Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Dimanche premières fois

Cette dernière quinzaine a été celle des virus : j'ai commencé par un bon rhume puis j'ai profité d'une angine pour m'accorder quelques siestes sans culpabiliser. Forcément, avec ma "légère" hypocondrie, j'ai consulté frénétiquement tous les sites listant les symptômes du coronavirus. Je ne suis, à ce jour, toujours pas persuadée de ne pas l'avoir attrapé.

Heureusement, j'étais en forme pendant les week-ends et ça a été l'occasion de se fabriquer plein de beaux souvenirs. Un premier tour en draisienne pour Louison (elle est encore un peu grande pour lui mais ça fait tellement longtemps qu'il a envie de monter dessus - on l'a depuis sa naissance) et un premier cinéma !

On est allés voir un ciné-concert adapté aux tout-petits et il a adoré. Yeux grand ouverts, mine ultra concentrée, applaudissements... Gaëtan m'a avoué avoir versé une petite larme devant ce spectacle. J'ai moi aussi passé plus de temps à admirer mon fils qu'à regarder le film ♡

On était dans un cinéma municipal à deux pas de chez nous mais si vous habitez vers Paris, sachez que le Forum des Images organise un festival pour enfants du 8 au 23 février (les infos sont ici). On va essayer d'y aller je pense - les activités pour les moins de 3 ans sont assez rares donc on en profite.

escaliers yoga
plantes

Et puis, je continue à trouver mon rythme de croisière après les péripéties de décembre et les absences de la nounou. Je retourne au yoga ; je blogue ; je travaille (et m'interroge beaucoup sur les missions de freelance vers lesquelles j'aimerais aller - j'ai envie de me former à de nouvelles choses je crois).

Avec Gaëtan, on a aussi décidé de s'accorder un petit-déjeuner en amoureux par semaine, et on a déjà honoré cette nouvelle tradition à deux reprises. L'un de nous dépose Louison chez la nounou, on se retrouve pour petit-déjeuner (soit dans un café, soit à la maison mais on sort le grand jeu : orange pressée, pain frais et compagnie) et papoter avant de commencer notre journée de travail. Ça fait du bien - Louison se couche tellement tard qu'on n'a jamais vraiment de temps pour nous.

Côté séries, j'ai terminé The Good Place (et j'ai pleuré devant le dernier épisode - que je trouve être un superbe plaidoyer en faveur de l'euthanasie soit dit en passant)(mais peut-être que j'extrapole ?). Et j'ai commencé Unbreakable Kimmy Schmidt. L'histoire de Kimmy, kidnappée par un gourou à 14 ans et qui a vécu pendant 15 ans dans un bunker. Libérée (délivrée), elle décide de s'installer à New York. C'est une adulte qui est un peu restée coincée à l'adolescence, déterminée à rattraper le temps perdu mais un peu paumée face aux évolutions du monde. L'idée de départ est bonne, c'est agréable à regarder, c'est assez drôle, souvent complètement wtf mais parfois maladroit / longuet (à mon goût). Je ne sais pas si j'irai jusqu'au bout.

J'ai profité de notre sortie du mercredi à la médiathèque pour emprunter quelques livres. Je creuse toujours le sujet du burn-out parental, cette fois-ci avec un ouvrage consacré aux mères. Je sens que ça va vraiment mieux de mon côté mais je trouve que c'est hyper intéressant de comprendre (ou tout du moins d'essayer de comprendre) le phénomène. Mon premier livre de Mona Chollet dont j'entends beaucoup parlé depuis quelques temps. Et un bouquin sur les pédagogies alternatives, pour découvrir autre chose que Montessori et surtout piocher des idées d'activités à faire avec Louison.

libraries are for everyone
lectures

Je me suis aussi un peu enflammée dans la cuisine en retirant un morceau de cette crédence que je ne supporte plus. Trop sombre, trop lourde... Notre cuisine doit faire à tout casser 4 mètres carré et j'avais envie d'apporter de la lumière et d'alléger tout ça. Sauf qu'on en parle depuis des mois et qu'on n'ose pas.

