Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

L’Arizona, comme dans les westerns

On poursuit notre road-trip dans l'Ouest Américain ! Si les précédentes étapes étaient des endroits que nous avions déja visités en 2009 (Las Vegas et Bryce Canyon), cette fois-ci, ce sont des paysages nouveaux que nous allons découvrir, et on a hâte ! Direction l'Arizona, avec des lieux qui nous font rêver depuis longtemps : Antelope Canyon, Horseshoe Bend ou encore Monument Valley.

Jeudi matin, après une nuit à la fraîche dans notre van, on se réveille en sursaut : le froid a eu raison de la batterie de nos téléphones et nos alarmes n'ont pas sonné ! Heureusement, on se rend vite compte qu'il est super tôt en réalité, et que si le froid endort les batteries, il empêche aussi les grasses matinées. On avale notre petit-déjeuner dans le brouillard du camping et on prend la route en direction du Lake Powell.

On essaie de faire un détour par Paria, une ville fantôme qui a servi de lieu de tournage à pas mal de films. Mais il a beaucoup plu ces derniers jours. Et la route, en terre, est impraticable : on est obligé de faire demi-tour après quelques miles. Ce n'est pas grave, on profite quand même du paysage incroyable qui se déroule sous nos yeux.

paria ghost town
route paria ghost town
route paria ghost town

Première étape dans l'Arizona : le célèbre Horseshoe Bend. J'en rêve depuis des années ! Il y a un parking, puis il faut marcher quelques minutes... et là, on en prend plein les yeux (même s'il y a beaucoup de touristes). Il n'y a aucune barrière, et même si on n'a pas le vertige, ça fait tout drôle.

Une touriste américaine s'extasie à côté de nous, et pousse des "WOOOOW" toutes les 15 secondes, c'est drôle. Ça l'est un peu moins quand elle le fait à deux centimètres de l'oreille de Gaëtan alors qu'il est au bord du précipice ! Ça nous inspire d'ailleurs une belle photo de touriste ;)

horseshoe bend vertige
horseshoe bend vue
horseshoe bend chute

 

 

Horseshoe Bend (littéralement "courbure en fer à cheval") est un méandre du fleuve Colorado. C'est grandiose : mieux vaut prévoir un objectif grand angle si vous souhaitez le capturer en entier ! Si vous avez le vertige, il est conseillé de s'allonger ventre à terre pour observer le vide :) 

horseshoe bend chute

L'après-midi, la météo nous joue encore des tours : on devait faire du kayak sur le lac Powell mais la météo rend l'excursion trop dangereuse. J'appelle la conciergerie chez Voyageurs du Monde, qui avait réservé l'activité pour nous, et ils sont super réactifs : ils nous proposent de faire un tour en bateau à la place ! En revanche, il faut qu'on se dépêche, le bateau part bientôt... On accepte, on fonce jusqu'à l'embarcadère et on monte à bord in extremis. Au programme : Antelope Canyon ! Pas la partie rougeoyante qu'on connaît tous - ça, ça sera pour le lendemain - mais le décor vaut lui aussi le détour.

croisière sur le lac powell
croisière sur le lac powell arizona
croisière sur le lac powell arizona
lac powell en bateau
lac powell en bateau
croisière sur le lac powell

La balade en bateau dure environ 2h30, c'est assez agréable de se laisser porter, en écoutant de la musique indienne et en découvrant le lac et ses paysages. Le soleil fait peu à peu son apparition, c'est parfait !

La croisière terminée, on part faire quelques courses au supermarché, et on achète un (premier) sac de couchage (je dis premier, vous comprendrez pourquoi dans les prochains articles). Et on part en direction d'un camping, repéré un peu plus tôt dans la journée. Il se trouve... sur une plage ! Pour 12$, le confort est rudimentaire (il y a un toilette, à une centaine de mètres de notre van), mais c'est chouette de s'endormir avec le bruit du clapotis de l'eau (et des éclairs, car l'orage est de retour). Petit bonus : je vois ma première étoile filante !

camping lake powell

Le lendemain matin, on se lève tôt pour visiter Antelope Canyon (le "vrai", celui qu'on voit partout sur Instagram) : on est un peu perdu dans les horaires. On a changé d'heure en arrivant dans l'Arizona, mais en territoire Navajo, l'heure est à nouveau différente. On part donc à 6h45 du camping, pour arriver à 8h à Antelope Canyon, qui se situe pourtant à 15 mn de route ^^ Gaëtan est obligé de pousser le van, ça patine dans le sable, j'ai bien peur de ne jamais pouvoir repartir !

Comme je le craignais, le Lower Antelope Canyon est fermé à cause des risques d'inondations. On se rabat sur la visite du Upper Antelope Canyon. Les paysages sont apparemment assez similaires, mais le Upper nécessite de prendre un 4x4 et la visite coûte donc plus cher. 

upper antelope canyon
upper antelope canyon
upper antelope canyon
visite antelope canyon
upper antelope canyon
upper antelope canyon
upper antelope canyon
upper antelope canyon

La visite coûte 48$ par personne - il faut compter ensuite une dizaine de minutes de 4x4 pour arriver à l'entrée du canyon : mieux vaut avoir l'estomac bien accroché, ça secoue ! La visite du canyon est bien rodée : on suit notre guide Bonnie, qui nous montre tous les endroits où il faut prendre des photos. Elle nous explique aussi quel réglage utiliser sur notre appareil pour que la roche soit bien orange sur les clichés... Tout ceci est un peu fake, mais on décide de le prendre à la rigolade et puis c'est joli quand même.

A l'issue de la visite, on reprend la route et on s'arrête pique-niquer au Navajo National Monument. La visite est rapide mais découvrir Betatakin est incroyable : vu d'ici, ce village niché au creux d'une arche et construit dans les années 1200, ressemble à une maison de poupées. Jusqu'à 125 personnes y ont vécu. Avec des jumelles, on discerne des habitations, des escaliers...

En plus, le Visitor Center vend des savons qui sentent trop bon, je me fais un petit cadeau souvenir, qui embaumera le van pendant tout le reste de notre séjour.

navajo national monument
street art arizona
welcome to utah

On poursuit notre épopée au coeur des décors de western avec... Monument Valley ! On y arrive en milieu d'après-midi, alors que le soleil commence doucement à se coucher. On avait réservé notre emplacement de camping avant notre départ, pour avoir la chance de dormir à l'intérieur du parc, et on aurait difficilement pu avoir plus belle vue. 

monument valley
monument valley camping the view
upper antelope canyon
monument valley nuit

Le soir, alors que Gaëtan fait la vaisselle pendant que je fais le lit, un cheval vient nous rendre visite ! C'est assez surréaliste, il se promène tranquillement en liberté et passe à côté de nous comme si de rien n'était :) 

Le lendemain matin, on part à la découverte du site : une route, la Valley Road, permet de mieux découvrir le parc, en 1h30 à peu près. À cette saison, et à cette heure matinale, on est quasiment les seuls sur la route en terre. On croise simplement beaucoup d'Indiens en train d'installer leurs stands de bijoux pour les visiteurs de la journée.

monument valley
monument valley road
monument valley breakfast
monument valley road
monument valley one way
monument valley
monument valley road

C'est l'heure de reprendre la route... Prochaine étape : Arches et Canyonlands !

- Notre camping au bord du lac Powell était le Lone Rock Beach Primitive Camping, à 12$ la nuit. Un camping primitif, ça veut dire qu'il n'y a quasiment aucune installation - hormis quelques toilettes par-ci par-là qui sont pour la plupart des trous. Pas de réservation possible pour le camping, mais pas d'emplacements définis non plus : on se gare où on veut.

- Notre croisière, offerte par Voyageurs du Monde, s'intitulait Canyon Adventure Boat Tour. C'était calme et agréable même si plus adapté à une cible de personnes un peu plus âgées que nous (ou un peu moins hyperactifs en voyage).

- Attention aux heures qui ne sont pas les mêmes en territoire Navajo : on évite les mauvaises surprises en arrivant trop tard pour une excursion ;)

- Impossible de visiter Antelope Canyon par soi-même : la présence d'un guide Navajo est obligatoire. Lower Antelope Canyon est moins cher (une vingtaine de $ par personne dans mon souvenir), mais en cas de pluie, il peut être fermé assez rapidement. La visite d'Upper coûte plus cher car il faut prendre un 4x4 pour y accéder. Dans tous les cas, soyez prévenus : c'est rempli de monde, les visites se font à la chaîne, c'est bruyant et pas très authentique. Mais ça fait de belles photos souvenirs et on n'a pas regretté d'y être allé.

- Les parcs qui se situent sur les réserves Navajo (Antelope Canyon et Monument Valley) ne sont pas accessibles avec le pass annuel des parcs nationaux. Il vous faudra donc payer l'entrée (8$ par personne pour Antelope, 20$ par voiture à Monument Valley).

- Le camping de Monument Valley se réserve ici. Attention : les emplacements pour tentes sont vraiment réservés aux tentes, il n'y a pas de place pour garer son van. Si vous êtes en van, vous devrez impérativement réserver un emplacement pour camping car. C'est un des campings les plus chers de notre séjour (42$) mais les sanitaires sont propres, il y a des douches et du wifi. Et une vue qui n'a pas de prix.

- La Valley Road est interdite aux camping cars. Et, s'il pleut, elle devient rapidement impraticable si vous n'avez pas un 4x4. 

the view campground

L’Arizona, comme dans les westerns
50 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE