Buttons of the menu for mobile version

Social Icons

Logo

Button for mobile menu

Conseils pour voyager enceinte

Lorsqu’on a décidé d’avoir un enfant puis que je suis tombée enceinte, la question des voyages s’est forcément posée : c’est à la fois une passion et un petit bout de mon métier. Comment allais-je réussir à concilier déplacements et grossesse ?

Vous dire que ça a été facile serait un mensonge, j’ai dû refuser pas mal de beaux projets et faire des compromis. MAIS je n’ai pas non plus été obligée de tout arrêter et j’ai réussi à quand même pas mal bouger : dans cet article, je vous raconte mon expérience et vous livre quelques conseils pour voyager enceinte.

conseils pour voyager enceinte

Attention, chaque femme est différente, ceci n’est que MON ressenti, j’ai eu la chance d’avoir une grossesse facile : écoutez-vous et écoutez les professionnels de santé en qui vous avez confiance.

Voyager pendant le 1er trimestre de grossesse

Pendant mon premier trimestre de grossesse, j’ai fait deux voyages : un road-trip en amoureux de trois semaines en van aux USA et au Canada (enceinte de 3 semaines lors du départ), et un déplacement professionnel de trois jours, seule à Strasbourg (enceinte de deux mois).

enceinte voyage en vanGaëtan aux fourneaux, qui cuisine un truc « neutre » pour ne pas me donner la nausée ^^

Ce n’est pas la période la plus propice aux voyages, en tous cas pour moi, et surtout pour le van : j’étais épuisée et barbouillée en permanence.

Je suis la seule conductrice et enchaîner les kilomètres a été difficile, on devait s’arrêter très souvent pour que je me repose. On a aussi dû renoncer à certaines activités trop physiques : de grosses randonnées, ou une sortie qui nécessitait de porter son kayak par exemple.

Les hormones jouaient pas mal sur mon moral : j’étais très nostalgique et je n’avais qu’une seule envie, être chez moi, dans mon lit, avec mon chat, ma nourriture et mes repères. Vous l’aurez compris, je n’ai pas autant apprécié ce voyage que ce que j’espérais, et c’est quand même dommage parce que sur le papier, il faisait rêver…

voyager enceinteLa petite sieste obligatoire

Pour mon déplacement à Strasbourg, j’ai retenu la leçon : j’ai adapté mon programme en conséquence, prévoyant des temps de sieste et me faisant livrer à manger le soir pour ne pas trop me fatiguer. Résultat, j’ai passé un séjour agréable, j’en ai bien profité et j’en garde un très bon souvenir.

À noter : le premier trimestre est aussi une période à risque pour les fausses couches. J’en ai faite une en juin 2017 et j’étais « contente » d’être chez moi quand c’est arrivé, pour des raisons psychologiques mais aussi physiques, car c’est très douloureux. On n’a pas trop envie d’y penser mais ça peut arriver… mieux vaut l’envisager quand on planifie un voyage.

Si vous en avez la possibilité, repoussez vos déplacements de quelques semaines, pour mieux en profiter :)

Voyager pendant le 2ème trimestre de grossesse

J’ai fait un seul voyage au deuxième trimestre : Venise en amoureux. Et c’était… génial !

babymoon à venise

Je n’aime pas trop le terme de babymoon mais c’était un peu l’idée : se retrouver tous les deux avant LE grand chamboulement.

J’étais enceinte de 5 mois et demi et, si j’étais encore un peu fatiguée, ça n’était rien en comparaison du premier trimestre. On a pu marcher, visiter, prendre plein de photos.

La destination cochait toutes les cases évoquées un peu plus bas dans l’article : ni trop chaud, ni trop froid ; pas de virus bizarre ; pas de vaccins à faire ; un hôpital au cas où ; un trajet pas trop long pour s’y rendre.

enceinte à veniseLe deuxième trimestre : la période idéale pour voyager même si le ventre commence à être encombrant !

Seule difficulté : tous les escaliers à monter et à descendre pour franchir les canaux ;) J’ai un peu trop forcé et j’ai eu quelques contractions au retour : il ne faut pas non plus se surestimer.

Le deuxième trimestre est en tous cas, selon moi, la meilleure période pour voyager. Les symptômes des débuts diminuent (en principe), et le ventre n’est pas encore trop encombrant.

