Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

3 jours à Tikehau

Dernière étape de notre voyage (à part Papeete où on a passé 1 journée et demi avant de rentrer en France) : l’atoll de Tikehau, situé à 340 km au nord de Tahiti, dans l’archipel des Tuamotu. On change ici complètement de paysage : finies les montagnes, place aux plages de sable blanc et rose et aux nombreux îlots déserts. En gros, pour expliquer ça simplement, un atoll, c’est un grand cercle, avec de l’eau autour mais également au milieu. Un peu comme les calamars ronds panés qu’on mangeait à la cantine.

île aux oiseaux tikehau

Pour nous y rendre, on a rencontré quelques embuches. Notre catamaran nous a déposés à Bora Bora, où nous avons pu faire un mini-tour à pied, avant de prendre un bateau qui nous a conduits à l’aéroport. Et là, c’est le drame : le pneu de notre avion est crevé. Il faut faire venir un technicien, en avion, car il n’y en a pas sur place, pour qu’il puisse faire la réparation. Résultat, on a décollé avec près de 4 heures de retard et on a perdu presque une journée de vacances. Comme diraient nos amis anglo-saxons, c’est la lose. Heureusement, on nous a offert un panini (miam…), et l’aéroport était juste au bord de l’eau : ça aurait pu être pire. On en a profité pour bouquiner (j’ai miraculeusement réussi à lire 3 livres pendant le séjour) et observer les autres gens qui attendaient l’avion, dont un sosie de Mister Bean (dixit Gaëtan), qu’on recroisera plus tard…

salle d'arcade à bora boraUne salle d’arcade à Bora Bora, Gaëtan était foufou

salle d'arcade à bora bora

poubelle bora boraUn mythe s’effondre : il y a aussi des poubelles au paradis

Catamaran Tahiti Yaht CharterOn dit au revoir à notre catamaran Tahiti Yacht Charter

eau turquoise bora bora… et aux eaux turquoises de Bora Bora

Heureusement, on finit par décoller, pour atterrir un peu plus tard à Tikehau, où on nous remet le traditionnel collier de fleurs, et où on nous conduit, en bateau encore, jusqu’à notre hôtel, le Pearl Beach Resort, situé sur un motu indépendant.

Plage Pearl Beach TikehauLa plage du Pearl Beach Resort

On découvre avec joie qu’on loge dans un bungalow sur pilotis. Hormis la présence de quelques cafards (encore une fois, il n’y a pas de fenêtre donc les insectes rentrent facilement), on est installé comme des rois, avec une chouette terrasse et un petit ponton qui nous permet, grâce à une échelle, de descendre directement dans le lagon.

Assis sur notre ponton

Gaëtan nourrit les poissonsGaëtan nourrit les poissons

Coucher de soleil

La première nuit est top : on a un lit super confortable et mine de rien, ça nous change un peu de la cabine du catamaran. Le lendemain matin, une excursion est prévue : la visite de l’île aux oiseaux ! Avant de partir, on distribue du pain aux poissons, en espérant revoir les petits requins aperçus la veille au même endroit.

Seule photo des vacances où on peut avoir l’impression que je suis un peu bronzée de loin

Notre bateau arrive, et c’est parti pour l’excursion. On y retrouve… notre ami le sosie de Mister Bean ! On part, puis au bout de quelques minutes, le bateau s’arrête au milieu du lagon. Ceux qui le veulent peuvent faire du snorkelling, pendant que nos deux accompagnateurs nous expliquent qu’ils vont pêcher au harpon notre déjeuner ! Quelques minutes plus tard, c’est fait, et c’est impressionnant !

poissons perroquet

poissons perroquetUne belle brochette de poissons perroquet

Puis, on arrive sur l’île aux oiseaux. Je ne suis pas forcément une grande fan des oiseaux et je n’y connais rien, mais on a vu plein de bébés et on était tous gagas quand même. J’ai bien ri aussi car forcément, il fallait bien que ça arrive à l’un d’entre nous : Gaëtan a reçu un beau caca sur son t-shirt et sur la caméra.

île aux oiseaux tikehau

île aux oiseauxUne maman et son bébé

Quelques minutes avant l’accident…

La bonne blague à ce moment là, c’est que la batterie de l’appareil photo nous a lâchés. Je n’ai donc pas de photo du déjeuner et des poissons perroquet grillés qu’on a mangés (délicieux). En revanche, j’ai quand même demandé à Gaëtan de photographier avec la caméra quelques affiches découvertes un peu plus tard. En effet, après le déjeuner, nous nous sommes dirigés vers une autre île : l’île d’Eden. On avait lu dans un magazine que c’était une île miraculeuse, où tout poussait : des tomates, des salades, tout ! Et quand on est arrivé, on a vu ça :

affiches île d'eden tikehau

La visite nous a été faite par un habitant de l’ile (ils sont une quinzaine en tout), ils sont chinois, et vivent là selon les préceptes d’une religion un peu obscure pour moi. En gros, la fin du monde est proche, et il faut donc se sauver par le travail. C’était vraiment bizarre, on était un peu mal à l’aise. On a fait le tour de l’exploitation, on est passé devant l’église, puis on a repris le bateau pour rentrer à l’hôtel.

Après toutes ces émotions, le lendemain matin est consacré à une initiation à la plongée ! J’ai fait ma froussarde, j’ai laissé tomber, et Gaëtan y est allé tout seul.

plongée tikehau

plongée tikehauLe moniteur de plongée : un Breton venu vivre en Polynésie (le veinard)

plongée tikehau

plongée tikehau

Pendant qu’il se retrouvait nez à nez avec les raies manta, j’ai profité de la jolie piscine. Comme au Legends Resort, elle n’est pas très grande, mais on se baigne tellement facilement dans l’océan que ce n’est pas nécessaire.

piscine pearl beach tikehau

Après la plongée, on décide d’aller visiter le village principal de Tikehau, en espérant y trouver un endroit où déjeuner. AHAH la bonne blague : l’atoll ne compte que 400 habitants et une mini-superette, fermée de 12h à 14h. Pile poil quand on est là. Tant pis, on se passera de nourriture, de toutes façons il fait tellement chaud qu’on n’a pas très faim. On part alors visiter le village, minuscule, et ses alentours. Et devinez qui on a croisé ? Le sosie de Mister Bean :)

village tikehau

plage tikehau

tikehau insultes

Après cette expédition, c’est déjà la dernière soirée à Tikehau qui arrive. On décide de partir explorer l’île déserte qui se trouve en face de notre bungalow.

île déserte tikehauOn peut y aller à pied !

île déserte tikehau

pearl beach resort tikehau

Notre séjour à Tikehau s’achève déjà. Je prends quelques photos du bungalow, en souvenir. L’hôtel était moins incroyable que le Legends Resort de Moorea, et on a notamment été un poil déçu par le restaurant (c’était bon mais moins délicieux que ce qu’on a mangé sur le catamaran). De mon côté, l’aspect atoll très isolé a fini par m’angoisser un peu, je me sentais complètement coupée du monde et j’ai été heureuse de retrouver l’agitation de la ville de Papeete.

bungalow pearl beach resortNotre chambre

Un fou sur la terrasse

Tikehau reste néanmoins un endroit paradisiaque, dans lequel j’aimerais bien pouvoir me téléporter, là, maintenant tout de suite. Et j’ai notamment vraiment apprécié l’excursion sur l’île aux oiseaux, pendant laquelle on a fait connaissance avec de chouettes touristes comme nous :) Le voyage est presque terminé, il me reste à vous raconter la journée et demi passée à Papeete, dans un prochain article…


Vous aimerez aussi


3 jours à Tikehau
18 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE