Je passe déjà beaucoup de temps avec lui habituellement mais c'était sans commune mesure avec ces dernières semaines.

On a joué, jardiné ensemble, fêté son anniversaire, rigolé. Il est vraiment super drôle ♡ Il y a eu quelques moments un peu difficiles où j'en avais, disons le, vraiment marre d'être mère au foyer. Mais globalement, ça a été une période privilégiée pour notre famille.

Gaëtan télétravaillait au sous-sol : c'était chouette de le savoir juste à côté si besoin, de pouvoir déjeuner ensemble tous les midis, de le voir aussitôt sa journée de travail terminée, sans les 30 minutes de transport habituels.

On a fait des tonnes de crêpes, des clafoutis, des gaufres, des cookies. On a rangé la cave et enfin vidé les derniers cartons du déménagement, plus de deux ans après être arrivés dans la maison. On a planté des bulbes, des graines de basilic et de fleurs. Un escargot a dévoré toutes mes pousses de coriandre, j'ai pesté et me suis enthousiasmée en même temps de connaître les vicissitudes des apprentis jardiniers.

J'ai vidé puis rangé l'intégralité de notre bibliothèque, par couleur pour les grands livres et par ordre alphabétiques pour les petits. J'ai beaucoup trop joué à un jeu de cuisine sur mon téléphone, et perdu du temps à scroller sur les réseaux sociaux. J'ai fait un tout petit peu de yoga - pas assez. J'ai tenté vainement de circonscrire une crise de panique à la caisse de mon épicerie bio, étouffant derrière mon masque.

On s'est levés à minuit pour essayer de trouver un créneau de livraison de courses (on a réussi une fois et échoué à trois autres reprises). J'ai changé tous mes meubles de salon de place tous les jours pendant une semaine pour trouver le meilleur aménagement. Je me suis prise de passion pour des paniers de fruits et légumes délicieux - chaque dégustation me mettait les larmes aux yeux.

Je suis tout à fait consciente de notre chance : aucun proche n'a (pour l'instant) été touché par la maladie. On a une cour et une impasse dans lesquelles on a pu prendre l'air et le soleil. Une maison pas immense mais suffisamment grande pour qu'on puisse s'isoler un peu. L'activité de Gaëtan n'a pas souffert, ce qui nous a assuré une certaine tranquillité d'esprit (même si de mon côté, tout est à l'arrêt). Et on est tous les deux des introvertis - l'isolement ne nous a donc pas particulièrement pesé.

lilas
draisienne
jouet poussette
chat bibliothèque
poussette glycine
poussette glycine
glycine
bouger les meubles
bouger les meubles

On n'a pas radicalement changé notre mode de vie, finalement. On sort assez peu, je n'aime pas le shopping. Ce qui nous a le plus manqué, ce sont nos proches. Aller voir les poules et flâner aux vergers. Manger dans notre café préféré, acheter des livres chez le libraire. Faire une virée plantes en Belgique est aussi sur ma top-liste de choses que j'ai rêvé de faire pendant tout ce temps ^^

Je crois que cette période nous a permis de vraiment définir ce qui était important pour nous. On en avait déjà une vague idée mais je me forçais parfois à faire certaines choses. Parce qu'avoir une vie sociale animée, voir des expos ou tester un nouveau resto à la mode sont des choses valorisées et valorisantes dans notre société. Je doute que cette expérience bouleverse nos plans d'avenir - à court terme en tous cas - mais elle m'aura appris à privilégier l'essentiel. Bien évidemment, comme beaucoup de monde aujourd'hui je crois, je rêve de m'exiler à la campagne, de faire pousser mes légumes et d'avoir des poules mais ce n'est vraiment pas à l'ordre du jour ;)

On avait décidé que le déconfinement ne changerait pas grand chose pour nous : Louison ne retourne pas chez la nounou pour le moment, Gaëtan continue le télétravail. Et finalement, sur un coup de tête, ils sont tous les deux partis chez mes beaux-parents pour une semaine. Hormis pour deux promenades où on n'a croisé personne, ils n'étaient pas sortis depuis un très long moment (c'est moi qui gère les courses une fois maximum par semaine, on se fait surtout livrer) donc on s'est dit que le risque de les contaminer était très faible.

Je suis donc seule depuis mardi ! C'est très étrange, ce silence soudain. Mon rythme s'est décalé, je me couche très tard mais me réveille tôt. Je mange quand j'ai faim, je retrouve le chemin du blog, j'ai trié plein de photos, me suis occupée des plantes. Je papillonne d'une activité à une autre sans regarder l'heure. Ils me manquent énormément mais ce changement me fait du bien. Gaëtan continue à télétravailler là-bas et Louison s'éclate avec son papy, sa mamie et son parrain. Je sais qu'il est heureux et entre de bonnes mains donc je ne culpabilise presque pas ! J'ai quand même hâte de les retrouver.

plantes salle de bain
plantes salon

--

Sur un tout autre sujet, avant ce "bordel", j'avais évoqué avec vous un projet qui était en train de se lancer, sans vous en dire plus car je ne savais pas si c'était confidentiel. Ça ne l'est pas donc je peux vous en parler : j'ai rejoint l'équipe de l'émission "On vous embarque", diffusée sur France 3 Centre Val de Loire, et qui met en valeur la région, ses lieux atypiques, ses artisans...

C'est une belle aventure qui commence puisque je fais donc désormais partie des blogueurs ou youtubeurs qui présentent le programme. On se partage les sujets en fonction de nos centres d'intérêt, et je pars à la rencontre de gens du coin qui me font découvrir leur région. Le projet de rêve ♡

fondation du doute blois
fondation du doute blois
portrait
tournage stand up paddle

Pour ce premier tournage, je me suis d'abord rendue à Blois ! On a découvert la Fondation du Doute, un lieu culturel dédié au Fluxus, mouvement artistique complètement décalé que je ne connaissais pas. Puis j'ai visité plusieurs lieux secrets et insolites aux flambeaux avec Sylvain, le guide que j'ai pris en photo ci-dessus (on s'est bien amusés avec la lumière des flammes). Le lendemain, direction Orléans pour une balade en au stand-up paddle et une initiation au yoga paddle. Il faisait un peu froid mais j'ai adoré !

Bilan de cette expérience : j'ai fait de super rencontres et l'équipe de tournage est hyper sympa. Ça m'a fait du bien de faire complètement autre chose, je suis partie moins de 48 heures mais j'ai eu l'impression de totalement rompre avec mon quotidien. Je suis rentrée exténuée mais heureuse :) J'ai hâte d'être au prochain tournage (si le virus nous le permet), je serai sans doute plus détendue et j'en profiterai encore plus je crois. Si ça vous intéresse, je vous dirai quand ça sera diffusé, le confinement ayant chamboulé la grille des programmes.

Côté "culture", je n'ai quasiment pas lu pendant ce confinement. J'ai commencé Le Meurtre du Commandeur de Murakami et si le début me plait, j'ai vraiment du mal à me poser pour lire. Mon cerveau a tendance à partir dans tous les sens, je ne reste pas concentrée plus de trois pages.

On n'a absolument pas regardé de série non plus en deux mois ! Je me suis rattrapée depuis mardi, j'ai binge-watché la saison 4 de Working Moms (c'est plaisant mais ça me parle moins qu'au début) et j'ai surtout adoré Unorthodox, mini-série en quatre épisodes racontant l'histoire vraie d'une juive orthodoxe de New York qui fuit sa communauté et part s'installer à Berlin sans un sou en poche. Ça m'a bousculée, j'ai pleuré, j'ai appris plein de choses, je vous la conseille (c'est pas très fun, je vous préviens). Je viens de commencer Dead to Me, l'histoire de deux femmes touchées par le deuil qui deviennent amies (sauf que l'une a pas mal de trucs à cacher). Pour le moment, je suis partagée, c'est bien mais pas fou.

Voila, prenez soin de vous (et des autres), j'espère sincèrement que vous allez le mieux possible et je vous dis à très vite !


Vous aimerez aussi


Dimanche (dé)confinement
22 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Je pensais justement à vous c’est avec plaisir que je vous retrouve. Faites vous plaisir dans vos activités. Savourez la présence de vos hommes. Bien que disposant d’un jardin avec roses et seringua et surtout sans le bruit des avions (à qq km d’Orly) je me sens bien isolée, les qq coups de téléphone ne remplace pas la présence de parents et amis. Juste le 15 mars j’avais prévu depuis 3 mois un repas avec plein de monde, nous avons tout annulé 3 jours avant au moment de faire les courses. Heureux d’avoir été prudent car il y a eu 1 personne qui était contaminée et sa compagne l’a été 3 jours plus tard. Ils n’ont pas eu besoin d’être hospitalier mais depuis sont très affaiblis.
    Restons très prudent cela ne concerne pas -que les autres- mais nous tous.
    A bientôt de lire des billets légers et distrayants. Linette
    PS Mes dispositions pour la couture et mon stock de tissu a été utile à ma famille et mes amis.

    répondre

    • Merci beaucoup Linette ! J’espère que vous retrouverez vos proches bientôt… en toute sécurité. Vous avez eu raison d’annuler, une amie a maintenu sa fête d’anniversaire et ils ont presque tous été contaminés… Ça va vite !

      répondre

  • Marie_france Snoeck

    Bonjour Juliette
    Est ce qu’il sera possible de voir vos reportages sur France 3 national étant donné que c’est sur la région de Blois ?

    répondre

  • Chouette le retour de l’article du dimanche !
    Il y a peu, je présentais ton blog à une amie, en lui disant qu’il y a des similitudes attachantes entre ce que tu délivres de toi ici et moi. Alors, j’ai savouré ce nouvel article, qui résume assez bien mon confinement ! J’espère que les meubles n’ont plus la bougeotte, que tu as profité de ces qq jours en solo pour te ressourcer, et j’ai hâte de découvrir en images ce nouveau projet dans ma région !
    Belle soirée, et à dimanche prochain !

    répondre

    • Merci Magali, ça me touche beaucoup :) Je crois qu’on a trouvé un truc satisfaisant pour les meubles : le canapé tourne maintenant le dos à la bibliothèque. Je n’aurais pas misé sur cette configuration mais en fait ça ouvre le salon et c’est pas mal ^^

      répondre

  • Super contente de retrouver un article du dimanche :), et rassurée de voir que je ne suis pas la seule à avoir eu du mal à lire, à bloguer etc. Par contre je suis restée en suspens : quelle configuration de meubles convenait finalement le mieux pour votre salon ^^ ? Prenez soin de vous également

    répondre

    • Merci beaucoup Delphine ! Fin du suspens insoutenable : on a mis le canapé dos à la bibliothèque ! C’était vraiment un test sans conviction et en fait ça nous plait comme ça :) Notre salon n’est vraiment pas très grand donc là, ça “ouvre” un peu l’espace !

      répondre

  • Coucou. Ça fait du bien de tes relire avec ces articles hebdo (ou quasi)…
    Je fais aussi partie des gens n’ayant pas souffert du confinement, dans le sens où j’aime la solitude… mais l anxiété étant une de mes spécialités, ça n’était pas facile tous les jours… ce qui m’a le plus manqué: mes ami.e.s, que je ne suis pas prête de voir puisqu’ils sont à +de 100km de moi…à Blois!😅 je connais donc très bien les lieux! Hâte de voir la diffusion de ton reportage.
    Ça doit quand même faire un peu bizarre cette solitude au bout de 8 semaines à 3…
    C’est sur que Murakami, il faut quand même être concentrée, prendre le temps de sa lecture, l’apprécier, alors là ce n’est pas l’idéal… moi j’ai beaucoup aimé ces 2 tomes.
    ❤😘😘
    À bientôt

    répondre

    • Merci Cécile :) Ah ça, je comprends pour l’anxiété… j’ai eu la “chance” de ne pas avoir le temps d’angoisser, étant toujours occupée avec Louison. Mais quand lui et Gaëtan sont partis, le soir même, je n’ai pas trouvé le sommeil avant 2 heures du matin, j’étais hyper anxieuse ^^ Mon confinement sans eux aurait été beaucoup moins simple je pense.

      J’espère que les déplacements de plus de 100 kilomètres seront bientôt autorisés, pour que tu puisses allée les voir – espérons que la situation s’améliore suffisamment pour ça ! Mes parents sont aussi à + de 100 km, j’ai hâte de les retrouver.

      Je vais essayer de lire un peu Murakami cet aprèm, j’en suis à la page 100 à peu près… on y croit !

      A très vite !

      répondre

  • Je te conseille Kalifat si tu n’as pas encore vu cette série, c’est pas non plus fun mais vraiment très bien !

    répondre

  • Super de retrouver l’article du dimanche ! Merci pour ce partage :)

    répondre

  • Coucou Juliette,
    Contente de te retrouver dans tes articles du dimanche. Plus je te lis et plus je comprends cette sérénité que je sentais chez toi lorsque nous bossions ensemble chez ubi. A l’époque je n’avais aucune idée d’etre introvertie et cela me compliquait bien la vie. Toi tu te connaissais bien mieux. Tu avais deja ce blog, dans lequel tu créais ton univers que je j’ai toujours trouvé très inspirant. C’est un univers accueillant, et dans ces temps de confinément, c’est un plaisir de s’y plonger, même occasionnellement. Bon déconfinement! Bises

    répondre

    • Coucou Fabienne,

      Très contente de te voir par ici :)

      Ton commentaire me fait sourire parce que quand j’étais chez Ubi, j’étais hyper angoissée ^^ J’allais parfois m’enfermer dans les toilettes en pleine crise de panique, j’ai commencé les anti-dépresseurs à cette période. J’adorais l’équipe, j’adorais Ubi, j’en garde un super souvenir, mais psychologiquement je n’étais pas au top du tout.

