Philadelphie, day #2

La deuxième journée commence à Philadelphie, sous un beau ciel bleu ! Nous avons rendez-vous à 11h à la Fondation Barnes, pour découvrir un musée vraiment pas comme les autres. Je vous passe les photos du petit déjeuner : comme tous les matins du séjour, j’ai mangé des œufs au plat, des toasts et du bacon et c’était bon <3

Fondation Barnes

Né en 1872, Albert C. Barnes était un médecin, chimiste et pharmacien, devenu très riche suite à l’invention d’un antibiotique. Grand amateur d’art, il se constitue une collection impressionnante d’œuvres : des tableaux de Renoir (181 !), de Cézanne, de Matisse ou encore de Picasso… En 1922, il crée sa fondation, dont le but principal est l’éducation des jeunes, leur initiation à l’art. Aujourd’hui, la fondation existe toujours et se visite comme un musée.

Fondation Barnes

Elle a déménagé en 2012 mais les œuvres sont exposées exactement de la même manière qu’auparavant. Car, en effet, la vraie particularité de ce musée, c’est la façon dont Barnes a disposé ses tableaux. Ils sont positionnés non pas selon les courants, les époques ou les peintres : ils sont au contraire placés selon leurs couleurs, leurs textures, leurs sujets. Et le résultat est vraiment incroyable !

Les photos étaient interdites, mais pour vous donner un exemple, vous allez trouver un tableau représentant une forêt vue de loin. Juste en dessous, un autre tableau, un portrait de femme. Si vous regardez bien le portrait, vous allez vous rendre compte qu’il y a quelques feuilles derrière elle, de la même variété que les arbres de la forêt ! Et, sous ce tableau de femme, un meuble dont la forme ou les couleurs rappellent le tableau. Si la femme était assise, le meuble sera une chaise (plus ou moins grande selon la taille de son fessier ^^). Si on aperçoit 5 troncs d’arbre dans la forêt, il y aura un chandelier, avec 5 branches. Ces trois œuvres (la forêt, le portrait, le meuble) seront certainement d’époques complètement différentes, d’artistes sans aucun lien entre eux. Et pourtant, réunies, elles prendront encore plus de sens.

C’est vraiment un musée à visiter si vous passez par Philadelphie, je n’avais encore jamais rien vu de tel.

Je portais le manteau prêté par Crystal, de l’office du tourisme, le mien étant chez le pressing suite à l’affaire du mimosa ;)

Après cette visite, nous avons marché jusqu’à notre prochain lieu de rendez-vous, l’occasion de découvrir le quartier de Fairmount !

Citrouille Minion

Cat Crib

Nous avons finalement atteint notre but : l’Eastern State Penitentiary, une prison construite en 1879 et qui a fermé ses portes en 1971. Elle a notamment abrité Al Capone – dont on peut voir la cellule -, et a été le théâtre de l’évasion spectaculaire de 12 détenus via un tunnel de 30 mètres de long creusé par un prisonnier. Ils ont tous été recapturés ^^

Eastern State Penitentiary

Cette gargouille n’est pas d’époque : elle a été installée pour Halloween. Chaque année, la prison organise une soirée super flippante, façon maison hantée. Apparemment, vous pouvez même choisir l’option ultra-scary, où un mec vous kidnappe et vous éloigne de vos amis, brrrrr (je rêve de fêter Halloween aux Etats-Unis un jour !).

La prison était un modèle de modernité à l’époque, que ce soit dans sa construction et dans le “confort” qu’elle offrait, mais également dans la façon dont elle traitait les prisonniers. C’était en effet la première fois que les détenus étaient isolés, évitant ainsi les bagarres, les épidémies… L’objectif n’était pas vraiment de les punir, mais de les faire réfléchir à leurs actes, qu’ils fassent “pénitence”. La surpopulation carcérale a rapidement mis à mal ce modèle.

Avant d’être transformée en musée, la prison a été laissée à l’abandon pendant de nombreuses années, ce qui explique son état de décrépitude. Il est cependant difficile de la restaurer : elle a été en service pendant tellement longtemps qu’il est compliqué de savoir de quelle façon de quelle époque s’inspirer pour la restauration.

Ci-dessous, une reconstitution de la cellule d’Al Capone. On ne sait pas exactement comme elle était, mais il bénéficiait de nombreux avantages et on imagine qu’elle était meublée de cette manière. Il a pu continuer son business pendant son incarcération !

Après cette visite fascinante (j’adore ce genre de lieux), petit en-cas bien mérité… Les bretzels sucrés sont une spécialité de la ville, mais en vrai, j’ai craqué pour des sushis.

Pretzels

Le soir, nous avons dîner à Del Frisco’s, un steakhouse situé dans une ancienne banque : le décor était dingue ! Plafonds ultra hauts, colonnes… Les conditions étaient un peu difficiles pour les photos, il faudra me croire sur parole. On a super bien mangé aussi !

Del Frisco's

La journée s’est terminée dans un piano-bar, Howl at the Moon. On demande la chanson qu’on veut, et les pianistes / chanteurs l’interprètent. L’ambiance est super bon enfant, et la musique vraiment chouette : Tainted Love, Eye of the Tiger, les Spice Girls… J’adorerais trouver le même genre d’endroit à Paris !

De temps en temps, les clients montent sur scène pour danser et pousser la chansonnette :)

C’est l’heure d’aller se coucher : le lendemain matin, une visite des fresques murales nous attend… A très vite pour la suite des aventures philadelphiennes !

,

16 commentaires sur Philadelphie, day #2

  1. mzelle-fraise 22/11/2013 à 17:39 #

    Cette fondation a vraiment l’air géniale !

    • juliette 24/11/2013 à 21:22 #

      Oh que oui, c’est vraiment à voir !

  2. Léa D. 22/11/2013 à 17:40 #

    Bonjour Juliette,

    Je suis ton blog depuis peu de temps, et je le trouve super ! J’ai tout de suite accroché pour tes comptes rendus de voyage, tes recettes (vive la cuisine asiatique!) et les photos de ton chat dans toutes les situations possibles et imaginables ;).

    Je suis étudiante en dernière année de licence en histoire de l’art et en cours de muséologie nous avons étudié que bien avant que les musées existent les collectionneurs exposaient leurs acquisitions non pas selon des périodes, ou les mouvements mais selon l’harmonie visuelle qui s’en dégageait. On retrouve cela dans toutes les collections royales. Cette organisation a demeuré dans certain « ancétres de musée » (sorte de galerie ouverte à un certain public au XVIII) c’est lors de la Révolution qu’on a réellement ouvert à un public large et opté pour une organisation plus pédagogique :).
    Mais dans certain châteaux en Ecosse la collection est encore exposée selon ces anciens accrochages :).
    Enfin voila, j’espére que ça fait pas trop exposé chiant mon histoire ^^ j’avais envie de partager ce que j’ai appris pour te dire qu’en fait c’est une pratique très ancienne, mais c’est vrai que peu de musée présente leur collection ainsi, et c’est intéressant qu’ils aient choisi cette option à Phila ;).
    Bises ! Continue ainsi ton blog, c’est super et rafraichissant !

    Léa

    • juliette 24/11/2013 à 21:25 #

      Merci beaucoup pour ces précisions, ce n’est pas du tout chiant, au contraire ! :)

  3. sofy from sxb 22/11/2013 à 18:04 #

    j’adorerais visite cette fondation ! côté miam et en tant qu’Alsacienne les bretzels me font de l’oeil, tu imagines !! et côté ambiance je dois dire que l’idée du juke box humain est géniale ! je n’avais jamais lu d’articles sur Philadelphie et c’est un tort, cette ville semble regorger de merveilles ! merci pour ce bel article.

  4. Le Glaude 22/11/2013 à 18:45 #

    Chouette article et chouettes photos

    • juliette 24/11/2013 à 21:30 #

      Merci Papou <3

  5. LaRoux 22/11/2013 à 20:31 #

    de jolies photos, merci pour la visite : )

  6. SoSO 22/11/2013 à 21:23 #

    Chouette 2ème journée ! Il parait que cette ancienne prison est hantée. Tu n’as pas entendu des trucs bizarres ??

    • juliette 24/11/2013 à 21:32 #

      Non mais heureusement qu’il y avait un peu de monde, sinon je n’aurais pas fait la fière ;)

  7. andara violette 22/11/2013 à 22:48 #

    Merci pour cette visite virtuelle
    Les photos ont superbes
    Bon week end. Bises

  8. Maxime 23/11/2013 à 00:14 #

    Je t’envie tellement ^^.

  9. Madame 23/11/2013 à 02:35 #

    Nous avions prévu de visiter Philadelphie lors de notre futur voyage à NY. Tu confirmes notre choix ;) Très jolies photos.

    • juliette 24/11/2013 à 21:33 #

      Merci beaucoup ! En effet, je pense que c’est une super idée d’y aller en même temps qu’à NY ! J’en parlerai dans mon prochain article ;)

  10. Sarah Conte Philly 06/12/2013 à 14:03 #

    Tres beau compte rendu! Je me rends compte que même en y vivant, j’ai encore pleins de chose a découvrir! Faut que je me bouge les fesses la!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Best of | ce que j'ai aimé visiter à Philadelphie | le coin de Joelle | un blog | lifestyle, cuisine & voyages - 28/12/2013

    […] raconter, tellement à voir… Juliette a choisi de raconter de façon chronologique  (day #1, day #2, day #3) nos 3 jours, et à l’instar de Deedee qui vous a montré les 30 choses à faire […]

Laisser un commentaire