Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Dimanche famille

Me revoici par ici avec un peu de retard - les vacances scolaires ont encore frappé ! Je rentre de 5 jours passés chez mes parents avec Louison, je croyais avoir le temps de préparer mon article du dimanche là-bas et puis... et puis la vie quoi :)

Il a bien profité de son papy et de sa mamie, on est allés à la médiathèque, on s'est émerveillés devant les géants, on est allés acheter quelques plantes (passage obligé quand je rentre dans le Nord). Dans le magasin, il s'est pris de passion pour le panier et il s'est mis à déambuler dans les allées sans plus faire attention à nous. Je n'en finis pas de m'émerveiller devant la façon dont il apprend, grandit et progresse chaque jour.

dadizele floralux
geants wervicq sud

Je suis également allée déjeuner chez Holi - lieu dédié au bien-être créé par ma sœur à Villeneuve d'Ascq (yoga, pratiques douces, massages...). J'en ai profité pour faire quelques photos de la nouvelle carte du restaurant. Si vous êtes dans le coin, n'hésitez pas y aller, c'est bon et fait avec le cœur :) Je regrette souvent d'être aussi loin, il y a également plein d'ateliers le week-end auxquels j'adorerais participer (auto-hypnose, yoga parents-enfants, médecine chinoise...).

petit garçon cookie
goûter chez holi yoga
restaurant holi yoga

(la délicatesse avec laquelle il tient l'assiette... ♡)

J'ai participé aussi à un cercle de femmes un peu particulier, avec un soin énergétique de "bénédiction de l'utérus". Ça prête à sourire mais c'était vraiment un super moment - on a beaucoup échangé, j'étais extrêmement émue (pour ne pas dire que j'ai pleuré comme une madeleine tout du long), je crois que j'avais besoin de faire sortir pas mal de choses. On a tiré les cartes aussi et même si je ne sais jamais si j'y crois ou pas, je suis obligée de constater que ça me parle à chaque fois.

echographie

 

Avant cela, il y a eu une semaine un peu compliquée : j'avais mon rendez-vous de suivi à l'Institut Curie et j'y allais super détendue, ma mammographie et mon échographie de janvier n'ayant rien révélé d'anormal. Ça a été une petite douche froide : l'interne m'ausculte et me dit qu'elle sent un ganglion. Que je dois refaire une échographie pour vérifier. J'ai réussi à avoir un rendez-vous en urgence le lendemain soir et tout était normal finalement. Mais ces 24 heures de stress m'ont pas mal fragilisée, il m'a fallu quelques jours pour retrouver de l'énergie.

 

 

J'ai eu la chance de recevoir des bulbes de caladium de la part de Justine, de chez What the Flower : j'ai extrêmement hâte de les planter et j'espère réussir à les faire pousser cette année.

L'année dernière j'avais complètement loupé le truc, mes bulbes avaient moisi, j'avais sans doute trop arrosé. Elle organise une collecte pour lancer son e-shop et les contreparties sont vraiment chouettes (il y a des bulbes, des plantes...) - de mon côté, j'ai contribué pour un atelier de rempotage ! J'aime l'idée de passer un moment entre passionné.e.s et d'apprendre de nouvelles techniques :)

bulbes de caladium

Le 14 février, sans lien avec la Saint-Valentin, on avait décidé de passer une journée en amoureux, Gaëtan et moi. Ça m'était sorti de la tête et j'ai calé un rendez-vous pro qui m'a occupée toute la matinée (oups). Mais c'est pour un projet vraiment vraiment (vraiment) cool, qui m'enthousiasme énormément, dont je vous parlerai bientôt - j'attends juste que ça se concrétise. On a quand même pu déjeuner ensemble (au Café Miettes, qu'on adore). On a enchainé avec un bowling (ne me demandez pas pourquoi, c'est devenu une sorte de tradition quand on a un moment tous les deux), on a fait une bonne sieste et il était l'heure d'aller chercher Louison. J'avais quand même acheté un petit cadeau à Gaëtan pour marquer le coup.

flan café miettes
anouk ricard jpg

Sinon, en vrac...

On profite toujours autant de nos mercredis avec Louison ♡ Je fais des photos floues car il bouge tout le temps, sauf quand il décide de venir se coller contre moi pour me faire un petit câlin. On passe du temps aux vergers. On s'arrête pour regarder les chats sur les rebords de fenêtres. On teste de nouvelles recettes (quand j'ai le courage). Et il se cache dans les placards en disant "Bah... il est où ?" !

On a un peu avancé dans nos travaux de cuisine, il me reste à tout repeindre en blanc, j'espère le faire demain ou jeudi (je stresse un peu, la dernière fois que j'ai essayé de peindre une cuisine, le résultat a été catastrophique et on a dû faire venir quelqu'un pour terminer le travail ^^).

Je n'ai absolument pas eu le temps d'ouvrir un livre (je n'ai pas "pris" le temps serait plus juste). Et on a réussi par miracle à regarder le premier épisode de la deuxième saison de Sex Education - je ne sais pas encore quand on réussira à regarder la suite ;)

J'hésite fortement à acheter le livre Chrono-Dodo pour glaner quelques conseils pour réussir à coucher Louison un peu plus tôt (mais j'ai peur de ne pas y arriver car il faut laisser l'enfant pleurer quelques secondes et je n'ai jamais réussi à le faire - mais entre ça et finir par craquer, je ne sais pas ce qui est le pire, au final ?). J'ai également lu qu'il lui fallait un doudou donc on lui a expliqué hier soir et il semble avoir compris et choisi deux peluches. On verra si ça peut déjà aider...

maison
cache cache
chat rebord de fenetre
copains

Je file chercher Louison chez la nounou, je vous souhaite une bonne semaine. À très bientôt !

Dimanche famille
15 commentaires

Répondre à Une fille végétale Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Alors pour la méthode chrono-dodo, il ne faut pas le laisser pleurer. Enfin, Aude Becquart ne sera pas derrière toi pour te dire que si ;) Tu es libre d’ajuster comme tu le sens. C’est ce que l’on a fait, le premier soir forcément après des mois passés dans notre lit à se réveiller toutes les heures sans jamais s’endormir seul il a tiré la tronche. Il l’a exprimé. Ce qui est une bonne chose je trouve. Mais on n’a pas fermé la porte une minute comme “suggéré” (car ça n’est pas un ultimatum ;)) dans le livre, pour revenir seulement 10 secondes et repartir même s’il n’était pas calmé. Tu es la maman de Louison, tu sais mieux que personne ce qu’il lui faut. Je n’ai jamais fermé la porte en le laissant pleurer seul, Solal pleure quasi jamais, aussi car on ne le laisse pas pleurer donc je comprends tout à fait ! On est restés avec lui si besoin pour qu’il pleure car il fallait extérioriser l’émotion liée à ce changement, mais en l’accompagnant et en l’accueillant surtout. Et puis il y pleurer et pleurer. On sait faire la part des choses. Je suis revenue bien plus de 10 secondes à chaque fois et ai attendu qu’il se calme (ouh la la pas bien j’ai pas suivi le livre comme la première de la classe ;)). Au final le second soir il est sorti du lit mais sans plus jamais pleurer et le troisième il dormait en moins de deux minutes. Sans pleurs. Et ce depuis plus deux semaines pour 12h de suite. Du jamais vu en presque 19 mois.
    C’est tout l’avantage d’un livre je trouve, ne pas avoir la personne à côté de toi qui sait mieux que tout le monde et tu te sens incapable d’aller à son encontre, là tu prends ce qui te parle, tu adaptes, tu t’écoutes ainsi que ton enfant et vous vous faites confiance. Verbaliser est la clé je trouve.
    Mais non, il ne FAUT pas laisser pleurer son bébé, il FAUT faire comme tu peux. Mais je trouverais ça dommage de s’arrêter à cela pour ne pas lire le bouquin et tenter car j’ai du avoir une cinquantaine de messages comme quoi ça a fonctionné super vite pour d’autres parents ;)
    Désolée pour le pavé mais j’aime pas les raccourcis qui peuvent faire culpabiliser tous les parents qui ont appliqué cette méthode :/ Je ne me sens absolument pas concernée car j’ai zéro culpabilité de quoi que ce soit ! Mais tu vois ce que je veux dire <3

    Sinon ouf pour le ganglion… Je n'ose imaginer ton état…
    Je t'envie tellement de pouvoir laisser un peu Louison à d'autres personnes que la nounou !!! Profite !!!

    répondre

    • Loin de moi l’idée de faire culpabiliser qui que ce soit, je sais qu’on fait toutes et tous de notre mieux et je ne juge aucun parent, j’enfreins moi même pas mal des sacro-saintes règles de l’éducation bienveillante (on vient de regarder Peppa Pig tous les deux, mère indigne ^^) !

      J’ai rédigé en speed avant d’aller chercher Louison donc c’était peut être formulé maladroitement ! Je corrigerai demain pour nuancer mon propos :)

      Disons, pour préciser ma pensée, que j’ai peur que si je n’applique pas le truc à la lettre, ça ne marche pas (j’ai un profil très première de classe justement ahah), et je ne me sens pas capable de l’appliquer tel quel (enfin je n’ai pas lu le bouquin encore donc je dramatise peut être aussi un peu)(mais laisser la porte fermée pendant une minute est au dessus de mes forces par exemple).

      Donc effectivement je testerai en piochant ce qui me semble juste et je laisserai ce qui ne me semble pas adapté, j’espère que ça suffira :)

      Louison est adorable mais dans une période assez compliquée au niveau des colères et il est extrêmement déterminé ahah, donc j’appréhende sa réaction… Je ne sais pas s’il sera aussi conciliant que Solal ^^

      Merci pour ton témoignage en tous cas et tes réponses hier, ça m’aide à y voir plus clair :) Je vais me procurer le bouquin !

      Et oui ça arrive rarement qu’on puisse confier Louison, mes parents sont loin et les beaux-parents pas à côté non plus. Ça demande une certaine organisation mais c’est salutaire parfois ☺️

      répondre

  • Juste… j’AIME TELLEMENT tes articles du dimanche. Et ravie que tu ailles bien (bye bye ganglion). Et sinon, j’ai lu attentivement le commentaire d’Une fille végétale plus bas ahahahahahaha. #TeamBoysQuiFontPasDodo Gros bisous xx

    répondre

    • Merci Christelle ! Ah la la c’est dur le manque de sommeil hein, ça rend fou ! On a la chance que Louison « fasse ses nuits » (enfin !), on aimerait maintenant que l’endormissement ne prenne plus 1h30 tous les soirs 😅 Bon courage à vous !!

      répondre

  • Zut alors j’ai élevé mes fils sans lire de bouquins “spécifiques” sur “l’élevage” des enfants.
    Aujourd’hui ce sont des hommes apparemment normaux alors qu’ils avaient une mère imparfaite, la nature est formidable. J’ai même une charmante petite fille de 22 ans qui a du aussi avoir ses parents imparfaits. Ceci pour vous dire -ne vous prenez pas trop le chou – soyez attentive et aimez vos petits.
    La vie quotidienne est assez compliquée comme ça. Bon courage soyez heureuse.

    répondre

    • J’essaie de ne pas me prendre le chou mais je suis de nature angoissée depuis toujours donc ce n’est pas si simple ^^ La pression sur les parents est forte aujourd’hui, on sait maintenant que laisser pleurer un enfant peut avoir des conséquences sur son cerveau, la culpabilité n’est jamais très loin ;) Après, je vous rassure, je ne suis pas sans arrêt dans le contrôle et la prise de tête, je profite aussi beaucoup de mon fils, le blog montre une image parfois déformée des choses puisque je mets l’accent sur un point ou un autre :)

      répondre

      • Je n’ai pas l’impression que Juliette essaye de faire un “élevage” d’enfant, mais simplement d’écouter ses besoins à elle/eux… Passer chaque soirée à endormir son enfant, c’est dur moralement, car ça laisse très très peu de temps pour soi.

        Je connais ça depuis bientôt 4 ans et hélas, je n’ai pas de conseils… Pendant quelques mois, vers ses 2 ans, nous avons réussi à lui imposer de s’endormir seul (ça s’est fait avec des cris et des pleurs, il n’était pas d’accord, et c’est normal, mais après 2-3 jours, il l’a fait) mais j’ai l’impression que ça l’a fragilisé : il n’était pas prêt et au premier “retour en arrière” (une maladie) l’a fait craquer : c’est (re)devenu impossible de quitter la chambre sans qu’il hurle. J’ai eu l’impression que le après était encore pire que le avant… (Loin de moi l’idée de dire qu’il ne faut pas tenter avec Louison, c’est juste un témoignage !)

        Aujourd’hui, il a 4 ans, et réessayer n’est pas dans nos plans : nous avons un 2ème enfant qui PAR MIRACLE s’endort seul, mais se réveillerait si son frère hurlait… Heureusement, nous avons trouvé une routine qui me convient : je reste encore à côté de mon grand le temps qu’il s’endorme MAIS je le vis bien j’ai ma liseuse ou mon téléphone planquée sous une couverture. C’est pas idéal (je préférerais qu’il s’endorme seul pendant que je passe du temps avec mon mari) mais 1 heure (le temps de l’endormissement) ça passe bien plus vite sur Instagram que à rester dans le noir à cogiter, m’énerver et soupirer “Mais tu vas dormir oui ?? Pourquoi mon fils ne sait-il pas dormir ? Suis-je une mauvaise mère ??”…

        Bref, on s’arrange avec nos valeurs comme on peut je crois !

        répondre

        • Merci pour ton témoignage ! Ça me fait m’interroger encore plus, je crois que Louison n’est pas prêt (et peut-être que moi non plus finalement ?) et je n’ai pas envie de le brusquer. J’ai eu pendant longtemps de grosses difficultés pour m’endormir, j’étais morte d’angoisse chaque soir jusqu’à mes 20 ans au moins, donc j’ai vraiment envie de l’accompagner…

          On va mettre en place des choses pour faciliter le coucher (les doudous, ritualiser encore un peu plus) en espérant que ça suffise – depuis qu’il a choisi deux peluches pour dormir, on a gagné 30 mn environ, c’est énorme ;)

          Par contre, pour le téléphone, oh la la, j’aimerais bien mais Louison a le don pour le dénicher ! Il connaît toutes mes cachettes, l’attrape et réclame des clips de Chantal Goya 😅Et puis en fait il s’endort très vite à partir du moment où il a décidé que c’était son heure, mais en attendant, on doit lui lire des histoires, lui faire des câlins, jouer à cache-cache… c’est ça qui est super long, on ne peut même pas bouquiner un peu :/ Je comprendrais si c’était le seul moment qu’on passe avec lui mais je le récupère à 17h30 chez la nounou, je suis avec lui tout le mercredi et tous les week-ends, et on joue déjà énormément ensemble… Bref, on s’adapte et je me dis que ça passera un jour, et que quand il claquera la porte de sa chambre et collera un panneau interdit d’entrer dessus, ça me manquera sans doute un peu ;)

          répondre

        • Le mot élevage est entre parenthèse c’est une petite plaisanterie pour dire élever son enfant. Je ne crois pas être une vieille bof, juste une mamie qui a écouté les interventions du Docteur Dolto sur france inter il y a plus de 40 ans, c’était plein de bon sens, de bienveillance et de sagesse, j’en ai fait autant que possible “mon miel”. De toute façon pas de soucis nous sommes des humains imparfaits, c’est la vie ! Vivez heureux.

          répondre

  • Le rituel du bowling en amoureux, j’adore l’idée!
    Belle semaine à toi Juliette
    des bises

    répondre

  • On est en pleine galere pour le coucher/nuit de notre fille. Comment as tu reussi a lui faire accepter un doudou? La notre refuse categoriquement d’avoir quoique ce soit dans son lit.

    répondre

    • Courage !

      Pour le doudou, on lui a expliqué qu’il devait choisir un copain pour dormir avec lui, parmi toutes ses peluches. On les a posées sur son lit, et on lui a demandé lequel il voulait, et qu’à partir de maintenant, ils dormiraient ensemble tous les soirs, que son copain le protègerait la nuit…

      Il en a choisis deux ^^ Je ne pense pas qu’on puisse vraiment parler de doudou car il ne les réclame pas. Mais le soir on les a intégrés au rituel, il leur fait des bisous, et puis on lui dit que s’il se réveille la nuit, il peut leur faire un câlin et se rendormir sereinement…

      répondre

  • Ah les colères… On a dû gérer ça aussi avec mon fils ces derniers temps (il a eu 2 ans fin décembre, donc on était dans le fameux “terrible two”), pas évident comme période, on se pose beaucoup de questions en tant que parents sur la meilleure façon de les accompagner dans cette phase où ils semblent assez vite submergés par leurs émotions. Nous on s’est beaucoup appuyés sur la parole, on lui a expliqué à quel point c’était pénible pour nous tous qu’il se mette à hurler comme ça, on l’a aussi isolé de temps en temps (ça c’est quand l’un de nous était seul avec lui pour ne pas craquer nous-mêmes) et on a fait de gros câlins récupérateurs après ces colères pour qu’il retrouve ses esprits tout en lui expliquant avec une voix douce qu’il n’avait pas besoin de se mettre dans ces états là… Et petit à petit, les colères se sont estompées jusqu’à ne plus être qu’un lointain souvenir ! Dernier exemple en date qui montre à quel point ils comprennent tout à ces âges là, il y a quelques jours je le laisse pour un petit séjour chez ses grands parents et je lui dis en partant qu’il faut qu’il soit sage avec eux et lui de me répondre “pas la colère”. Il avait parfaitement enregistré ce qu’on n’a cessé de lui répéter ces derniers temps et l’a de lui même associé à l’idée d’être sage! En tout cas, bon courage car ce n’est pas facile et chacun trouve ses techniques pour accompagner son enfant, je voulais juste te faire part de mon expérience (et oh la la cette histoire de ganglion, j’ai arrêté de respirer un temps avant de voir la chute, ouf!)

    répondre

    • Tu as eu raison de verbaliser, et c’est vrai qu’ils comprennent tout de toutes façons :) C’est génial que ça ait marché !

      Je me dis que quelque part, c’est sain qu’ils expriment leur colère (je crois qu’on m’a tellement répété de ne pas faire de bruit / de vague quand j’étais petite que j’ai tendance à tout garder à l’intérieur et parfois, j’envie la capacité des enfants à “tout lâcher” ^^).

      Du coup, j’ai essayé de lui dire qu’il avait le droit d’être en colère et qu’il pouvait taper sur un coussin, toujours le même, s’il avait besoin d’évacuer. Mais pour le moment ça ne marche pas du tout 😅J’aimerais qu’il s’autorise à exprimer sa colère mais sans me taper dessus, en gros ^^ Mais bon, à son âge, son cerveau n’est pas encore suffisamment mature pour gérer les émotions correctement donc je sais que ça viendra.

      Ah la la c’est pas simple tout ça , on apprend chaque jour !

      répondre

Répondre à Une fille végétale Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.