Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Balade littéraire en terres anglaises

Les articles livres s’espacent un peu, la faute à un rythme de lecture chaotique : j’espère y remédier avec l’hiver qui arrive et qui me donne envie de bouquiner sous un plaid en mangeant des chaussons au citron (j’ai découvert ça chez mon boulanger ce week-end, c’est incroyable).

Aujourd’hui, je vous emmène en Angleterre, avec quatre livres britanniques très différents que j’ai beaucoup aimés. J’avais envie de lier un peu mes lectures à mes voyages, et me rappeler ainsi notre escapade à Downton Abbey ou mon road-trip en Ecosse.

Testament à l’anglaise, Jonathan Coe ♥♥♥

Ce livre trainait dans ma bibliothèque depuis des années (depuis mon stage de fin d’études chez Gallimard, très précisément, pfiou, le coup de vieux) et son épaisseur m’avait souvent découragée. Grossière erreur : j’ai adoré ce roman fleuve !

testament à l'anglaise

Dans Testament à l’anglaise, Michael Owen est un écrivain agoraphobe et dépressif. Il ne sort plus de chez lui depuis longtemps, ne parle à personne et n’écrit plus grand chose.

Seul projet en cours : la rédaction de la biographie de la famille Winshaw, bourgeoise et détestable. Il a été mandaté par Tabitha, la vieille tante de la famille, enfermée depuis des années dans un asile. Cette dernière est persuadée que l’accident mortel de son frère était en réalité un coup monté par un autre membre de la fratrie. Personne, bien sûr, ne la croit, elle qui a perdu la tête il y a bien longtemps.

On découvre au fur et à mesure l’histoire de chacun des membres de cette famille : l’homme politique, la femme d’affaires, le banquier, la journaliste people… Tous ont leurs petits secrets et on se rend compte au fur et à mesure que leurs histoires et celle de Michael sont liées. Et que Tabitha n’est peut-être pas aussi folle qu’on le croit.

Ce roman, sous prétexte d’enquête policière, est une véritable satire de la haute société britannique. Jonathan Coe dresse des portraits au vitriol de l’horrible famille Winshaw, et en profite pour dénoncer les dérives de notre société actuelle (notamment l’élevage intensif, oui oui !).

Je n’ai pas vu passer les 679 pages ! C’est un livre que je conseille à ceux qui, comme moi, aiment :
-> les histoires qui prennent leur temps ;
-> les romans complexes avec de multiples personnages ;
-> et l’humour anglais :)

Si ce n’est pas votre cas, vous risquez de vous ennuyer un peu. Pour ma part, j’ai très envie de découvrir d’autres romans de Jonathan Coe, notamment Bienvenue au Club qui a l’air super.

Rebecca, Daphné du Maurier ♥♥♥

Embourbée dans Antispéciste, j’ai abandonné et ai jeté mon dévolu sur Rebecca. Le premier chapitre a été très compliqué, j’ai dû le lire plusieurs fois car je n’arrivais pas à me concentrer dessus. Ça partait plutôt mal…

rebecca daphné du maurier

Finalement, une fois ces premières pages passées, je suis complètement entrée dans l’histoire ! Celle d’une jeune dame de compagnie au service d’une vieille bourgeoise assez désagréable (décidément ^^). Lors d’un voyage à Monte-Carlo, la narratrice fait la connaissance de Maxim de Winter, un veuf dont elle tombe amoureuse et qu’elle épouse très rapidement.

Après une lune de miel idyllique, le couple va vivre à Manderley, superbe propriété de Maxim située dans le Sud-Ouest de l’Angleterre, dans laquelle plane toujours l’ombre de son épouse défunte, Rebecca… Celle-ci est partout et son souvenir hante chaque jour le manoir.

