Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Road-trip aux USA – l’incroyable Yellowstone

Après avoir pris nos marques avec le van à Grand Teton, on se met en route en direction du parc national de Yellowstone. C’est le plus ancien parc national des États-Unis, il contient à lui seul deux tiers des geysers de la planète. Ça fait des années que j’ai envie de le visiter et suis donc ravie d’y poser notre maison roulante pour quelques jours…

-> Pour accéder directement aux conseils pratiques sur Yellowstone, cliquez ici <-

Épisode #2

Gaëtan : Au programme de ce 2e épisode du vlog : un nombre incroyable de geysers, comment cuisiner un burger au réchaud à gaz, une rencontre impromptue, et toujours des décors à couper le souffle ! J’espère qu’il vous plaira !

sol jaune yellowstone
sol yellowstone
sol yellowstone
sol yellowstone
sol yellowstone
sol yellowstone

On quitte notre camping aux aurores pour arriver le plus tôt possible à Yellowstone – c’est difficile de se lever tôt mais quand on tombe sur un lac recouvert de brume, on se dit que ça en vaut la peine ! Quelques minutes de sommeil en plus et on aurait loupé ce spectacle – la brume se dissipe déjà lorsqu’on reprend la route.

Brume Yellowstone

Grand Teton et Yellowstone étant voisins, on arrive rapidement au geyser du Old Faithful, le plus connu du parc car il entre en éruption très régulièrement (toutes les 88 minutes en moyenne) et que c’est l’un des plus grands jets d’eau chaude et de vapeur au monde. Et… on est déçus !

Ça grouille de monde, il y a d’immenses parkings et de grands bancs comme si on allait assister à un spectacle de son et lumière dans un parc d’attractions. On prend un peu de hauteur pour espérer avoir une meilleure vue mais c’est presque pire : on se rend compte de l’ampleur des constructions et du monde (dont on fait partie, on en est conscients). Tout ce béton, c’est tellement moche !

Old Faithful Yellowstone

L’avantage, en revanche, c’est qu’il y a un bel hôtel, tout en bois et en pierre, qui propose des douches contre quelques dollars. Elles sont très agréables, ça fait un bien fou ! Et cet Old Faithful Inn est vraiment dingue, ultra rustique (il date de 1904), avec un petit côté The Shining puisque l’hiver, il est fermé au public et un gardien vient s’y installer pour en prendre soin. On aimerait bien y passer la journée (voire la nuit – la grossesse me donne envie de confort).

On se pose au soleil sur la jolie terrasse histoire d’observer une nouvelle éruption. Et on emprunte également leur téléphone pour réserver notre camping pour le soir : on peut ainsi poursuivre notre journée l’esprit tranquille car quand on voit la foule, on se dit que trouver un emplacement pour le van ne sera pas forcément facile…

A côté du Old Faithful se trouve un circuit, le Geyser Country, qui permet d’observer plein de plus petits geysers, de piscines à bulles etc. Coup de cœur pour le Solitary Geyser, qu’on a pour nous tout seuls jusqu’à ce qu’un Danois arrive et nous prenne en photo avec le Kodak ♡

Solitary Geyser Yellowstone

Ses éruptions sont très fréquentes mais minuscules : je le trouve touchant, il n’intéresse pas beaucoup les visiteurs ! Certains arrivent, disent “that’s it ?” et repartent… C’est sûr qu’il est moins impressionnant que le Old Faithful, mais tellement plus joli entouré d’arbres.

Solitary Geyser Yellowstone

On poursuit le parcours balisé quand une énorme averse orageuse nous tombe dessus ! On rentre en courant jusqu’au van, on se change et on en profite pour déjeuner à l’abri (on fait fondre du cheddar à la poêle, entre deux galettes type fajitas : super réconfortant) (estimation : 25 000 calories) avant de profiter d’une accalmie pour terminer la visite.

yellowstone sol jaune
geyser à yellowstone
geyser à yellowstone
geyser à yellowstone
geyser à yellowstone
yellowstone bassin arc en ciel

La boucle terminée, on retourne au Old Faithful Inn (l’hôtel complètement foufou) pour boire un verre, avant de reprendre la route direction l’emblème du parc de Yellowstone, le Grand Prismatic Spring.

