Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Les Chutes, La fille sauvage et Une histoire des techniques

Vous aviez bien apprécié l’avis de Gaëtan sur le livre des codes secrets, il revient donc aujourd’hui pour vous parler de sa dernière lecture ! De mon côté, j’ai terminé deux romans dont je ressors moyennement emballée. Je suis difficile en ce moment, je me distrais très vite et j’ai besoin d’un livre prenant ! Sinon je lis trois pages, et je le referme, l’attention attirée par autre chose (trop souvent par mon téléphone)…

Mon prochain bouquin sera donc très certainement un polar, histoire de me remettre dans le bain ! (mais avant, je lis un Harlequin, parfait pour mon escapade en Corse avec mon amie Olivia ^^)

Les Chutes, Joyce Carol Oates ♥♥

Dans les années 1950, Ariah se marie avec un jeune pasteur dont elle n’est pas éprise. Après une nuit de noces perturbante et agitée, elle se réveille et découvre que son époux a disparu. Il s’est suicidé, se jetant dans les Chutes du Niagara.

Dirk Burnaby, jeune et riche avocat, est fasciné par la veuve et ils entameront, peu de temps après, une liaison passionnée. Une histoire d’amour qui durera plusieurs années – Ariah donnera naissance à plusieurs enfants – avant que la malédiction des Chutes ne frappe à nouveau…

les chutes joyce carol oates

J’ai adoré le début des Chutes : on y découvre que le grand-père de Dick Burnaby était funambule et Joyce Carol Oates nous met vraiment dans la position d’un équilibriste. Ariah est très fragile, on sent que le roman peut basculer n’importe quand, c’est très déstabilisant. Je me suis sentie vraiment comme sur un fil de fer, à ne pas savoir sur quel pied danser et j’ai trouvé qu’elle arrivait à merveille à nous faire ressentir le déséquilibre de son héroïne.

Et puis… et puis le livre finit par trainer un peu en longueur. Après Ariah, on découvre le point de vue de ses enfants devenus adultes, avec leurs propres histoires, leurs propres soucis. Et ce qui aurait pu être une incroyable nouvelle se transforme en roman un peu poussif, qu’on a du mal à terminer.

C’était la première fois que je lisais un livre de Joyce Carol Oates, je ne sais pas si je suis tombée sur son meilleur, du coup, mais je pense que j’en testerai un autre : j’ai aimé son écriture et la façon qu’elle a d’amener le lecteur exactement là où elle le souhaite !

La Fille sauvage, Jim Fergus ♥♥

J’avais adoré Mille Femmes Blanches de Jim Fergus (je vous en parlais ici), j’avais donc hâte de découvrir un autre de ses romans et, sur les conseils d’Anaïs en commentaire, j’ai jeté mon dévolu sur La Fille sauvage.

Ned Giles, apprenti photographe et jeune orphelin, part en expédition dans la Sierra Madre, au Mexique, auprès de riches héritiers et de militaires. Officiellement, l’objectif de cette mission est de délivrer un enfant, retenu en otage par les Apaches. Officieusement, il s’agit surtout d’un coup de pub pour la ville qui l’organise et de distraire la bourgeoisie avec des parties de chasse et de pêche…

La fille sauvage, jim fergus

Jusqu’au jour où un chasseur de pumas traque et capture une jeune Apache, qui va bouleverser le destin de l’expédition… Je ne vous en dis pas plus mais il y aura de l’amour, de la violence, de nouveaux otages, la confrontation entre deux mondes que tout ou presque oppose.

J’ai beaucoup aimé les différents personnages : Ned le photographe, mais aussi ses compagnons, une anthropologue courageuse, un héritier homosexuel au grand coeur, un majordome discret… On découvre des choses intéressantes sur le choc des cultures entre les Apaches et l’homme blanc. Certains faits et personnages sont inspirés de la réalité, ce qui ajoute encore de l’intérêt au livre.

Malgré tout, j’ai eu du mal à le terminer : il aurait pu être un poil plus « prenant ». A mon avis, c’est juste qu’il ne correspond pas à ce dont j’ai envie en ce moment, ça reste un chouette livre (peut-être moins puissant que Mille femmes blanches tout de même).

Je laisse le clavier à Gaëtan pour sa critique !

Une histoire des techniques, Bruno Jacomy ♥♥

« Une histoire des techniques » : le genre de bouquin attirant toute personne qui, enfant, a tenté avec ses Lego de reproduire des objets du quotidien : un puits, un moulin, un pont, une voiture… Qui dévorait avec des yeux ébahis les épisodes de « Il était une fois l’Homme », en se demandant comment des mecs poilus ont un jour arrêté de jeter des cailloux sur des petits animaux et les ont, à la place, taillés en pointe et accrochés à un bâton, fabriquant ainsi les premières lances. Ou comment les Égyptiens ont réussi à bâtir des bâtiments démesurément hauts tout en faisant venir les pierres de carrières éloignées.

histoire des techniques

Bruno Jacomy, directeur scientifique du Musée des Confluences de Lyon, tente de nous expliquer par ce livre (assez grand public) les systèmes techniques et leur développement par les différentes sociétés. Si on prend l’exemple de la roue, on apprend qu’elle est apparue à différents endroits, au même moment, mais sans connaître le même développement. D’ailleurs, la roue, au cours de sa longue existence, a passé plus de temps à faire remonter des cuvettes d’eau depuis la rivière qu’à battre le pavé.