Voyager pendant le 3ème trimestre de grossesse

J’ai fait mon dernier déplacement à Toulouse, toute seule, et enceinte de 7 mois. C’était vraiment la date limite – j’étais tout juste pour l’avion (même si on ne m’a pas demandé mon certificat médical au moment d’embarquer). Mon ventre commençait à peser bien lourd, les insomnies revenaient tout doucement…

Comme pour Strasbourg, j’ai adapté au maximum mon programme : je suis partie avec moins de matériel photo que d’habitude pour m’alléger. J’ai aussi beaucoup moins marché et ai pris des taxis dès que j’avais + de 30 minutes à faire à pied.

Ça ne m’a pas empêchée d’avoir d’énormes ampoules aux pieds (ils gonflent quand on est enceinte et se retrouvent à l’étroit dans des chaussures autrefois confortables) et de dormir deux jours d’affilée à mon retour.

Voyager enceinte, c’est une organisation un peu différente, et ça peut être un peu frustrant de ne pas pouvoir crapahuter comme on en a l’habitude. Je me suis sentie pas mal limitée dans mes déplacements, j’étais obligée de m’assoir dès que je trouvais un banc…

voyage enceinteLes pieds qui font mal…

Ce n’est donc pas la période la plus géniale pour voyager, donc ! D’autant qu’on devient de moins en moins mobile, que certains symptômes font ou refont leur apparition et qu’on conseille aussi de ne pas trop s’éloigner de la maternité, au cas où.

Quelles destinations pour une femme enceinte ?

Lorsqu’on est enceinte, il est important d’avoir plusieurs critères en tête avant de choisir une destination.

Les hôpitaux. Privilégiez les destinations où vous trouverez un hôpital à proximité. On ne sait jamais.

Attention également aux frais de santé, qui peuvent très vite grimper. Pour tous mes voyages à l’étranger, je prends désormais une assurance voyage – j’ai choisi World Nomads, organisme conseillé par des amis blogueurs voyageurs.

Je n’en ai jamais eu besoin donc je ne peux pas vous dire s’ils sont efficaces mais la souscription est extrêmement simple et rapide. Niveau tarifs, pour vous donner une idée, j’ai payé 55€ pour une semaine à Venise (on a pris l’assurance pour nous deux) et 90€ pour 3 semaines aux USA (assurance juste pour moi). C’est un coût supplémentaire mais qui sera vite rentabilisé si vous devez consulter un médecin sur place.

Vérifiez bien ce qui est inclus dans les garanties – la grossesse est parfois exclue (World Nomads couvre jusqu’à la 26ème semaine de grossesse par exemple).

voyage et grossesseSe reposer au lieu de partir en rando

Le virus Zika. Je ne le connaissais pas avant d’être enceinte, je l’ai découvert alors que je devais partir à Singapour (mon médecin m’a conseillé d’annuler le voyage, ce que j’ai fait). Transmis par les moustiques et par voie sexuelle, il peut être à l’origine de très graves malformations chez le foetus. De nombreux pays sont touchés en Amérique du Sud, Amérique centrale, Asie, Afrique. Le virus est également arrivé en Floride, aux Caraïbes… Renseignez-vous sur la présence ou non du virus : sur le site Diplomatie.gouv, cherchez votre destination, allez dans l’onglet Santé et vous trouverez l’information.

Vaccins et traitements. Renseignez-vous sur les vaccins et traitements à faire avant de choisir votre destination. Il est par exemple déconseillé de se faire vacciner contre la fièvre jaune pendant la grossesse et donc d’éviter les destinations qui nécessitent ce vaccin.

Le paludisme peut également s’avérer dangereux : certains traitements sont possibles pendant la grossesse mais personnellement, ajouter les effets secondaires des médicaments aux symptômes déjà pénibles de la grossesse m’aurait rendu folle. Si votre voyage est déjà planifié, prenez le plus de précautions possibles : dormez avec une moustiquaire, couvrez-vous les bras et les jambes… A nouveau, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou à l’Institut Pasteur.

– Le trajet. L’avion et le train sont les moyens de transport les plus recommandés pendant la grossesse (attention, à partir de 7 mois, certains compagnies aériennes vous refuseront l’accès à bord) : pas de choc, de freinage brusque…

En revanche, n’oubliez pas les bas de compression ! Ni de marcher dans les allées, pour favoriser la circulation sanguine, mise à mal pendant la grossesse. Vous pouvez demander un certificat à votre sage-femme ou gynécologue, attestant de votre capacité à prendre l’avion, au cas où la compagnie vous le demanderait à l’embarquement.

Je conseillerais aussi de ne pas partir trop loin : les longs trajets avec des nausées, une envie d’uriner fréquente ou un énorme ventre, ça n’est pas super agréable.

Le confort sur place : c’est un critère moins important, et c’est variable selon chacune, mais je sais qu’enceinte, j’avais envie de confort, de nourriture rassurante, d’un bon lit… Je conseillerais donc d’éviter les destinations trop chaudes ou trop froides, la nourriture qui rend malade (on évite les crudités, d’autant plus si on n’est pas immunisée comme la toxoplasmose), le camping à la dure qui accentuera les éventuelles douleurs.

Attention aux activités « à risque » : on évite l’escalade, la plongée, le ski… tout ce qui peut provoquer des chutes et des chocs (pour la plongée, le risque principal est un manque d’oxygène pour le foetus).

Attention aussi aux jacuzzis / sauna etc… Ici, sources chaudes à Yellowstone, je n’y suis restée que quelques minutes, sans trop m’immerger.

Avec tout ça en tête, ça limite quand même pas mal le nombre de destinations envisageables… Mais il reste de quoi se régaler : les pays scandinaves comme la Norvège ; l’Italie (Venise) ; le Canada ; le Maroc ; Malte… et bien évidemment, la France :)

Conseils pour voyager enceinte : le récap

Si je récapitule, voici une liste (non exhaustive) des conseils pour voyager enceinte :

– Choisissez votre destination en toute connaissance de cause (virus, vaccins, trajet, nourriture…).

– Adaptez votre programme : n’essayez pas de trop en faire, vous pourriez provoquer des contractions, vous épuiser pour rien ou devoir écourter votre séjour.

– Équipez-vous correctement : surtout, n’oubliez pas les bas de compression pour les trajets ! Prévoyez des chaussures adaptées à vos nouveaux pieds gonflés, une gourde pour avoir de l’eau sur vous en permanence, de quoi grignoter en cas de fringale, un sac à dos confortable et pas trop rempli…

– Privilégiez le deuxième trimestre qui sera, a priori, celui pendant lequel vous vous sentirez le mieux. Avant de réserver votre voyage, vérifiez que les dates ne coïncident pas avec des rendez-vous médicaux obligatoires, comme une échographie.

– Et profitez-en :)


Vous aimerez aussi


Conseils pour voyager enceinte
26 commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Hello! Je suis tout à fait en phase avec tes conseils! Durant ma grossesse (pas facile facile, j’ai juste eu droit à 4 semaines sans symptôme merdique et chiant), nous avons fait un road trip en Irlande puis visiter l’est de la France. J’étais au début de mon deuxième trimestre et, effectivement, c’est vraiment le moment pour voyager! Bon en voiture, comme tu le dis, il faut quand même être vigilant mais en Irlande, la circulation est plutôt tranquille ahah!
    Un dernier mot : profitez ! Chez nous, le bébé est enfin arrivé et c’est vrai que c’est un vrai chamboulement. On a déjà prévu un grand week-end à Londres et un road trip dans le sud de la France pour cet été mais on ne sait pas trop à quelle sauce nous allons être mangés avec la petite tornade arrivée dans nos vies :)
    Bon courage pour la dernière ligne droite ! Des bises !

    répondre

    • Merci Raph :) Bons futurs voyages, je suis sûre que ça va bien se passer, le rythme sera sans doute différent mais que de jolis souvenirs vous allez fabriquer <3

      répondre

  • Ah les pieds qui gonflent :-) j’ai eu deux enfants l’été et j’ai passé les dernières semaines les pieds dans des bassines d’eau… je ne pouvais plus mettre aucune paire de chaussures, seulement des tongs horribles ;-) Mes garçons sont grands maintenant mais je m’y vois encore ! Bon courage pour la fin.

    répondre

  • J’ai pas mal bougé pour le boulot lors de mon 2e trimestre de grossesse (Berlin, Londres, Dublin, Bruxelles), on a fait une semaine en amoureux en Maroc quand j’étais à 6 mois, c’était en mars, période idéale pour ne pas avoir trop chaud !
    Mais mon pire souvenir de voyage enceinte, c’était un week-end à Londres chez une amie, j’étais à 5 mois 1/2, et j’ai dormi dans un futon au matelas très dur… je suis revenue toute courbaturée, comme si j’avais couru un marathon ! En plus je sortais à peine d’une crève carabinée, ça ne m’a pas laissé un très bon souvenir !
    Sinon j’avais envisagé de faire un aller retour sur un week-end à Londres un mois avant le terme pour aller voir une pièce de théâtre (#personnefolle), en Eurostar… mais la sage-femme me l’a déconseillé (bébé en siège et col modifié…). Résultat des courses, j’ai accouché 5 jours après le terme 😆

    répondre

    • Merci pour ton témoignage, tu as beaucoup bougé en effet :) Tu étais motivée dis donc, partir 1 mois avant le terme… je n’aurais pas osé je pense ^^

      répondre

  • Coucou! Je t’ai vu à Vincennes avec ton chéri et ton bidon la semaine dernière ;) Vous attendiez le bus au bout de l’avenue du château. Je n’ai pas osé t’interpeler mais j’en profite du coup ici pour te dire que je lis de temps en temps tes articles qui sont très chouettes. Bonne journée!

    répondre

    • Oh on devait avoir Sherlock avec nous en plus, on revenait de chez le vétérinaire ! Merci et n’hésite pas la prochaine fois ;)

      répondre

  • Merci pour ces conseils! Je ne suis pas enceinte mais j’espère bien ne pas avoir à totalement arrêter de voyage si ça arrive un jour. C’est vraiment super de pouvoir avoir l’avis de femmes qui ont déjà vécu ça, même si je sais bien que la grossesse est propre à chacune et qu’il faut donc s’adapter.

    Hâte de lire les article: voyager avec un bébé!

    répondre

    • Merci Constance :) C’est vrai qu’après, c’est MON expérience : certaines grossesses sont beaucoup plus compliquées et, au contraire, d’autres femmes ne changent pas grand chose à leurs habitudes. Il faut faire comme on le sent le moment venu, chacune avec ses propres limites et inquiétudes (et celles de son (ou sa) partenaire aussi) :)

      répondre

  • Ton article est super complet ! Il manque juste un minuscule point : le plus beau de tous les voyages, tu es en train de le faire chaque jour pendant ces 9 mois. ;-)

    Et puis une fois votre bébé dans vos bras, c’est très facile aussi de voyager avec un petit bout. J’ai regretté de ne pas avoir saisi l’occasion avec mon premier enfant; le second, on l’a emmené faire un grand échange de maison à Sydney quand il avait 2 mois. Et avec du recul, je me dis que c’était un âge parfait pour ce long voyage ; à 2 mois, les bras de ses parents suffisent pour être heureux.

    répondre

    • Le bébé gigote au moment où je lis tes mots, et c’est vrai que c’est un sacré voyage… notamment à l’intérieur de soi-même ;)

      Tu as raison, je pense que c’est plus facile quand il est tout petit… On attend son arrivée et si on trouve nos marques, je pense qu’on essaiera de partir tous les trois ! (même si on se sent tellement bien dans notre nouvelle maison qu’on se dit qu’on va peut-être aussi en profiter… on verra bien, on vit un peu au jour le jour en ce moment)

      Merci pour tes mots toujours adorables en tous cas !

      répondre

  • Ouch, dommage pour ce beau voyage au Canada… mais ce sera l’occasion d’y retourner en famille, c’est tellement chouette les road-trips en van avec un tout petit ! (on était en Islande avec notre fils de 2 ans l’été dernier ;) )
    Je me souviens de notre road-trip Québec/USA lors de ma grossesse, le voyage le plus tranquille qu’on est fait, avec beaucoup de pauses thé glacé, sieste dans les parcs… dernier voyage à deux, c’était tellement chouette ! Mis à part la route sacrément cabossée entre Montauk et New York, où j’ai senti les premières contractions, mais aussi les premiers petits coups ;)
    Profitez bien de ces derniers moments, avant le grand chamboulement !

    répondre

    • Oui c’est dommage, j’étais tellement frustrée ! On a quand même vécu de superbes moments là bas mais sans fatigue et sans barbouillement, ça aurait été vraiment mieux ;)

      L’Islande en van, quel bonheur ! J’adorerais y retourner…

      Ah la la, les premiers coups <3 Moment magique !

      répondre

      • Je rejoins l’avis de Daphné, c’est beaucoup plus facile de voyager quand ils sont bébés… Quand ils grandissent ils donnent leur avis sur tout et c’est plus compliqué de les satisfaire sans reléguer tes besoins et envies au placard. Et ça coûte aussi beaucoup plus cher (évidemment, ce n’est pas le critère le plus important mais c’est quand même à prendre en compte pour la suite si tu as envie de visiter une destination très chère).

        Pour ma part, je ne me suis jamais privée de voyager non plus enceinte même si ça demande effectivement quelques précautions que tu expliques très bien ! En ce qui me concerne, j’ai quand même eu l’idée farfelue de faire un autotour à chacune de mes grossesses au premier trimestre, alors que je passais mon temps à me retenir de vomir… Je ne sais pas ce qui m’a pris, la première fois c’était en Andalousie sur des routes de montagne et la seconde au Portugal sous une chaleur écrasante (en plein mois d’août, cherche l’erreur). Ça me fait rire quand j’y repense, j’en garde de merveilleux souvenirs et je crois que c’est avant tout ce que mon inconscient recherchait à ce moment là, tant pis pour les nausées.

        Tu verras que ton voyage à Venise aura toujours une saveur particulière, même longtemps après !
        Je te souhaite une très belle fin de grossesse ma petite Juliette <3 Je t'embrasse !

        répondre

        • On va essayer d’en prendre bonne note et de ne pas nous freiner alors :) On m’avait dit pareil pour les restaurants : quand ils sont bébés, ils dorment etc… Mais quand ils commencent à gambader partout, c’est plus compliqué de les gérer et de réussir à manger tranquillement, ils veulent jouer, s’impatientent etc. Je vais essayer de m’en souvenir ;)

          Ahah tu n’avais pas choisi la facilité ! Nausées + routes de montagne, le combo parfait ^^ Mais si tu en gardes de beaux souvenirs, c’est que c’était la chose à faire :)

          Bisous Anne !!

          répondre

  • Bonjour Juliette,

    Dommage pour Singapour, j’y suis passé en août et je n’ai pas l’ombre d’un insecte. (Démoustication intense), par contre la chaleur et l’humidité sont épuisantes je n’imagine pas enceinte.
    Pour moi ça a été Bruges à 5mois et demi en novembre. Top!!!!
    Après j’ai été sage , quelques rando raquettes ( a l’époque j’étais en Savoie)
    Je crois que j’ai vraiment eu de la chance. Pas de nausée, pas de pieds qui gonflent…. juste l’accouchement à terme le plus pourri qui soit !(dixit la fantastique équipe qui c’est occupée de moi tout au loooong de mon accouchement. )
    Verdict : on ne peut pas tout avoir. Une chouette grossesse et un bon accouchement 😕
    Bon courage pour la fin . Profites en bien car après tout va très vite.
    Bisous
    Virginie

    répondre

    • Pour Singapour, apparemment c’est si on s’aventure un peu dans la jungle que ça pose problème (et c’était prévu au programme) :/ Mais oui, en plus, avec la chaleur, l’humidité, le long vol etc… ça n’était pas forcément une bonne idée je crois !

      Bruges c’est si joli, tu devrais aimer Gand aussi si tu as envie de retourner dans le coin !

      Je suis désolée de lire ça pour ton accouchement :/

      répondre

  • Super ces conseils !
    Moi j’ai accouché il y a 6 semaines et c’est un sacré voyage ;-)

    Au début de ma grossesse on a fait 10 jours de randonnée dans les Cévennes. C’était prévu avant que j’apprenne que j’étais enceinte mais heureusement on avait changé nos plans et opté pour des nuits en refuge plutôt qu’en tente! Et heureusement bis : je n’ai pas connu les nausées de grossesse.
    Malgré l’immense fatigue de la grossesse (fou cette sensation d’être tout le temps épuisée) ce fut top car on s’est adapté à mon rythme: on marchait tranquillement et on faisait plein de siestes dans l’herbe.
    Le plus compliqué fut pour la nourriture : dur de ne pas pouvoir goûter les fromages et charcuteries et de me méfier des crudités pas toujours bien lavées…
    Un excellent début de grossesse car on était en amoureux et on marchait toute la journée coupés du monde avec tout le temps de discuter et de rêver à l’arrivée de cet enfant bien caché dans mon ventre!
    Bonne fin de grossesse et belle rencontre (c’est magique !!)

    répondre

  • Quand je pense que j’ai des copines qui m’ont conseillé de tomber enceinte pendant mon tour d’Asie … Entre les risques pour le bébé et la fatigue, non merci. On attendra d’être rentrés hein ! Surtout qu’un voyage ce n’est pas tout à fait des « Vacances » … enfin ! Chouette article et qui sort des sentiers battus !
    Belle journée :)

    répondre

  • Pour mon unique grossesse (sans risque ni complication), le gynéco m’a imposé de rester dans un périmètre de 20 km de voiture pour le premier trimestre, vers 6 mois j’ai eu droit à faire un trajet de folie à 200 km, mais à 8 mois retour au même traitement de faveur que le premier trimestre. Déjà que je n’aimais pas être enceinte, c’était vraiment les 9 mois off.
    Les pieds qui gonflent (en fin de grossesse et plein canicule) m’ont fait prendre une demi-pointure … que je n’ai jamais perdu. Toutes mes paires ont fini à Emmaüs après un an d’espoir mais niet.

    répondre

  • Merci pour ce partage d’expérience très intéressant. Je suis justement enceinte de 5 mois et demi et nous partons dans 2 semaines à Copenhague pendant quelques jours. On s’est déjà mis d’accord pour dire qu’on ira tranquillou, quitte à ne pas tout voir.
    En tout cas je suis d’accord, le deuxième trimestre est l’idéal pour voyager. Au premier trimestre j’étais bien trop malade… On a passé quelques jours à Disney avec nos aînés et je n’ai absolument pas profité !

    répondre

  • J’ai également voyagé enceinte pendant les trois trimestres et pour moi ce fut des expériences plus ou moins bien. Pendant mon premier trimestre, je suis partie en Belgique et en Normandie. Pendant mon deuxième, j’ai été à Naples et à Porto et enfin pour mon dernier à Budapest. J’ai pas trop kiffé voyager pendant le premier trimestre. J’avais la nausée et je ne pouvais pas manger. J’etais Fatiguée très tôt et je devais me coucher vers 21h. Pour le deuxième, je ne me voyais pas prendre l’avion très loin. Naples c’etait Vraiment bien. Je n’ai pas souffert de la chaleur (on était en juin), je n’avais plus de nausée et mon bidou n’etait Pas encore sorti. J’ai même passée un aprèm à marcher à Pompéi sans souci. Par contré Porto (juillet), j’ai beaucoup souffert de la chaleur. Il fallait rentrer l’aprem pour faire une sieste et je dormais très mal la nuit. J’avais envie de rentrer chez moi dans mon cocon et avoir mon chien près de moi. Enfin à budapest, c’etait A la limite de mon délai autorisé. Mais j’ai adoré. Mon ventre était bien sorti cette fois ci et il faisait doux. On ne marchait pas si j’en avais pas envie. Par exemple pour monter au château on a pris une voiture avec chauffeur. Le seul truc chiant, c’est l’envie d’aller constamment aux toilettes. Toutes les heures. J’ai du lâcher une trentaine d’euros dans les toilettes publiques’ mais à part çà, c’etait Vraiment bien. Pour conclure, c’est surtout la chaleur qui m’a le plus embêté le reste, c.etait comme si je n’etais Pas enceinte. Et j’ai adoré me dire que ces voyages resteront uniques pour moi, car nous étions deux et ce sont des souvenirs particuliers a raconter à bébé quand elle sera plus grande.

    répondre

  • Vous êtes beaux!
    Merci pour ces petits conseils
    Ils pourront peut être me servir un jour
    En tout cas, si bébé commence à voyager si tôt c’est super ;)
    Je pense que je ferais la même chose moi aussi!

    répondre

  • Merci pour tes conseils ! Je ne saurais que conseiller la prudence car j’ai eu la malchance d’accoucher à 25SA alors que ma grossesse se passait bien… Je n’ose même pas imaginer ce qui se serait passé pour mon fils de 725g si je n’avais pas été chez moi. La grossesse n’est pas une maladie mais il faut quand même prendre quelques précautions…

    répondre

    • Merci pour ton témoignage Julie ! Effectivement il faut être prudent, et comme je le dis, partir dans des lieux où il y a de bons hôpitaux au cas où :)

      répondre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.