On suit les questionnements et les doutes de l’héroïne, qui manque cruellement de confiance en elle et est persuadée que son mari aime toujours Rebecca. Jusqu’à ce qu’un bateau échoue sur la plage de Manderley et vienne tout remettre en question…

Si j’ai apprécié tout le déroulé du roman (même si la narratrice m’exaspérait parfois – son manque de confiance en elle était un peu énervant à la longue), je n’ai plus réussi à m’en détacher à partir du naufrage. Tellement que j’ai passé plusieurs heures d’un lundi à lire au lieu de travailler ;) Le rythme s’emballe, le suspens grandit, et on passe d’un roman un peu sentimental à un vrai polar à suspens. Il a d’ailleurs été élu 6ème meilleur roman policier de tous les temps !

Une superbe découverte donc, j’ai hâte de lire d’autres romans de Daphné du Maurier.

Pour le meilleur et pour l’empire, James Hawes ♥♥

Comme Testament à l’anglaise, ce livre trainait dans ma bibliothèque depuis des lustres (il m’avait été offert par Olivier, un copain des internets). Il rentrait parfaitement dans ma thématique littérature britannique, je me suis donc lancée et ne l’ai pas regretté !

Pour le meilleur et pour l'empire

Brian Marley, professeur d’anglais, est un peu ce qu’on pourrait appeler un loser… Séparé de sa femme, amoureux d’une étudiante à qui il n’ose déclarer sa flamme, ayant du mal à joindre les deux bouts, il déprime sévère. On lui propose alors de participer à une émission de télé-réalité : à la clé, beaucoup d’argent ! En échange, il faut survivre dans une jungle plus qu’hostile. Une sorte de Koh Lanta puissance 10 milliards.

Miraculeusement, il est le dernier candidat en lice… À moitié fou et mort de faim, il s’apprête à enregistrer un message d’adieu pour son fils, lorsqu’il découvre une drôle de communauté. Les survivants d’un accident d’avion ayant eu lieu des décennies plus tôt, qui vivent toujours selon les principes britanniques de l’époque et n’ont aucune idée de la façon dont la société a évolué. Mais tout n’est pas rose dans la colonie, on va rapidement le découvrir…

C’est un roman assez drôle, complètement loufoque ! Brian Marley est un héros pathétique, il réussit là où tous les autres candidats ont échoué mais reste malgré tout un loser incurable ;) On a du mal à s’attacher à lui et ça fait du bien, parfois, les personnages pas si parfaits.

J’ai mis un peu de temps à rentrer dans l’histoire mais j’ai ensuite pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce roman pas inoubliable mais divertissant.

Career of Evil, Robert Galbraith ♥♥

C’est le troisième volet des aventures de Cormoran Strike, le détective privé imaginé par J.K. Rowling, et de son associée Robin Ellacott. Cette fois-ci, l’enquête va tourner autour d’eux : un matin en effet, Robin se fait livrer un colis par un coursier. Lorsqu’elle l’ouvre, elle découvre, horrifiée, une jambe de femme ! Cormoran suspecte aussitôt 4 hommes, tous issus de son passé, et capables de commettre une telle atrocité.

career of evil

L’enquête commence, permettant d’en apprendre beaucoup sur le passé de nos deux héros : Cormoran est obligé de se replonger dans son histoire, et Robin, rendue vulnérable par le colis, voit sa carapace se fendiller.

En parallèle de l’enquête, on suit toujours avec délectation la relation entre Cormoran et Strike. Un peu comme Tony et Angela dans Madame est servie (on a les références qu’on a), on n’attend qu’une chose : qu’ils se mettent ensemble ^^ Ça ne semble pas gagné, Robin étant plongée dans les préparatifs de son mariage…

J’ai fait le choix de le lire en anglais, en me disant que ça me ferait du bien ;) Ça a été un peu laborieux au début, ça n’était pas si simple et ça m’a empêchée d’apprécier les premiers chapitres. Une fois l’habitude prise, j’ai pu savourer de retrouver mes enquêteurs préférés même si je pense avoir préféré les deux premiers tomes : les enquêtes étaient sans doute un peu plus classiques mais je les ai trouvées mieux ficelées.

J’attends maintenant avec impatience la sortie du tome 4, Career of Evil se terminant sur un cliffhanger qui m’a laissée sur ma faim !

Lectures en cours : j’hésite encore mais je vais sans doute démarrer Peindre, pêcher et laisser mourir, de Peter Heller. Je suis aussi plongée dans « Ma grossesse en 300 questions / réponses », guide pratique que m’a très gentiment envoyé Marjolaine.

Les liens sont des liens d’affiliation Amazon mais je vous encourage, si vous le pouvez, à acheter vos livres chez un libraire indépendant ;)

Balade littéraire en terres anglaises
42 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

  • Superbe idée cette liste ! Je n’ai pas voyagé depuis longtemps en Angleterre mais j’adore le faire à travers mes lectures ;)
    J’ai déjà acheté le dernier roman de J.K. Rowling et je pense craquer pour testament à l’anglaise, ton résumé me fait envie :)

    répondre

  • bonjour, belle sélection! Par contre, je n’ai pas lu Rebecca mais j’ai vu l’adaptation ciné d’Alfred Hitchcock avec Joan Fontaine et Laurence Oliver qui a gagné je crois plusieurs oscars et le jeu des acteurs est vraiment super. D’ailleurs, l’actrice qui joue la gouvernante a inspiré Walt Disney pour le visage de la marâtre dans le dessin animé Cendrillon.

    répondre

    • Ah oui il parait que le film est génial ! Je ne suis pas étonnée pour la gouvernante, quand j’imaginais son physique, ça ressemblait à peu près à ça ;)

      répondre

  • J’ai lu Testament à l’anglaise il y a maintenant 3 ans. Comme toi, j’avais adoré, c’est passé à une vitesse folle! Il faudrait que je le relise ;-)

    répondre

    • Tu arrives à relire des livres ? J’aimerais bien parfois mais j’en ai tellement que je n’ai pas encore lus qui trainent dans ma bibliothèque, je n’y arrive plus :/ (je le faisais plus jeune et j’adorais pourtant)

      répondre

      • Souvent, je préfère découvrir quelque chose de nouveau. Mais parfois ça me prend! Au final, ça dépend des envies du moment et de la première lecture. J’avais entamé la relecture de L’insoutenable légèreté de l’être ce mois-ci. Puis, tout compte fait, je m’en rappelais encore trop bien et j’ai laissé tomber. Je vais laisser le temps s’écouler encore un peu… :)

        répondre

        • Ah oui c’est vrai que quand c’est trop frais, c’est moins agréable !

          Après y avoir un peu réfléchi depuis tout à l’heure, je crois qu’en fait, la vraie raison pour moi, c’est que j’ai peur d’être déçue par une seconde lecture. Il y a des romans que j’ai tellement aimés, qui m’ont marquée profondément, et je serais hyper triste de les relire et de me dire qu’en fait, bof, finalement, c’était pas si génial.

          répondre

  • Bienvenue au Club, de Jonathan Coe traine dans ma pile de livres depuis des mois, j’ai commencé à le lire mais je n’ai pas du tout accroché, du coup il est retournée dans la pile. Mais ta critique de Testament à l’anglaise me donne quand même envie de me retenter le coup avec cet auteur !
    Et Rebecca = mon (enfin, l’un de mes) gros gros coup de coeur de l’année, je crois ! J’ai été incapable de reposer le livre avant de l’avoir fini et ça m’avait valu une journée entière dans mon lit – à manger du porridge et boire du café, c’était assez merveilleux d’ailleurs.
    En ce moment je lis Il faut qu’on parle de Kevin, mais j’ai du mal à avancer, je crois que c’est un peu trop dur pour mon état d’esprit du moment, j’aurais besoin de plus de trucs un peu rigolos (du coup j’ai recommencé pour la 54ème fois à regarder Friends) (ce qui n’a rien à voir avec la lecture, mais enfin).
    Bref. Voilà.

    répondre

    • Ah zut, après c’est spécial hein, il faut aimer – j’ai du mal à me forcer quand je n’accroche pas :)

      Ahah Rebecca aussi je l’ai lu en grignotant dans mon lit, j’ai le souvenir d’une après-midi parfaite ! Je savais que je devais bosser mais je KIFFAIS tellement que je n’en avais plus rien à faire, ahah ^^

      Et Friends ♡♡♡

      répondre

  • Je suis actuellement en train de lire « Testament à l’anglaise » mais j’avoue avoir un peu de mal à rentrer dans l’histoire. En revanche, j’ai beaucoup aimé « La carrière du mal » et je suis également très impatiente que le 4ème opus sorte!

    répondre

    • Je comprends, c’est assez spécial comme livre :) J’ai vu que J.K.Rowling avait annoncé le titre du 4ème opus, « Lethal White », vivement qu’on ait une date de sortie !!

      répondre

  • Ah la la, oui ! Testament à l’anglaise déborde d’humour british très pince-sans-rire – Bienvenue au club est lui aussi un beau souvenir de lecture.

    Quand à Pour le meilleur et pour l’empire, cet ovni m’avait charmé avec son côté old school loufoque qui laisse peu à peu place à une peinture plus noire.

    répondre

  • J’adore Jonathan Coe et je te conseille de lire aussi La maison du sommeil.
    Bonne lecture!

    répondre

  • Marie-Amélie

    Coucou Juliette! C’est un vrai plaisir de retrouver tes chroniques littéraires, je les aime beaucoup ;)
    Depuis quelques mois, j’ai vraiment levé le pied sur les achats de livres pour me concentrer sur ce qui était déjà dans ma bibliothèque…et c’est vrai que cela permet de (re)découvrir des pépites oubliées !
    Justement, Rebecca de D. du Maurier attend sagement depuis qqs semaines…tu m’as donné « le coup de pouce » pour me lancer je crois ! :)

    Je profite aussi de ce commentaire pour te dire que je prépare un weekend à Francfort, suite à la lecture de ton article, cette ville m’avait donné super envie! Je cherchais une destination à portée de train, et le choix a vite été fait ; j’ai hâte !!
    Je te souhaite une bonne journée !

    répondre

    • Merci beaucoup Marie-Amélie !

      J’espère que tu aimeras Rebecca autant que moi ! Attention, prévois du temps libre car tu risques de ne plus pouvoir le lâcher :D

      Génial pour Francfort, je croise les doigts pour que tu aies beau temps et que la ville te plaise (surtout ses adresses trop chouettes où on se régale) :)

      répondre

  • Ils m’avaient manqué ces articles lecture ! Tu parviens toujours à me donner des pistes et des envies de lecture, comme ici, l’ouvrage de Jonathan Coe.

    répondre

  • Jonathan Coe est un magnifique auteur que je me délecte de lire à chaque fois. J’avais aussi adoré Expo 58, qui traîte de l’Exposition Universelle en 58 à Bruxelles. Un délice.
    Et j’ai dévoré, littéralement Peindre, Pêcher et Laisser mourir. Mais que cet auteur est bon, c’est violent, solitaire, comme La Constellation du chien. Ca prend son temps, ça fait voyager… Bref, sublime.

    BONNES LECTURES ! :D

    répondre

    • J’ai hâte de me plonger dedans ! Gaëtan l’a lu, il a beaucoup aimé même s’il a préféré La constellation du chien (qui fait partie de son top 10 de livres préférés de tous les temps, donc la barre était particulièrement haute) :D

      répondre

  • Pour le meilleur et pour le pire me tente fortement. Dans cette balade, nous aurions pu lire La reine des lectrices qui est selon moi le summum de l’Angleterre. On parle de la Queen, il y a de l’humour et de la littérature. Qu’en penses-tu ?

    répondre

  • Je confirme Bienvenue au Club est mon livre chouchou depuis des années, celui que je relis hyper souvent et que je conseille à tout le monde !

    répondre

    • Oh la la j’espère que je vais le recevoir pour Noël alors ^^ (ça va, ma liste n’est pas très fournie donc il y a des chances, huhu)

      répondre

  • Je vois souvent des bouquins de Coe à la bibliothèque mais un truc me retient toujours de le lire. Tu m’as donnée envie. Je vais sauter le pas (comme si ma vie en dépendait :-))
    Je me suis demandé à chaque photo qui était Nils et ce quIl avait bien pu accomplir :-)
    bonne journée

    répondre

  • C’est surprenant, dans ma lecture en cours, un des personnages a également pour nom de famille : De Winter ;)
    Bref.
    De jolies lectures et des jolis comptes-rendus.
    Bonnes lectures hivernales!

    répondre

  • quelle bonne idée cette liste de lecture british !

    répondre

  • Tu me donnes bien envie de lire Testament à l’anglaise!
    J’avais lu Rebecca au collège, j’en ai un vague souvenir si ce n’est que j’avais beaucoup aimé… J’y rattache une image d’un manoir dans la brume, une atmosphère un peu flippante et glauque, mais parfaite pour l’automne, sous un plaid!
    Vu que tu as adoré La constellation du chien (que j’avais découvert via ton article), je pense que tu vas dévorer Peindre, pêcher et laisser mourir. Je l’ai lu il y a peu (et j’entame L’autre moitié du soleil, encore sur tes conseils!). Les tournures de phrase sont un peu les mêmes que dans le premier, l’histoire est bien différente, mais on retrouve la même sensibilité/personnalité du narrateur. Un très très beau roman qui tient bien en haleine et est un de mes coups de coeur de cette année! Même si je garde une petite préférence pour La constellation…
    Bonne lecture Juliette :)

    répondre

    • Ton souvenir est assez juste :D

      C’est vrai que cet auteur mérite d’être reconnu : La constellation du chien était tellement « différent », perturbant, prenant… Je n’ai pas encore commencé « Peindre », j’ai manqué de temps, mais j’ai hâte !

      répondre

  • Je n’ai aucun souvenir de « Bienvenu au club » si ce n’est que j’avais beaucoup apprécié! J’ai très envie de lire « Testaments à l’anglaise » maintenant, l’humour british est totalement ma tasse de thé (pour rester dans le thème).
    Merci beaucoup pour ces idées de lectures, ma PAL commençait à être à sec, j’ai hâte de retourner à la médiathèque emprunter tout ça!

    répondre

  • Bonjour Juliette! Je ne commente pas beaucoup mais sache que tu figures en bonne place dans mes inspirations littéraires :) ces derniers temps! ça fait un moment que je veux lire Rebecca! Et jonathan Coe est vraiment un de mes auteurs préférés, j’ai adoré Testament à l’anglaise. Quel plaisir de sentir qu’on va aimer un bouquin quand c’est un gros bouquin!! Je ne peux que te conseiller Bienvenue au club, c’est le livre que j’offre le plus, en plus parce qu’il est pratique pour faire des dédicaces^^ (bienvenue au club…des trentenaires, des voisins, etc^^). Et en plus il a une suite ;)
    Félicitations pour ta grossesse! j’ai 3 enfants et ça ne m’empêche pas de lire ;)

    répondre

  • J’ai lu testament à l’anglaise aussi.
    Au départ, un cadeau pour mon mari. Il n’a pas réussi à rentrer dedans. Moi, j’ai adoré !!

    Quant à Rebecca, je te conseille l’adaptation d’Hitchock –> Géniale !

    répondre

  • Ah, ces billets lecture, c’est toujours un plaisir de les lire…
    Depuis le temps que je dois le lire, ce Testament à l’anglaise, bon, et bien, grâce à toi, c’est sûr, ça sera ma prochaine lecture! Merci ;)
    Si tu as aimé Rebecca, tu devrais essayer la biographie de Daphné du Maurier par Tatiana de Rosnay « Manderley for ever ». C’est touchant et bien écrit. Tu l’as peut-être déjà lu d’ailleurs, mais au cas où…
    Passe une belle journée, Juliette. Des bisous

    répondre

  • Merci beaucoup pour ces conseils, « Pour le meilleur et pour l’empire » me tente bien ! :-)

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE