Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Antispécisme, frissons ferroviaires et roman qui bouscule

J’ai pas mal lu ces derniers temps, en variant énormément les styles. Il y en a donc pour tous les goûts aujourd’hui dans ce billet : du polar psychologique, de la BD engagée et un roman formidable et qui bouscule juste comme j’aime.

La fille du train – Paula Hawkins ♥♥

J’ai reçu ce livre pour une mission en freelance, et j’ai profité de l’avoir sous la main pour le lire. Je ne suis pas une grande lectrice de polars mais de temps en temps, ça change les idées. Je l’ai donc emmené à l’île de Ré… et l’ai dévoré.

la fille du train paula hawkins livre

Rachel a perdu son mari et son travail, et se réfugie chaque jour un peu plus dans l’alcool. Pour sauver les apparences auprès de sa colocataire, qui ne sait pas qu’elle est sans emploi, elle continue à prendre quotidiennement le train pour Londres.

L’occasion pour elle d’observer une maison devant laquelle elle passe, et plus particulièrement ses habitants, un couple qu’elle imagine idéal et qui lui rappelle ce qu’elle a perdu. Elle leur a même donné des petits noms : Jess et Jason.

Un jour, par la vitre du train, Rachel aperçoit Jess dans les bras d’un autre homme, puis découvre quelques jours plus tard qu’elle a disparu… Bouleversée, elle décide de se mêler de l’enquête.

Le livre est écrit du point de vue de trois femmes : Rachel, l’héroïne ; Anna, la nouvelle épouse de l’ex-mari de Rachel ; et Megan – le vrai prénom de Jess -, avant sa disparition.

Mais où est passée Megan ? Et qui de son mari ou de son amant, est le plus suspect ? A moins qu’il ne s’agisse de tout autre chose… L’alcoolisme de Rachel, bien que terrible, rend les choses particulièrement intéressantes, puisqu’elle a des trous de mémoire qui laissent planer de nombreux doutes. Est-elle mêlée à cette étrange disparition ?

Ce livre est un énorme succès : il a été vendu à plus de 3 millions d’exemplaires aux Etats-Unis, et il a été adapté au cinéma (il sort dans quelques jours en France). C’est un chouette polar psychologique, avec pas mal de fausses pistes… J’ai mis du temps avant de comprendre qui était le coupable ;)

Je dois toutefois avouer que s’il m’a bien tenue en haleine, il ne restera pas non plus gravé à tout jamais dans ma mémoire. Vite dévoré, vite oublié ! J’aimerais quand même voir ce que ça donne en film.

Dispo sur Amazon et chez votre libraire :)

L’antispécisme, c’est pas pour les chiens – Rosa B. ♥♥

Après Insolente Veggie, la blogueuse Rosa B. reprend les pinceaux avec une BD consacrée cette fois-ci à l’antispécisme.

l'antispécisme rosa B

Avant de vous parler de cette bande dessinée, je vous livre une rapide définition de l’antispécisme, si vous n’en avez pas encore entendu parler.

Alors, l’antispécisme, c’est quoi ? En (très) résumé, c’est refuser de penser que l’être humain est une espèce supérieure et que, de ce fait, elle a le droit de soumettre, d’utiliser et/ou de manger les autres espèces. C’est refuser d’établir une hiérarchie avec l’Homme tout en haut, puis les animaux qu’on aime (les chats, les chiens), et enfin les animaux qu’on mange (les vaches, les cochons).

Je ne suis pas experte mais c’est un sujet qui m’intéresse beaucoup depuis que je suis devenue végétarienne. Ça nécessite de modifier complètement son schéma de pensée, je trouve ça assez fascinant ! J’étais donc ravie de recevoir cette BD (c’est un envoi de l’éditeur) et je me suis empressée de la lire.

Il s’agit de courts strips qui abordent des sujets aussi variés que la corrida, les abattoirs, les arguments traditionnellement avancés par les spécistes… On y retrouve le ton très insolent / acerbe / provocant de Rosa B : ça pique parfois un peu, il faut le dire !