112 mètres de diamètre, 37 mètres de profondeur, une eau à 70 degrés et surtout, des couleurs incroyables qui sont en réalité des bactéries, champignons et autres organismes… Je rêvais de le voir et à nouveau, je suis un peu déçue :/

Il y a énormément de monde, les couleurs ne sont pas aussi vives que sur les photos qu’on avait pu voir sur internet (la faute au ciel gris ?). Si on s’approche, on n’a pas une vue d’ensemble, mais si on grimpe jusqu’au point de vue, on est un peu loin. Le bassin posté un peu plus haut m’a fait meilleure impression :) Je vous laisse aller voir les photos sur Google Images – il y en a qui ont un peu forcé sur la saturation ^^

grand prismatic spring yellowstone
grand prismatic spring yellowstone
grand prismatic spring yellowstone

C’est l’heure de rejoindre le camping réservé le matin : Gaëtan nous cuisine de délicieux burgers (gros champignon portobello, mozzarella, cheddar, chou kale et honey mustard : miam) puis on se rend à l’amphithéâtre du camping, où un ranger fait une animation sur la photographie à Yellowstone. Mais je suis tellement fatiguée qu’on part avant la fin et qu’on file se coucher.

 

 

Le lendemain matin, mercredi 30 août, on se met en route à 6h30 du matin pour découvrir la Firehole Lake Drive, une route scénique avec plein de geysers.

On s’arrête prendre le petit déjeuner en face de l’un d’entre eux, qui entre en éruption toutes les 30 minutes. La lumière du matin est sublime et il n’y a personne : le bonheur ! 

Firehole Lake Drive Yellowstone
Firehole Lake Drive Yellowstone

On file ensuite réserver un emplacement au Norris Campground avant de nous diriger vers le lac de Yellowstone… La route nous réserve de belles surprises ! Quant au lac, on voulait y faire une rando mais le décor ne nous inspire pas beaucoup.

norris campground yellowstone
norris campground yellowstone
yellowstone

Changement de programme donc : à la place du lac, on va découvrir la Mud Volcano Area, où on se retrouve nez-à-nez avec un bison. Puis le South Rim Trail du Grand Canyon de Yellowstone, paysage sublime auquel je ne m’attendais pas du tout ici.

bison yellowstone
bison yellowstone
mud volcano yellowstone
grand canyon yellowstone

(si vous regardez notre vidéo, vous découvrirez le making-of de la photo ci-dessus et vous pourrez vous moquer de moi ^^)

Notre soirée est géniale : dans les campings, en haute saison, des animations sont organisées par les rangers. Ce soir-là, autour d’un feu de camp, l’un d’entre eux raconte des histoires sur les survivants de Yellowstone et c’est fascinant. Il est hyper bon comédien en plus donc il met le ton, c’est drôle, plein de suspens, on adore.

Il évoque notamment Truman C. Everts, explorateur qui s’est perdu seul dans le parc pendant 37 jours, en 1870. Lorsqu’il a été retrouvé, il ne pesait plus que 23 kilos, il avait survécu en mangeant des plantes et en dormant près des sources chaudes. Il a refusé de payer la récompense à ceux qui l’avaient retrouvé, estimant qu’il aurait pu s’en sortir tout seul… (#mauvaisefoi)

On va se coucher hyper heureux de cette journée à Yellowstone, qui tient enfin ses promesses !

On commence la journée du lendemain par la North Rim Drive, route qui offre de beaux points de vue sur le Grand Canyon. Au lever du jour, la lumière est très chaude et très belle et, comme toujours à cette heure là, on est les seuls à en profiter.

Mis à part ça, ce jeudi sera finalement assez plan-plan : beaucoup de voiture, une petite balade dans la nature, un pique-nique en bord de route immortalisé au Kodak par un pêcheur à la mouche avec qui on échange quelques mots. Le moment le plus chouette sera la rencontre avec un superbe animal sauvage, un pronghorn, aussi appelé antilope d’Amérique. Et la soirée au coin du feu avec une ranger qui nous parle des bisons du parc (je vous ai déjà dit que j’adorais les bisons ?).

grand canyon yellowstone
yellowstone
pronghorn yellowstone
pronghorn yellowstone
yellowstone

Photo souvenir au camping

Gaëtan
Quelques minutes avant que cette photo soit prise, Juliette faisait une sieste dans la tente de toit tandis que je feuilletais le guide avec les randos du coin. Je vois une sorte de putois traverser le camping à toute allure, poursuivi par un énergumène complètement allumé. Il m’interpelle : “A badger! I saw a badger! It was a badger, yep, a badger!” Je me dis que le putois (qui était en fait un blaireau) doit être un animal rare pour lui. Je lève mon pouce pour lui signifier que je suis content pour lui qu’il ait vu un blaireau une fois dans sa vie, mais il insiste. Il me demande si je sais par où il est parti. Je remarque qu’il tient un camescope à sa main. Je lui réponds qu’il est parti par là, en désignant plus ou moins la bonne direction. Et il repart de plus belle. I saw a badger! A real badger! C’est devenu une phrase culte du voyage ^^

Vendredi, dernière (demi) journée à Yellowstone, qu’on démarre très tôt pour profiter du lever de soleil. Celui-ci dessine une immense boule rouge dans le ciel, je n’avais jamais rien vu de tel !

lever de soleil yellowstone

On découvre ensuite Mammoth Hot Springs et c’est très différent de ce qu’on avait vu de Yellowstone jusque là. On se croirait sur une autre planète, c’est vraiment magnifique. Assurément un de mes coups de coeur du voyage !

mammoth hot springs yellowstone
mammoth hot springs yellowstone
mammoth hot springs yellowstone
mammoth hot springs yellowstone
mammoth hot springs yellowstone
mammoth hot springs yellowstone

J’ai des frissons rien qu’en revoyant les photos – ces couleurs, cette atmosphère… on se sent tout petits face à un tel spectacle de la nature.

 

On termine par la Boiling River, près de l’entrée nord du parc. A cet endroit, l’eau très froide d’une rivière et l’eau très chaude d’une autre se rejoignent, offrant une température idéale pour la baignade. Ça se joue au centimètre près : un peu trop à gauche, vous avez trop chaud… Un peu trop à droite, ouh c’est froid !

On arrive un peu tard et il y a déjà foule mais on trouve un petit recoin sans personne et on se baigne tous les deux.

route yellowstone
boiling river yellowstone

C’était notre dernier arrêt à Yellowstone : on reprend la route, avec comme objectif le Glacier National Park !

Conseils pour découvrir Yellowstone

– Le parc de Yellowstone est grand et très varié : il faut compter au minimum trois jours pour en profiter pleinement.

– Sur place, nous avons utilisé le Lonely Planet en anglais dédié à Yellowstone : ça nous a bien été utile pour repérer les campings, connaître les noms et les particularités des geysers, etc.

– Il existe une carte des campings qui montre, quasiment en temps réel, où il reste des emplacements ou pas. A noter : je comptais beaucoup sur cette carte en ligne, mais c’était sans compter le fait qu’il y a très peu de réseau téléphonique dans le parc. Le plus simple est de vous rendre dans les Visitor Centers, qui ont les disponibilités en temps réel.

– Les campings se remplissent TRÈS VITE, prenez-vous y tôt le matin pour avoir un emplacement.

– Nous avons passé notre première nuit au Madison Campground (27$ la nuit) : le camping est bien équipé (douches et toilettes) mais il y a pas mal de camping cars, ce qui peut parfois s’avérer bruyant.

– Deuxième nuit au Norris Campground (20$). L’animation du soir était géniale (le programme change chaque jour) : un ranger nous a raconté l’histoire de plusieurs survivants de Yellowstone : un aventurier perdu pendant 37 jours, un Indien qui a plongé dans une source chaude à l’appel de Dieu, et un loup qui semble avoir eu plusieurs vies.

– Troisième nuit au camping Indian Creek (15$ la nuit), très rudimentaire (pas de douche, des toilettes “à trou” qui sentent mauvais). Mais il est calme et il y avait même une animation le soir au coin du feu avec un ranger.

– Yellowstone est l’un des parcs les plus visités aux Etats-Unis… et ça se ressent. Il y a du monde ! Comme toujours, ne restez pas aux abords des parkings : partez en randonnée, marchez ne serait-ce que 10 ou 15 minutes et vous pourrez goûter à la solitude :)

– Levez vous aux aurores : c’est entre 6h et 9h du matin que nous avons vécu nos plus beaux moments dans le parc : des lieux déserts et une lumière magnifique !

– Si vous y allez en van, n’hésitez pas à lire mon article sur tous les conseils pour un voyage en van aux USA.

Leaving Yellowstone

Retrouvez les autres articles de notre road-trip

Road-trip aux USA – l’incroyable Yellowstone
22 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • J’ai adoré vos photos, elles sont splendides.
    Yellowstone a vraiment l’air magnifique ♥

    répondre

  • C’est un de mes vieux rêves de voyage – que j’ai tellement fantasmé que j’ai peur d’être déçue en réalité. Comme à chaque fois, j’adore la manière dont tu mixes infos pratiques, ressenti et photos qui traduisent si bien l’atmosphère. J’adore la photo des tickets au Norris Campground – on la dirait droit sortie d’un film de Wes Anderson.

    La première fois que j’ai vu un geyser, c’était en Nouvelle-Zélande. Pareil, il y avait un petit amphithéâtre et il était noté que le geyser entrait en éruption chaque matin à 10h. J’étais dubitative mais naïve ; effectivement, à 10h un employé est arrivé et a saupoudré un peu de bicarbonate dans le trou pour faire jaillir l’eau. ;-)

    PS : Ce soir on dégaine le projecteur pour regarder votre vidéo – elle mérite mieux que mon écran d’ordi en bossant.

    répondre

    • Ah et en clin d’oeil à Gaëtan : je conduisais la voiture cet été dans le parc Algonquin, mes hommes bouquinaient ou dormaient mollement quand j’ai vu un gros chien au bord de la route. J’ai ralenti de peur de l’écraser et d’un coup j’ai réalisé que c’était un peu gros et bizarre avec ses oreilles toutes rondes. Et là j’ai :

      1 vérifié que les fenêtres étaient fermées*
      2 hurlé ouuuuurs

      Ils ont juste eu le temps de se retourner pour le voir traverser derrière nous. C’est devenu le running gag de l’année, Virgile ne s’en lasse pas.

      répondre

      • Je te comprends quant à la peur d’être déçue en vrai. Je pense que c’est pour ça que mon avis sur le parc a été un peu mitigé à certains moments, et qu’au final, ce qui m’a le plus plu, c’est les choses moins connues :)

        Quelle horreur pour le bicarbonate :(

        Et je t’imagine trop ^^ “Ouuuuuuurs” ! Ahah ! Quelle chance d’en avoir vu un de si près !

        répondre

  • Quand Gaëtan il dit “Et voila yellowstone c’est terminé” ou dirais trop Fred dans c’est pas sorcier ;)
    Magnifique reportage en tout cas ça donne envie d’aller y faire de la randonnée !

    répondre

  • magnifique, comme d’hab !

    répondre

  • Super article, comme toujours (et magnifiques photos) ! :)
    On est allés à Yellowstone en septembre dernier et on a vu le Grand Prismatic sans soleil (on a donc continué la balade jusqu’à un geyser, on était tout seul, c’était génial), puis au retour le soleil est arrivé et ça change vraiment tout ! Les couleurs sont impressionnantes, sans avoir à retoucher les photos ;)
    Hâte de voir la suite du voyage :)

    répondre

  • Des paysages vraiment impressionnants ! (Et vos vidéos me font toujours autant rire) :-)

    répondre

  • Yellowstone est à coup sûr sur ma liste des parcs à visiter lors de mon prochain road-trip aux États-Unis ! L’été dernier nous avions dû faire des choix et rester dans le Sud-Ouest américain, mais la prochaine fois, nous ferons le Nord-Ouest ! Merci pour ce dépaysement, les photos sont très jolies !

    répondre

  • Bonjour. Il me semble que tu étais enceinte (tout début de grossesse) lors de ce voyage ? Je me trompe peut-être, car tu n’en parles pas. Et je me demande si cette destination en mode van est bien compatible avec un début de grossesse ? En partant du principe optimiste que tout se passe bien niveau santé…

    répondre

  • Salut Juliette,
    C’est toujours un plaisir de lire tes articles ! Je pense que tu m’as définitivement donné envie de visiter tous les parcs nationaux des Etats-Unis en van :)
    J’ai d’ailleurs visité mon premier parc national en mai dernier, celui d’Acadia dans le Maine lors d’un road trip en Nouvelle Angleterre. C’était le tout tout début de la saison nous étions presque seuls, un bonheur absolu !
    Je suis un peu comme toi, dès qu’il y a trop de monde/infrastructures dans un endroit naturel qui se veut touristique je suis déçue, je dis toujours : ça fait Disney !! (je n’ai rien contre Disney, mais ce n’est pas ce que je cherche dans ce type de vacances :)
    En tout cas j’ai hâte de lire la suite de vos aventures et de voir vos vidéos !
    Bonne journée !

    répondre

  • Super chouette vidéos, qui m’a rappelé de bons souvenirs (j’ai visité le parc en 2012) ! Dans votre vidéo, j’adore l’équilibre entre belles images, informations et petits moments comiques. Je vais suivre votre voyage de près :) Bonne continuation !

    répondre

  • Magnifique cet article, magnifique cette vidéo !
    Ca donne tellement envie d’y aller même si, comme vous, on n’est pas trop fan des bains de foule des lieux supra touristiques… En Irlande, on s’est levés aux aurores pour pouvoir profiter pleinement des Cliffs of Moher au moins pendant 1h30 ! Ce fut génial, on n’était même pas 10 :)

    Hâte de lire / regarder la suite !

    répondre

  • […] Road-trip aux USA – l’incroyable Yellowstone Marseille autrement Road-trip aux USA – le parc de Grand Teton USA, Voyages […]

    répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.