Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

La vie secrète des jeunes, Riad Sattouf

Après les fous rires vécus grâce au Retour au collège de Riad Sattouf, Gaëtan (alias mon mari adoré, que j’avais envoyé faire des petites folies à la Fnac grâce à un chèque cadeau gagné il y a longtemps), est revenu à la maison avec La vie secrète des jeunes, du même auteur. Un genre un peu différent puisqu’on retrouve dans ce recueil les planches publiées hebdomadairement par Riad Sattouf dans Charlie Hebdo. Une planche, une histoire donc.

riad sattouf vie secrete des jeunes

Je suis moins fan de ce genre d’exercice : en général, il me faut du temps pour entrer dans une histoire, m’attacher aux personnages, ce qui ne nous est pas permis ici : soit on accroche, soit on n’accroche pas. Heureusement, certaines planches sont hilarantes et m’ont fait apprécier le livre.

Le principe est simple : Riad Sattouf observe le monde, les jeunes, leur langages et leurs codes, et retranscrit tout ça en dessin, avec son regard. Tout est véridique, tiré de faits réels et si, comme il le raconte, certains en doutent, de mon côté je ne me pose pas de questions. Les situations qu’il vit ne me sont pas toutes étrangères, notamment dans le métro parisien dans lequel certaines personnes n’hésitent pas à parler un peu fort de leurs histoires de cœur (bon, de cul, quoi) ;)

J’ai lu sur quelques sites des critiques assez poussées sur le fait que la BD ne mettait en scène que des « racailles » ou au contraire des jeunes « bourgeois » (désolée pour ces termes, c’est « un peu » cliché) : de mon côté, je n’ai pas vraiment réfléchi à tout ça, je me suis contentée d’apprécier ma lecture. Ça me fait pas mal m’interroger sur ma capacité à analyser ce que je lis : je me demande si je ne reste pas trop en surface… mais c’est un autre débat ! En conclusion, j’ai nettement préféré Retour au collège mais je ne suis pas du tout déçue par La vie secrète des jeunes et lui attribue donc deux petits oiseaux !

La vie secrète des jeunes, Riad Sattouf
4 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.