J’ai quand même quelques réserves : je ne suis pas sûre que le ton extrêmement « acide » puisse convaincre les non-initiés, au contraire. Mais je me trompe peut-être, il faudrait que je fasse le test et que je la fasse lire à des proches peu familiers du sujet.

Autre regret : la BD se lit vraiment très rapidement. Elle fait 170 pages mais celles-ci ne sont pas très remplies et les dessins ne sont pas très aboutis – c’est toujours un peu frustrant pour un livre qui coûte quand même près de 16€.

Ça reste une lecture intéressante et amusante, si vous n’avez pas peur d’être secoué ;)

La BD sera dispo à partir du 3 novembre sur Amazon et chez votre libraire. Merci à La Plage pour l’envoi !

Americanah – Chimamanda Ngozi Adichie ♥♥♥

C’est MON dernier coup de coeur littéraire. Vous étiez plusieurs à me l’avoir conseillé et je vous en remercie : Americanah est une pépite !

americanah livre

Ifemelu a quitté son Nigéria natal il y a plusieurs années pour s’installer aux Etats-Unis. Si les débuts ont été difficiles, elle a fini par y trouver sa place, un amoureux, et a ouvert un blog à succès qui évoque la situation des noirs aux USA.

Et puis un jour, elle décide de rentrer « chez elle ». De retrouver ses parents, ses amis et son amour de jeunesse, Obinze… Un retour un peu plus compliqué qu’elle ne l’avait imaginé.

J’ai adoré ce roman : l’histoire, le style, la façon dont l’auteur parle du déracinement, de l’adaptation à une nouvelle culture, et de la difficulté à revenir alors qu’on a tant changé : Ifemelu ne se sent pas totalement américaine, mais ne se sent plus nigériane non plus…

Très sincèrement, ce roman m’a beaucoup bousculée ; j’ai pris conscience de beaucoup de choses auxquelles, en tant que blanche, je ne suis jamais confrontée (ça fait très naïf mais c’est mon ressenti). La thématique des cheveux revient en permanence dans l’ouvrage, c’est fascinant et bien plus politique qu’on ne l’imagine.

Chimamanda Ngozi Adichie est féministe et très engagée, j’aime beaucoup son discours et j’ai hâte de lire un autre de ses romans, reçu pour mon anniversaire, L’hibiscus pourpre. Pour la petite histoire, c’est elle qu’on entend dans la chanson Flawless de Beyoncé ;)

Je ne vous en dis pas plus car j’aurais peur d’être maladroite, mais vraiment, si vous aimez les romans qui parlent de la vie des gens ; si vous aimez les personnages merveilleusement bien dépeints et construits ; si vous êtes sensible aux questions d’identité, de déracinement : foncez !

Dispo chez Amazon et chez tous les bons libraires :)

Je reviens bien vite, aux côtés de Gaëtan, pour vous parler d’autres lectures ! J’entame, de mon côté, Vivre la psychologie positive, conseillée par une amie, et je lis en parallèle le tome 3 de L’Arabe du futur. Gaëtan, quant à lui, est plongé dans Neuromancien, de William Gibson (et lit en parallèle un livre effrayant sur les enlèvements extraterrestres que je lui ai offert ^^) .

Et vous, que lisez-vous en ce moment ? J’ai bien trop de livres non lus dans ma bibliothèque mais je suis toujours preneuse de vos conseils :)

Antispécisme, frissons ferroviaires et roman qui bouscule
41 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

  • Americanah est dans ma liste à lire depuis trèèès longtemps, il fait maintenant partie de ma pal, je n’ai plus d’excuse ;)

    répondre

  • « L’antispécisme, c’est pas pour les chiens » et « Americanah » me tentent bien! je vais les ajouter à mon immense liste de livres à lire ^_^.

    Bisous

    répondre

  • J’ai adoré Americanah aussi! Je dévoré les autres de cette auteur depuis.
    Je suis bien tentée par le polar!

    répondre

  • Hello Juliette, je viens juste de finir « La fille du train » et je te rejoins complètement sur ta critique. C’est un bon roman que l’on dévore mais qui en effet ne reste pas forcément en tête une fois terminée. Une bonne lecture malgré tout ! Je note « Americanah » qui après cette critique élogieuse me donne très envie !

    répondre

    • Merci pour ton commentaire Noëlie, je suis rassurée de voir qu’on partage le même avis : j’avais peur d’être la seule à ne pas avoir été transcendée par La fille du train ^^

      répondre

  • Aurélie / Lulu

    Bonjour Juliette,

    Je n’avais jamais commenté je crois, mais il y a un début à tout :)
    Grande amatrice de polars psychologiques, je fais partie de la minorité de personnes qui ont détesté La Fille du train. J’ai trouvé les personnages plus antipathiques les uns que les autres, j’ai deviné le coupable rapidement, bref, je voulais le voir au diable ce bouquin ^^ C’est vraiment étrange. Je trouvais aussi que cela singeait pas mal les Apparences de Gillian Flynn, que j’avais apprécié par contre.
    Mais si tu cherches des polars psychologiques qui ont vraiment une touche différente, je te conseille Keigo Higashino (tu avais peut-être lu un Café maison ? Je ne me souviens plus). En tout cas, un roman (pavé) comme La Lumière de la Nuit, c’est une plongée dans un univers tellement différent. J’ai aussi adoré L’équation de plein été, je l’ai fini la gorge serrée.
    Et je vais bientôt lire le dernier qui vient de sortir en France, « la fleur de l’illusion ». Cela étant j’admets bien facilement que la somme de personnages, avec des noms pas évidents qui plus est, peut effrayer quand on ne connait pas le Japon ;) Mais vraiment, quel auteur fascinant !

    répondre

    • C’est drôle de tomber sur ce commentaire : je viens de finir La Lumière de la nuit alors que je n’avais jamais entendu parler de Keigo Higashino avant… Effectivement, il faut s’accrocher un peu pendant les 50 premières pages pour comprendre qui est qui et retenir le nom des différents personnages, mais après c’est un petit (enfin manière de parler, vu le pavé) bijou sur le Japon.
      Et de Chimamanda Ngozi Adichie, il faut lire « L’Autre moitié du soleil », sur la guerre du Biafra. C’est un épisode de l’histoire nigériane que je connaissais mal et j’ai trouvé ça passionnant.

      répondre

    • Merci beaucoup pour tous ces conseils Aurélie – j’adore la littérature japonaise donc les noms ne m’effraient pas, au contraire ^^ Je comprends que tu n’aies pas aimé La fille du train – je suis assez bon public avec les polars parce que j’en lis très peu mais, à mon avis, quand on s’y connaît, on devient plus exigeant et c’est tant mieux :)

      répondre

  • J’ai la fille du train et Americanah dans ma PAL depuis un moment, tu relances l’envie! J’avais découvert Chimamanda avec son petit « Nous sommes tous des féministes » ( je te le conseille si tu ne l’as pas encore lu, c’est simple, accessible, percutant, un parfait cadeau pour tout le monde!), j’avais envie de tout lire d’elle sur le coup et finalement je ne m’y suis pas mise, il est temps de corriger cette erreur!
    Je ne prends plus autant le temps (et j’en ai un peu moins aussi) de lire depuis la rentrée et ça me frustre beaucoup!
    Des bises!

    répondre

    • J’ai commencé à regarder son discours sur YouTube justement – le livre en est la retranscription si j’ai bien compris :)

      répondre

  • Ha chouette, j’avais bien envie d’avoir ton avis sur La Fille du Train. Et tu m’as donné aussi envie de lire « Americanah ». Merci pour ces idées de lecture !