Un peu comme dans le livre des codes secrets, on se rend compte que beaucoup de faits historiques sont liés à l’ingéniosité et la persévérance de certains individus pour résoudre des problèmes de société. C’est aussi l’occasion de se rendre compte que des inventions incroyables ont eu lieu bien avant notre époque, et puis que les peuples les ont peu à peu oubliées.

Le livre, dans sa version tout juste mise à jour cette année, évoque également l’histoire contemporaine. Encore une fois, Jacomy nous démontre qu’on passe notre temps à faire du neuf avec du vieux (mais en mieux). Seul regret : il faut parfois chercher sur son mobile en parallèle de la lecture la signification ou l’illustration de quelques machines dont le nom vous échappera. C’est dommage, car pourtant l’auteur détaille le fonctionnement de certaines, ce qui se révèle être passionnant et donne envie de rouvrir une boite de Lego :)

Les Chutes, La fille sauvage et Une histoire des techniques
30 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • J’aime toujours autant tes (enfin vos) critiques de livres!
    J’avais aussi adoré « mille femmes blanches » donc je crois que je me laisserais tenter par « la fille sauvage » pour me replonger un peu dans cette ambiance.
    En ce moment je lis un roman sur des indiens (mais d’Inde!) qui me permet une petite pause dans ma lecture des Rougon-Macquart…
    Et pour l’histoire des techniques, je pense que je le conseillerais à mon amoureux (il avait lu il y a pas mal de temps l’histoire des codes secrets et beaucoup aimé donc je pense qu’il partage les goûts de Gaëtan en terme de lecture!). Merci pour ces conseils car mon amoureux veut que je lui conseille des livres car il aime lire mais est assez difficile et c’est pas toujours simple de trouver des idées de livre qui pourrait lui plaire! J’ai fait un carton en lui conseillant « Le Parrain », un peu moins en lui conseillant « la nuit des temps » de Barjavel et là énorme succès en lui conseillant « L’assassin Royal » de Robin Hobb (en plus je suis tranquille pour un moment le temps qu’il lise tous les tomes!). Du coup je note « l’histoire des techniques » pour après…

    répondre

    • Oui il permet de retrouver un peu l’ambiance de Mille femmes blanches, ça fait plaisir :) Pour l’histoire des techniques, Gaëtan l’a quand même moins apprécié que les codes secrets, j’espère que ton amoureux aimera ! J’ai L’assassin royal dans ma bibliothèque, tu me donnes envie !

      répondre

  • Merci pour ces chroniques, j’ai bien envie de lire Les Chutes, une amie m’en a parlé récemment … Mais j’ai deux autres livres de Joyce Carol Oates dans ma pile à lire avant : Maudits, le dernier, et Mudwoman. D’elle, j’ai déjà lu Marya et Fille noire, fille blanche. Marya était pas mal, mais pas transcendant, mais Fille noire, fille blanche m’a beaucoup plu !

    répondre

  • Effectivement j’ai un peu été déçue par la fin des Chutes. J’aurais aimé une fin plus triste parce que franchement, tout est bien qui finit bien alors que c’était très mal barré!
    Un livre que j’ai beaucoup aimé de JCO c’est Foxfire, si tu as l’occasion. L’adaptation cinéma de Laurent Cantet est d’ailleurs très bonne (par contre celle avec Angelina Jolie est naze!)

    En polar, je ne sais pas si tu as lu la trilogie de Pierre Lemaitre mais je te conseille Travaux soignés/Alex/Sacrifices chaudement!! Le premier est excellent, le deuxième m’a fait une nuit! Le troisième est un peu moins bon par contre, mais reste quand même à lire.

    A bientôt pour de prochaines lectures!

    répondre

    • Je note pour Foxfire, merci beaucoup ! Et je n’ai pas lu Pierre Lemaitre, je vais me renseigner, j’ai le tome 3 de Millenium à lire depuis super longtemps aussi :)

      répondre

  • Contente que « la fille sauvage « t’es quand même plu ;)
    Le livre dont parle Gaëtan m’as donné envie de m’y plonger (malgré que ce ne soit pas du tout le style de livre que j’ai l’habitude de lire), puis la recherche en parallèle sur mon téléphone je le fait très souvent en cours de lecture par curiosité (voir si une ville d’un roman existe vraiment etc…) et j’adore ! ^^
    Si en plus c’est le directeur scientifique du superbe musée des confluences qui s’adresse a nous, alors j’achète !
    Au passage : tes photos pour illustrer les livres sont top !
    Et dans un autre thème : super hâte de lire ton article sur la corse bis !
    Profites bien !

    répondre

  • J’adore Joyce Carol Oates, mais je n’ai pas lu Les Chutes. Je l’ai découverte avec Délicieuses pourritures, un livre dérangeant qui m’a donné envie de lire d’autres de ses romans. Puis Fille noire fille blanche, que j’ai beaucoup aimé. Joyce Carol Oates a aussi publié des livres rangés dans les livres policiers, sous un pseudonyme : Rosamund Smith. J’ai lu Fleur vénéneuse, un livre sur la justice, que j’ai bien aimé aussi bien qu’il pose beaucoup de questions mais n’offre pas de réponse, ce qui peut donner l’impression d’une fin peu satisfaisante, mais qui en fait nous fait beaucoup réfléchir.

    répondre

    • Fille noire fille blanche revient souvent, je vais vraiment le laisser tenter (je l’ai déjà ajouté à ma wishlist d’ailleurs ^^). Merci pour tous tes conseils !

      répondre

  • Laetitia ( ltyfee)

    Je ne suis pas fan de ce genre de ce livre que présentes Gaëtan mais par contre quelle bonne idée de lecteur pour mon chéri qui va je pense adorer :-)
    En ce moment je lis un roma de Dostoïevski , auteur que j’aime beaucoup. Le prochain sera un Delphine De Vigan, j’avais adoré son livre  » rien ne s’oppose à la nuit »
    Petites questions : ou achètes tu tes livres ? et que fais tu des livres une fois lus ?

    répondre

    • Laetitia ( ltyfee)

      Oups, j’ai fais plusieurs fautes/erreur dans mon commentaire…vivement le week-end !

      répondre

      • J’achète généralement mes livres chez mon libraire à Vincennes (Millepages) et une fois lus, je les mets dans ma bibliothèque ;) J’adore garder les livres que j’ai lus et les regarder de temps en temps, ça me rappelle plein de souvenirs !

        répondre

        • Laetitia ( ltyfee)

          J’aime bien les garder aussi mais j’en ai beaucoup trop donc je dois régulièrement faire un tri :-( Tu dois avoir une immense bibliothèque !

          répondre

  • Merci pour ces compte-rendus de lecture. J’avais adoré aussi 1000 femmes blanches mais là, le pitch m’emballe un peu moins. Je viens de terminer 3 bons polars, le dernier Fred Vargas, « Temps glaciaires », et les deux premiers livres de la « trilogie de Baztan » de Dolores Redondo, des enquêtes dans le Pays Basque espagnol.

    répondre

    • Oh, le Pays Basque, ça me parle (et puis ça change !) !

      répondre

      • L’intrigue puise pas mal dans la mythologie basque, même si je n’y suis jamais allée j’ai beaucoup aimé… Le troisième tome est en cours de traduction, j’ ai hâte de lire la suite !

        répondre

  • J’avais adoré Les chutes et Joyce Carol Oates reste l’une de mes auteures préférées. Bonne lecture !

    répondre

  • J’adore tes billets lecture, pas tentée par les deux premiers en revanche celui de Gaëtan devrait plaire à mon mari. Merci à vous deux ☺

    répondre

  • La fille sauvage, je viens de le terminer ! J’ai également beaucoup aimé. Plus que Mille femmes blanches que j’avais trouvé trop proche de Danse avec les loups. Si tu ne l’as pas lu, je te conseille Marie-Blanche. Rien à voir avec les indiens mais excellent également. Jim Fergus a une plume qui emporte son lecteur. J’aime !

    répondre

  • Dans la série des livres dont il est difficile de décrocher, je dirais ceux de Michel Bussi ! Je viens de terminer « N’oublier jamais », je l’ai avalé en quelques jours et j’ai aimé autant qu »un avion sans elle ». J’ai hâte d’ouvrir le prochain ! Bonne semaine en Corse :)

    répondre

    • J’en entends beaucoup parler, je ne suis pas sûre que ça soit mon style de livres mais il va bien falloir que je me laisse tenter un jour ! :)

      répondre

  • Bonjour,
    Les 2 « critiques »de Gaetan me donnent envie, je viens de relire celle sur le livre des codes secrets: j’aime lhistoire et les mystères alors c’est fait pour moi.
    De mon côté, je viens de terminer N’oubliez jamais de Michel Bussi et je cherche le prochain, je vais sûrement me pencher sur tes anciens articles pour trouver mon prochain coup de coeur.

    répondre

  • Coucou, c’est un court message juste pour dire que Mille femmes blanches est un de mes coups de coeur absolu, à l’instar de la nuit des temps de Barjavel et Un monde sans fin de Ken Follet, … J’ai également lu La fille Sauvage de Jim Fergus, mais tout comme toi il m’a moins prise. Ca reste une lecture agréable mais il n’arrive pas à la hauteur de Mille femmes blanches.

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.