      Et toi, je te trouvais remplie d’énergie, toujours au taquet ! Comme quoi, les apparences peuvent être sacrément trompeuses, c’est une belle leçon :) (ça en dit quand même long sur les masques qu’on porte en société…)

      Je t’embrasse !

      répondre

      • Ahah comme quoi, on se dit toujours que les autres s’en sortent mieux, mais c’est une illusion. Nous avions chacune une façon très différente de gerer la situation. Dans mon cas, la sur-adaptation a trouvé ses limites! ;) Effectivement, une belle leçon. Trop hate de te voir dans cette emission en tout cas. Bises!

        répondre

  • Quel plaisir de te relire ici ! :)
    J’adore toutes ces photos “tranches de vie”, ça fera de super chouettes souvenirs (même si c’est d’une période de notre vie un peu étrange).
    Trop hâte de voir l’émission (en espérant que je puisse dans ma contrée lointaine), c’est vraiment trop cool comme projet, tellement toi !
    (ça fait beaucoup de parenthèses je trouve :P)
    Plein de gros bisous ma Juliette ! <3

    répondre

  • contente de te retrouver sur le blog. J’ai adoré suivre sur instagram tes comptes rendue. J’ai vécu ce confinement de manière assez similaire. Et là tout de suite j’envie ta solitude. De l’autre côté du rhin les Kindergarden ouvrent la semaine prochaine. Tous les enfants peuvent y aller mais à tour de rôle, 2-3 fois par semaine et seulement jusqu’à 13h30. Je trouve que c’est un bon rythme. Et si ca ne tenait qu’à moi on resterait toujours comme ca. J’ai tellement pas envie de retourner au bureau.

    Félicitations pour ton nouveau projet avec France 3. On hésitait à prendre le supplément pour pouvoir recevoir France télévisions en Allemagne. C’est un argument de plus en espérant qu’on ait aussi les programmes régionaux.
    Dead to me je suis comme toi, j’ai regardé la première saison sans enthousiasme et la 2ème j’ai arrêté au milieu du deuxième épisode. Workin Moms pareil, je suis trop perturbée par l’ado qui s’appelle donc comme ma fille. A chaque fois j’ai l’impression de voir une prophétie, ma fille testant régulièrement mes limites (Pas tellement celles de son père…)
    Par contre j’ai fini la saison 4 de This is us. Cette série est sur mon podium des meilleurs séries de tous les temps (avec six feet under que j’avais regardé suite à tes recommandations). J’ai regardé les 3 saisons seule, mon amoureux m’a rejoint pour la 4ème et hier il m’a demandé de regarder les 3 premières avec lui. Encore mieux qu’une demande en mariage. J’ai tout de suite accepté :-)

    répondre

  • Félicitations pour ton nouveau projet, c’est super! J’ai hâte de retrouver cette émission. J’ai adoré ma visite de Blois et de la fondation du doute d’ailleurs ;-)

    répondre

  • Julien Burette

    Quelle aventure ce confinement ! Heureusement peu impacté par ce fichu virus, tant au niveau pécuniaire que sanitaire, j’ai, pêle-mêle, redécouvert ma conjointe (quel mot horrible), vu mes enfants grandir comme toi et revu, réentendu et relu les œuvres immenses et absurdes de Jean-Luc le Ténia, Roy Lewis et de l’acteur-producteur-fumiste qu’est Tommy Wiseau ! Sans oublier la lecture assidue de ton blog, toujours très intéressant.

    Ho, hi ! Juliette !

    répondre

  • Singdoodoodoo

    Oh un nouvel article, chouette !

    C’est marrant, j’ai aussi adoré Unorthodox (dur mais magnifique) et je viens de finir Dead To Me. J’ai du mal avec les séries US, c’est toujours pas mal cliché, on voit les choses arriver gros comme une maison et c’est jamais très profond. Mais je n’avais plus rien à me mettre sous la dent depuis la saison 2 d’After Life. Et puis là je commence Wanderlust parce que j’avais besoin d’une série british, mes préférées. Let’s see!

    Félicitations pour ce beau projet !

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.