    répondre

    • Contente de t’avoir donné envie de lire Americanah, c’est vraiment un de mes coups de coeur de l’année :)

      répondre

  • Americanah me donne très envie! Ca fait quelques temps déjà que je le vois dans des chroniques. C’est décidé, je l’ajoute à ma très (trèèèèèèès) longue liste à lire.
    De mon côté je viens de finir Une vie entre deux océans de Stedman: j’ai adoré mais qu’est-ce qu’il est bouleversant!!
    Et, peu fan de polar-thriller non plus, j’ai récemment lu Le chuchoteur de Carrisi: il est génial et je te le conseille vivement!
    Merci beaucoup pour tes chroniques toujours inspirantes! :)

    répondre

    • C’est terrible, tous ces livres qui sortent alors que nos piles à lire ne diminuent pas ^^ Merci pour les conseils, je vais aller voir ça de plus près :)

      répondre

  • Trop contente que Americanah t’ait plu ! Pour ma part j’ai très envie de découvrir La fille du train (avant de voir le film) mais je pense que c’est loupé : il n’est pas disponible dans ma bibliothèque et je crois que je ne vais pas résister longtemps avant d’aller le voir au cinéma.
    Merci pour cette revue, je les apprécie toujours autant !

    répondre

  • Je conseille vivement deux courts romans que j’ai adorés, En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut et Mal de pierres de Milena Agus. J’ai été émue et touchée par ces deux portraits de femmes extravagantes, à côté de la plaque, à contre-courant.

    répondre

    • En attendant Bojangles fait vraiment beaucoup parler de lui et ça commence à sérieusement m’intriguer ! Je l’ajoute sur ma liste, et je vais attendre qu’il sorte en poche ;)

      répondre

  • J’attendais depuis un moment la parution de la fille du train en poche et je l’ai loupé d’ailleurs! Comme je pars dans 3 jours, je vais le prendre à l’aéroport et le lire pendant mon voyage, surtout avant la sortie du film!

    répondre

  • Americanah je l’avais acheté à Calcutta en Inde, c’est donc en version originale que je l’ai dévoré (2 fois) je ne sais pas comment ils ont traduit les différences anglais nigérien/anglais américain qui est très prégnant dans la VO mais en tout cas je suis ravie de voir que ce livre fait des adeptes. Je l’adore vraiment, c’est super intéressant, elle écrit bien et rien que d’en parler j’ai envie de le lire encore pour retrouver Ifem ;)

    répondre

    • Roh oui, je n’ai vraiment pas le réflexe de lire en VO mais j’imagine que ça doit être chouette pour ce genre de romans !

      répondre

  • Americana le tente drôlement! Merci pour ces revues littéraires pleines d’inspiration!
    Je te conseille Le Chardonneret de Donna Tart, il est sorti il y a déjà un certain temps mais ce roman est incroyable!
    Je viens de terminer « S’abandonner à vivre » de Sylvain Tesson, un recueil de nouvelles qui donnent envie de vite repartir à la découverte de paysages et de gens nouveaux, mais pas forcément lointains.
    Beau dimanche!!
    Anouck

    répondre

    • Oh, Le chardonneret m’intrigue ! Je n’ai jamais lu de livre de Sylvain Tesson, j’ai une assez mauvaise image de lui (on m’a beaucoup dit qu’il était imbu de lui-même), il faudrait que je lui donne sa chance, un jour…

      répondre

  • Oh, tu m’as donné très très envie de lire Americanah, j’ai travaillé sur le déracinement et la littérature de l’exil il y a quelques années pour mes études, et j’avais trouvé cela passionnant ! Hop, je retiens !

    répondre

  • J’avais adoré la première BD de Rosa B. mais en effet son style pique un peu! Pas forcément dédié aux non-initiés mais parfait pour ceux qui y sont sensibles je pense! Il faudra que je lise ce deuxième opus! Concernant « Americanah », tu m’as convaincu, je sens que je vais beaucoup l’aimé : et hop dans ma PAL :)
    En ce moment, je lis « La fille aux sept noms » de Hyeonseo Lee. L’autobiographie d’une femme nord-coréenne qui a fui son pays. Ce n’est pas mon style de lecture habituel mais il m’a été recommandé et j’ai toujours trouvé la Corée du Nord tellement fascinante! Incroyable qu’un tel pays existe encore aujourd’hui..!

    répondre

    • Oh ça a l’air intéressant ce bouquin ! C’est vrai que c’est difficile à croire et tellement horrible :/

      répondre

  • Hello Juliette!

    Je réagis car j’ai lu 2 des 3 livres de ta sélection ^^
    J’avais également adoré Americanah, qui en plus d’être bien écrit et d’avoir des personnages extrêmement bien construits et attachants, m’avait donné le sentiment d’apprendre plein de trucs et élargi un peu ma perspective sur pas mal de choses, le déracinement, les noirs aux USA, la vie au Nigeria…

    Pour La Fille du Train, j’ai eu envie de le lire après avoir vu la bande-annonce du film (et pas trop entendu parlé du roman avant), un polar américain me tentait bien, en général j’apprécie. Hors le livre se passe en fait en banlieue de Londres, ce qui pour moi qui y vis a rendu l’histoire certes plus réaliste, mais aussi bien plus glauque (les descriptions de Rachel qui boit dans le train… les petites villes remplies de mamans et poussettes… tellement vrai, je m’y voyais). J’ai bien aimé les retournements de situation même si en terminant le livre je me suis dit « tout ça pour ça? ». Bref, pas mal mais je crois qu’en polar, je préfère ceux qui laissent une part à l’imagination pour le décor. Là, c’était un peu trop réaliste (même si très bien décrit) à mon goût haha.

    répondre

    • Même sentiment que toi : j’ai appris et compris plein de choses en lisant Americanah. J’adore quand un roman, en plus d’être prenant et bien écrit, permet de s’enrichir de cette manière :)

      Je comprends, La fille du train est en effet assez glauque… surtout si on « reconnait » les lieux :/

      répondre

  • Je viens de découvrir ton blog et je le trouve super !
    Merci pour cette liste d’ouvrages à lire, j’étais justement en manque de lecture :)
    je vais me lancer dans la lecture d’Americanah, qui m’a l’air tout à fait dans ce que j’aime lire.

    répondre

  • Tout ça m’a donné très envie de lire Americanah !! Merci :) Je l’ajoute sur ma liste de ce pas !
    Dans le genre des histoires de vie des gens, je ne sais pas si tu connais les romans de Pat Conroy, mais c’est pour moi l’un des meilleurs du genre ! Beach Music reste mon livre préféré depuis des années, et je l’ai déjà lu deux fois (c’est dire quand il y a tellement de livres magnifiques à découvrir…)

    répondre

  • Coucou Juliette! Je suis ton blog depuis de nombreuses années mais je me décide enfin à te laisser un commentaire pour te remercier de m’avoir fait découvrir Americanah! C’est un énorme coup de coeur pour moi aussi… Et je voulais te recommander « De la beauté » de Zadie Smith, si tu ne l’as pas encore lu, sur la question des différences culturelles, de l’intégration, de la quête de l’identité. Je pense que cela te plairait!
    Bravo pour la qualité de tes articles, c’est toujours un vrai plaisir de te lire et d’explorer Paris à travers tes balades (j’ai testé celle de la Butte aux Cailles et c’était formidable!)
    Bonnes fêtes de fin d’année :-)

    répondre

    • Merci beaucoup Lola, je suis ravie que tu aies aimé Americanah ! Je vais me pencher sur Zadie Smith, je ne connais pas cet auteur :) Et merci pour la balade parisienne – j’ai eu une petite baisse de régime pendant quelques mois mais de faire celle autour de Saint-Germain-des-Prés l’autre jour, et de lire vos encouragements en commentaires, m’a remotivée, je vais essayer d’en préparer d’autres !

      répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE