Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Un long week-end à Amsterdam #2

Après après visité le Dam, nous sommes allés voir le fameux Quartier Rouge. On y était passé rapidement dans l’après-midi mais on voulait le voir de nuit, avec toutes les lumières.

Le quartier rouge ♥♥

Le quartier rouge est donc très connu pour ses prostituées en vitrine et ses nombreux coffee shops (qu’on retrouve un peu partout ailleurs dans la ville). Si l’après-midi, le quartier était plus calme, le soir, c’est une autre affaire : c’était bondé de touristes. Pas grand chose à dire : c’est à voir car c’est aussi une des spécificités de la ville, mais nous ne nous y sommes pas attardés très longtemps, il n’y a pas grand chose à faire (sauf si on veut consommer bien sûr).

Le lendemain matin, après un copieux petit déjeuner, direction le Plantage, un autre quartier de la ville. Pour changer, il pleut, et ça commence sérieusement à me taper sur le système (mes seules vacances de cet été bordel de prout).

Le Plantage ♥♥

Encore une fois, on suit une balade proposée par le guide National Geographic. Le Plantage est la partie verte et maritime d’Amsterdam. C’est joli mais on se retrouve vite frigorifiés : j’ai les pieds trempés, ça fait ploc ploc à chaque fois que je pose le pied par terre, donc on se réfugie dans un café, puis au Musée de la Résistance. On aurait bien visité le zoo (mais près de 20€ l’entrée, c’était un peu too much) ou le Hortus Botanicus mais c’était trop en extérieur. Je pense que ce quartier aurait pu mériter 3 petits cœurs si on l’avait découvert sous le soleil.

Oups, comment rentrer dans le parc

On se réchauffe comme on peut… en regardant les averses tomber

Musée de la Résistance ♥♥

Pour éviter un peu la pluie et ne pas tomber malade, on va donc au Musée de la Résistance, à deux pas de là. La visite est intéressante, on a un audioguide, mais c’est un peu long : à la fin, on accélère le pas, ça fait déjà plus d’une heure qu’on y est. C’est bête mais ce musée m’a fait réaliser quelque chose : à l’école, quand on nous parle de la guerre, on la voit sous l’angle Allemagne – France. Mais elle a touché d’autres pays, de la même manière… Bon, je le savais, bien sûr, mais ça m’a fait du bien de sortir de la vision très scolaire de la guerre que je pouvais avoir (non non je ne suis pas débile).

En quittant le musée, je passe aux toilettes, et je découvre des petits sacs à serviettes hygiéniques. C’est là que j’ai une idée ma foi assez classe et dont je suis fière : mettre, sous mes chaussettes, les petits sacs, pour protéger mes pieds de la pluie. C’est ridicule mais plutôt efficace, et je repars regonflée à bloc pour la suite des visites !

La suite au prochain épisode, avec les îles orientales, le Béguinage et le Musée de la Torture !


Vous aimerez aussi


Un long week-end à Amsterdam #2
24 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE