Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Le dernier repas

Vous n’avez sans doute pas échappé à l’info du jour : Troy Davis, malgré de nombreux doutes concernant sa culpabilité, a été exécuté cette nuit. Il a, avant cela, passé plusieurs heures sanglé, en attendant une éventuelle grâce, qui n’est jamais arrivée. Ce matin, je me suis retrouvée à lire pas mal de choses à ce sujet, et je suis tombée sur un projet qui m’a retournée : le last meals project. Un site très simple avec à chaque fois : une photo du condamné à mort, et ce qu’il a souhaité pour son dernier repas.

Le dernier repas

Retournée parce que je suis contre la peine de mort. Que cette idée du dernier repas est extrêmement cruelle, je trouve : « on va te tuer mais tu as le droit de choisir ce que tu veux manger ». Maigre consolation. Que je trouve ça complètement illogique d’infliger à quelqu’un ce qu’on lui reproche. Que dans le cas de Troy Davis, en plus, on a probablement assassiné un innocent.

Retournée aussi parce qu’en regardant ces différents visages, j’ai éprouvé énormément de compassion pour eux. Sur le site, il n’est pas inscrit pourquoi ils avaient été condamnés. J’ai un peu cherché, il s’agit principalement de meurtres, parfois avec viol. Certains sont des tueurs en série. Ça m’a fait bizarre, du coup, d’avoir de la compassion pour des meurtriers. Sans doute parce qu’en prison, les coupables restent coupables. On peut s’interroger sur ce qu’ils ont fait, les haïr, leur en vouloir, ne pas comprendre… Une fois exécutés, ils deviennent quelque part eux aussi des victimes. Voir leur dernier repas, imaginer ce qu’ils ont dû ressentir dans le couloir de la mort les rend plus humains. C’est aussi ça, la peine de mort.

Dernier-repas

Ce n’est pas très clair dans ma tête tout ça, je me pose plein de questions depuis quelques jours et j’ai l’impression que mon article me fait passer pour une débile qui ne comprend pas grand chose au débat. Ce n’est pas forcément très joyeux mais je pense que c’est important de se poser ces questions. Tout ce dont je suis sûre, c’est que je suis contre la peine de mort. Et que je pense fort à Troy Davis aujourd’hui.

Promis, on reviendra à des sujets plus légers bientôt.


Vous aimerez aussi


Le dernier repas
34 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Je partage tes mots. C’est ce qui fait l’humanité, notre compassion. On n’assassine personne, même les assassins, si on veut rester un être humain.

    répondre

  • Retournée. Atroce ce site ; ensuite s’il peut sensibiliser pourquoi pas…

    répondre

  • Je te rejoins complètement, cette affaire m’a beaucoup touchée. J’ai beaucoup pensé à Troy hier et à ce qu’il devait ressentir: « Il me reste tant de temps à vivre », « c’est la dernière fois que je mange »… C’est une torture mentale insoutenable. et je rejoins océane: c’est normal que nous ayons de la peine car nous sommes humains et nous ne devrions pas nous tuer les uns les autres, et encore moins en se cachant derrière un système et des lois. Bel article en tout cas.

    répondre

    • Le pire c’est de ne pas savoir en effet, et passer plus de 20 ans dans le couloir de la mort, c’est une vraie torture mentale !

      répondre

  • Parfois on aime les USA, parfois non… Tu sais comment celui a fait le site a réussi à avoir les infos des derniers repas ? Ce sont des élements communiqués par les centres de détention ?

    répondre

    • Je ne sais pas comment on a les infos mais ça se trouve, oui. Pour Troy Davis par exemple, il a refusé ce droit au « dernier repas », en se disant que ça ne serait pas le dernier, et il a mangé comme les autres prisonniers : un cheeseburger, des pommes de terre, des haricots, du chou, un cookie et un jus de raison.

      répondre

  • Je te rejoins je trouve ça dégueulasse la peine de mort et je déteste par dessous tout quand des gens disent qu’elle devrait réintroduite!

    répondre

  • Ce matin j’écoutais France Inter en allant au boulot et Pascale Clark recevait une invitée dont j’ai oublié le nom, sur le sujet de la peine de mort. D’ici fin 2011, et rien que pour l’état du Texas je crois, il y a encore 14 prisonniers qui attendent dans le couloir de la mort. C’est terrible!

    répondre

  • Non tu n’es pas débile, et ton article est vraiment touchant, tu fais tellement bien passer tes émotions que j’en suis toute retournée aussi, de voir ces visages et lire ce qu’ils ont choisi de manger (d’ailleurs, je ne sais pas si c’est un hasard mais ils semblent choisir des aliments « enfantins » – cookies, lait… – une façon inconsciente de leur retrouver leur innocence perdue à tout jamais ?).

    Je m’arrête là parce que je ne sais pas trop quoi dire de plus. Je suis assez attristée que dans un pays comme les Etats-Unis qui revendique sans cesse le droit à la liberté, on ait assez de sang froid pour tuer quelqu’un de sa propre espèce, et sans doute parfois même des innocents (concernant le cas de Troy Davis, je n’ai pas suivi l’affaire de près mais il aurait au moins eu le mérite de soulever à nouveau le débat… même si finalement ça n’a pas servi à grand chose).

    répondre

    • Merci Anne, j’avais vraiment l’impression de ne pas réussir à mettre les mots sur ce que je ressentais. Et en effet, dans ces repas, rien d’extravagant, et des choses plutôt « régressives » : des cookies, de la glace, des frites… Je me suis posée la même question que toi ! J’ai entendu à la télé hier que 2 Américains sur 3 étaient encore pour la peine de mort, ce pays ne cessera de m’étonner par ses contrastes…

      répondre

  • sofy from sxb

    ton billet est très émouvant et surtout ne te sens pas débile… la peine de mort est un sujet bien difficile et chacun s’y confronte à sa manière, selon sa sensibilité. perso je trouve cette pratique abjecte, d’un autre temps, barbare…
    j’aime bien le lapsus que tu as fait dans la réponse à Ta soeur où tu dis « jus de raison » au lieu de « jus de raisin » !

    répondre

  • Je suis totalement contre la peine de mort quel que soit le crime. L’affaire Davis est une preuve parmi d’autres que tout ça est bien trop aléatoire…

    répondre

  • Je suis heureuse que tu élargisses le propos, via ce site… Qui, s’il est un peu violent pour les âmes sensibles, a le mérite de nous mettre face à notre humanité, pas gégé pas si gaie…

    Pour Troy Davis, il y a encore 10 jours je n’en avais jamais entendu parlé… J’ai signé la pétitition après avoir été sensibilisée par 90% des statuts facebook de mes potes. Mais honnêtement, derrière mon ordinateur je me sentais un peu con. Et lucide quand au fait que cette goutte d’eau n’allait certainement pas faire déborder le vase, et puis pourquoi lui, pourquoi ce symbole subitement ?

    Pourquoi pas un Syrien, un chinois, un tchétchène… Il a des centaines de condamnés à mort aux quatre coins de la planète, et malgré l’engouement pour Troy Davis, aujourd’hui les statuts concernés et concernants ont disparus, facebook est redevenu une vaste cour de récré…

    Très honnêtement j’ai eu un peu honte, au final, de m’impliquer de façon si superficielle, avec la bonne conscience d’une petite parigote pleine de rêves et plutôt bordée de nouille.

    Alors comme toi, j’ai un peu surfé, pour mieux appréhender le propos… La route sera longue avant l’évolution des consciences, serons-nous une espèce pleine de sagesse un jour ? Je ne suis pas sûre d’y mettre ma main au feu…

    Bref, je ne suis pas sûre d’être tout a fait claire là… ^^

    répondre

    • Un peu comme toi, j’ai beaucoup réfléchi au fait qu’on se mobilisait pour un seul homme, alors que tant d’autres sont concernés, aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Je pense qu’on a besoin, pour défendre une cause, qu’elle soit incarnée par quelqu’un, c’est plus simple, on peut s’identifier. Difficile de lutter pour quelque chose de plus abstrait : « la peine de mort en Chine », c’est tellement vaste. Je pense que c’est pour ça que ça a fait tant de bruit pour Troy Davis, mais qu’aujourd’hui, on est déjà passé à autre chose… C’est triste, mais humain je pense :/ Un peu comme pour les otages, et Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, finalement : on s’est mobilisé énormément, ils ont été libérés et on ne parle plus des autres otages…

      répondre

  • Ton article n’est pas du tout débile et au contraire je le trouve très touchant. Et je pense que tu as mis les bons mots pour décrire tout ça, tout ces sentiments qu’on ressent face à la peine de mort. Forte pensée pour Troy Davis et pour les autres aussi.

    répondre

  • Moi non plus je ne sais pas trop quoi penser, je suis comme toi perdue entre la compassion, l’interrogation, la déception et le doute. J’ai mal pour tous ces gens exécutés, pour leurs derniers instants. Mais j’essaie de relativiser en me disant que des milliers d’innocents (ou pas) sont tués chaque jour de manière tout aussi injuste. En fait je crois que ce qui est le plus douloureux ici, c’est que l’idée-même de la Justice, qui est une des grandes bases de nos démocraties, soit fortement blessée par la peine de mort d’une part, – qui n’est finalement qu’une vengeance « oeil pour oeil, dent pour dent » et ne laisse aucune place aux sentiments humains les plus nobles – mais surtout par la peine de mort mal fondée. Etant moi-même citoyenne américaine, je peux te dire que je suis très meurtrie de ne plus pouvoir vraiment croire à la justice de ce pays; parce que pour aimer son pays, il faut pouvoir y croire, il faut pouvoir comprendre sa structure, ses bases, et y adhérer. Alors Troy Davis n’est pas le premier à souffrir d’une possible erreur judiciaire et ne sera probablement pas le dernier, mais cette histoire nous rappelle que parfois l’Etat ne considère pas tout le monde de la même façon, au contraire de l’image que l’on nous vend dans la société, et c’est ça qui fait mal, surtout, c’est le choc contre nos certitudes ou du moins nos espoirs.

    répondre

  • Ton article ne te fait pas passer pour une débile … Tu as au moins l’humanité d’en parler et encore de réagir.
    Il est très bien !

    répondre

  • Ton article me retourne, depuis que Troy Davis est décédé je suis vraiment révoltée contre ses méthodes et là idem, je me surprends à avoir les larmes aux yeux à regarder ses photos et à lire leur dernier repas…

    répondre

  • J’ai été voir… curiosité malsaine ou pas. je ne sais pas. Ça humanise et ça dérange ce côté du « finalement on est jamais à l’abri d’une erreur ».. Pour Troy Davis c’est révoltant : aucune preuve. Comment dans le doute… enfin bon. Je vais pas débattre. Tout ça pour dire que ce qui m’a le plus choquée sur le site : voir « 86 dollars et 06 cents… prix d’une exécution par injection…. ».

    La peine de mort est contraire à ce que l’humanité depuis deux mille ans a pensé de plus haut et rêve de plus noble.jean Jaurès

    répondre

  • ce sont avant toute chose des êtres humains, quoi qu’ils aient pu faire – ou pas si doute il y a – et cette idée du pouvoir et de la toute puissance infligée par un être humain à un autre être humain me débecte profondément !! merci pour ton article

    répondre

  • je suis aussi contre la peine de mort, mais je ne comprends pas pourquoi ces « pauvres personnes » doivent attendre des années avant d’y « passer »! c’est cruel attendre 20 ans, manger son dernier repas de « rêve » et en finir avec leur vie!
    je suis contre la peine de mort mais je suis pour des perpétuités à perpétuités sans remise de peine pour bonne conduite!
    et moi aussi j’ai pensé à troy ca faisait bizarre!

    répondre

  • J’ai passée une nuit blannche la nuit de l’execution de Troy, à 1h00 je regarder le livestream sur demcratynow en direct de la prison, j’ai vécue la joie de tous lorsqu’ils ont annoncé qu’il n’a pas été executé, j’ai meme reveillée mon mari, puis des longues heures d’attente pour savoir ce qui va se passer! et puis paf le verdict tombe, tout le monde pleure et moi devant mon ordi seul, à chialer, pour lui, j’ai la rage contre cette pratique barbare !! je m’en remets toujours pas, en novembre un autre Troy Davis va surement subir le meme sort dans le pays le plus democratique du monde :s

    répondre

  • Comment ont-il pu exécuter un homme alors qu’il y a encore des doutes ? Comment ne peuvent-ils pas laisser place à la rédemption d’un homme qui a a grandi au milieu des gangs (cf: Stanley « tookie » WIlliams) ?
    Je ne sais pas si tu as vu les excellents films à ce sujet, un qui est particulièrement percutant est « La vie de David Gale » que je conseille à tous.

    répondre

  • Non, ton billet est loin d’être débile. Je suis contre la peine de mort. Quel que soit le crime commis. Mais je crois qu’en France si de plus en plus de gens y sont favorables c’est parce qu’il n’y a pas de vraie perpétuité et donc des récidives. Aux USA ils condamnent une personne qui a tué en le tuant, c’est absurde ! Et en cas d’erreur, c’est irreversible ! C’est déjà affreux que des innocents croupissent des années en prison, mais alors là…. Dans le cas de Troy Davis, il faut dire qu’en plus il a eu la malchance d’être Noir et dans les années 80 (et surement encore, malheureusement) ça suffisait à en faire un coupable…
    Je pourrai écrire des heures sur le sujet !

    répondre

  • Ton article est très émouvant, tu as raison d’écrire ça ici, je suis comme toi révoltée et y pense beaucoup depuis quelques jours.
    Ce site du dernier repas est simplement détestable, je ne comprends pas pourquoi il n’est pas censuré.

    répondre

  • Bon alors au pire de passer pour l’insensible de première, je vais quand même donner mon avis :s.
    Déjà, je suis étonné que tu découvres (c’est bien le cas ou j’ai mal interprété tes dires ?) cette idée de « dernier repas ». Pour ma part, je l’ai toujours su (notamment dans les simpson mais également dans les livres !) et honnêtement, ça ne me choque pas. Enfin, pas vraiment, mais en tout cas ça ne me révolte pas comme toi.
    Après, je suis pour ET contre la peine de mort à la fois. Premièrement, avant aujourd’hui, j’ignorais tout de Troy Davis. Et vu son crime, je proteste. Mais en allant sur le site, j’ai reconnu certains tueurs en séries (tel que Ted Bundy pour ne citer que lui) et là, je ne peux dire qu’une chose, c’est que c’est justifié. Au vu de leurs actes, de ce qu’ils ont fait, je trouve que ces individus ne méritent pas notre compassion, ils ne méritent pas de rester en vie. Si jamais ils s’échappaient, le cauchemar recommencerait ! Alors oui, en voyant la tête de ces meurtriers ignobles, en voyant ces âmes malsaines et condamnées avec à côté leur dernier repas, ça ne m’a fait ni chaud ni froid. Parce que je trouve qu’ils le méritent, qu’ils doivent mourir, qu’ils doivent être rayés de la surface de la planète.
    Bien sûr, il y en a pour qui je ne suis pas d’accord, et que là ça me fait quelque chose, à l’instar de Troy Davis.

    Après, pour parler des autres pays qui n’ont plus la peine de mort, il y a quelque chose que je trouve débile, mais vraiment. C’est que parfois, tu vois des personnes condamnées à 166 ans de prison. Mais à quoi ça rime ?! A rien, c’est juste débile ! Tout le monde sait qu’ils ne vivront jamais autant, alors pourquoi faire ça au lieu de condamner à la prison à perpétuité, jusqu’à la mort du prisonnier par conséquent. Je ne comprends pas, et je trouve ça lamentable. Mais vraiment quoi.

    Donc voilà, c’est mon avis. Et pour conclure, le tueur norvégien là, pour moi, je le range dans la catégorie « condamné à mort ». Ca me dégoûte qu’il ne soit pas exécuté au vu de ce qu’il a fait ! Tout ces innocents de mon âge pour la plupart qu’il a traqué et massacré ! Qui peut éprouver la moindre once de compassion pour un être aussi infâme ?! Pas moi en tout cas…

    répondre

  • @Max : il n’y a jamais de réponses simples à des questions aussi délicates que celles que posent notre passage sur terre ;-). Chacun de nos actes est une goutte d’eau qui à force, a la force d’un océan. Et vouloir la mort, quelque soit la raison, est une lame de fond négative, une goutte acide qui nous place au niveau barbare que nous voulons pourtant éradiquer. La peine de mort est une erreur, une mascarade, un paravent qui calme les instincts de vengeance… mais tu as raison les peines à vie sont idiotes et le système carcéral est imparfait puisqu’il produit de futurs délinquants. C’est donc le système entier qu’il faut interroger et au-delà c’est la société et ses individus qui doivent travailler pour que les enfants d’aujourd’hui ne deviennent pas des adultes cassés de l’interieur… on ne nait pas meurtrier, on le devient. Il me semble encore plus horrible de voir combien nous préférons le profit à la solidarité, le ‘ »je veux tout de suite » à « quel est l’essentiel »… La peine de mort peut bien revenir partout sur terre, les meurtriers ne disparaitront pas si l’essentiel n’est pas fait ! allez je fais pause :-) !

    répondre

  • Je passe sur ton blog via hellocoton et partage ton sentiment…
    Je suis contre la peine de mort et n’ai jamais compris que l’on puisse, nous, êtres humains, décider de qui doit vivre, mourir, et assassiner…
    Qu’est ce nous différencie dans ce cas de ceux qui le font hors de ce « cadre »?
    Il y a de la compassion, et de l’émotion dans ton billet… Touchant…

    répondre

  • Joli projet que ce Lasts Meals. Une ré-humanisation de ces condamnés à mort en quelques mots seulement, c’est un petit pas décidé vers le respect des Droits de l’Homme.

    répondre

  • Très bon article… Je ne connaissais pas ce site. Je suis assez sceptique, je ne sais pas quoi en penser. C’est un peu horrible de résumer les derniers instants d’un homme de cette manière. Je ne comprend pas trop. Est ce qu’ils se déculpabilisent comme ça?…
    Je rejoins ta pensée.

    répondre

  • Je ne connaissais pas ce site mais merci de me l’avoir fait découvrir. je me suis permise de le partager à mon tour sur mon blog, car ce projet m’a vraiment touché par son originalité.
    Merci de nous l’avoir fait découvrir.

    répondre

  • P.S. : en réponse à « ta soeur », je crois bien que les derniers repas sont communiqués à la presse après l’exécution lors du communiqué général.

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.