Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Don d’organes

C’est un sujet qui me tient à cœur, et après l’avoir dit 250 fois à mes parents et tout autant de fois à Gaëtan, je le dis ici aussi : oui, je veux donner mes organes s’il m’arrive quelque chose. Si c’est votre choix, dites-le vous aussi à vos proches, c’est important, car c’est à eux que revient la décision une fois que vous n’êtes plus là pour le dire aux médecins (même si vous avez une carte de donneur sur vous, ça ne compte pas). Et sachez que, quand on donne ses organes, on sauve en moyenne 4 personnes.

Plus d’infos et pas mal de réponses aux questions qu’on peut se poser sur le site du Don d’organes. Désolée pour cet aparté un peu sérieux mais c’est un sujet essentiel selon moi :)


Vous aimerez aussi


Don d’organes
26 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

  • Un peu de sérieux, c’est bien, surtout si ça peut sauver des vies ! En plus comme tu dis, il suffit de le faire savoir.

    répondre

  • Bon je vais dire un truc terrible et tout le monde va me prendre pour une folle mais … je trouve ça « bête » de se faire incinérer parce que du coup, on ne sert plus à rien, à l’état de poussière. Au moins, si on est enterré on nourri des tas de petites bêtes et on est utile d’une certaine façon comme les animaux nous sont utiles quand on les mange…la chaine alimentaire quoi! Pour moi l’homme est en haut, certes, mais il faut boucler la boucle quand même. Et du coup, je suis super POUR le don d’organe qui permet, lui aussi, d’être utile et d’aider ceux qui sont encore là et qui en ont besoin! C’est pas génial de ne plus être là mais de faire des cadeaux quand même?

    répondre

    • Chacun ses opinions, donc je ne pense pas que quiconque te prendra pour une folle :)

      Pour ma part, je veux être le plus écolo possible. Donc j’aimerais un cercueil en carton par exemple et éviter l’embaumement avec plein de produits chimiques. Car en général, quand on t’enterre, avant, on te bourre de produits pour que tu « conserves » :/ Dans Six Feet Under, il y a un enterrement écolo : on achète une parcelle de terrain, dans laquelle on enterre le corps simplement enveloppé dans un drap. On a ainsi la garantie que ce terrain, ce petit bout de nature, sera préservé. J’avais trouvé ça chouette mais je ne pense pas que ça existe en France.

      répondre

  • Tu fais bien de faire des billets sérieux de temps en temps, et je ne peux qu’aller dans ton sens ! Moi aussi, je le dis très souvent à Mister B, et j’ai ma carte de donneur. Et je considère que c’est une chose essentielle de faite.

    répondre

  • C’est un truc qui me perturbe en fait le don d’organe. Sur le principe oui oui oui bien sur si je peux sauver des vies et tout. Mais est-ce que c’ets pareil que donner son corps a la science ? je veux pas finir disséquée par des étudiants en médecine !

    répondre

    • Alors, pour répondre à ta question : non ce n’est pas du tout pareil ! :) Après le prélèvement des organes, ton corps est remis à la famille pour qu’ils organisent les obsèques qu’ils souhaitent, sans aucune cicatrice apparente. Pour donner son corps à la science c’est une autre démarche, il faut s’inscrire à la faculté de médecine de ta région. Donc pas de souci là-dessus !

      répondre

  • Moi j’ai ma carte de donneur, et mes parents savent. Peut etre que je ferai bien de le dire un peu plus aussi, mais c’est un sujet qui est toujours délicat.

    Pour répondre à Nina, je trouve pas se faire incinérer soit bête, ni rien, moi j’aimerai bien me faire incinérer, mais après avoir donné mes organes! ^^ Mais l’idée de finir sous la terre me fait peur.
    Et pour répondre à la Perchée, je pense que donner ses organes aux étudiants en médecine est aussi utile que le reste, il faut bien qu’ils apprennent, les bougres.
    Mais je suppose que pour la médecine, ils utilisent que les organes qui ne peuvent pas « servir » en transplantation, non?

    (Ouh là, j’aime pas trop parler de ça, ça me fait toujours un peu flipper, je trouve, mais bon, tu as quand même raison, c’est important de faire savoir ça!)

    répondre

  • Comme une évidence pour moi … mais il y a tant à donner avant d’être mouru, ce serait bête de tout garder pour soi (plaquettes, sang, moelle).

    répondre

  • Je suis pour aussi, autant servir à quelque chose si c’est possible et rendre un moment triste joyeux pour d’autres !

    répondre

  • J’ai aussi ma carte de donneur d’organes depuis des années (depuis que j’ai eu internet et qu’on pouvait la demander en ligne, en fait). Je la traine donc depuis le lycée. Ca avait choqué mon père, à l’époque. Alors qu’il ne croit pas en Dieu ou autres, il m’avait demandé comment « je » ferais « après ». S’il y a un après, cher Papa, « je » n’existera plus et mon corps me sera inutile. Le reste, qui sait… ça fera un blog de l’au-delà.

    répondre

  • Rien que de l’eau, de l’eau de pluie, de l’eau de là hauuut ! Non, ne me remerciez pas.

    répondre

  • (et le soleil blanc sur ta peau, palapam)

    répondre

  • Camille, je sais bien qu’il faut que les étudiants apprennent, mais quand on sait comment ils traitent les corps…
    le jours ou les étudiants en médecine auront la décence de respecter les corps sur lesquels ils travaillent, je changerais peut-être d’avis !

    Et merci Juliette pour la réponse à ma question !

    répondre

  • je suis surprise que tu dises que la carte de donneur ne compte pas, j’avais toujours entendu le contraire…
    L’année dernière, j’ai fait un stage pour être Sauveteur Secouriste du Travail (SST) et on nous a dit qu’il existait un fichier pour les gens qui ne voulaient pas donner mais rien pour les gens qui veulent donner…
    Même si mon entourage sais que je suis prête à donner mes organes, on n’est jamais vraiment sur de leur réaction au moment du décès.
    En tout cas, si quelque chose doit m’arriver, j’espère vraiment que mon choix sera respecté !

    répondre

    • Oui, d’après le site du don d’organes, la carte de donneur n’a pas de valeur légale. Si tu l’as sur toi, les médecins doivent quand même demander à tes proches, et s’ils disent non… c’est eux qui seront écoutés. Le registre des refus en revanche, c’est l’inverse : si tu y es inscrit, on ne demandera même pas à tes proches, on ne te prélèvera rien. Il devrait exister un registre pour ceux qui souhaitent donner, je trouve.

      répondre

  • Mes parents et mes proches savent par coeur mes intentions : je ferai don de mes organes ainsi que de mon corps à la science. Une manière de me racheter vu que je ne donne pas mon sang, chose également très importante pour sauver des vies…

    répondre

  • Et aussi on oublie pas le don du sang et de plaquettes ! Parce que ça permet de sauver des vies tous les jours (pourquoi attendre de mourir pour en sauver ? :) )

    répondre

    • C’est vrai, c’est important de le souligner ! C’est quelque chose que je n’ai pas très bien intégré, car de mon côté, je ne pèse pas les 50 kilos requis pour le don du sang :/

      répondre

  • A fond pour le don d’organes également ! Et depuis longtemps. Même avant que mon père en ait bénéficié.
    Et tant qu’on est vivant, profitons-z’en également pour donner notre sang. J’y suis allée la semaine dernière et le médecin que j’ai vu m’a dit que mon sang, rapport à sa composition, était donné aux bébés. C’était la première fois qu’on me le disait et c’est con, mais j’ai été encore plus heureuse de pouvoir aider.

    répondre

  • Et tu donnes tous tes organes ? Même la cornée des yeux par exemple ?

    répondre

  • […] le don d’organes et les crânes de lapin, je pense que je traverse une phase un poil ésotérique, dites […]

    répondre

  • (Et merci Juliette pour la réponse à la Perchée, parce que je ne savais pas ça non plus!)

    répondre

  • En effet sujet important. J’avais aimé la réponse d’un prof de socio s’intéressant au don d’organe : « j’ai dis à mes enfants qu’ils sauront quoi répondre le moment venu ».
    Il voulait mettre en lumière la complexité que peut contenir le don d’organe au moment même du don par les proches.

    Sinon, puisque la question a été posée et que tu as répondu être prête à tout donner. J’ai envie de renchérir : même ton visage? Tu crois que tes proches le laisserait être prélevé?

    répondre

    • Oui, même mon visage (même si je n’y avais jamais pensé, je dois dire). Je ne crois pas qu’il y ait quoi que ce soit après la mort et à mes yeux, on n’est plus rien d’autre qu’un corps sans vie qui ne sert plus à rien, donc ça ne me dérange pas qu’on me prenne tout ce dont on a besoin si ça peut aider. Après, pour les proches, je comprends que le visage, ça soit symbolique, et du coup je comprendrais qu’ils refusent pour cette partie là.

      répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE