Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Trois jours sur les traces des impressionnistes

Fin octobre, Gaëtan et moi partions en week-end en amoureux, sur les traces des peintres impressionnistes. Une thématique qui a bercé notre séjour et nous a emmenés du 16ème arrondissement de Paris à Giverny, en passant par Vernon, Saint-Germain-en-Laye ou encore l'île des impressionnistes de Chatou. Ce sont Les Voyages impressionnistes qui nous ont donné l'idée de ce parcours : même si nous aimons l'art, nous n'y aurions sans doute pas pensé sans eux, et on est heureux de cette collaboration car se laisser porter par ce fil rouge a été extrêmement agréable !

Première étape : le Musée Marmottan Monet à Paris

Notre périple commence par... Paris ! Et par un musée dont je ne connaissais pas l'existence, alors que...

Le Musée Marmottan Monet, situé dans le 16ème arrondissement, a plusieurs particularités qui méritent le détour : il détient le plus grand nombre d'oeuvres de Monet au monde (!), mais aussi la plus grande collection de tableaux de Berthe Morisot, une femme.

L'invisibilisation des femmes dans l'art est un sujet dont on parle pas mal en ce moment, et si le monde entier connaît Renoir, Monet ou Cézanne, qu'on les étudie à l'école, le nom de Berthe Morisot est bien moins connu des profanes comme moi. Elle est pourtant co-fondatrice du mouvement impressionniste, respectée et admirée par ses amis peintres de l'époque et par les amateurs d'art d'aujourd'hui. J'ai beaucoup aimé découvrir cette artiste avant-gardiste et rebelle, sa vie et ses toiles.

Actuellement, une exposition temporaire met à l'honneur Julie Manet, la fille de Berthe Morisot, dont on aperçoit les tableaux sur la photo. Peintre, elle a également servi de très nombreuses fois de modèle à sa mère et aux peintres impressionnistes au milieu desquels elle a grandi. Collectionneuse avertie, elle a énormément œuvré à la reconnaissance du travail de sa mère, organisant des expositions et léguant des toiles à des musées.

musée marmottan berthe morisot
Nymphéas musée marmottan

L'impressionnante salle des Nymphéas. Monet en a peints environ 250 au cours des 30 dernières années de sa vie. Nous verrons un peu plus loin dans l'article l'étang qui l'a inspiré.

Musée Marmottan Monet
Musée Marmottan Monet
Musée Marmottan Monet
Musée Marmottan Monet Impression soleil levant
Musée Marmottan Monet
Musée Marmottan Monet

Si vous vous rendez au Musée Marmottan Monet, vous pourrez également admirer LE tableau de Monet qui a donné son nom au mouvement impressionniste : Impression, soleil levant. Le voir en vrai alors qu'il fait partie des œuvres qu'on a toutes et tous déjà vues dans des livres, ça ne laisse pas indifférent.

L'île des impressionnistes, à Chatou

Après le musée, nous prenons la voiture direction Chatou et son île des impressionnistes à 35 minutes à peine de Paris. Comme son nom l'indique, elle était très fréquentée des impressionnistes à leur époque, et elle garde quelques vestiges de ce joyeux passé où l'on profitait des guinguettes des bords de Seine et où l'on découvrait les joies du canotage.

On découvre notamment la Maison Fournaise, guinguette-hôtel immortalisée par Renoir dans son célèbre Déjeuner des Canotiers. Aujourd'hui en travaux, le restaurant devrait rouvrir ses portes prochainement, mais on peut quand même observer le balcon et les stores emblématiques ! Une reproduction de la toile permet de s'imaginer l'ambiance de l'époque et ça semble presque irréel de se dire que les peintres ont foulé les mêmes pavés que nous et se réunissaient juste au-dessus de nos têtes pour peindre certains des plus grands chefs d'œuvre de l'histoire de l'art.

parcours impressionniste chatou
fleurs
maison fournaise chatou

Nous avons déjeuné juste en face, aux Rives de la Courtille (je recommande la pavlova en dessert, un régal), d'où nous avons pu apercevoir des passionnés en pleine remise en état d'un bateau surprenant...

Juste sous le restaurant se trouvent en effet les ateliers de l'association Sequana, qui restaurent des yoles, chaloupes à vapeur et autres canoës. Ils ont même reconstitué un voilier du peintre (et architecte naval) Gustave Caillebotte. Très inspirée par l'histoire de l'île de Chatou et ses paysages, l'association propose des "balades impressionnistes" sur la Seine : nous avons pu nous aussi et comme à l'époque des grands peintres, découvrir les joies de la navigation (mais avec un peu plus de confort moderne ^^).

Le bateau surprenant dont je vous parlais juste au-dessus n'était pas là par hasard, c'était le jour de son inauguration. Nous avons pu voguer aux côtés de cette ancienne chaloupe à vapeur de la police fluviale, c'était génial de voir l'émotion des bénévoles la découvrir sur l'eau. On était aussi accompagnés de Pierrick sur son embarcation en bois ultra-légère (qui allait bien plus vite que nous d'ailleurs), une périssoire. Un type de bateau énormément peint par Caillebotte, comme sur ce tableau par exemple.

promenade bateau sequana
promenade bateau sequana
promenade bateau sequana

Toutes les infos pour vous promener vous aussi sur l'eau avec Sequana sont sur le site de l'association.

On a terminé notre visite de l'île des impressionnistes par le Musée Fournaise : un "parcours-spectacle" d'une trentaine de minutes pour découvrir de façon ludique l'histoire de Renoir et de la maison Fournaise. Une activité intéressante pour initier les enfants à l'histoire de l'impressionnisme (à partir de 6 ou 7 ans je dirais).

musée fournaise
hameau fournaise

Nous avons ensuite rejoint notre hôtel pour la nuit, le Relais & Châteaux Cazaudehore. Entre le petit-déjeuner divin et la lumière dans les arbres au petit matin : toutes les conditions étaient réunies pour démarrer notre deuxième journée du bon pied.

forêt de saint germain en laye
petit déjeuner cazaudehore

Saint-Germain-en-Laye : le musée Maurice Denis

Notre escapade sur les traces des impressionnistes se poursuit avec la visite du Musée Maurice Denis, à Saint-Germain-en-Laye. Un coup de cœur inattendu pour ce musée situé dans l'ancienne demeure de l'artiste. Je ne connaissais ni ce lieu, ni ce peintre, et j'ai adoré découvrir son histoire et ses toiles grâce à un guide passionné (une visite guidée, ça change tout, je me fais la remarque à chaque fois et pourtant je n'ai pas forcément le réflexe).

On sort un tout petit peu de l'impressionnisme puisque Maurice Denis était en réalité un peintre du mouvement Nabi, post-impressionniste. Très croyant, et très amoureux, la religion et son épouse seront ses grandes sources d'inspiration. La pièce maitresse du musée est la chapelle qu'il a décorée lui-même (fresques, vitraux, mobilier...).

chapelle musée Maurice Denis
musée Maurice Denis
musée Maurice Denis
musée Maurice Denis
musée Maurice Denis

Il a aussi beaucoup peint Saint-Germain-en-Laye ainsi que sa propre demeure, et c'est amusant de voir en vrai, dans le jardin notamment, des éléments découverts dans ses toiles.

Après cette visite passionnante, on a brunché rapidement au Felicity's Café, à quelques minutes à pied du musée. On s'est régalés ! (même si le service était un peu désorganisé et qu'il n'y a pas de toilette sur place : mieux vaut le savoir avant d'y aller)

Et on a pris la route jusqu'à la gare de Vernon, en Normandie (45 minutes de route à peine), où nous attendait Chloé de Normandy Experience, notre guide à vélo pour l'après-midi ! Sachez qu'il est possible de rejoindre Vernon en train depuis la gare Saint-Lazare, en 1 heure environ.

mon plaisir saint germain en laye
bruch felicity's cafe

La Seine à Vélo et l'arrivée à Giverny

Le trajet en vélo entre Vernon et Giverny prend une vingtaine de minutes et est entièrement cyclable. C'est un tout petit morceau de la Seine à Vélo, qui relie Paris au Havre et à Deauville (une bonne idée de voyage également !). Avec nos nombreux arrêts photo, on a mis beaucoup plus longtemps, mais le soleil brillait et c'était bien agréable de se balader ainsi.

la seine à vélo normandy experience
la seine à vélo normandy experience

L'arrivée à Giverny est géniale : le village est superbe, avec énormément de belles façades comme je les aime. Avec toutes ces couleurs d'automne, je suis sous le charme...

vélo à giverny
jolie façade giverny

Cerise sur le gâteau, Chloé nous emmène dans un lieu normalement réservé aux clients du restaurant Baudy : on pénètre ensemble dans les paisibles jardins de l'Hôtel éponyme. En leur sein, un atelier construit en 1887 à l'initiative des peintres français et américains qui résidaient souvent dans cet hôtel.

hotel baudy giverny
hotel baudy giverny

La Fondation Claude Monet

Le lieu le plus emblématique de Giverny est sans aucun doute la Fondation Claude Monet. Il s'agit de sa dernière maison, qu'il a d'abord louée avant de pouvoir se l'acheter : au total, il y a vécu 43 ans. On peut visiter la demeure mais aussi les deux jardins qu'il avait fait aménager : le Clos Normand d'un côté, et le Jardin d'Eau de l'autre, avec le célèbre bassin aux nymphéas qui lui inspireront ses toiles parmi les plus connues.

fondation monet salle à manger
fondation monet par la fenêtre
fleur fondation monet
jardin fondation monet nymphéas
jardin fondation monet

La Fondation Monet est ouverte de mai à début novembre (les dates précises sont sur le site), le lieu est très fréquenté donc n'hésitez pas, si vous le pouvez, à venir plutôt en semaine et le matin pour profiter des sublimes jardins.

Les nymphéas sont en fleurs entre juin et septembre, cette année un peu plus tard en raison de la météo (on a raté la floraison à deux ou trois semaines, il nous faudra revenir !).

Après cette visite, nous rejoignons notre hôtel pour la nuit à 150 mètres de là, la Musardière.

Très gros coup de coeur pour cette adresse, où nous avons aussi bien mangé que dormi.

Les prix sont abordables et le repas était divin (en photo, l'amuse-bouche à la betterave et au confit de clémentines). Si vous visitez la région, arrêtez-vous y, je doute que vous soyez déçus !

amuse bouche la musardière giverny

Le musée des impressionnismes

Reposés, nous entamons notre dernière journée avec un arrêt au Musée des Impressionnismes Giverny.

Un petit musée par la taille mais pas par la qualité des œuvres présentées : l'exposition temporaire Côté Jardin nous a beaucoup plu, on l'a vue juste à temps. La visite ne s'arrête pas là puisqu'un très joli jardin entoure l'édifice.

musée impressionnismes giverny jardin
musée des impressionnismes
musée des impressionnismes
musée des impressionnismes
musée des impressionnismes pissarro

Et finir sur l'eau, dans un décor impressionniste

On a terminé notre séjour par un moment suspendu : une balade à bord du Ladybird au départ de Vernon, avec le Cercle Bateau Atelier, une association qui retape d'anciens bateaux et propose des balades gratuites à leur bord.

Très rapidement, on s'éloigne de la civilisation et on se retrouve en pleine nature, là où Monet lui-même venait peindre avec sa barque-atelier.

Les paysages sont sublimes et dépaysants, j'ai l'impression d'être d'un seul coup très loin de chez moi. Notre capitaine nous a même préparé des gaufres maison... On se sent bien !

bateau atelier vernon
bateau atelier vernon
bateau atelier vernon
bateau atelier vernon
bateau atelier vernon

Une heure de navigation pour en prendre plein la vue et finir ce beau week-end sur une note poétique...

--

J'espère que cette escapade vous a plu autant qu'à nous et vous a donné des idées ! De notre côté, on a vraiment apprécié notre séjour, on a été dépaysés alors qu'on était à deux pas de chez nous, et on a appris une tonne de choses ! Même si le thème était spécifique, il nous a permis d'alterner entre des musées, des jardins, des paysages... C'était varié et super agréable.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas, j'y répondrai en commentaire :)

--

Un séjour en collaboration avec Les Voyages Impressionnistes

Trois jours sur les traces des impressionnistes
6 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • ohlala ça a l’air trop bien, c’est sur ma to do list. des bises

    répondre

  • Heureuse de vous relire. Votre escapade me remet en mémoire tous ces lieux que j’ai visité 1) Giverny dans les premiers temps de l’ouverture – grâce à l’intervention de M. Gérald Van der Kemp. (il n’y avait pas encore le musée américain) – Chatou je travaillais en face et j’ai déjeuner à l’auberge -moi qui aimait les tableaux de Renoir, je déjeunais dans le décor de son tableau ! La maison de Maurice Denis car j’aime les maisons particulières d’artistes – Marmottan – (mon fils a été émerveillé par Impression soleil levant) – plusieurs fois pour moi ensuite ballade rue de Passy. Votre périple à raviver mes souvenirs je n’ai pas de photos ( à l’époque il n’y avait que des appareils à pellicules, surtout je n’ai pas votre “oeil” donc difficile. Belle route à votre famille.

    répondre

  • Mireille Oudet

    Tout d’abord, c’est super de voir que vous allez bien;
    Les articles me manquaient et celui-ci donne vraiment envie, le mix ballade, vélo, bateau et visite, c ‘est très chouette. Merci.

    répondre

  • bonjour juliet
    quel plaisir de vous lire à nouveau
    de voir vos jolies trombines
    merci pour l’article :)
    belle soirée

    répondre

  • Merci beaucoup du partage de cette chouette escapade et merci d’être revenue…
    Portez-vous bien et belles fêtes de fin d’année.

    répondre

  • Belles photos, cela me donne envie:)

    répondre