Dans une espèce d'élan créatif (ou de pulsion auto-destructrice ?), je me suis lancée en me disant que comme ça, au moins, on n'aurait plus le choix, il faudrait agir ^^ Une virée chez Leroy Merlin plus tard, j'ai bouché les trous avec de l'enduit, et attendu que ça sèche pour poncer et repeindre. Je me suis dit "Si c'est concluant sur un mur, j'arrache tout le reste, mais attendons de voir...".

Et puis... et puis je n'ai pas réussi à attendre ! Ce week-end, on laissait Louison pour la première fois à ses grands-parents pour la nuit et on avait prévu de se réserver une chambre dans un hôtel sympa, avec spa, balade en forêt, petit-déjeuner au lit. Finalement, on n'a rien réservé du tout -> on a profité de nos premières 24 heures tous les deux en amoureux depuis 21 mois pour... arracher tout le reste de la crédence, retourner chez Leroy Merlin acheter du plâtre (parce que la crédence servait en réalité à cacher de superbes et énormes trous autour des prises), poser le dit-plâtre, tenter de repositionner les prises correctement etc etc... Bref, Gaëtan était RA-VI de ce super plan foireux, je sens que je vais en entendre parler pendant des mois ^^

On est quand même contents d'avoir avancé, il reste maintenant à poncer et repeindre l'intégralité de la cuisine (parce que forcément, ce que je n'avais pas prévu, c'est que sous la crédence, le mur était bien plus blanc qu'ailleurs - le blanc, c'est salissant, et le reste des murs a donc un peu jauni depuis qu'on a emmenagé...).

On verra ensuite si je peins une fine bande en vert olive par exemple. Et si mes enduits sont vraiment trop ratés, on viendra reposer un truc par dessus (mais on ne sait pas encore quoi). Ça fait du bien de se lancer, je ne sais pas si c'est l'approche du printemps mais j'ai envie de renouveau - j'hésite aussi à repeindre le mur bleu du salon dans une autre couleur. Mais une chose à la fois, hein ? ;)

retrait credence cuisine
sherlock

Je vous quitte en vous laissant méditer sur cette superbe phrase prononcée par mon amie Laëtitia, désabusée comme moi : "On est les vieux des jeunes".

Je lui racontais qu'en croisant un groupe d'ados dans notre rue, ils s'étaient mis à faire semblant de chuchoter. "Chut, les mecs, faut pas qu'on dise qu'on a bu de l'alcool au Nouvel An, ils vont le dire à tes darons. Cache ton cannabis, vite, cache ton cannabis !" (ils avaient 13 ou 14 ans et étaient très propres sur eux)

Gaëtan et moi étions morts de rire devant tant de provocation pas du tout convaincante. Avant de réaliser qu'ils nous prenaient vraiment pour des vieillards outrés qui seraient choqués par leurs propos. Aux yeux d'ados de 14 ans, à 35 ans, on est déjà des vieux cons. À TRENTE-CINQ ANS. Bref, mieux vaut en rire, hein... (je vais aller les dénoncer à leurs parents, ils feront moins les malins tiens)

Sur ce, très bonne semaine à toutes et tous, que vous soyez jeunes ou que vous ayez plus de 30 ans !

Et à bientôt par ici :) Je vous embrasse !

Dimanche premières fois
11 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • la “pression” des moments en amoureux ; pendant longtemps, quand les gds-parents prenaient mes garçons je voulais toujours faire un truc “chouette/original/beau/drôle “etc …mais la réalité prenait le dessus et moi je finissais toujours déçue …! après deux bébés, voilà que j’arrive enfin à me défaire de cette “pression” et que bricolage (raté; toujours ça on y coupe pas!) ou plateau série dans le canapé, maintenant tout me va ;.)

    répondre

    • Ah oui, cette pression en effet ! C’était la première fois pour nous en plus, on voulait rentabiliser au maximum ^^ Bon, finalement c’est pas plus mal, on n’aurait jamais pu faire ces travaux avec Louison à la maison – on ira se faire un spa ou je ne sais quoi d’autre une prochaine fois ;) (et puis y a-t-il activité plus reposante et agréable qu’un plateau-série dans son canapé ? je ne crois pas !)

      répondre

  • Si jamais il y a besoin de cacher la “misère” niveau crédence, il existe aussi du faux carrelage autocollant (bon dit comme ça ça paraît foireux mais c’est assez bluffant), on en a mis dans notre salle de bains et notre cuisine récemment, façon carreaux de métro blanc.

    répondre

    • On en a vu chez Leroy Merlin justement ! C’est vrai que c’est bien imité ! Mais j’ai peur que ça fasse trop “présent” avec notre plan de travail qui est super épais, sombre et avec un léger relief :/ J’aimerais vraiment réussir à avoir juste un mur peint… On va voir si on y arrive – j’ai poncé aujourd’hui et ça a l’air pas trop mal !

      répondre

  • J’aime toujours autant les articles comme ça ! Pour Kimmy, j’avais trouvé aussi les épisodes loooongs mais j’ai dévoré la dernière et finale saison, les épisodes sont plus rythmés, plus drôles. Il y a même un épisode – sans spoilers – où on voit ce que serait devenus les personnages si Kimmy n’avait pas été enlevé… et le dernier épisode est super aussi. Bref si jamais tu t’accroches, je pense que tu ne le regretteras pas. Et comme toi, j’ai pleuré du début à la fin sur le dernier épisode de The Good Place 😭😭 c’était merveilleux, poétique et fort.

    répondre

    • Merci beaucoup Audrey !

      Je regarde souvent les épisodes en deux ou trois fois… En fait c’est bizarre, il y a des choses que j’adore dans la série, mais d’autres qui m’agacent ou m’ennuient (je ne suis pas du tout fan du personnage de Jacqueline par exemple). Bref je vais voir si je m’accroche ou pas, pour le moment j’ai la flemme de chercher une autre série à regarder donc c’est ce qui la sauve ^^

      Rah oui, The Good Place quoi… ! Magnifique !! L’épisode m’a hantée pendant plusieurs jours.

      répondre

  • Mais ce que j’ai ri de ta légère hypocondrie ! Merci pour cet article qui rassure, on a un quotidien à peu près semblable !!!
    A très vite

    répondre

  • Je ne comprends pas le burn-out parental ? J’ai été mère de 2 enfants j’ai travaillé (à temps très partiel) mon époux était un papa présent et attentif donc cela allait. Nous avions un rythme de vie simple, pas de voyage à l’autre bout du monde, pas d’activité extra-scolaire à outrance. Laisser du temps au temps. Le bonheur est aussi dans l’inactivité, “l’ennui” peut être source de créativité. Bien sûr pas l’absence d’intérêt qui conduit à des comportements malsains. Juste savourez l’instant présent et je sais que vous y êtes sensible. Ne pas trop intellectualiser la vie (cela donne des maux de tête !!) Bonne route plein de bonheur à vous.

    répondre

  • J’adore. Merci Juliette pour ce dimanche première fois.
    Les week-end en amoureux plus ou moins foireux et tellement compliqués à organiser quand on a des enfants tout petit… Mais des ados qui nous regardent comme çi on ne comprenait rien à la vie. Trop vieux effectivement.
    Nous vivons actuellement avec 2 ados de 2 nationalités différentes et on s’amuse énormément. Tellement différents de personnalité et de caractère mais qui se retrouvent très vite sur leurs réflexes :
    “laisse tomber ils comprennent rien”.
    Du pur bonheur 🙃😁
    Bonne continuation, bon courage pour les grands travaux de presque printemps.
    Virginie

    répondre

  • Je comprends ce “sentiment de vieillesse”!
    J’ai repris mes études et cette année, à 33 ans, je suis dans une classe avec des jeunes de environ 20-21 ans. Ca me fait sourire parce que je me retrouve dans certains trucs (les soirées du jeudi et aller en cours avec quelques grammes d’alcool par ci par là et surtout de la fatigue) mais parfois on sent un décalage énorme alors qu’on n’a même pas 15 ans d’écart… Bande d’insolents!

    répondre

    • Ahah, j’imagine ! Je pense parfois reprendre une formation et je me demande comment je serais perçue par tous les petits jeunes… ça me donne des sueurs froides ahah ^^

      répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.