Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Lectures : Coucous Bouzon, Maus, Yôko Ogawa et de la cuisine japonaise !

Après toutes ces émotions, nous pouvons reprendre une activité (presque) normale, mais je tenais avant tout à vous remercier pour l’accueil chaleureux réservé à mon article sur l’e-boutique Bourjois ! Je suis ravie de voir que ça vous a plu, et ça m’a fait plaisir de me retrouver dans la peau, le temps d’un shooting, d’une blogueuse beauté ;) Maintenant que mes pieds retouchent terre, je me rends compte que je dois vous parler de mes dernières lectures : ça me semble si loin que j’espère m’en souvenir suffisamment !

Coucous Bouzons – Anouk Ricard ♥♥♥

Coucous Bouzon, Anouk RicardAhahahahah je ris !

 Enorme coup de coeur pour cette bande dessinée ! Je l’ai achetée sans trop me renseigner, juste parce que j’avais vu Annouchka dire que c’était vraiment très drôle… Elle n’avait pas tort ! J’ai vraiment beaucoup ri ! On y découvre l’histoire de Richard le canard qui se fait embaucher dans une entreprise qui fabrique des coucous. Le patron est vraiment très bizarre (fou ?), ses collègues aussi. Il découvre alors, via une émission de télévision, que son prédécesseur a mystérieusement disparu… L’enquête va alors pouvoir commencer. Je ne vous en dis pas plus, c’est vraiment loufoque et absurde, et très très drôle (les premières pages, notamment, avec l’entretien d’embauche de Richard, sont hilarantes). Je vous la conseille !

Coucous Bouzon, Anouk Ricard – 16€25

La piscine ; Les abeilles ; La grossesse – Yôko Ogawa ♥♥

La piscine, les abeilles, la grossesse Bouuuh

Vous me l’aviez conseillé, je vous en remercie ! Ces trois courts romans se lisent très rapidement, mais j’ai adoré, comme toujours, l’univers de Yôko Ogawa. Ici, l’ambiance est beaucoup plus sombre, moins optimiste, que dans les livres du même auteur que j’avais lus précédemment : on y découvre une jeune fille torturée et cruelle dans La piscine, une ambiance oppressante dans Les abeilles et les deux à la fois dans La grossesse. Je pense que si je devais résumer ce livre en un seul adjectif, ça serait « cruel », justement. Ca ne donne sans doute pas très envie comme ça, mais j’ai aimé !

La piscine, Les abeilles, La grossesse – Yôko Ogawa – 7€70

Maus – Art Spiegelman ♥♥

Maus, Art Spiegelman

Bon, là je vais me faire taper, mais je ne mets pas la note maximum à Maus :/ Je m’attendais à ce qu’on m’en avait dit, à savoir un chef d’oeuvre, et j’ai pourtant eu du mal à rentrer dedans. Je m’en veux, j’aurais adoré adorer ! Dans Maus, Art Spiegelman nous raconte l’histoire de son père, qui a connu la guerre, le nazisme, Auschwitz. On découvre son père aujourd’hui, profondément marqué et transformé par ce qu’il a vécu (l’obsession des économies, ne rien gâcher, surtout) et qui raconte, à la demande de son fils, toute son histoire. Je pense que ce qui m’a un peu freinée, c’est la représentation des personnages sous la forme d’animaux, j’ai eu du mal à m’identifier à eux. C’est également un sujet qui me touche beaucoup, j’ai eu l’opportunité de visiter Auschwitz il y a quelques années, et l’émotion était un peu moins forte via les dessins qu’en « vrai ». Ca reste une bande dessinée à lire, triste, poignante, pour ne surtout jamais oublier.

Maus, l’intégrale – Art Spiegelman – 30€

Le livre de la vraie cuisine japonaise – Miam miam miam

Le livre de la vraie cuisine japonaise Ooooh c’est bon !

Un rapide petit mot sur ce livre que j’ai eu le plaisir de recevoir. Je n’ai pas encore pu tester de recette, par manque de temps, mais la vache, tout a l’air DIVIN ! Du coup je le poste ici, ça me bottera un peu les fesses et m’obligera à cuisiner quelque chose (vous n’imaginez pas à quel point ce blog est une source de motivation pour moi !). Il y a plein de conseils sur la façon de découper le poisson par exemple, et plein d’explications sur les différents types de plats : les soupes, les plats à la vapeur, les fritures, les plats mijotés. Et bien sûr, plein de recettes qui ont l’air toutes plus délicieuses les unes que les autres. Rien que de le feuilleter me donne l’eau à la bouche. Bref, si vous aimez cuisiner, et que vous aimez la cuisine japonaise, je pense que c’est un très bon livre, qui change des sushis et des brochettes !

Le livre de la vraie cuisine japonaise – plein d’auteurs japonais – 35€

Voili voilou, sur ce, je vais filer me coucher : les émotions, ça fatigue ! Bonnes lectures à vous !

Lectures : Coucous Bouzon, Maus, Yôko Ogawa et de la cuisine japonaise !
16 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

  • Ah Coucous Bouzon ! C’est génial ! Mais Anouck Richard c’est toujours top de toute façon.

    répondre

  • J’adore tes photos et commentaires. Merci
    Bon W.E.; FLaure

    répondre

  • Coucou !

    J’ai moi aussi lu Maus, enfin juste le premier tome (le deuxième est réservé à la médiathèque) et je partage assez ton avis, au risque de me faire huer moi aussi.
    Je m’attendais à THE BD, inoubliable, extraordinaire, etc. mais j’ai eu du mal avec les dessins. Comme toi, j’ai été dérangée par les animaux.
    Après, je pense qu’il faut replacer sa réalisation dans son époque. Il me semble qu’elle date des années 80, autant dire que ça commence à dater. Il est possible qu’elle ait « un peu mal vieilli » comme on dit, mais il n’empêche qu’à l’époque, elle était super novatrice.

    répondre

    • Je suis rassurée de voir que je ne suis pas la seule, du coup : merci , je me sentais inhumaine ;) Peut-être qu’effectivement, on en attendait trop, après tous ces éloges. Et tu as bien raison concernant l’époque, ça doit jouer !

      répondre

  • Je vais donc être le premier à taper. :-) Dommage que tu n’ais pas accroché à Maus. J’ai lu ça il y a quelques années et ça avait été la grosse claque. Ceci dit, contrairement à toi, je n’en avais que peu entendu parler avant et suis donc rentré dans le livre sans attente particulière.

    répondre

    • Ca va, tu n’as pas tapé trop fort ;) Je pense aussi que j’en attendais trop, on m’avait tellement répété que c’était magnifique…

      répondre

  • je ne reviens pas sur Maus, tu sais que je suis un « inconditionnel » …
    essaie Meta Maus, l’auteur répond aux questions :
    « pourquoi une BD » ? « pourquoi des animaux » ?

    pour les recettes , je propose un atelier cuisine à la maison, avec tes beaux frères, Soso , Gadu et toi, et bien sur moi , un prochain samedi .
    prépare tes baguettes !!!

    répondre

  • Ah quel régal de voir que nous avons les mêmes goûts en matière de littérature : j’ai surliké Coucous Bouzon, adoré les nouvelle d’Ogawa et je m’apprête à lire Maus (même si comme toi, je me rebute un peu).

    répondre

  • j’adore la mise en scène de tes critiques littéraires !

    répondre

  • Contente que ça t’ait plus ! Moi j’arrivais plus à lire tellement je rigolais (bon, je ris facilement faut dire….).

    Je viens de terminer « Chroniques Birmanes » de Guy Delisle, et figure-toi que j’ai préféré cet ouvrage à « Chronique de Jérusalem » (qui est quand même très bien aussi).

    Maus, c’est un univers que je connais pas du tout par contre ! Mais j’aime bien me divertir quand je bouquine, donc un sujet aussi lourd que les camps de concentration, je crois que je vais passer mon chemin pour cette fois :)

    répondre

  • j’ai hâte de lire coucous bouzon !

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE